Nice to meet you *Libena*

 
  
MessageMer 22 Juin - 11:17
Groupe
avatar
InvitéInvité
Spoiler:
 



Nice to meet you


ft. Elena & Liberty


Nous avions absolument besoin de déménager. Cela ne pouvait plus durer comme cela j’en avais conscience et Elena aussi, je le sentais par le biais de notre lien. Cette fille avec laquelle nous vivions était juste insupportable. Enfin… Pour quelqu’un qui aurait eu une vue normale, cela aurait peut-être été. Mais pour ma moitié, c’était impossible. Et il fallait dire qu’elle ne faisait rien pour faciliter la vie de ma russe, bien au contraire. A croire que cela l’amusait de voir Elena se cogner dans les meubles qu’elle avait déplacés, glisser sur les papiers qu’elle laissait trainer… Cela devenait infernal. A croire que cette fille le faisait exprès. Ce fut, en tout cas, la question que je me posais très sérieusement ce matin là lorsqu’Elena ouvrit la porte de notre chambre pour sortir et qu’elle poussa un cri avant de se laisser tomber en arrière en se tenant le pied. Moi-même, je ressentis au même instant une vive douleur. Je dépliai mes ailes pour rejoindre Elena et me posai devant elle.
« Lenouchka ? Tout va bien ? » « Putain, ça fait mal ! » répondit-elle avant de lâcher une flopée de jurons en russe. Regardant sous son pied, je repérai une punaise plantée sous son talon. « Bouge pas, je vais te l’enlever. » lui dis-je avant de m’approcher en sautillant. Je tendis la tête et pris délicatement la punaise dans mon bec avant de l’enlever tout aussi délicatement. Tenant l’objet, je pris mon envol pour le déposer dans la poubelle avant de voler jusqu’à la salle de bains.

« Aaaaaah ! » cria notre colocataire alors que son daemon, un chien de type chihuahua, me grognait dessus. Sors d’ici tout de suite, sale voyeur ! me lança mentalement son daemon. Non mais puis quoi encore ? lui adressai-je avant de passer à l’oral : « Je veux juste de l’alcool à 90° et des pansements pour soigner Elena » Je revins rapidement à la pensée pour poursuivre : parce que ta poufiasse a laissé tomber des punaises devant la porte de notre chambre !Ta poufiasse a qu’à regarder où elle met les pieds… Ouarf ouarf ouarf ! Ah non, c’est vrai, elle y voit rien cette pauvre idiote ! Répète un peu pour voir ? Et dis le tout haut ? Mes plumes se hérissèrent sur mon corps. J’étais littéralement prêt à fondre sur cette petite crotte ambulante mais sa moitié humaine me tendit ce que je venais chercher. Je repartis aussi vite que j’étais venu et soignai le pied d’Elena. « Bon. Aujourd’hui, on va faire pression pour déménager. Ca ne peut pas durer comme ça… Elle va finir par de tuer, Lena… »

**

Quelques heures plus tard, je regardai Elena rassembler ses affaires, l’aidant quand elle ne trouvait pas telle ou telle chose. Son calvaire touchait enfin à sa fin. Nous allions pouvoir changer d’appartement, entamer une nouvelle vie. Enfin…  Tout emballer fut relativement rapide et, au final, nous n’avions pas tant d’affaires que ça. Une valise et deux baluchons plus tard, nous quittâmes l’appartement pour changer de bâtiment. Le trajet fut quelque peu compliqué, ma conformation m’empêchant de l’aider physiquement, mais nous finîmes par arriver au but. « Tu crois qu’il va y avoir quelqu’un dans l’appartement ? » me demanda-t-elle un peu stressée avant de frapper. Nous savions qu’une personne occupait déjà les lieux et je ne pouvais m’empêcher de me demander quel genre de personne elle pouvait être. Organisée, avec un peu de chance…
  
MessageMar 19 Juil - 13:41
Groupe
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1417Nombre de RP : 143Âge réel : 22Copyright : Misty MountainsAvatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow
Les crampes se sont fait ressentir le lendemain de leur petite balade au vide-greniers qui avait eu lieu au centre de Perth Amboy, en quête de vieux meubles, de vieux objets et peut-être du quarante-deuxième verre Astérix de la collection de l'un de leurs amis. Parce que dans le studio où les deux Finlandais habitaient ils n'avaient pas la place de faire ce genre de collection. Alors certes, Canaö aimait bien les aventures d'Astérix, mais Liberty n'accrochait pas du tout. Pas qu'elle n'aimait pas les bds, mais pas ces bds en particulier. Il y en avait des bonnes comme des moins bonnes. Il y avait des mangas qu'elle appréciait et d'autres qu'elle aimaient moins. Des livres auxquels elle accrochait facilement et d'autres où elle éprouvait de la difficulté à les lire. Tout ne pouvait pas lui plaire. Il faisait beau, il faisait chaud, même un peu trop chaud. Ce matin ça allait, ils avaient fait leur jogging quotidien, profitant de la fraîcheur matinale avant que le temps se réchauffe et que l'atmosphère devienne étouffante. En prévision des grosses chaleurs Liberty avait acquis un ventilateur qu'elle avait reçu la veille. Le plaçant stratégiquement dans sa chambre de manière à ce que toute la pièce puisse profiter de l'air rafraîchit. S'ils voulaient sortir alors ça serait en soirée lorsque la température baissera. Canaö était sur le lit à ses pieds entrain de regarder un dessin animé, Madagascar plus précisément, alors que la belle à la chevelure multicolore lisait un magazine sur l'espace. Chacun ses goûts et ses attirances. Pas que la miss Seagard n'aimait pas les dessins animés, loin de là même ! Mais sur le moment elle préférait la lecture que de regarder un film.

Demain, par contre, ça ne serait pas la même chose, elle devrait aller travailler au club nautique à Perth Amboy. Mais cela ne la dérangeait pas, elle aimait son travail même si elle ne se voyait clairement pas y travailler toute sa vie. Ce n'était qu'un travail qui lui permettait d'avoir un peu d'argent le temps qu'elle finisse ses études. Études qui risquaient bien d'être prolongées si elle souhaitait en commencer d'autres après celle qu'elle faisait. Mais bon, nous n'en sommes pas encore là ! Elle n'en est qu'à ses premières années ! Soudain, elle sortit de la lecture de son article sur les trous noirs lorsqu'elle entendit des coups frapper à la porte. Posant le magazine à ses côtés, elle mit en pause le film de son daëmon qui lui aussi voulait savoir qui était la personne qui avait frappé. D'un « J'arrive » elle s'annonça, histoire que la personne ne s'impatiente pas ou ne croit pas qu'il n'y avait personne dans l'appartement. Le petit panda trottinait à ses côtés et lui déclara qu'il sentait la présence d'un autre daëmon. Daëmonien ou humain, elle s'en fichait. Une personne restait une personne qu'elle soit rattachée à un daëmon ou non. Canaö grimpa sur son épaule avec souplesse même s'il ne comptait pas y rester longtemps à cause de la chaleur, il voulait juste pouvoir mieux voir le visage de l'inconnu – ou pas – alors que Liberty ouvrait la porte.

« Bonjour, je peux faire quelque chose pour vous ? »

* Je crois que c'est une nouvelle coloc ma Liby. *

* Oui, tu as sans doute raison. *

« Vous emménagez ici, c'est ça ? » dit-il d'une voix excitée à la perspective d'avoir de potentiels nouveaux amis

Oui, parce que Canaö était toujours ravi de se faire de nouveaux amis, très sociable parfois même un peu trop il essayait de rester toujours positifs. Et lorsque Liberty avait été mal l'année dernière, en étant loin de sa sœur, il l'avait aidé comme il avait pu, essayant de rester positif. Ça avait été très dur pour lui de voir sa daëmonienne dans cet état, mais il avait tenu bon car il fallait qu'il tienne bon, pour eux deux. S'il avait été mal lui aussi, ça n'aurait clairement pas arrangé les choses ! C'était sa bonne humeur et son positivisme qui l'avait aidé, pas complètement, mais ça avait contribué à faire remonter la pente à la Finlandaise. Mais cette période était du passé et Liberty venait de finir son année de redoublement avec succès et sa propre bonne humeur était à présent toujours présente.
Page 1 sur 1