Le forum sera en maintenance demain (mercredi) en après-midi et en soirée. N'hésitez pas à venir squatter la CB et sauvegardez vos écrits en cours!


Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
 

« Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité. » ; Wyatt

 
  
MessageVen 30 Nov - 18:26
Groupe
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010Nombre de messages : 4156Nombre de RP : 237Âge réel : 26Copyright : © Morphine & Cookie.Avatar daëmon :
Wyatt S. OrdwiganADMIN-JVAISPASFAIREUNPAVE...OUPS! ♥|| èé
Je mords!..

Wyatt Ordwigan



« On ne risque pas d'échouer dans la vie si l'on ne tente rien. »


Wyatt... Wyatt, il est un ange égaré. Wyatt, il est une âme malmenée que le monde a bien eut du mal à épargner. Wyatt, il est de ceux qui sourient, qui sourient et qui sont avenants, toujours, même quand ça n'est pas simple pour lui... Et cela uniquement pour ne pas inquiéter ceux qui l'accompagnent. Seulement, il porte en son cœur toute l'encre d'un malheur distordu...
On dit souvent que la roue tourne et si pour lui il y eut plus souvent de bas que de haut, il n'échappa pas aux moments de bonheur qu'il a bien souvent chéri et ainsi marquer son esprit. Pourtant, malgré sa volonté de fer et sa témérité digne d'un lion, il n'aurait jamais pu être ce qu'il est aujourd'hui si à chaque passage de sa vie, il n'avait pas été si bien entouré. Alors oui ces moments de tristesses et de douleurs il y eut toujours au moins une personne pour lui rappeler qui il était vraiment alors que les démons de Wyatt lui laissaient croire qu'il ne pouvait pas s'en sortir. Si l'Irlandais ne donne pas sa confiance à n'importe qui, il sait néanmoins que lorsqu'il a désigné ses plus sincères amitiés, ces dernières ont toujours su le soutenir, l'aimer malgré ses défauts et sa méchanceté involontaire et ont fait tout ce qu'elles pouvaient pour le porter le plus haut possible. Non, Wyatt, sans ces quelques fidèles amis qui se comptent sur les doigts d'une main atrophiée, il ne serait pas là ou il en est aujourd'hui. Peut-être même ne serait-il plus là du tout...

Wyatt... Wyatt, il est un ange égaré. Wyatt, il est marqué par la vie. Marqué par la maltraitance que sa mère a usée sur son corps d'enfant à coup de ceinturon, de cigarette à éteindre sur sa peau encore si tendre. Marqué par cette vie corrompue à survivre enfermé dans un placard. Marqué par cet enlèvement qui lui a gracieusement offert une nouvelle vie. Marqué. Wyatt était aigri à ces découvertes, le changeant un peu. Juste un peu. Pourtant, de là il est devenu quelqu'un d'extrêmement reconnaissant envers les gens qui ont pu agir pour lui et pour son bien être. Dévoué corps et âme à ceux qu'il porte dans son cœur, il les défendra même si cela pourrait s'avérer dangereux pour lui. Il leur doit bien ça de ses propres mots. Respectueux d'autrui, si les huit premières années de son existence lui ont appris toute la cruauté du genre humain, les vingt-deux suivantes ont fait en sorte de réparer cette essence essoufflée de son vécu. Malgré tout cela, Wyatt n'est pas quelqu'un de vraiment pessimiste même si cela lui arrive de l'être. Cherchant les bons côté de sa destinée il fait partie des hommes qui font face à l'adversité sans baisser les bras. Mais à nouveau, cette force il n'a su la tirer que de ses proches.

Wyatt... Wyatt, il est un ange qui n'est en vérité plus tant égaré que ça. Leader des rebelles. Ce poste dévoile quelque chose de profond pour lui, lui qui jamais n'aurait voulu atteindre ce type de responsabilités. S'il ne le voulait pas, c'est qu'il ne pouvait pas. Moralement il n'y était pas prêt, trop immature, trop gamin dans sa tête. À présent Wyatt est capable et Wyatt le fait car toute la conviction qu'il porte en la rébellion ainsi que les idéologies qu'elle transporte il veut les faire connaître et reconnaître.
Ses ennemis ne sont pas les pro-conseil, ils se sont simplement fait endoctriner d'après lui. Celui qu'il veut aplatir n'est nul autre que le Conseil même. Ce même Conseil qui a vomi des paroles en or plaqué pour faire naître une galaxie d'étoiles brûlante dans les yeux aveugles des plus simples d'esprit. Ce même Conseil qui l'a enfermé et torturé, cherchant à le séparer de son alter-ego, de sa Daëmon, de moi. Ce même Conseil qui a tué sans vergogne une être qu'il portait dans son cœur sans l'avoir pourtant jamais connu. Ce même Conseil qui l'a séquestré en prison, emprisonnant un innocent pour en faire un coupable, espérant l'achever en l'accusant des pires abominations. L'Irlandais, il devenait trop envahissant, trop gênant. Ils auraient pu réussir. Certainement... Mais c'était mal connaître ces relations si puissantes qu'il entretient avec ceux qui ont toujours été un exemple même d'une fidélité inaltérable.

Wyatt... Wyatt, il est un ange qui gouverne dans l'esprit de ceux qui croit en lui. Wyatt, il est un ange qui a fini par donner un sens au chemin embrumé des égarés. On peut ne pas croire en ce qu'il entreprend. On peut souhaiter qu'il échoue et ça ne serait pas la première fois que cela se produit. Pourtant, Wyatt, il est toujours là, toujours debout, toujours vaillant, toujours fier, toujours courageux. Toujours réfléchis, oh oui, même plus encore. Il a une hargne sans nom. Il a une haine véloce. Ces deux lui permettront de reprendre enfin son envol. Il le sait. Rétablir la vérité. Wyatt il a trouvé sa véritable voie. Wyatt il sait quoi faire de sa vie et il sait avec qui il veut la vivre. Wyatt est un battant. Dans le fond il a toujours était un leader qui ne demandait qu'à sortir. Wyatt ce n'est pas Cieran, ce pauvre malheureux battu à sang par sa génitrice, évoluant à l'intérieur même d'un local à balais. Pourtant il s'en sent quand même proche. Quelque part, il s'agit quand même de lui n'est-ce pas ? Mais qu'importe parce que Wyatt même s'il n'a jamais eut l'occasion de rendre ses géniteurs fiers de lui, il a su, à grand coup d'aide, rester qui il est, conservant ses valeurs, sa grandeur et ses principes.

« Aujourd’hui, j’ai vu un esclave devenir plus puissant que l’empereur de Rome. »


« Nous ne sommes qu’ombres et poussières. »




« À présent je sais que le pire ce serait de ne pas vieillir. »



Passés

En cours

Futurs

avec Grace, Jade, Kelly, Nicolae, Adèle & Ian
avec Bridget
avec Grace
avec Cillian
avec Bridget
avec Maxime
avec Charlie & Shin
avec Grace
avec Jade
• ... ... ...
• ... ... ...
• ... ... ...


Code par Dehvi sur Never-Utopia.

  
MessageVen 30 Nov - 18:27
Groupe
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010Nombre de messages : 4156Nombre de RP : 237Âge réel : 26Copyright : © Morphine & Cookie.Avatar daëmon :
Wyatt S. OrdwiganADMIN-JVAISPASFAIREUNPAVE...OUPS! ♥|| èé
Je mords!..

« Le cœur et l'esprit d'une femme sont des énigmes insolubles pour un mâle. »




Jade Winchester



L'amour enflammé.

Jade, cette muse... Elle est l'incarnation de son bonheur, la déesse de ses songes, l'indétrônable reine de son cœur. Si Wyatt n'avait pas su l'aimer au premier coup d’œil, trouvant en cette princesse une femme amusante et charmante, il ne lui fallut qu'un claquement de doigt pour qu'il ouvre les yeux sur cette personne avec qui, finalement, il passait presque le plus clair de son temps après leur rencontre. Ils ont passé du bon temps ensemble. Beaucoup. Deux sincères années. Seulement, le cours de la vie leur à fait obtenir un dénouement bien moins joyeux que ce qu'ils avaient connu auparavant. Il en était fini des temps à l'eau de roses et des papillons voletant dans leur estomac, des rires qui lézardent sur les murs et des joyeuses batailles de boules de neiges lorsque l'hiver s'était installé. S'est en vérité le manque de confessions qu'ils auraient pu se faire qui emporta ce couple à la limite de la symbolique. Personne n'aurait jamais imaginé qu'un jour ces deux là puissent se séparer. Non, c'était impensable. Cependant, tapis dans l'ombre, les mystères et secrets de leur passé avaient depuis un moment terni ce si beau tableau... Cette œuvre qu'ils avaient peinte à deux, ensemble, avec la plus belle des quintessences qui les représentée, la même qui avait donné naissance à leur amour. C'est les responsabilités de Wyatt face à la Rébellion qui mirent un terme à cette situation qui se démolissait au file des jours. Souffrance. C'est ainsi que l'on pourrait conclure la sensation de Wyatt suite à la séparation qu'il a officialisée. Il pensait se dépêtre de ses souvenirs, de ses douceurs qui lui remémorait à chaque fois cette seule femme qu'il pouvait se vanter d'aimer. Oui, il l'avait aimé elle. Wyatt avait aimé Jade. S'il avait réussi à passer outre leur histoire commune, tous auraient pu en conclure que la vie continuait son cheminement... Pourtant même si l'eau coule toujours sous les ponts, le cœur de l'Irlandais en a décidé autrement...


Grace Strauss



Encrée dans sa peau.

Il est impossible de décrire la relation qu'entretiennent Grace et Wyatt. C'est puissant. Trop puissant pour qu'eux même puissent la comprendre... Si Wyatt cache la dépendance qui est né en lui pour cette femme c'est à cause de la fierté qui gouverne son cœur, mais pas seulement. Non, c'est aussi parce qu'il connaît la demoiselle et sait comme elle pourrait s'amuser de la situation. Dans le fond, Wyatt n'a jamais su ce qu'il représentait pour cette jolie rousse pour qui il avait joué les preux chevaliers dès le premier croisement de regard. Grace trop piquante, Wyatt trop tolérant. Chacun ne pouvait que s'amuser de l'autre, laissant leur destin s'emmêler, les forçant au fur et à mesure que le temps passé à devenir tout bonnement inséparable. Entre eux il n'y a pas d'amitié comme on pourrait la comprendre. Entre eux il n'y a pas non plus d'amour comme on pourrait le définir. Entre eux il y a tout simplement quelque chose d'unique qui les unit. Qu'il s'agisse de leur douleur ou de leur rire, chaque parcelle de leur vie les a rapproché. Aucune limite, aucune pudeur. Rien ne les retient, rien ne bloque l'évolution de leur relation peut-être beaucoup plus fusionnel que tout ce qu'il n'a pu connaître. Grace, elle lui a sauvé la vie, elle a empêché la mort de venir le cueillir. Pour lui, elle a donné tout ce qu'elle avait. Pour lui, elle s'est toujours surpassé. Wyatt, il lui a sauvé la vie, il a combattu cette panthère noire qui a fait saigner le cœur de sa rousse. Pour elle, envers et contre tout -et surtout contre ses désirs à elle-, il a été là, toujours là, toujours présent à ses moindres besoins. Il l'a nourri comme l'on peut s'y prendre avec un enfant alors qu'il n'en a pas encore la capacité. Il l'a lavé alors qu'elle était incapable de tenir debout. Il a cassé les dents de tous les rigolos alors qu'ils osaient critiqué cette femme qui a toujours eut tant d'importance pour lui. Pour elle, il a découvert son crâne, le mettant à blanc, rasant l'intégralité de ses cheveux pour l'accompagner dans son malheur. Quoi qu'il arrive, il est là pour Grace. Quoi qu'il arrive, elle est là pour Wyatt. L'un pourra toujours être peau de vache avec l'autre, c'est certain, mais pour sa part, Wyatt ne saurait vivre sans celle qui donne tout son sens à la vie.


Kayla Lane



Amitié quelque peu fracturée.

Kayla et Wyatt, c'est une étrange rencontre qui s'est créée pendant que l'Irlandais était parti en voyage découvrir le monde. Mais ils ont parlé, ils ont discuté, ils ont ri, ils ont passé une bonne journée. C'est dans l'avion en direction du New Jersey que ces deux là se retrouvèrent à moitié surpris et à moitié heureux de la situation. Aux yeux de l'Irlandais, c'était un peu comme s'il ne déboulait pas complètement seul en terre inconnue. Finalement, pour eux, il était écrit qu'ils ne feraient pas que se croiser dans leur vie. Leur chemin, étroitement lié, les mena ensemble en direction de la rébellion et quelque part, là fut peut-être leur erreur. Esteban, Wyatt le connaissait depuis longtemps, c'était et est encore un ami. Nonobstant, s'il avait été heureux de voir que le chef des rebelles étaient revenu à eux c'est bien après qu'il les ait désigné, lui et Kayla au poste de bras droit, que Wyatt comprit le fond de l'histoire. Kayla, c'était une femme forte, c'était inscrit sur son visage, mais si l'irlandais ne s'était jamais senti prêt à endosser un tel rôle, cela était pire pour miss Lane. L'amour l'avait fait monter en grade, ou tout du moins les sentiments au départ. Ces mêmes sentiments et ce même amour qui ont conduit le leader rebelle et sa bras droit à ne plus raisonner non pas pour la rébellion mais pour eux. Et dangereusement. Esteban n'était plus fait pour être chef, tout comme Kayla n'était pas faite pour le poste qu'elle occupait également. Après la manifestation agressive des rebelles dans Merkeley, ce qui mena ses derniers à être expulsés de la ville, Wyatt pris les devants, se prenant le droit de diriger seul le parti politique, excluant volontairement le couple de la direction des Rebelles pour le bien de tout le monde. Il est conscient de la tension qu'il a pu installer entre lui et Kayla et il se désole de cela. Pourtant il sait Kayla bien plus intelligente et capable de comprendre son acte. Quoi qu'il ait pu dire ou faire, cette femme restera une amie, il n'en a jamais douté.


Blue Direfly



Daëmon, le soutien inespéré.

Ici, il ne s'agit pas là de l'histoire de deux humains, de deux Daëmoniens mais plus particulièrement de leur âme respective... À la sortie de l'intercision et après m'avoir retrouvé, la situation entre Wyatt et moi n'était pas des plus joyeuses. Plutôt tendue, plutôt triste, elle ne laissait aucune bonne impression et plus le temps passé et plus je ne trouvais d'autre moyen que de me renfermer sur moi-même. Puis Kynareth et Blue sont arrivés dans notre vie. Moi qui ne parle pas de mes douleurs, moi qui me tiens toujours droite et jamais faible, ce Daëmon a réussi à tirer une confiance de moi que je ne me croyais pas capable d'offrir à quelqu'un d'autre que mon propre Daëmonien. Il a pesé ses mots et les circonstances prêtaient certainement à cela, mais je me sentais vraiment écouté. J'avais l'impression d'être le centre de son attention, que plus rien autour de ce dinosaure n'avait d'importance que moi. Je ne saurais pas dire pourquoi je lui ai tout raconter, pourquoi je me suis confié à lui, pourquoi c'est tomber sur Kyne'. Jamais je ne me serais cru capable de dire à quelqu'un d'autre que mon Daëmonien, que j'étais coupable de la mort d'être humain lorsque le Conseil m'a rendu sauvage. Lancer un Smilodon en pleine nature, seul, sans clan avec qui être, dans un monde qu'il ne pourra jamais comprendre, c'est l'équivalence même d'une grenade venant d'être dégoupiller. Certains en ont fait les frais, mais pour rien au monde Kynareth ne m'a jugé alors qu'il ne m'avait jamais connu, alors que nos yeux ne s'étaient jamais posés sur le corps de l'autre. Mon rétablissement, je le dois à son ouverture d'esprit, à sa compréhension et à sa tolérance à mon égard. Même si nous ne nous croisons que trop rarement à mon goût, cet animal des temps anciens est cher à mon cœur. Je ne sais pas s'il s'en rend compte, mais... je lui dois vraiment beaucoup et je ne sais même pas si je l'ai remercié à la hauteur de l'aide et du soutien qu'il m'a procuré...


Charlie Sabani



Séduisante et intouchable.

Professionnel. Maître Sabani. Charlie n'était autre que l'avocate du client Ordwigan lorsque ce dernier s'est retrouvé être enfermé pour un crime qu'il n'avait pas commis. Jamais Wyatt n'a su ce qui avait poussé cette toute jeune femme à agir de cette manière, à choisir son dossier, mais il mentirait certainement s'il venait à dire que ce changement ne lui avait pas fait plaisir. Jolie et douée, de ce que cette demoiselle lui montrait, l'Irlandais accepta de lui offrir une part de sa confiance. Malheureusement, si elle eut la force d'effectivement le faire sortir de prison, cette partie de confiance fut rapidement entachée par les actions cachées de la jeune avocate. Une part de lui, lui disait clairement d'essayer de comprendre ce dans quoi elle les menait, mais l'autre, trop méfiante, trop blessée de ce qu'il venait de vivre n'arrivait pourtant pas à se laisser guider par la raison. Leur relation, s'il y en avait vraiment une se brisa en l'espace d'une simple après-midi alors que Mlle Sabani avait mis des semaines pour obtenir un centième de l'assurance que lui avait offert Wyatt. Pourtant lorsque tout fut terminé, l'irlandais tint quand même sa parole, quelque part cherchant aussi à mieux saisir ce que Charlie avait fait, et cette fois-ci en étant au calme. Dans un bar au coin d'une rue tranquille, quelques verres échangés, quelques sincères sourires partagés et le passé fut presque oublié. Presque. En réalité il l'était le temps d'un instant, le temps de trouver ce qu'ils ne pourront jamais être l'un pour l'autre même en défiant le destin. Wyatt, il est protégé par son pouvoir. Charlie, elle est toujours dangereuse mais pourtant le don de son compagnon de soirée, lui montre des limites qu'elle n'aurait jamais cru atteindre avec tant de facilité. Ils auraient pu aller plus loin qu'un simple jeu de séduction. Oui ils auraient pu, bien évidement et ils l'auraient fait. Très certainement. Surtout si l'alcool n'avait pas fait dévoiler cette grande proximité qu'il les relie. On ne fricote pas avec les membres de sa famille, n'est-ce pas Wyatt ?


Bridget Johnson



D'Ivy à Doctor Love.

Un peu de douceur parce qu'elle apaise. Un peu de ridicule parce qu'il ne tue pas. Une attention trop curieuse et une curiosité trop attentive. Bridget, Wyatt l'a connu depuis des années sans jamais le savoir. L'histoire d'un téléphone rose, d'un numéro surtaxé à composer et d'une voix charmante à l'autre bout du combiné. L'Irlandais avait pris contact avec cette entreprise avant même de savoir qu'une certaine Winchester serait capable de lui voler son cœur. Pourtant, l'homme n'y arriva pas. Il n'a jamais réussi. Discuter de sexe, cherchant une chaleur inconnue de cette manière, il se rendit vite compte que si c'était pour quelques étranges personnes, lui ne pouvait pas le faire. Seulement, à cette conclusion, il n'aurait jamais dû avoir à les recontacter. Il aurait dû tout oublier et passer à autre chose. Cependant, cette Poison Ivy, n'était pour lui, pas qu'une banale opératrice téléphonique. Il avait réussi à lui porter de l'intérêt et de cet intérêt naquit toute une série d'appels, tous plus surprenants les uns que les autres. Wyatt, il avait pourtant bien d'autre chats à fouetter, il avait d'autre priorité, mais cette charmante voix, il ne savait s'en défaire. Elle était intéressante son Ivy. Elle était gentille son Ivy. Elle lui permettait de ne plus réfléchir au présent, de s'évader. Dans le fond, c'était peut-être pour cela qu'il l'appréciait tant. Si les deux héros de cette histoire n'étaient en rien amenés à se rencontrer, l'incroyable se fit pourtant bel et bien. Au cœur des montagnes qui bordent Merkeley, assis dans leur plaines verdoyantes à discuter d'un don trop peu contrôlé et d'un autre qui pourrait supposément aider. Le premier abord fut plus étrange qu'autre chose mais n'en fut pas pour autant dérangeant pour l'Irlandais qui n'oublia pas une seconde de traîner son absurdité avec lui. Entre sérieux et ringardise, Bridget et Wyatt donnèrent enfin l'impression de tomber dans un charmant terrain de jeu. Mais ça, c'était sans savoir à quel point le cerveau d'Ivy, plutôt sélectif, aller se mettre à s'intéresser à la relation qu'il a pu avoir avec cette fille qu'il n'avait jamais aidé...


Kelly McAllister



Relation confuse.

Aaah... Kelly et Wyatt. Wyatt et Kelly. Ancienne colocataire de Jade et ancien colocataire de Jake, ces deux hurluberlus étaient voués à se rencontrer et certainement à apprécier le peu de temps qu'ils partageaient ensemble. Wyatt, non pudique et Kelly peut-être un peu timide, un peu gênée à bien mis du temps à encaisser le choc d'avoir vu cet homme, sortir de sa salle de bain, une simple serviette le recouvrant. L'Irlandais n'avait pas retenu son rire pendant que la demoiselle ne savait plus vraiment où se mettre. Cette passe dura un temps et si la demoiselle apprit contre son gré à venir toquer à la porte du studio des deux hommes, c'est grâce à leur relation qu'ils continuèrent néanmoins de se voir. Wyatt ne saurait certainement pas dire s'il s'agit là d'une amitié n'osant pas encore se dévoiler au grand jour ou si c'est plutôt une relation qui n'ira jamais plus loin que la simple connaissance entre deux personnes. Néanmoins, on a toujours tendance à dire que c'est dans les pires moments que l'on découvre qui sont nos véritables amis et Wyatt pu en faire attester. À l'expulsion des rebelles, c'est un peu perdu qu'il contacta les personnes pour qui il pensait pouvoir être aidé. Si la présence de Grace ne le surpris pas, sachant qu'elle serait toujours là pour lui, celle de ce petit bout de femme électrique lui chauffa quelque peu le cœur. Si ce n'était pas sa vie qu'elle avait mise en danger, c'était sa liberté, sa tranquillité à l'intérieur de Merkeley et cela, l'Irlandais ne l'a et ne l'oubliera très certainement jamais. Il y a de ces gestes qui marquent vos mémoires et celui-ci en fit partie. Peut-être ne l'avait-elle fait que parce que Jade était là, peut-être, c'est vrai et l'homme ne remis jamais cela en cause. Peut-être avait-elle aussi accepté de les accompagner uniquement parce qu'elle se plaisait à tenter l'anéantissement du Conseil. Probablement même mais quelque part il appréciait se dire que c'était peut-être un peu pour lui aussi...


Prénom nom



Type de relation

Description de la relation




Code par Dehvi sur Never-Utopia.

  
MessageVen 30 Nov - 18:27
Groupe
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010Nombre de messages : 4156Nombre de RP : 237Âge réel : 26Copyright : © Morphine & Cookie.Avatar daëmon :
Wyatt S. OrdwiganADMIN-JVAISPASFAIREUNPAVE...OUPS! ♥|| èé
Je mords!..

« La richesse d'un homme n'est pas ce qu'il possède, mais ce qu'il laisse derrière lui. »




Cillian O'Shea



Enfance fraternelle.

Ils ne sont pourtant pas né du même sang. Ils ne se sont pourtant jamais connu depuis leur naissance. Ils n'ont pourtant jamais eut besoin de tout cela pour se considérer comme des frangins. Cillian, c'est ce qu'il est aux yeux de Wyatt, depuis toujours et pour toujours. Des erreurs de parcours, vous en avez eut, beaucoup même mais rien n'a jamais su faire flancher cette passion qui vous liait, cette force qui vous unissait. C'était vous deux contre le reste du monde. C'était il y a vingt maintenant que vous vous êtes rencontré et c'est quatorze années de votre vie que vous avez échangés ensemble, qui vous ont soudé ne vous laissant jamais berner par l'immaturité de l'intolérance et de la maltraitance. Le plus vieux, il veillait constamment sur son cadet, acceptant d'essuyer des salves de coups, en donnant également à tour de bras pour protéger ce petit frère qui avait toujours ce chic pour se mettre dans les pires ennuis. Le plus jeune, quant-à lui, s'il n'était pas là physiquement, c'est moralement que le soutien fut immense, écoutant les plaintes et les craintes de son aîné, le guidant inconsciemment sur le chemin d'une vie qu'il n'avait jamais pu goûter. Ces deux Irlandais, ils avaient vu le jour sur cette planète parce qu'ils étaient destinés à être ensemble, partageant chacun des malheurs de l'autre, confortant, consolant, défendant, protégeant sans jamais se permettre un seul jugement, sans jamais se rabaisser à critiquer l'autre. Marcher ensemble, sauter ensemble, tomber ensemble, mourir ensemble, partir ensemble. Phrase tiré d'une chanson française, il était clair que c'était ce que Cillian et Wyatt s'étaient toujours imaginé de leur relation. Quoi que la vie, puisse leur réserver, l'un ne quitterait jamais l'autre. L'un ne quitterait jamais l'autre...

Bercés d'illusions, c'est lors d'un sombre soir que s'est dessiné la fin de cette idylle, de ce poème oaristys. Ce petit frère, il avait trop peur, toujours trop peur et Wyatt, il apprenait à ce petit frère à ne plus courber les épaules sous la terreur. Oui, il lui apprenait à relever la tête et à affronter. Mais cette crainte maladive c'était aussi ce qui les avait rassemblé... mais pas ce soir-là... Ces cris qui raisonnèrent en un écho insupportable au creux des oreilles de Wyatt, c'est ce qui le fit accourir à l'extérieur pour rejoindre Cillian. Si les paniques du premier-né ne se lisaient jamais sur son visage, c'était bien pour son puîné qu'il était épouvanté. Il était son frère et sa vie, son bien-être était tout ce qui comptait le plus à ses yeux bruns. Pas de Cillian, juste cinq mecs qui l'attendaient là, des armes en mains. Le cœur s'affole mais il cherche son frère, il hurle son prénom juste pour savoir qu'il est bien en vie. Il veut le voir et ces hommes ne l'en empêcheront pas, parce que coûte que coûte, Wyatt retrouverait celui qui a su réanimer son palpitant. Un lion hors de sa cage et moi, un peu perdue, ne sachant pas si nous étions supérieur à eux au point que je leur ôte ou non la vie. Plus rapide dans leurs idées, c'est une corde bloquant mes pattes, me faisant écrouler au sol ne me laissant plus que le loisir de rugir jusqu'à manquer de salive. Les coups, on les encaisse. Au début avec douleur, des larmes se lovant aux coins des yeux par la faute d'une géhenne infernal. Puis silencieusement, recourbé sur nous-mêmes, ses yeux dans les miens, le seul soutien qui nous restait jusqu'à ce qu'ils mettent fin à ce calvaire.

Côtes fracturées. Arcade sourcilière brisée. Respiration sifflante inquiétante. Jambe boitante. Visage boursouflé. Hanche peut-être brisé. Non, il ne l'avait pas épargné Wyatt... Il était couvert d'ecchymoses, ses parents absents et moi allongé sur le carrelage de la maison, sans force pour me relever. Perdu entre la haine de savoir son frère dans les parages sans pourtant être venu à son secours et la terreur de le savoir plus mal en point que ce qu'il n'était, peut-être que votre séparation n'aurait jamais eut lieu si l'Irlandais n'avait pas eut le culot de toquer à la porte de chez toi. Wyatt, il lui avait toujours tout pardonné. Toujours. Mais pas là. Pas maintenant et c'est une haine fourbe qui gravit chaque parcelle du corps de Wyatt. Chaque parcelle avant d'imploser et de s'extérioriser. Il n'avait jamais eut besoin que Cillian en vienne à l'aider au cours de bagarre, jamais, sauf cette nuit. Un regard analytique, constatant les coups qu'il a pu prendre mais le savoir-là devant lui, signifiait bien qu'il l'entendait hurler lorsqu'il l'appelait. Et ce soir, c'était trop. La colère se déverse, un torrent emportant tout leur passé sur son passage, balayant les souvenirs partagés et les joies échangées. C'était fini et tout deux le sentait venir sans forcément vouloir y croire. L'un partait à cause d'une peur qui lui rongeait la moelle des os pendant que l'autre restait, refusant de mettre sa vie en l'air sur une pensée qu'il trouvait absurde et irréfléchie.

Des années ont passé et finalement l'Irlandais, seul dans ses contrés fini par mettre les voiles, trouvant une voie bien brumeuse sans cet ami, sans ce frère duquel il ne s'était encore jamais séparer. Son espoir le portait probablement à croire qu'un jour il viendrait, il pousserait la porte, illuminant les jours d'un sourire que lui seul avait le secret. Mais rien ne se passa ainsi. Rien. Alors Wyatt s'en alla, quittant ces paysages verdoyants qui lui manqueraient tant, prenant la direction du New-Jersey sans jamais s'attendre à retrouver un Cillian que ses tripes refusaient d'entrevoir. Des regards sombres et des distances glaciales, c'est ainsi que prit la nouvelle tournure de leur histoire. Oh non, il n'était pas compliqué en connaissant le leader de la Rébellion de savoir que quelque chose n'allait pas entre les deux hommes. Mais aucun mot ne fut échangé, pas même une remarque acerbe montrant que quoi qu'il arrive, on puisse porter de l'attention à l'autre. Silence. Tout dura jusqu'à ce jour, cet étrange jour qui poussa Cillian à franchir les portes d'une prison puant l’exécution. Si la surprise de le découvrir face à lui, il est clair que Wyatt n'en fut que plus heureux. De toutes les personnes qu'il aurait souhaité voir, Cillian était certainement celle à laquelle il ne s'y attendait pas et pourtant qu'il aurait voulu le plus au monde. Ce partage, depuis combien de temps ne l'avaient-ils pas eut ? Cette sensation de n'avoir eut qu'une écorchure déjà cicatrisé, ont-il pu l'espérer un instant ? Malgré les explications, pour le trentenaire, il était maintenant sûr que les épreuves ne pouvaient rien contre eux. Ne pas regarder en arrière, jeter au loin l'ombre des regrets, conclure des leçons de vie sur des bêtises passées, et continuer d'avancer. Toujours. Ensemble. Le cœur volant au milieu d'un monde chaotique, c'est d'un sourire au lèvre que Wyatt se ressassait une phrase que Simba avait dite à son père : rien ne nous séparera jamais. Non, rien ne pourra y arriver. Il est son frère et il le restera même alors que la mort se croira capable de les désunir.


Nicolae Lloyd



Camaraderie mal débutée.

Une histoire qui remonte à l'université. Une histoire qui débute par un poing frappant la figure d'un surveillant. Une histoire qui commence par un règlement de compte. Wyatt n'avait pas spécialement bien agis ce jour-là, lui-même le reconnaît. Seulement si l'Irlandais n'est pas un homme violent, il ne se laisse pas pour autant marcher sur les pieds et en le cherchant de trop prêt, on est certain d'être capable de le trouver. Seulement, si le Canadien n'est pas du genre à vraiment se soucier de son travail, il lui arrive quelques fois à souhaiter agir correctement, montrant qu'il est toujours dans la place. Mais là, c'était la mauvaise place... Wyatt n'avait pas vu que l'adversaire contre qui il était en train de se battre avait complètement changé de physique. Les phalanges fracturant la gueule d'ange du surveillant, il n'était pas difficile de constater que ce dernier n'avait pas réellement aimé la plaisanterie, allant même jusqu'à convoquer l'étudiant dans son bureau pour tirer cette histoire au clair. Couvert de honte, Wyatt ne se fit pas prier pour offrir ses plus plates excuses à l'homme qui lui faisait face. Et c'est pour on ne saura jamais quelles réelles raisons, l'accusé pris l'audace de proposer à la victime de s'en aller avec lui pour lui offrir une revanche, bien moins déloyale que la première altercation qu'ils ont pu avoir. Une après-midi passé ensemble. Une après-midi pour apaiser des tensions qui n'auraient certainement jamais dû exister. Leur histoire aurait pu s'arrêter à ça, c'est bien vrai, mais vint un jour ou Wyatt eut besoin d'une main tendue, d'une nouvelle épaule sur laquelle compter. Une mission de taille pour deux hommes qui n'ont échangé que des formalités, se retrouvant pourtant lié par leur connaissance. La présence et la témérité du Canadien furent reconnues par l'Irlandais qui, même s'il n'a jamais pris le temps de le remercier sincèrement sait très bien qu'un jour, cet écho vibrera entre eux. Nouvel époux d'une femme qui aida Wyatt à renouer avec moi, son âme, il est clair qu'aux yeux de ce dernier, ce couple représente quelque chose de fort pour lui...


Maxime May



Profession : guide de vie.

Une homme perdu. C'est peut-être de cette manière que Wyatt qualifierait Maxime. Certainement même. Dans ce monde, il n'est dur de voir que la vie n'épargne que peu de gens. À contrario, si elle se met à agir de la sorte, alors elle tente aussi d'offrir un tant soit peu de bonheur sur son chemin. Elle sème modestement, mais elle le fait quand même. Maxime, il put trouver un Wyatt, il put trouver un guide capable de lui redonner goût à la vie, capable de lui apprendre tout ce qui est fondamental à savoir. Ce n'est pas vraiment une amitié qui ses formées entre les deux hommes, c'est encore autre chose. Différent, ils n'apprennent pourtant pas à vivre l'un avec l'autre alors que l'Irlandais lui proposait de loger chez lui le temps de se trouver un endroit pour y vivre. Ils se ressemblent tout en étant chacun bien a part. L'un trop sombre, l'autre trop expressif et de leur côté à tous les deux, un passé douloureux. Mais aucun n'en parlent, aucun ne partage. Ce n'est peut-être pas un manque de confiance, peut-être simplement le refus d'avoir à en discuter avec une nouvelle personne. Pourtant qui de mieux qu'une personne ayant vécu les mêmes atrocités est capable de comprendre le ressenti et le poids du mal ? Mais non, leur relation, Wyatt la limite, il la condamne sans vraiment s'en rendre compte, se suffisant face à ce que la vie leur offre à tous les deux. Ils se regardent, ils se jaugent et n'échange rien de leur problème d'adulte. Il est là le problème de ces deux hommes. Alors qu'ils se connaissent plus ou moins bien, ils refusent d'en connaître plus sur le passé de l'autre. En tout cas le sentiment de Wyatt s'en arrête là. Faire l'effort de lui apprendre ce qu'il a à savoir ne le gêne pas, seulement l'Irlandais considère qu'il a des choses d'autant plus importante à faire que de rester à papoter avec un homme qui dépasse à peine le stade de l'inconnu. C'est un tort, certainement, mais seul l'avenir pourra changer cette donne et cela uniquement si tout deux s'en donnent la peine.


Prénom nom



Type de relation

Description de la relation




Code par Dehvi sur Never-Utopia.

  
MessageVen 30 Nov - 22:44
Groupe
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010Nombre de messages : 6472Nombre de RP : 341Âge réel : 24Copyright : AryaAvatar daëmon : every colors in the air
Aaron Dwayne☷ ADMIN-BREIZH ☷
←☸ →
Tempest in a Bottle
J'peux pas m'empêcher de le faire remarquer mais c'est du latin qui veut rien dire d'abord !!!

  
MessageSam 1 Déc - 17:36
Groupe
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010Nombre de messages : 4156Nombre de RP : 237Âge réel : 26Copyright : © Morphine & Cookie.Avatar daëmon :
Wyatt S. OrdwiganADMIN-JVAISPASFAIREUNPAVE...OUPS! ♥|| èé
Je mords!..
Probablement je n'ai jamais appris le latin xDD !
  
MessageSam 1 Déc - 18:00
Groupe
avatar
InvitéInvité
Joli derrière (a) !
Je viens réclamer mon lien tout en sachant que je n'ai toujours pas eu le temps de creuser pour trouver une idée. Alors... Tu as une attente éventuellement ? Et si c'est pas le cas, tu préfères pencher dans le positif ou le négatif ?

  
MessageSam 1 Déc - 18:04
Groupe
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010Nombre de messages : 4156Nombre de RP : 237Âge réel : 26Copyright : © Morphine & Cookie.Avatar daëmon :
Wyatt S. OrdwiganADMIN-JVAISPASFAIREUNPAVE...OUPS! ♥|| èé
Je mords!..
    Y a pas que son derrière qui est jolie *q* !!
    Alors d'attente... Non j'en ai pas spécialement ^^ Après je pense que ca sera plus du positif (vas y tu peux lacher ton cri de joie xD !) disons que Wyatt (contrairement à Kyllian) est du genre vachement positif a rigoler autant qu'il le pourra pour tenter de mettre ses souvenirs de côté =)
    Si suite a ca, ca te donne des idées hésite pas lol xD
  
MessageSam 1 Déc - 18:49
Groupe
avatar
InvitéInvité
*Lâche un cri de guerre*

:hiii:

Alors...
J'aurai éventuellement une idée (si si, j'te jure, l'ampoule qui s'allume au-dessus du crâne ça existe). Tu n'auras qu'à me dire si elle te convient ou si tu préfères autre chose. A toi de voir (: !

Jade a le don de voler l'énergie vitale d'une personne par un simple contact physique. Selon la durée du contact, cela va d'une petite fatigue à l'inconscience et peut aller jusqu'au coma et dans le pire des cas, la mort. De plus, lorsqu'il y a contact, elle emprunte le pouvoir de la personne qu'elle touche qui n'a, du coup, plus aucun moyen de s'en servir. Mais elle peut également absorber temporairement la mémoire d'une personne. Et cette même personne ne peut, généralement, plus bouger jusqu'à ce que Jade décide de se retirer. De ce fait, à cause de ce pouvoir, elle est devenue distante et grimpe au rideau si quelqu'un la frôle. Elle a peur d'elle-même et de qu'elle pourrait faire si une personne venait à la toucher involontairement.
En lisant ta fiche, j'ai pu lire que Wyatt est silencieux sur son passé – au moins autant que Jade ce qui donne un point commun – et qu'il n'en tire pas un mot à qui que ce soit sauf à de rares exceptions. Jade pourrait devenir l'une de ces exceptions, mais par la force des choses ? Pour faire plus simple, je te donne un exemple : Jade et Wyatt se frôlent sans faire exprès. En même temps que Jade pique un tout petit peu d'énergie vitale à Wyatt (un simple frôlement, donc rien d'important ne va se passer), elle entrevoit quelques brides du passé de Wyatt qui lui ne le sait pas et s'en va comme si de rien n'était après avoir pris son café /PAF ! Et Jade, qui culpabilise pour une chose qu'il ignore, accoure vers lui et s'excuse de l'avoir touché (ce n'est pas une perverse (a) )

Après, Jade dira pas forcément ce qu'elle a pu voir (et risque pas de s'en servir), mais si elle le fait, je te demande pas à ce qu'elle devienne la psychologue de Wyatt XD ! Juste voir si on peut partir sur cette base du lien :3

  
MessageSam 1 Déc - 22:36
Groupe
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010Nombre de messages : 4156Nombre de RP : 237Âge réel : 26Copyright : © Morphine & Cookie.Avatar daëmon :
Wyatt S. OrdwiganADMIN-JVAISPASFAIREUNPAVE...OUPS! ♥|| èé
Je mords!..
    Alors, alors, alors \o/
    Au début en lisant ton lien je me suis dit qu'il y avait un truc qui clochait (voilà pourquoi je n'avais pas répondu immédiatement -tu as droit de me flageller o=)-) et en relisant j'ai compris \o/. Wyatt n'a seulement que des très court morceaux de souvenir de sa plus tendre enfance -soit a 8 ans et moins-, donc je suppose que ce que Jade verra sera ce que lui saura non ? Parce que comment apprendre le passé de quelqu'un alors qu'a l'instant présent cela n'avait pas marqué l'esprit de la personne pour lui permettre de se souvenir de ca des années plus tard ? Enfin je sais pas si tu me cernes lol xD Mais dans tous les cas, si elle voit seulement ce que lui se rappel, soit il se fermera comme une huitre, soit a l'inverse il se laissera tenter de lui dire que ce n'est rien de véritable parce qu'on lui a dit et redit que ces "souvenirs" n'en n'étaient en fait pas du tout mais seulement le travail de son cerveau.
    Soit, elle frôle les poils d'Âdhya (Wyatt et son Daemon le sentiront vu qu'ils sont extrêmement lié -même trop- ca les brulera très certainement même si le "frolage" est infime =)) et elle, contrairement a Wyatt, à une véritable mémoire d'éléphant et se souvient absolument de tout. Par contre malheur a toi si Jade laisse une fuite lui échapper en face de Wyatt car elle se fera surement les griffe sur ton singe o=). Elle n'est pas méchante pour deux sous, mais elle le protège depuis toujours de son passé, alors si c'est pour qu'une fille qu'ils viennent a peine de connaitre fout tout en l'air, elle risque de l'avoir en travers xD

    A toi de voir =DD !
  
MessageSam 1 Déc - 23:05
Groupe
avatar
InvitéInvité
Oui, elle peut frôler par accident le poil d'Âdhya si cela te convient à toi. Ce sera un accident car comme dit, Jade ne peut pas supporter l'idée de toucher une personne. Donc éventuellement, elle frôle le dæmon, mais ne s'en rend pas compte au contraire, d'Âdhya.
Ensuite, je pense avoir compris où tu veux en venir et pour te répondre, Jade ne peut pas avoir accès à tous les souvenirs d'une personne, encore moins ceux qui ont pu être oublié, renié, etc... Ou alors il faudrait qu'elle agrippe les mains de la personne et que le contact dure un moment. Du coup, le « frôlage » n'offrira à Jade qu'un flash du passé de Wyatt, ce qui ne lui permettra pas de le juger dans l'avenir.
Après, si les deux font remarquer à Jade sa « bourde » d'avoir touché un autre dæmon autre que le sien, elle va forcément s'excuser sans en venir aux explications. Donc elle gardera tout pour elle. Et ça donnera pas l'occasion à la bestiole de bouffer le petit singe XD. Non mais !
Désolée, je fais pas avancer la discussion ;_;
  
Message
Groupe
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 15
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant