Le forum sera en maintenance demain (mercredi) en après-midi et en soirée. N'hésitez pas à venir squatter la CB!


Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
 

Cillian O'Shea ₪ Qui veut toucher du phasme ?

 
  
MessageJeu 16 Avr - 18:20
Groupe
avatar
Date d'inscription : 10/04/2015Nombre de messages : 473Nombre de RP : 127Âge réel : 22Copyright : © Arya ✗ Tim MyersAvatar daëmon : Sin
Cillian O'SheaA warning to the people
the good and the evil
This is war

Cillian O'Shea

28 ✝ Irlandais ✝ Ancien rebelle ✝ Hyperacousie ✝ Phasme gaulois



SITUATION ACTUELLE :
✖ Gérant du salon de tatouage "Get Inked" à Perth Amboy. Voir le plan ?
✖ Habite avec Bridget Johnson et sa fille Beth dans un grand appartement de Merkeley.
✖ Confiant envers le nouveau gouvernement mis en place et les aptitudes de Wolfgang Loewer avec lequel il a précédemment collaboré, il croit enfin en un avenir pour les daemoniens.
✖ Proche de ses anciens camarades de la Rébellion et de Wyatt Ordwigan, il se tient au courant des avancées des droits daemoniens et attend avec impatience les procès des anciens décideurs du Conseil puisque les trois membres du trio dirigeant sont morts.

RESUME DE SON HISTOIRE
(de sa naissance à aujourd'hui) :
cliquez ici

LIENS RECHERCHES :
à venir.


musclor.

  
MessageJeu 16 Avr - 18:20
Groupe
avatar
Date d'inscription : 10/04/2015Nombre de messages : 473Nombre de RP : 127Âge réel : 22Copyright : © Arya ✗ Tim MyersAvatar daëmon : Sin
Cillian O'SheaA warning to the people
the good and the evil
This is war
Citoyens Daemoniens

God save the USA


WYATT S. ORDWIGAN
je te hais comme je t'aime, mon frère


◭ ◭ ◭

On est jamais blessé que pas ceux qu'on aime, et toute notre histoire me semble résumée par cette simple phrase. Elle a débuté il y a vingt ans, dans une ville portuaire au Nord de l'Irlande. J'étais un gamin perdu dans un monde de fous, un daemonien seul que l'on détruisait pour sa différence, et tu es arrivé à l'âge de dix ans, avec cette force que je t'ai toujours enviée et cette créature changeante qui ressemblait en tout point à la mienne. Dire que notre relation a été fusionnelle demeure pour moi un terrible euphémisme tant tu as été au centre de ma vie : un allié dans tous les combats, une épaule pour toutes les épreuves, une oreille pour toutes mes tristesses... De moi, tu as tout connu, de cette hyperacousie maladive aux crises d'angoisse, et tu es toujours resté fidèle, qu'importe les difficultés traversées ensemble. Tu es devenu mon confident, mon alter ego. Mon frère.

Mais si toutes les amitiés sincères doivent connaître une épreuve, la nôtre nous aura détruits. J'avais vingt-et-un ans, une peur constante vissée aux entrailles et une boîte de Valium qui prenait trop de place dans ma vie. Tu en avait vingt-quatre, un dévouement toujours intact mais un relativisme trop poussé. Cette nuit-là, tout ce que nous avions construit a été piétiné par cinq tortionnaires encapuchonnés animés par le seul désir de vouloir casser des daemoniens. Je t'avais prévenu, Wyatt, je t'avais dit qu'ils viendraient, mais tu ne m'as pas écouté, et cette nuit-là, alors que tu tombais dans leur piège juste après moi, je n'ai pas eu la force de me retourner. Les côtés brisées, le visage fracassé, je n'ai fait qu'entendre tes cris en me maudissant d'être à nouveau ce petit frère trop faible, ce daemonien tétanisé par ses crises d'angoisse, et le silence n'est venu qu'une fois leur office terminé alors qu'ils te laissaient gisant dans ton propre sang et que je n'étais qu'à quelques mètres, caché dans l'obscurité, effondré derrière une benne à ordures.

Cette nuit-là, je suis revenu te voir pour partir, pour que nous quittions Drogheda et tous les dangers qu'elle représentait pour nous. Mais, pour la première fois, il s'est produit l'impensable : tu m'as rejeté. Cette trahison, d'un côté comme de l'autre, nous n'avons pas été capables de la supporter. Quatorze ans sans se quitter détruits en une nuit par la force des poings et la folie des hommes. Alors, je suis parti seul, la rage au cœur, une blessure gravée au fer rouge, et un "21" tatoué sur la pommette gauche pour vingt-et-unes années détruites par mon seul statut de daemonien. J'ai quitté l'Irlande et nous ne sommes plus revus une seule fois jusqu'à mon arrivée à Merkeley deux ans plus tard.

La vie est étrangement faite, n'est-ce pas, mon frère ? Nous qui avions pourtant décidé de nous fuir, nous nous retrouvions malgré nous dans les rangs des rebelles, notre vieille blessure toujours aussi vive et une colère sourde animant tous nos regards. Pendant quatre ans, nous avons été incapables de nous adresser le moindre mot malgré cette proximité enfin retrouvée. Nous étions deux frères d'arme qui ne partageaient rien que des silences trop sombres et des regards trop lourds pour se faire passer pour des étrangers. Notre amitié n'avait été que trop puissante, et notre séparation trop destructrice... Mais tout a changé un jour sombre du mois de janvier 2015, ce jour où après six ans se silence, j'ai compris que je pouvais te perdre.

Tu étais mon frère, Wyatt, et tu étais enfermé dans l'enfer carcéral de Perth, risquant une condamnation à mort par la sournoiserie du Conseil. Ce jour-là, toutes ces émotions enfouies ont déferlé en moi, et derrière toute ma colère, toute ma haine, ce sont une pluie de regrets et les relents de cette ancienne amitié fusionnelle qui se sont emparés de moi pour ne plus me laisser une seule seconde de répit. Tu risquais de mourir, et jamais nous n'avions fait l'effort de refermer cette vieille blessure. Lorsque je n'ai plus tenu, je suis venu te voir, et après six ans, nous nous sommes enfin retrouvés. Tu étais derrière un grillage, le visage marqué par la fatigue et avec une voix tremblante que je ne te connaissais pas. J'aurais tant aimé avoir droit à cette étreinte de frère qui nous avait été arrachée depuis cette nuit-là à Drogheda... Mais malgré tous ces manques qui demeuraient, nous nous sommes retrouvés dans la cour de cette prison, après tant d'années gâchées par la dictature de l'orgueil.

Le chemin qu'il reste sera long, Wyatt, je le sais et ne m'en détourne pas, car je ne doute plus que ce qui nous unissait autrefois demeure malgré toutes nos erreurs. Il n'en est que plus mature, plus tacite. Aujourd'hui, je ne cherche plus qu'à te prouver que je suis encore ce frère que tu aimais autrefois, et malgré le temps qu'il nous faudra pour passer outre toutes nos erreurs, je refuse de fuir à nouveau. Tu es mon frère, pour toutes les épreuves et pour tous les combats.

Je te hais comme je t'aime, Wyatt Ordwigan, et si cela a fait notre faiblesse, cela fera peut-être enfin notre force.

AARON DWAYNE
une confiance réciproque


◭ ◭ ◭

La vie a son lot de relations compliquées, alors certaines se doivent bien d'être simples. Avec Dwayne, les choses se sont toujours enchaînées avec un naturel étonnant, et connaître une amitié aussi saine et sans rature a un côté reposant que j'apprécie beaucoup dans mes périodes sombres. Aaron, c'est cette oreille attentive et ce regard sans jugement, ces mots désintéressés prononcés lorsqu'on en a besoin et cette présence discrète qui rappelle ce qu'il y a de bon en ce monde, même quand tout vous paraît pourri jusqu'à la moelle. Il est celui qui m'a fait confiance lors de mon arrivée chez les Rebelles, le premier à m'avoir permis de faire mes preuves, et je sais lui être à jamais reconnaissant pour cela. Dwayne, c'est un homme bien, un de ceux qui me rappellent pourquoi je me bats, pourquoi tout cela en vaut la peine.

Pourtant, certaines choses auraient pu me faire douter de lui, à commencer par sa relation étrange avec Loewer, qui est longtemps resté pour moi l'incarnation même de ce Conseil que nous cherchions à faire tomber. Certains de mes frères se méfient ainsi d'Aaron, une réserve que je n'ai jamais partagée. Qu'importe les doutes et les murmures acides, je ne vois que les actes, et tous ceux de l’Écossais ne font que renforcer mes convictions. Alors envers et contre tout, aucune incertitude ne viendra pervertir l'image que je me fais de Dwayne : un homme sain comme on en trouve trop peu dans cette putain de ville et un ami sincère toujours présent. Et bien des choses nous rapprochent jusqu'aux "tatouages migrateurs" qui marquent sa peau. Je vous le dis : parfois, la vie est bien faite...



BRIDGET JOHNSON
l’inénarrable


◭ ◭ ◭

Bridget. Ma Bridget... Que pourrais-je te dire ici que tu ne sais déjà ? Depuis que je suis arrivé à Merkeley il y a quatre ans, tu es ce rayon de soleil dans ma vie qui ne s'est jamais éteint, cette petite sœur toute en tendresse et en caractère, et je crois que tu ne réalises même pas combien de fois tu as su me tirer des griffes de mes démons. Tu as cette capacité singulière à écouter sans juger, à aider sans hésiter et à rire sans raison. Tu es cette confidente qui me connaît par cœur, cette épaule réconfortante qui sait décrypter mes silences, celle qui a appris tous mes travers et qui pourtant ne fuit toujours pas...

Je t'ai connue rieuse, je t'ai connue en pleurs, je t'ai connue folle de rage, et je pense que tu pourrais facilement en dire autant de moi. Peut-être est-ce ce qui fait aujourd'hui la force de ce lien que nous partageons : cette certitude d'avoir déjà connu l'autre dans tous ses états et d'être ainsi capable de l'assumer pour tout ce qu'il est. Nous nous sommes vus bourrés, nous nous sommes regardés dormir, nous nous sommes vu malades à en crever, et tu continues pourtant à venir squatter mon salon avec ce naturel qui me désarme et dont tu es parfaitement consciente, car tu en joues sans le moindre scrupule ! Mais qui t'en voudrait ?

Notre force, nous la tirons aussi de cette relation saine qui n'a jamais été entachée par la moindre ambiguïté, chose dont aucun de nous deux n'a jamais douté. Notre proximité se révèle à travers nos regards et nos gestes : nous sommes de ces amis capables de dormir l'un contre l'autre avec un naturel déconcertant sans jamais rêver d'autre chose que de ce sentiment unique de se sentir à sa place et en sécurité. Non, je ne désirerai jamais rien de plus que ce que nous avons car rien, à mon sens, n'aurait plus de valeur que ce que nous partageons tous les deux. Te voir nue m'effraie même certainement plus que cela ne m'attire tant j'aurais l'impression de violer une sorte de sanctuaire...

En vérité, les seules barrières qui demeurent entre nous ne sont que de mon seul fait. Il est en effet certains secrets que je ne parviens toujours pas à te confier tant j'ai peur de te voir me fuir comme tous ceux qui t'ont précédée. Wyatt, Teuira... Je les ai tous perdus un jour car je suis un mec qui traîne trop de saloperies derrière lui. Alors je tais ces éléments sombres de ma vie et prie pour que tu ne les apprennes jamais, car tous les connards sur cette terre ont des amis... mais je suis le seul à avoir une Brioche.

JADE WINCHESTER
mon honteux rejet


◭ ◭ ◭

Jade, c'est une fille bien que j'ai injustement laissée en bordure de la route. C'est une rebelle qui a tenté plusieurs fois de percer ma carapace et de me faire sortir de mon silence sans jamais y parvenir. C'est une victime collatérale qui n'a commis d'autre erreur que de tomber amoureuse d'un Irlandais avec lequel je ne pouvais alors plus rien partager, pas même de simples connaissances.

Depuis que nous avons enfin eu l'occasion de discuter tous les deux, je réalise combien Jade a souffert de ce traitement que je lui ai infligé pendant des années, de ce comportement que je m'obligeais à adopter pour être certain de ne pas être mis en porte-à-faux plus que je ne l'étais déjà vis-à-vis de Wyatt. Avec le recul, je comprends combien cela était égoïste... Et pourtant, je continue de penser que cela n'aurait pas pu se passer autrement, pas à ce moment-là, pas alors que Wyatt que ne m'inspirait plus que haine et regrets. Et je pense qu'en m'éloignant de Jade, je lui ai également évité de s'opposer à lui lorsqu'il partageait alors sa vie.

Désormais, Jade sait tout, plus même que ce que je pensais être capable de lui dire, et j'en tire un profond soulagement. J'espère seulement qu'elle sera capable de ne pas m'en tenir rigueur trop longtemps. Mais un coeur doux comme le sien ne peut donner que les plus belles promesses !



CHRIS RAMIREZ
prof de kick-boxing


◭ ◭ ◭

Le moins que je puisse dire, c'est que Chris aurait eu mille bonnes raisons de me virer quand je suis arrivé chez elle pour la première fois, moi, pauvre mec taillé dans une biscotte, qui n'avait jamais appris à frapper qui que ce soit, et qui craignait un peu trop les sons forts. C'est très simple : j'avais rien à faire dans son gymnase. Et pourtant, elle m'a gardé.

Je ne sais pas si c'était pour ma belle gueule, mon air complètement paumé où le fait que je sois un mec facile à battre quand elle avait besoin de regonfler son ego, mais j'ai pu profiter de ses cours de kick-boxing autant que je le voulais. J'étais réglo côté factures, et je jouais pas ma grande gueule pour épater les minettes, écoutant tous ses conseils dans un silence quasi-religieux. L'élève modèle en somme. Alors avec le temps, elle m'a ouvert les portes de son monde.

Chris, c'est une femme avec plus de force et de courage que bon nombre de mecs que j'ai pu croiser dans ma vie, et ce tempérament-là, il ne se gagne nulle part. On naît avec, ou on fait profil bas. Il ne m'a fallu que quelques séances pour lui vouer une franche estime, un sentiment qu'elle m'inspire toujours aujourd'hui. Et je lui fais confiance, étrangement, alors que nous n'avons partagé que bien peu de mots, préférant parler à coups de poing sur son vieux ring de boxe. Il y a des gens avec qui le feeling passe, c'est aussi simple que ça.

Et puis, les choses ont commencé à s'envenimer à Merkeley, jusqu'à ce que le Conseil décrète l'expulsion des non-recensés. Alors que je quittais la ville avec mon sac sur le dos, je n'ai évidemment jamais pu retourner dans son gymnase, et je n'ai même pas pu la prévenir, car cela lui aurait dévoilé mon manque de confiance envers l'institution gouvernante, un risque que je ne pouvais pas prendre. Alors, j'ai simplement disparu, l'ironie voulant que je n'habite en réalité qu'à quelques dizaines de kilomètres de là.

Mon silence a ainsi duré plus d'un an, jusqu'à aujourd'hui. Le Conseil étant tombé, les portes de Merkeley nous sont enfin rouvertes, et j'avoue être impatient de remettre les pieds dans ce vieux gymnase pour m'y prendre de nouvelles dérouillées. Depuis le temps, Chris doit avoir les poings qui la démangent, et je sais qu'elle ne se privera pas de me dire que cette année loin de tout entraînement m'a fait reperdre le peu de muscles qu'elle m'avait fait gagner. Et bizarrement, j'ai hâte.

WOLFGANG M. LOEWER
nouvel allié ?


◭ ◭ ◭

Il est rare qu'un homme nous inspire des sentiments aussi contradictoires et pourtant, j'ai été contraint d'entrer dans son monde malgré toutes mes réticences. Pendant des années, Wolfgang Loewer est resté pour moi le visage du Conseil, l'ennemi à abattre, l'incarnation de tout ce que la Rébellion cherchait à détruire. Comment apprécier un homme qui vous paraît comme le responsable de votre exclusion cette ville-refuge, de votre statut de fugitif, de chacun des regards que vous portez au-dessus de votre épaule de peur d'être découvert ? Qu'importe son charisme ou ses jolies phrases : on ne peut que le haïr.

Alors je l'ai haï, j'ai souhaité sa mort mille fois, allant jusqu'à désirer être celui qui appuierai sur la gâchette dans mes moments les plus sombres. Et cela a duré jusqu'en avril 2015, lorsque j'ai rendu visite à Wyatt en prison. Loewer était présent lors de sa capture et je l'en ai toujours cru responsable. Mais aux yeux de mon frère, ce dernier s'était fait piéger comme lui, et il m'a demandé de prendre contact avec Wolfgang pour assurer le lien entre lui et les rebelles, un rôle pour lequel j'avais l'impression d'être le moins bon candidat. Ravalant mes doutes et ma méfiance, j'ai alors pris contact avec celui que je considérais malgré moi toujours comme un ennemi, et nous avons été forcés de collaborer dans l'urgence pour trouver de nouveaux soutiens à la résistance. Nous sommes montés à Washington où je suis devenu le visage de la Rébellion pour quelques sénateurs de confiance en attendant la libération de Wyatt alors que Wolfgang officialisait en mai son changement de camp. Utilisant mon hyperacousie dans l'hémicycle pour répéter à Loewer les quelques murmures que l'on pourrait utiliser à notre avantage, nous avons réussi ensemble plusieurs tours de force, jusqu'à convaincre le gouvernement américain d'envoyer des troupes au sol pour mettre fin aux combats qui faisaient rage à Merkeley. Ensemble, nous avons participé à la chute du Conseil, et c'est évidemment le genre d'expériences fait se rapprocher les hommes.

Aujourd'hui, ce chapitre est terminé : Wyatt a naturellement récupéré sa place de premier plan, Loewer continue sa mission politique entre la nouvelle Merkeley et Washington, et j'ai retrouvé l'anonymat dans mon salon, une situation qui me convient parfaitement. Pourtant, malgré tout ce temps passé à le fréquenter par la force des choses, je demeure incapable de réellement cerner qui est Wolfgang Maël Loewer, et dire que j'ai confiance en lui se révèle être un bien grand mot. Disons plutôt que j'ai oublié mes préjugés et que je lui laisse aujourd'hui le bénéfice du doute, attendant qu'il me montre un jour s'il est réellement l'homme moral qui prétend ou non. Nos chemins se recroiseront peut-être, et j'espère alors être capable de dire qui se cache vraiment derrière son phrasé de politicien.



TALLULAH Ó CUILEANN
un petit goût d'Irlande


◭ ◭ ◭

Tu as ce regard rassurant et ces petites attentions qui redonnent à ce monde un peu de chaleur lorsqu'il me paraît froid à s'en glacer les os, et pourtant je demeure incapable de m'ouvrir entièrement à toi tant j'ai appris à me méfier de tout, et surtout de ceux qui ne semblent animés que par les intentions les plus pures. Je ne t'ai cependant jamais prise en faute, et ne peux que te concéder combien tes visites me sont chaque fois agréables. Avec ton accent qui roule et tes plats irlandais, tu es comme l'incarnation de mes souvenirs d'enfance avec un côté presque maternel lorsque tu plisse les yeux devant mes migraines, car tu connais mon hyperacousie et a déjà assisté au calvaire qu'elle m'impose : les journées entières passées dans le noir pour calmer mes maux de tête, le salon fermé parfois en pleine journée, et cette manie de faire détour sur détour pour éviter les lieux les plus fréquentés de Perth Amboy... Mais tu as une alliée de taille, Tallulah, et malgré ses sept petits centimètres, cette petite phasme plaide en ta faveur depuis des semaines, peut-être même des mois, et Dieu sait combien son influence sur moi est grande. Peut-être a-t-elle senti quelque chose que ma méfiance m'interdit de voir, et je dois dire que Sin se trompe rarement sur les gens. Peut-être serait-il temps en effet que je te laisse vraiment entrer dans mon monde... Après tout, ai-je vraiment beaucoup à y perdre ?

MAXIME A. MAY
tête de con


◭ ◭ ◭

Soyons clairs : je ne supporte pas ta gueule et tu ne supportes pas la mienne. Entre nous, tout a mal commencé. Tu es venu me chercher des noises sur le mauvais sujet, mon gars, et je ne suis pas du genre à fermer ma gueule quand on cherche à rouvrir des blessures dont je n'ai jamais su vraiment guérir. Wyatt, c'était la seule chose que tu n'avais pas le droit d'évoquer. Mais il semblerait que tes longues années à la rue n'aient pas eu l'occasion de t'inculquer la valeur de l'inhibition en société. Alors, d'une simple apostrophe un peu trop brutale de ta part est née une engueulade mémorable et je t'ai immédiatement rangé dans le groupe des abrutis, ceux que j'évite comme la peste et auxquels je ne veux jamais avoir affaire.

Et pourtant je n'oublie pas ce lien privilégié que tu partages avec Wyatt depuis tout ce temps. Je n'oublie pas que je le jalouse, je n'oublie pas que je te maudis pour cela et, même inconsciemment, je sais tout faire pour être meilleur que toi dans nos missions respectives, comme si au travers de notre engagement pour la Rébellion, c'était notre engagement de frère que nous prouvions. Cette compétition permanente entre nous, je la sais aussi malsaine que puérile. Mais je la sais aussi incontrôlable et vivifiante, car elle me permet de me dépasser sur le terrain comme jamais.

Depuis peu, je découvre une nouvelle facette de ta personnalité, car non content de t'être approprié Wyatt, voilà que tu as su te rapprocher de Bridget, ma Bridget, et si je bouillonne intérieurement, je sais que je suis incapable de t'envoyer chier comme tu le mériterais pourtant, car j'ai trop d'amour pour elle pour la laisser ainsi prise entre deux feux. Alors, plutôt que de t'accueillir, j'apprends à te supporter lors de tes visites et à ravaler le mépris que tu m'évoques par ta simple présence, d'autant que je te dois malgré tout un petit remerciement, moi qui t'ai cru le père de l'enfant qu'elle porte pendant un temps et qui ai failli partir te casser la gueule (et perdre lamentablement, très certainement...) avant d'apprendre que ce petit trésor n'était pas de toi. Au moins une provocation que tu m'auras évité.

Peut-être n'es-tu pas le connard que j'imagine. Peut-être que tout ce mépris que tu m'évoques n'est que fondamentalement illégitime. Le fait que tu aies su te faire une place auprès des deux personnes en ce monde qui me sont les plus chères plaide en ta faveur. Et pourtant, je suis toujours incapable de te laisser ta chance, et je ne sais même pas si tu en attends une au fond. Alors nous continuons de nous éviter et apprenons à ronger notre frein en silence lorsque nous sommes condamnés à nous fréquenter, et c'est peut-être mieux ainsi. Mais découvrir que depuis tout ce temps je t'appelle Logan alors que tout ceci n'est qu'une autre de tes mascarades risquerait bien de mettre fin à ce silence pourtant si agréable.



KAYLA P. LANE
une bonne impression


◭ ◭ ◭

Beaucoup de mes frères émettent quelques réserves à ton encontre et j'avoue avoir aussi eu les miennes. Tu es celle que l'on pourrait surnommer "la femme du patron", celle qui a obtenu un haut poste parce qu'elle est tombée amoureuse de la bonne personne. Certains t'accusent d'avoir joué de cela pour avoir une influence qui ne te serait pourtant nullement due. Mais de mon côté, je n'en crois pas un mot.

Car derrière cette leader des rebelles décriée, j'ai aussi vu une femme forte et blessée, parfois dépassée par les événements, et qui lutte pour servir une cause qui lui semble juste, parfois avec maladresse, mais toujours avec sincérité. Nous ne sommes pas vraiment proches, mais nous nous connaissons malgré tout et je sais être triste d'entendre tous ces reproches qui te sont faits, certains étant selon moi absolument immondes et déplacés. Tu as fait des erreurs, comme chacun d'entre nous, mais ton plus grand crime est celui de t'être attachée au seul homme de la Rébellion qui t'interdisait de commettre le moindre impair. Je sais que tu en souffres plus que mes frères d'armes ne peuvent s'en douter. Pourtant, je n'ai jamais eu le courage de venir à toi, comme si je ne nous estimais pas assez proches pour nous confier sur un sujet si délicat.

Aujourd'hui, tu es enfin libre après avoir été arrachée à ton bébé et jetée en prison de la plus cruelle manière et j'espère rapidement pouvoir te revoir, car je m'inquiète pour toi, comme si je savais que cette ultime épreuve pouvait te faire perdre pied une bonne fois pour toutes. Nos chemins se recroiseront sans doute, notre engagement commun nous y forcera sûrement. Je prie seulement pour que nos retrouvailles soient baignées par la lumière, et non plongées dans tes noirceurs les plus froides.

LUMEN FLETCHER
petite barmaid


◭ ◭ ◭

Lulu, c'est une drôle de rencontre, de celles qui nous tombent sur le coin de la gueule sans qu'on les attende. Elle ne devait être qu'une barmaid sans relief, une jeune femme discrète cloîtrée derrière son comptoir, qui sert ses verres sans un mot et remercie pour son pourboire. Mais non... Avec son air enfantin et ses mains tendues sans autre raison que sa seule curiosité, elle est parvenue à me sortir de mon mutisme et de mes idées noires, un soir comme un autre, alors que je faisais la fermeture. Les choses auraient pu s'arrêter là, comme une simple rencontre sympathique et banale. Mais tu ne t'es pas arrêtée là, Lulu, et tout a basculé...

Tout a basculé parce que tu es trop gentille pour ce monde de fous, parce que tu laisses ta franchise prendre le pas sur la prudence et que tu laisses parler ton cœur parler trop vite, sans bien savoir qui tu as en face de toi. Tu m'as cru simple humain, mais je t'ai su daemonienne à la minute où ton chien est entré dans le bar. Tu n'es pas une mauvaise fille, Lulu, et tout en toi pourrait m'attendrir si seulement les temps que nous vivons n'étaient pas aussi viciés par les saloperies du Conseil. Alors, plutôt que de te laisser dans ta panique et tes erreurs, je me suis dévoilé, moi aussi. En quelques secondes, tu as compris qui tu avais en face de toi et je me suis fait doux moralisateur, comme si ton sort m'importait finalement plus que de raison. Je ne sais ni pourquoi j'ai pris ce risque, ni l'influence qu'il a eu sur toi. J'espère simplement que tu t'en souviendras lorsqu'un client bien moins fréquentable que moi viendra te demander un whisky sans glace, car j'ai senti en toi la flamme qui a brûlé en moi il y a quelques années de cela : l'amertume de la déception et le désir de la vengeance...

Je suis parti comme je suis venu, sans t'oublier pourtant. Mais je crois que nous ne tarderons pas à nous revoir, surtout depuis que ce tatouage m'apparaît comme un prétexte tout trouvé pour te voir débarquer dans mon salon un de ces jours. Je ne sais alors quel sentiment primera : la joie de retrouver ton sourire de gamine ou la peur d'avoir dévoilé un secret comme le mien à la mauvaise barmaid...



LIBERTY B. SEAGARD
collègue de galère


◭ ◭ ◭

C'est une chevelure colorée que j'ai entraperçue en plein champ de bataille, une voix féminine et paniquée entre les coups de feux, une victime de plus de ce cauchemar qu'a été la fin du Conseil. Comme nous tous, elle a risqué sa vie ce jour-là, et c'est cette preuve de courage que je retiens surtout d'elle.

Je l'ai guidée à l'hôpital comme le reste du groupe après notre victoire sur la fille du trio dirigeant. Je ne sais pas ce qu'elle est devenue depuis. J'imagine qu'elle s'est rétablie et qu'elle a retrouvé sa paisible existence à Merkeley. Je me demande si elle se souvient que j'étais là, moi aussi, et la réaction que nous aurions tous les deux si nos routes venaient à se recroiser un jour...

GARRETT C. REDMANN
allié précieux


◭ ◭ ◭

Garrett, c'est l'histoire d'une mission, d'une virée sur les routes américaines à la recherche d'un gars un peu louche avec pour simples indices un nom et une photo de mauvaise qualité. Nous devions retrouver un homme plus ou moins apparenté au Conseil et chercher à savoir ses réelles implications au sein de l'organisation. Pour cela, la rébellion a mis deux de ses hommes sur le coup : un tatoueur atteint d'hyperacousie, et un jeune daemonien doué dans l'art de la traque. Terriblement doué...

Notre road trip a duré près d'une semaine passée à avaler des kilomètres de bitume en tête-à-tête, et à bouffer dans des diners un peu paumés sur la route. Mais même si nous étions en mission, même si rien ne mérite vraiment que l'on s'en souvienne plus que cela, cette rencontre reste pour moi un excellent souvenir. Garrett, c'est un homme bien, quelqu'un à qui on se confie facilement et que l'on écoute avec plaisir. Rapidement, je lui ai offert ma confiance, et je crois pouvoir dire que j'ai su gagner la sienne, moi aussi. Cette semaine passée tous les deux reste un de mes rares bons souvenirs entre mecs de ce temps là, alors que je n'avais plus vraiment quelqu'un avec qui passer ce genre de moments purement masculins depuis ma brouille avec Wyatt. Garret a finalement un peu eu cette place que Wyatt avait laissée, sans jamais l'occuper pleinement. C'est un ami qui m'est devenu très cher au fil du temps, et nous nous retrouvons toujours avec plaisir. Je ne sais pas si je peux en dire autant de Sin et Esther : toutes les deux ne peuvent pas se voir sans s'envoyer des piques à longueur de journée. Mais ce sont des histoires de daemons. Aujourd'hui, j'espère simplement que nous pourrons continuer à compter l'un sur l'autre comme depuis ce voyage à travers les Etats d'Amérique et surtout, je prie pour ne pas faire avec lui les erreurs que celles que j'ai pu commettre avec l'Irlandais.



GARETH K. CADIGAN
play boy


◭ ◭ ◭

RP en cours.

TYPE YOUR NAME
what ; you said what ?


◭ ◭ ◭
lorem ipsum.




Spoiler:
 
  
MessageJeu 16 Avr - 18:21
Groupe
avatar
Date d'inscription : 10/04/2015Nombre de messages : 473Nombre de RP : 127Âge réel : 22Copyright : © Arya ✗ Tim MyersAvatar daëmon : Sin
Cillian O'SheaA warning to the people
the good and the evil
This is war
Résidents permanents

the American dream


ANJA MÜLLER
elle est pas méchante, mais putain, qu'est-ce qu'elle est chiante...


◭ ◭ ◭

Anja, c'est compliqué... Pour faire simple, nous sommes absolument incompatibles et nous n'hésitons ni l'un ni l'autre à nous le balancer à la gueule. Je ne supporte pas son regard inquisiteur, son air bien trop prude et sa façon de juger le monde avec ses grandes phrases tirées de ses putains de bouquins. Et de son côté, je crois que ma simple présence l'a révulsée avant même que je n'ouvre la bouche. Après tout, un mec avec des tatouages ne peut qu'être un connard, hein ? Ma pauvre fille...

Et comme si nos chers leaders avaient un merveilleux sens de l'humour, nous avons malheureusement eu à nous supporter sur plusieurs missions, en essayant d'éviter de nous étriper avant notre retour au camp des rebelles. Soyons clairs, nous ne nous aimons pas et il y a peu de chances pour que cela change un jour. Pourtant, je ne parviens pas à oublier que ce n'est qu'une gamine de vingt ans, certainement complètement paumée dans cette Rébellion qu'elle a choisi d'intégrer seule. Et ce courage là, je le respecte, même s'il vient d'elle. Et là est toute la difficulté des sentiments qu'elle m'inspire, parce que même si sa simple présence suffit à m'agacer, je ne parviens désespérément pas à être tout à fait catégorique à son sujet. Dans le fond, elle n'est pas méchante et son côté catégorique en fait pas certains côtés quelqu'un en qui ont peut avoir confiance. Mais plus que tout, c'est notre dernière mission qui a changé la donne, car elle était avec moi lorsque le Conseil s'est effondré. Lorsque nous avons gagné, mais que nous avons failli perdre bien plus. Et ce que nous y avons vécu remettrait presque en doute toutes mes certitudes.

Alors pour la première fois, je serais peut-être prêt à revoir mon jugement, si de son côté elle accepte aussi de me laisser ma chance. Peut-être pourrais-je enfin voir qui se cache derrière son masque ? Cette éventualité ne m'apparaît pas si déplaisante, après tout.

AINA S. JÄRVINEN
la tornade rousse


◭ ◭ ◭

Ton arrivée dans ma vie n'a certainement pas été de tout repos et dire que j'ai toujours été content de te voir serait un peu mensonger... Tu es arrivée avec ton sourire rayonnant et cette sorte d'excitation qui, je crois, ne te quitte jamais, et autant te dire que ton verbe intarissable m'a donné bien du fil à retordre avec mon hyperacousie. Mais malgré toutes ces fois où il m'est arrivé de prier pour te voir partir, arrivant aux limites de ma patience, tu as toujours su m'amadouer avec une arme dont je n'ai toujours pas pu percer le secret. Peut-être est-ce l'influence de Tallulah qui m'aide à supporter ce déluge de paroles qui accompagne chacune de tes visites ? Mais si j'ai certainement fait l'effort plus pour elle que pour toi les premiers temps, je crois que les choses changent à mesure que tu reviens me rendre visite, car malgré toutes les difficultés que j'ai à supporter ces loooongues tirades qui sont les tiennes, tu as ce côté craquant des gamines survoltées et pétries de bonnes intentions.

Alors tes visites ne sont plus la corvée qu'elles étaient, et j'en viens même à les attendre lorsque tu tardes trop, car une compagnie comme la tienne détonne tellement dans mon quotidien loin de tout bruit que je serais presque capable de les apprécier...



CHARLIE SABANI
attirante renarde


◭ ◭ ◭

Charlie, ce n'était qu'une jolie cliente venue se faire tatouer un renard roux sur les côtes, le genre de rencontres que l'on espère banales à une époque aussi tourmentée que celle où j'ai croisé sa route. A ce moment-là, la guerre entre la Rébellion et le Conseil faisait rage et toute nouvelle tête m'apparaissait comme un possible indic' de l'institution que je combattais. Je me suis méfiée de son air angélique, de sa timidité rassurante et de son désir de se faire tatouer, elle qui ne semblait pas du tout appartenir au même monde que moi. Puis, les bon pressentiments de Sin aidant, j'ai accepté de laisser sa chance à cette jolie rousse. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que je ne le regrette absolument pas.

Si les apparences nous rendent tout à fait contraires, les ressemblances de nos vies sont troublantes, de sorte que nous nous comprenons assez facilement l'un l'autre. Deux âmes blessées condamnées à s'écarter du monde sans le pouvoir tout à fait, deux daemoniens aux pouvoirs complexes et dangereux qu'ils ont dû apprendre à contourner plus qu'à maîtriser... Nous sommes parvenus à nous confier l'un à l'autre avec une facilité qui me surprend encore aujourd'hui, et je crois pouvoir dire que Charlie fait partie de ces rares personnes en qui j'ai confiance.

Mais depuis quelques temps, un drôle de jeu semble s'installer entre nous, un jeu dont nous ne sommes peut-être même pas conscients. Nous nous retrouvons pour reposer nos esprits et chercher à mieux gérer nos pouvoirs, mais j'ai comme l'impression que nos regards changent parfois, l'espace d'une brève seconde. Et je ne sais pas si cela doit me plaire ou m'effrayer...

Je nage donc toujours dans le mystère de cette avocate au renard, un mystère que je suis bien tenté de percer, même si une partie de moi en craint les conséquences, car une relation comme la nôtre peut-être donner quelque chose de meilleur que ce qu'elle offre déjà, ou ne ferions-nous que sacrifier cette chance pour des aspirations démesurées ?

ERWAN A. VALENTINI
un vrai frère d'arme


◭ ◭ ◭

Il est des frères que l'on supporte, et d'autres que l'on adopte. Incontestablement, Erwan fait partie de la meilleure de ces deux catégories. Comme avec toutes les nouvelles têtes que je rencontre, plus encore lorsqu'elles entrent dans la Rébellion, les débuts se sont cantonnés à des regards à la dérobés et des salutations dénuées de chaleur. Mais le temps nous a fait nous rendre compte de tous ces points communs que nous partageons et, malgré nos deux caractères méfiants, nous avons peu à peu appris à baisser notre garde pour laisser naître une confiance réciproque à laquelle je ne trouve que peu de failles. Nous sommes finalement proches en tout point, froids d'apparences et chauds de cœur, et Erwan fait partie des gens sur cette terre pour qui je me sens véritablement prêt à me battre. Je ne peux malheureusement pas en dire autant de nos deux daemons. Sin et Saphira sont aussi différentes qu'Erwan et moi sommes semblables ! Mais si la panthère m'amuse, Sin au contraire ne se prive pas de lui rappeler à quel point sa présence l'agace chaque fois que nous nous retrouvons. Je jette alors un regard complice à Erwan et nous les observons se lancer des piques avec un sourire moqueur. Après tout, les histoires de daemons se doivent de rester entre daemons, n'est-ce pas ?



YAABA NYAMEKYE
what ; you said what ?


◭ ◭ ◭
lorem ipsum.

TESSA B. O'CAHAN
dresseuse d'étoiles


◭ ◭ ◭

RP en cours.



DAMIR HORVAT
ami artiste


◭ ◭ ◭

RP en cours.

ERIN CARMICHAEL
secrétaire


◭ ◭ ◭

RP à venir.


Spoiler:
 
  
MessageJeu 16 Avr - 18:22
Groupe
avatar
Date d'inscription : 10/04/2015Nombre de messages : 473Nombre de RP : 127Âge réel : 22Copyright : © Arya ✗ Tim MyersAvatar daëmon : Sin
Cillian O'SheaA warning to the people
the good and the evil
This is war
Humains

welcome to our world


KYLE JOHNSON
un vrai pote


◭ ◭ ◭

Kyle, c'est le frère de Bridget, mais avant tout, c'est le fils de Tim. Lorsque je suis arrivé, un peu paumé, à New-York, je me suis retrouvé chez son paternel où j'ai obtenu du boulot pour quelques semaines avant d'entendre parler de Merkeley. Et en entrant dans son monde, j'ai forcément croisé son fils.

Avec Kyle, les choses se sont passées avec une étonnante simplicité. Nous avons rapidement apprécié nous croiser et avons fini par nouer une amitié franche au fil de nos soirées accoudés au comptoir d'un bar ou devant un match de football américain. Pourtant, malgré cette confiance sincère que j'ai en lui, je ne suis jamais parvenu à trouver le courage de lui avouer l'existence de Sin, et ma daemonne a pris soin de rester absolument invisible à ses yeux, art dans lequel elle excelle. Et puis, Tim m'a parlé de Merkeley et j'ai fait ma valise pour y retrouver sa fille Bridget. Avant de partir, Kyle m'a demandé avec un clin d'oeil de veiller sur elle, et j'espère avoir dignement accompli ma mission jusque là.

La distance imposant ses tristes lois, nous nous sommes un peu perdus de vue depuis, noyés dans notre travail et nos problèmes respectifs. Un petit coup de fil de temps en temps pour prendre des nouvelles, rarement plus. Mais avec sa prochaine installation à Merkeley, je sais que nous allons avoir la chance de retrouver cette fraternité que nous partagions à New-York, ce qui m'enchante, évidemment. Cependant, une ombre reste au tableau : ce maudit statut de daemonien dont il ignore encore tout. Avec les derniers événements qui ont frappé Merkeley, je sais qu'il peut légitimement avoir des doutes et si j'ai confiance en notre amitié, je n'ai pas moins peur de sa réaction le jour où il l'apprendra. Car il faudra bien qu'il le sache un jour.

TYPE YOUR NAME
what ; you said what ?


◭ ◭ ◭
lorem ipsum.



TYPE YOUR NAME
what ; you said what ?


◭ ◭ ◭
lorem ipsum.

TYPE YOUR NAME
what ; you said what ?


◭ ◭ ◭
lorem ipsum.




Parias

you made your choice


MILO KOVAC
frère de dope


◭ ◭ ◭

Tout a d'abord été forcé, avec ce satané Croate. Une mission qui part en couille, une crise d'angoisse en plein milieu de l'action, et un hacker dans l'oreillette qui découvre tout ce que je cachais au reste de mes frères en l'espace de quelques secondes. La respiration qui s'emballe, l'esprit qui ne répond plus et une panne de valium... Tout cela en même temps et c'est une vie qui s'arrête. Sauf qu'il était là, à distance, mais il était là. Ce jour-là, seul dans sa camionnette, en choisissant les bons mots, il m'a sorti de ma paralysie et m'a sorti de la merde. Et alors que je l'ai retrouvé plus tard, une fois les pro-co semés, j'ai réalisé que je lui devais ma survie, une dette que je n'ai à ce jour jamais eu l'occasion de lui rembourser.

Mais bien vite, une deuxième dette s'est ajoutée : celle de son silence face à ces crises qui pouvaient pourtant nous mettre en danger, et son aide pour me procurer ma dope en cas de manque. Finalement, je dois beaucoup de choses à ce hacker, trop pour que cela ne me dérange pas. Mais les hasards d'une vie forcent parfois à lier des alliances invraisemblables.

Avec le temps, cette histoire s'est silencieusement ancrée dans les tréfonds de notre mémoire commune, et nous n'y faisons que très rarement allusion. Milo connaît mes travers comme je connais certains des siens (quelques soirées peu recommandables passées ensemble ayant forgé notre alliance "dopée") et le hacker fais toujours en sorte de me fournir en valium pour éviter un nouveau problème en pleine mission. Jusqu'à présent, il me semble que mon secret demeure intact, et j'attends de lui rendre un jour un service aussi grand que ces deux fois où il m'a sauvé la mise. Milo, c'est rien d'autre qu'un putain de Croate... Mais dans le fond, je crois que je l'aime bien.

LEO DUHAMEL
doc


◭ ◭ ◭

Léo, c'est le mec qui nous a sauvé la mise alors que nous nous sommes retrouvés nez-à-nez avec l'armada de la fille du fondateur du Conseil le jour où nous avons fait tomber l'institution. Je n'ai pas bien compris son pouvoir, ni l'étendue de ce qu'il a fait. Je sais simplement que j'ai assisté à un miracle ce jour-là, et qu'il a sauvé des vies, dont une, juste devant moi : Anja Müller.

Il a maintenu tout le monde dans un état assez stable pour que j'ai le temps de les conduire à l'hôpital et a accompagné la danoise jusqu'au bloc. Puis, je ne l'ai plus revu. Aujourd'hui, j'espère avoir simplement l'occasion de le remercier un jour, car qui que ce soit, ce type restera pour moi un grand bonhomme.



KYLLIAN GRIFFIN
ami improbable


◭ ◭ ◭
lorem ipsum.

TYPE YOUR NAME
what ; you said what ?


◭ ◭ ◭
lorem ipsum.

Spoiler:
 
  
MessageJeu 16 Avr - 18:25
Groupe
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010Nombre de messages : 6471Nombre de RP : 341Âge réel : 24Copyright : AryaAvatar daëmon : every colors in the air
Aaron Dwayne☷ ADMIN-BREIZH ☷
←☸ →
Tempest in a Bottle
Je peux ? (oui, je t'attaque, et alors ?)

Moi je veux

Spoiler:
 
  
MessageJeu 16 Avr - 18:28
Groupe
avatar
Date d'inscription : 28/09/2014Nombre de messages : 257Nombre de RP : 73Âge réel : 28Copyright : gentle heartAvatar daëmon :
Hermione AbramsNothing will be the same...
Plein de tatoue, tatoueur, voyageur...

Bon ma Lumen t'aime déjà /PAN/

Alors Lulu, elle est civil, recensé, mais avec le temps, elle a largement penché ses idées en faveur des rebelles, malgré ses liens avec quelque Pro Co (Faut dire que devenir sédentaire, ça l'a totalement désorienté au point de plus savoir s'occuper d'elle correctement).
  
MessageJeu 16 Avr - 18:59
Groupe
avatar
Date d'inscription : 10/04/2015Nombre de messages : 473Nombre de RP : 127Âge réel : 22Copyright : © Arya ✗ Tim MyersAvatar daëmon : Sin
Cillian O'SheaA warning to the people
the good and the evil
This is war
Mais ouiii ! J'adore qu'on m'attaque !

Aaron : Un ptit tattoo deary ?
Il m'a semblé que c'était ce que tu avais dans l'idée. Pour approfondir un peu leur lien de départ (même si on a donc déjà leur première rencontre, j'imagine )... Cillian est entré dans la Rébellion vers la fin de l'année 2011 et, si j'ai bien compris, Aaron s'en est pas mal rapproché après avoir été d'abord pro-conseil (notamment pour Wolf) c'est bien ça ? Bref ! Comment Aaron réagirait face à un jeune tatoueur au caractère clairement renfermé, qui fuit le bruit (et donc les gens) mais qui peut faire des petites merveilles un dermographe à la main ? Et puis, s'ils sont du même côté maintenant, je suppose qu'on peut difficilement aller vers du négatif. Ils ont de beaux points communs les deux là.

Lumen : j'ai regardé un peu qui était ta mignonne petite Lumen. Elle est trop chou ! Dis-moi, le bar où elle travaille est situé à Merkeley ou à Perth Amboy ?
  
MessageJeu 16 Avr - 19:28
Groupe
avatar
InvitéInvité
Alors ! (Oui ici Lumen, Seb il est moins chou d'un coup ! /PAN/)

Lumen ne travaille plus pour le moment, mais faut que je lui retrouve un taff d'ailleurs. On peut très bien imaginer Perth Amboy d'ailleurs, car ça me permettra de rencontrer plus de rebelles :D

Lumen sort de désintox et d'un accident de voiture. Normalement, elle est presque toute réparée.
  
MessageJeu 16 Avr - 19:51
Groupe
avatar
Date d'inscription : 10/04/2015Nombre de messages : 473Nombre de RP : 127Âge réel : 22Copyright : © Arya ✗ Tim MyersAvatar daëmon : Sin
Cillian O'SheaA warning to the people
the good and the evil
This is war
Lulu/Seb : c'est assez intéressant comme situation pour Cillian, parce que dans le genre gars fragile psychologiquement, t'en tiens un bon !
Tout va dépendre de leur rencontre certainement. Si Lumen a travaillé dans un bar de Perth Amboy, on peut imaginer que Cillian soit arrivé en plein milieu de la nuit, genre pas loin de la fermeture du bar (moins de monde = moins de bruit) et que Lumen aurait été la serveuse. Il lui demande qu'une boisson mais, en voyant ses tatouages, Lumen pourrait lui demander s'il a voyagé. De quoi démerre sur une discussion sympa.

Ou alors, pour la fin de sa désintox, aurait-elle décidé de se faire tatouer quelque chose et serait arrivée au studio de Cillian par hasard ? Et puis ils auraient sympathisé pendant qu'il réalise son oeuvre ? Ca peut marcher aussi. En tout cas je vois difficilement comment est-ce qu'ils pourraient ne pas se supporter, à moins que tu aies une idée de ton côté ?
  
MessageJeu 16 Avr - 19:53
Groupe
avatar
Date d'inscription : 24/12/2014Nombre de messages : 511Nombre de RP : 143Âge réel : 27Copyright : Avatar by Schizophrenic / Signature Code by crackle bones // Gif by Unknow // Text : R-City ft Adam Levine - Locked AwayAvatar daëmon : Dylan
Bridget JohnsonLet's be alone together
MOUUUUUUUUUAAAAAAAAAAAH !

Alors j'hésite grandement à savoir si Bridg' a connu Cici pendant qu'il était au salon à New York (parce qu'elle fait de régulier allers/retours en prenant Lumen au passage #PAN#) ou si c'est seulement une fois qu'il est arrivé à Merkeley. Genre Tim lui aurait dit de l'aider à s'intégrer, ce genre de choses parce que ça fait longtemps qu'elle est à Merkeley (8 ans maintenant pour être exact).

Donc elle aurait pu passer du temps avec lui, le temps qu'il fasse ses marques. Après à voir ce que ça aurait pu donner entre eux. Et là dernièrement son petit frère dont elle avait la charge s'est fait agressé et est décédé. Donc elle traverse une phase un peu chelou dernièrement. Et là juste en ce moment elle est tombée enceinte de Milo mais personne n'est au courant. (Plus belle ma vie quoi !?)

Cela dit je pense que depuis que Cici est parti de Merkeley elle aurait pu passer pour se faire tatouer le nom de ses deux petits frères. Et la prochaine fois qu'elle passe il pourrait cramer de loin qu'elle est enceinte genre il entend plusieurs cœurs battre et se pose des questions

C'est brouillon je suis désolée >.<
  
Message
Groupe
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 11
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant