Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

Elisa ❧ Here's hope

 
  
MessageDim 26 Juin - 12:49
Groupe
avatar
Date d'inscription : 25/06/2016Nombre de messages : 237Nombre de RP : 73Âge réel : 26Copyright : Lux Aeternae & Northern LightsAvatar daëmon :
Elisa G. LullyNothing will be the same...


Elisa Gioconda Lully
So I drop to the ground, I'm border-lining on letting go. I'm so sick of the sight, and as I see my reflection, my empty complexion I know. I am a kingdom overthrown, I am my everything postponed


Elisa... Elisa l'italienne, Elisa Gioconda... Italienne, en effet, ses origines lui collent à la peau, se sont inscrites jusque dans son tempérament. Ayant grandie entre deux volcans, dans une contrée où les séismes ne sont pas inconnus, où les gens peuvent être évacués à tout moment pour échapper à la rage du Vésuve ou des Champs Phlégréens, elle est semblable à eux. Les passions d’Élisa coulent dans ses veines, la possèdent toute entière, pour tout ce qu'elle semble contenue. Oh, elle n'est pas froide, pas de ceux dont le visage ne reflète qu'une neutralité polie, mais elle est de ceux dont l'expression par défaut est emplie de joie et d'intérêt pour ce qui les entoure, dissimulant tout ce qui git en dessous, ou presque... mais nous n'en sommes pas encore là. Non, Élisa est de ceux qui ne savent pas exprimer une partie de leurs émotions, et qui n'en ont pas entièrement conscience. Elle ne s'alarme pas d'être incapable de partager ses douleurs, Élisa, comme elle ne s'alarme pas de la manière dont, alors même qu'elle laisse son passé derrière elle et continue de mettre un pied devant elle, elle reste hantée par ce même passé, qui la poursuit dans ses rêves, dans des impressions de déjà-vu au coin de l’œil, dans ce besoin d'absolution qu'elle a, sans voir la fatigue qui s'installe, l'énergie qu'il dévore, la lassitude et le trouble. Et lorsqu'elle les voit, elle les ignore, trop concentrée sur ses objectifs.

Sans qu'elle s'en soucie vraiment, mot n'ayant jamais régi sa vie, elle est de ceux qui sont classés comme étant à haut potentiels, de ceux qui enfants sont appelés précoces ou surdoués, qui régalent ou désespèrent leurs professeurs par leurs esprits agiles et rapides qui ne se soucient guère des cheminements que l'on tente de leur enseigner. Elle est intelligente, Élisa, nul ne pourra jamais le nier, détentrice d'un esprit délié apte à s'intéresser à tout et n'importe quoi mais qui se lasse sans raison, tourne aisément en rond, et surtout, ne se tait jamais. Elle ne sait pas ne pas penser, simplement se laisser aller, pour tout ce qu'elle est impulsive. Dichotomie étrange pour qui ne connait pas l'étrange repos qu'elle trouve à ignorer le tumulte de ses pensées et à se laisser porter par ses émotions à la place, quand elle ne décide pas de suivre un quelconque fil d'idée et de le justifier après coup, excuses aisément trouvées. Et nul ne le niera jamais, être intelligente, et aisément pouvoir suivre deux ou trois fils de pensées à la fois, est un avantage. Elle le sait, elle-même, pour tout ce qu'elle n'en tire aucune fierté. Pour elle, ce n'est qu'un fait, une bizarrerie de son esprit, et elle se contente d'en tirer parti pour s'adapter aisément aux situations et conversations. Être capable de suivre ce que dit son interlocuteur, de percevoir ses conclusions, et dans le même temps de garder à l'esprit ses arguments et objectifs, de les revoir en même temps qu'elle reconsidère son but, de tirer des conclusions et de trouver une solution satisfaisant tout le monde dans le même temps est pratique, elle en est la première consciente. Après tout, Élisa aime arriver à ses fins, pour tout ce qu'elle n'aime pas la manipulation. Collaborer, satisfaire tout le monde, voilà ce qu'elle préfère. Jusqu'à ce qu'elle se heurte à un obstacle qui refuse de trouver un quelconque accord, de l'entendre.

Alors, il est aisé de se rendre compte que l'italienne est butée. Qu'importe ce que son esprit lui crie, les calculs qui se déroulent, les hypothèses et contre-hypothèses, la logique qui dit que c'est une Mauvaise Idée. Élisa est de ceux qui ont une idée en tête, certes, mais qui l'ont partout ailleurs aussi, possédés par leurs objectifs. Peut-être du fait de son haut potentiel comme dirait un psychologue avant de dérouler la longue liste de tout ce qui accompagne son esprit vif... Élisa ignore tout bon-sens quand quelque chose lui tient à cœur, victime de son sens de la justice ou de ses émotions qui aiment tant à la dévorer. Heureuse, joyeuse, elle se laisse porter par l'énergie qui lui est procurée de la sorte, toute de rire et de sourires, pétillante et vive, et même calme elle en garde des traces, regard perçant dévorant le monde avec avidité et curiosité. Concentrée, elle se fige, parfaite statue, le mouvement de ses yeux et de ses doigts tandis qu'ils tracent les mots et les dévorent son seul signe de vie; elle en oublierait de respirer parfois, trop saisie par la passion qui fait que soudain, un seul cheminement de pensée existe, avant d'émerger lentement, un instant perdue tandis qu'elle replace ce qui l'entoure et tente de suivre l'écheveau de ses réflexions qui se dénoue et s'éparpille de nouveau. Mais triste... triste, rien ne paraît, alors qu'un gouffre se creuse en elle qui la vide d'émotions et la laisse comme morte de l'intérieur, prête à tout pour se sentir vivante, pour ressentir quelque chose de nouveau. Triste, elle se trouve coupée du monde comme d'elle-même, et jamais l'idée de demander de l'aide ne la traverserait. La simple idée d'inquiéter ceux à qui elle tient ne fait que la rendre un peu plus creuse encore, fierté se refusant à paraître faible, souci murmurant qu'ils s'en feraient pour rien, obstinée tandis qu'elle se convainc que ça passera tout seul, avec un peu de temps. Un peu de temps... échéance vague qu'elle ne voit pas, mesure inconnue, et pourtant, combien de douleurs ont été tues, italienne persuadée qu'un peu de temps suffirait à aller mieux, et quelque distraction si vraiment il le faut, pour faire taire les pensées qui tournent en rond et se heurtent les unes aux autres...

Et amoureuse... amoureuse comme elle ne l'a été qu'une fois, que d'un homme (et de ce bout d'enfant qu'elle a aimé de toute son âme, qu'elle aime de tout son être, alors même qu'elle se flagelle de n'avoir pas su en prendre soin, pas su lui transmettre sa force au lieu de sa faiblesse, de n'avoir pas deviné, pas écouté, de s'être voilée la face plutôt que de succomber aux craintes qui roulaient dans son esprit, instinct ignoré pour la première et la dernière fois, et qui étaient prononcées à ses côtés par cette voix si grave...), amoureuse... amoureuse Élisa se donne, s'offre sans question aucune, peut fuir ou se tromper (peut fuir ou tromper, comme le dit la voix si perfide qui lui déchire le cœur) mais elle reviendra toujours. Elle n'a qu'un cœur, et ne le reprendra jamais, combien même on le lui rendrait. C'est une force qu'elle n'a pas, celle de laisser aller. Elle s'accroche à la place, quitte à s'y morceler, peut tenter de se reconstruire au loin, jusqu'à ce que les évènements ne lui ôtent ses œillères. Ses gestes, ses mots, son sourire, ses yeux... tout en elle murmure ou hurle je t'aime, jeg elsker deg, ti amo, restant de ses émotions s'y mêlant telle une arrière-pensée. Élisa n'a jamais saisi l'intérêt de dissimuler, de taire quelque chose, le mensonge un presque inconnu. Elle est franche, Élisa, elle est directe, peut sembler presque impudique parfois dans la façon dont elle ne cherche pas à dissimuler sa nature, quitte à offenser les sensibilités d'autrui. Ça n'en rend ses quelques mensonges (Mais quels mensonges, quels silences ! Jusque dans ses erreurs, elle ne fait pas les choses à moitié...) que plus amers encore à découvrir.

Elle les assume, en dépit de tout. Par-dessus tout, ses passions, son perfectionnisme qui vire occasionnellement à l'absurde, ses obsessions parfois cocasses ou son sens de la justice qui hurle si souvent, Élisa est lucide. Elle ne se voile pas la face, et commet ses erreurs en connaissance de cause. Cela ne les rend que pire encore, à ses yeux, comme elle s’écœure elle-même chaque fois qu'elle constate de nouveau cette jalousie, cette possessivité, qu'elle a envers même des choses (des êtres) sur lesquels elle a perdu tout droit. Elle ne cherche pas pour autant à les maîtriser, se contente de les accepter. Ils sont pour elle le versant de ses qualités, et qu'importe les situations où ils la placent. Il y a toujours un prix à payer; le sien est simplement celui-ci, d'être incapable de renoncer, quitte à s'y détruire, de ne pas pouvoir se voiler la face et se perdre dans une illusion qu'elle s'est créée elle-même éternellement. Ça, et se torturer de et si, de possibles qui n'existeront sans doute jamais...

Elle n'a jamais su se préserver, Élisa. Mais elle ignore aussi comment préserver les autres, dépourvue devant leurs souffrances, paralysée par leurs peines, étrangement aveugle tandis qu'elle se répète que ça passera...

Ça passera, bien sûr. Mais ce qu'elle se refuse à voir, c'est qu'à se répéter cela, tel un mantra, et à n'exister que dans le présent, dans sa détermination à mettre un pied devant l'autre quoiqu'il arrive, elle s'est refusée jusqu'au droit d'errer. Jusqu'au droit de tomber. Jusqu'à s'en envoyer elle-même droit dans en enfer...

31 ans
Italienne
Hétérosexuelle
Célibataire
Dépressive
Traductrice freelance
Humaine
acidbrain
  
MessageDim 26 Juin - 12:51
Groupe
avatar
Date d'inscription : 25/06/2016Nombre de messages : 237Nombre de RP : 73Âge réel : 26Copyright : Lux Aeternae & Northern LightsAvatar daëmon :
Elisa G. LullyNothing will be the same...


Les demoiselles
Chi nasce bella, nasce maritata.

Lucie Sorensen
Lucie est venue à Naples lors d'un voyage scolaire alors qu'elles étaient enfants, le sort la faisant passer son séjour chez les parents d'Elisa. La fille à la peau dorée et aux yeux sombre et liquides a fasciné l'italienne, fillette la suivant avec de grands yeux et lui demandant de lui apprendre des mots dans sa langue natale, avide d'apprendre et de comprendre, son aînée s'exécutant au lieu de la repousser devenant son héroïne par la même occasion. Lorsqu'elle est retournée chez elle, les lettres ont suivi, correspondance s'étendant sur plusieurs années. Et puis la vie s'est mise en travers, lettres s'espaçant, jusqu'à ce qu'elles ne soient plus échangées. Trop de choses à penser pour prendre le temps de s'asseoir et de remplir la page, trop de secrets à garder, de soucis à taire.

Les chances qu'elles se recroisent, ici, deux humaines visitant la tour panoramique le même jour, étaient infimes. Et pourtant...
Apolline C. Ledoux

Apolline, elle l'a rencontré sur un forum. Une humaine et une daëmonienne unies contre la stupidité des autres utilisateurs du forum qui avaient commis l'erreur de mal parler des daëmoniens en leur présence. Ils n'ont pas tardé à regretter leurs mots voire pour quelques-uns changer d'avis. Peut-être. C'est si facile, après tout, de mentir sur Internet... Il n'empêche, les deux furies se sont rencontrées de la sorte, et de lutte commune contre l'idiotie est né un échange de mail, puis une amitié. Elle est la meilleure amie d'Elisa, Apolline, celle chez qui elle s'est réfugiée après avoir quitté Fredrik, celle qui l'a aidé à trouver sa maisonnette, celle à qui elle a, en partie, raconté son histoire. Et en échange, elle a écouté lorsque la Française a, en partie, raconté son histoire. Elle sait, Elisa, que la mode manque à son amie. Elle sait aussi que son jardinier lui plait énormément, la taquine parfois sur le fait de ne toujours pas avoir réussi à lui mettre les griffes dessus. Apprendre qu'il s'agissait d'Àsgard... le coup a été soudain, et brutal. Elle se hait de son instant de jalousie. Apolline est son amie. Mais Àsgard est Àsgard, et Elisa étouffe.

Eléonore Lovelace

Elles ont échangé des regards éplorés lors d'une visite au musée, atterrées par le comportement du reste de leur groupe, même l'indifférence d'Elisa incapable de résister face à ces gens qui râlaient de tout et de rien et affirmaient mille stupidités sans ciller. Et elles se sont recroisées, Eléonore débarquant tel un chevalier blanc pour voir Elisa pulvériser du poivre dans les yeux de l'idiot qui avait voulu lui voler son sac. Sauvetage loupé, mais ça n'a pas empêché les deux jeunes femmes d'aller boire un verre ensemble. Elle n'a pas fini ivre, l'italienne, mais elle a eu le temps de se rendre compte que l'américaine n'était pas de mauvaise compagnie, à sa façon. Ç'aura au moins été une soirée où elle a pu se changer les idées.

La voir débarquer à moitié ivre chez elle n'en a pas moins été une surprise, ne serait-ce que parce qu'elle ne lui avait pas donné son adresse. Mais la compagnie reste bienvenue, Eléonore promptement rebaptisée Norina et prise sous l'aile de l'italienne qui fait honneur aux femmes de sa famille à l'hospitalité facile. Son invitée surprise n'a pas l'air de s'en plaindre.
Tallulah Ó Cuileann
Tallulah, Elisa ne sait pas quoi en penser. Elle ignore jusqu'à son nom, d'ailleurs. Elle sait simplement qu'elle vit avec Àsgard, et qu'elle la jalouse de cette proximité tout en lui étant reconnaissante. Au moins quelqu'un est à ses côtés. Mais ce quelqu'un n'est pas elle, et pour ça elle lui en veut. Elle ne la menace pas, non. Mais elle la dérange, un peu.
Au final, elle ne sait simplement pas qu'en penser. Qui sait, peut-être la croisera-t-elle un jour. Elle pourrait se faire une opinion, ainsi.


Karolinja Pawloski
Karolinja, c'est la jolie rousse qui vient régulièrement à l'association de soutien aux victimes de maltraitances domestiques de Perth, comme le fait Elisa. Sauf que Karolinja, elle admet en avoir été victime, et elle prend part aux réunions pendant qu'Elisa reste en retrait, protégée par son rôle de bénévole, et enregistre ce qui se dit et ce qu'explique les animateurs et psychologues. Elle sait ce qu'elle a vécu, même si l'italienne n'a jamais partagé sa propre expérience en détails, et quelque part, c'est suffisant. Elles se comprennent. Un jour, Elisa la rejoindra peut-être dans le cercle, et racontera ce qu'elle a vécu, au lieu de laisser quelques informations lui échapper tandis qu'elle la reconduit chez elle.
Erin Carmichael
Erin, c'est un souvenir doux-amer. Un miroir déformé qu'elle a rencontré lors de ces presque cinq années passées avec Fredrik, une dæmonienne en couple avec un humain terrifié par la Révélation et rendu intolérant par la même occasion. En fait, elle ne la connait pas si bien que ça, elles sont toujours restées en marge tandis que Fredrik et Elliot refaisaient le monde et les horrifiaient. Mais elle sait assez. Elle sait qu'elle avait peur de lui révéler sa nature, elle sait qu'elle avait peur pour leur enfant s'il devait être dæmonien, et elle l'a poussée à le quitter, lui a révélé tout son passé pour l'encourager à ne pas reproduire ses erreurs. Elle a célébré, lorsqu'Elliot est venu leur rendre visite, seul, et s'est réjoui en apprenant la naissance d'Adam, en profitant pour reprendre contact avec, discrètement. Mais Erin a disparu de nouveau, et Elisa s'inquiète, et espère qu'Elliot ne l'a pas retrouvée. Où qu'elle se trouve, elle espère juste qu'ils sont en sécurité, Adam et elle. Elle ne se souvient que trop bien de la colère des deux hommes, après tout.

Kayla P. Lane
Kayla. Ça fait des années qu'elle ne l'a pas vue, n'a pas eue de ses nouvelles. N'a pas cherché à la trouver pour lui en donner non plus. Elle ne serait peut-être jamais retournée en Norvège retrouver Àsgard sans ses encouragements, pourtant. L'américaine était comme une petite sœur, traitée par ses grands-parents chez qui elle logeait comme une membre supplémentaire du clan, la présence d'Altaïr ignorée ou mise sous le coup d'une excentricité. Elle a été la première dæmonienne avec qui elle a réellement parlé, celle qui l'a aidé à dépassé la peur et l'incompréhension, et elle lui en sera toujours reconnaissante. Mais elle aimerait aussi la secouer, si elle la revoit un jour. Tout le monde s'inquiète pour elle. On ne se débarrasse pas si facilement de l'affection d'une famille d'italiens.
Prénom Nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
  
MessageDim 26 Juin - 12:52
Groupe
avatar
Date d'inscription : 25/06/2016Nombre de messages : 237Nombre de RP : 73Âge réel : 26Copyright : Lux Aeternae & Northern LightsAvatar daëmon :
Elisa G. LullyNothing will be the same...


Les damoiseaux
Cuor forte, rompe cattiva sorte.

Àsgard Valdason
Àsgard. Comme une litanie au fond de l'esprit et du cœur, comme un poignard qui s'enfonce dans les entrailles chaque jour un peu plus profondément, comme un goût de haine de soi au fond de la gorge. Et Kementári, l'étincelle d'espoir, et le poids de la vérité, yeux dorés confirmant les peurs en un seul regard. Elle a aimé Àsgard, Elisa, elle l'aime encore. Elle a brisé son cœur, et lui a abandonné le sien, consciente qu'il resterait sans doute à l'abandon. C'est l'homme de sa vie, et elle l'a trahi, trompé, simplement pour essayer de se sentir un peu vivante après la mort d'Ida. Il aurait sans doute mieux valu rester morte de l'intérieur. Àsgard ne pardonne pas, elle le savait à l'époque, et le sait toujours aujourd'hui. Mais maintenant qu'elle est à Perth Amboy, elle ne peut pas s'empêcher de le chercher du regard où qu'elle aille, et d'espérer que les dieux lui accordent une chance de pouvoir lui parler, juste une seule. Elle n'ose pas demander plus, alors même qu'elle espère... mais non, elle connait trop bien son norvégien, tel espoir restera sans nul doute à jamais vain... et les évènements n'ont fait que le confirmer. Elle devrait renoncer... C'est au-delà de ses forces.
Svenn Valdason
Il aurait dû être son beau-frère, le petit frère parfois irritant qui aimait à causer des ennuis à son ainé et qu'elle s'amusait à faire se trahir lui aussi devant sa mère. Sans avoir été particulièrement proche de lui, elle ne l'appréciait pas moins, parce qu'il était le frère d'Àsgard. Mais il n'est pas venu à l'enterrement d'Ida, et pour ça elle lui en veut, terriblement. Àsgard avait besoin de lui, du soutien de toute sa famille. Qu'est-ce qui pouvait être plus important ? Et maintenant... Maintenant, elle a peur de le recroiser, et de savoir ce qu'il pense d'elle, qui a trahi son frère d'une manière bien pire encore.

Cyril Selwyn

Cyril, il n'a pas ce nom, pour Elisa. Cyril, c'est Silviu Sessa, l'ami de son père qui venait manger chez eux et discutait avec lui de Leonardo da Vinci et de l'évolution de la perspective, et qui l'appelait Gioconda plutôt qu'Elisa. Pour elle, il a toujours été l'ami de son père, rien de plus.
Elle n'y aurait sans doute jamais repensé si elle n'avait pas croisé son sosie ici, à Perth Amboy. Comme une impression de déjà-vu, qui la rend curieuse d'en savoir plus.
Nicolae E. Lloyd

La cheville qui se dérobe sous elle au parc, et elle se retrouve à payer une glace à cet homme qui est venu l'aider à se redresser et à sa petite fille qu'elle évite de trop fixer pour ne pas avoir envie de pleurer en voyant ce sourire qu'elle arbore et qui lui creuse le cœur. Et puis il y a l'intervention dans une école pour présenter son métier aux enfants, yeux clignant en se rendant compte qu'il y travaille. Drôle de coïncidence, de se retomber dessus comme ça, mais ça arrive, et elle l'a chassée de son esprit, Elisa. Il y a peu de chances qu'ils se retombent encore dessus, après tout.

C'est pourtant le cas, Nicolae et elle se sont apparemment inscrit au même cours de finnois, et cette fois, la coïncidence commence à être grosse, pour tout ce qu'elle en prend un tour comique. A croire que quelqu'un là-haut en qui elle ne croit pas vraiment a décidé que ce serait drôle de faire se croiser leurs chemins encore et encore.


Damir Horvat
Le croate est un homme de bonne compagnie, et un avec qui elle peut se sentir détendue. Leur relation n'est pas très intime, simplement basée sur un échange de services: cours de croates contre cours d'italien, pour lui et sa dæmonne, chez l'un ou chez l'autre ou dehors parfois. Elle ne sait pas particulièrement ce qu'il a vécu, il n'en sait pas plus sur elle et c'est, à l'heure actuelle, suffisant. Plus tard, ils se révéleront peut-être davantage à l'autre, mais pour l'instant les leçons et calmes discussions qui les ponctuent sont un refuge agréable.
Jack L. Wilde
L'homme, il est une compagnie agréable, qui ne fait pas preuve de curiosité envers son histoire et semble apprécier qu'elle fasse de même. Un homme de secrets et de douleurs, elle n'en doute pas, mais elle ne veut pas connaitre les détails. Mais au-delà de Jack, il y a Sybelle, l'étourneau qui l'a prise sous son aile d'une manière presque littérale et qui se plait à la materner autant qu'elle aime ses attentions. Elle ne sait pas pourquoi l'oiselle a décidé de s'occuper d'elle de la sorte, mais elle ne s'en plaint pas. Sybelle est merveilleuse, et elle rit de la voir les couver de la sorte. Son souci, son côté autoritaire, c'est une figure maternelle à plumes, et elle ne s'était pas rendue compte combien cela pouvait lui manquer, persuadée que les mails et Skype suffisaient, avant elle. C'est comme une brume rafraichissante, qui l'aide à, si lentement, regagner davantage d'assurance. Et les cris et demandes des enfants aux alentours ne font qu'y ajouter, générant une douleur douce-amère à laquelle elle ne peut pas dire non.

Prénom Nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Prénom Nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
  
MessageDim 26 Juin - 12:53
Groupe
avatar
Date d'inscription : 25/06/2016Nombre de messages : 237Nombre de RP : 73Âge réel : 26Copyright : Lux Aeternae & Northern LightsAvatar daëmon :
Elisa G. LullyNothing will be the same...
Et c'est à vous
  
MessageMar 28 Juin - 19:27
Groupe
avatar
Date d'inscription : 17/01/2016Nombre de messages : 262Nombre de RP : 29Âge réel : 21Copyright : avatar © kykyAvatar daëmon : //
Karolinja Pawloski
†AINTED ○ love
un point rouge sur ton coeur
je viens te répondre ici à ta proposition de lien et évidement je dis OUI OUI OUI (évidement qu'il nous faut un lien) (en plus karo se sentira moins seule maintenant avec une deuxième humaine What a Face) bref je m'égare ahah

j'adoooore le fait qu'elle est en point commun leur précédente relation amoureuse, ça permettra à Karo de s'ouvrir à Elisa beaucoup plus rapidement qu'à son habitude et même de se retrouver en elle ♥. Karo suit une thérapie pour sortir de sa dépression, elle ne fait pas partie d'une association de femmes battues/violences conjugales mais ça peut se faire

Karo et Elisa pourraient s'être rencontré dans une "réunion" de femmes qui ont connu des violences physiques ou morales et auraient pu se lier d'amitié là bas. L'une aurait pu être dans un mauvais moment ce jour là, fondre en larme et l'autre aurait senti le besoin de la consoler (à toi de choisiiiir si Elisa sera la pleurnicheuse ou l'épaule sur laquelle on pleure j'ai pas de préférence et les deux rôles peuvent coller à Karo, à toi de me dire du coup)
puis voilààà, elles deviendraient de très bonnes amies, pourraient se conseiller mutuellement et se soutenir itouitout

dis moi ce que tu en penses
puis pour l'évolution de leurs relations on pourra voir en rp directement
  
MessageMar 28 Juin - 20:00
Groupe
avatar
Date d'inscription : 25/06/2016Nombre de messages : 237Nombre de RP : 73Âge réel : 26Copyright : Lux Aeternae & Northern LightsAvatar daëmon :
Elisa G. LullyNothing will be the same...
Faut se serrer les coudes entre humaines et poissardes des relations amoureuses What a Face

Si Elisa est dans une asso pour femmes victimes de violences, elle sera sans doute bénévole, vu qu'elle se considère pas comme ayant été "maltraitée", et qu'elle a en plus trop de fierté pour exposer ce qu'elle considère comme des faiblesses à des inconnues, même en sachant qu'elles ont vécues des choses semblables. Enfin, ça viendra sans doute un jour, mais ça sera à mesure. Du coup, si elles se rencontrent par ce biais, elle a pu aller consoler Karo, genre si elle s'est effondrée à la fin de la réunion, voire la reconduire chez elle si nécessaire ou carrément l'héberger (vu qu'Elisa vit à Perth, j'avoue que je voyais plus l'asso là-bas, d'autant que c'est une plus grande ville )

Puis si un jour Elisa craque, les rôles pourraient s'inverser à ce moment, ça serait certainement intéressant

Par contre, Elisa est pas arrivée il y a super longtemps à Perth, du coup, pourquoi ne pas carrément jouer la première rencontre IRP ? Ou la seconde, comme ça, on a quasiment toute l'évolution à faire
  
MessageMar 28 Juin - 21:43
Groupe
avatar
Date d'inscription : 17/01/2016Nombre de messages : 262Nombre de RP : 29Âge réel : 21Copyright : avatar © kykyAvatar daëmon : //
Karolinja Pawloski
†AINTED ○ love
un point rouge sur ton coeur
aloooors tout me va What a Face l'association peut-être à Perth, y'a pas de soucis, Karo bouge beaucoup pour son boulot et son cabinet d'architectes est d'ailleurs à Perth donc c'est parfaiiiiit, puis j'aime beaucoup l'idée que Elisa ramène Karo chez elle, généralement elle prends les transports en commun car elle a de gros problèmes avec sa voiture donc ça me va comme idée

puis j'aime beaucoup le fait que les rôles puissent s'inverser entre Elisa et Karo et que ça soit ma rousse qui réconforte Elisa plus taaard, ça peut-être super intéressant à jouer !

ça me va pour faire leur première rencontre IRP par contre je bosse en ce moment et j'ai un peu trop fait la gourmande sur les rp, du coup est-ce que cela te dérange si on attends un peu avant de faire le notre ?
  
MessageMar 28 Juin - 21:58
Groupe
avatar
Date d'inscription : 25/06/2016Nombre de messages : 237Nombre de RP : 73Âge réel : 26Copyright : Lux Aeternae & Northern LightsAvatar daëmon :
Elisa G. LullyNothing will be the same...
Non, aucun problème pour attendre, je te note dans les futurs rps et tu n'auras qu'à me mpotter lorsque tu voudras qu'on le lance Et ravie que ça te convienne, ça nous promet des jolis rps je pense
  
MessageJeu 21 Juil - 17:09
Groupe
avatar
InvitéInvité
L'avantage quand tu n'indiques pas le moindre lieu dans ta fiche de présentation, c'est que tu as pas mal de liberté par la suite en allant demander des liens Cool (Bon, sans en abuser évidemment !)

Ça fait un moment qu'on en discute de partager un lien, alors je prends les devants. J'envahis ta fiche de liens

Bon, pendant sa jeunesse, Lucie n'a pas beaucoup voyagé. Ou très peu. Éventuellement avec les cours. Est-ce qu'elles auraient pu se rencontrer à ce moment-là, durant un voyage scolaire de Lucie en Italie ? Par la suite, elles auraient pu continuer à correspondre par courrier - parce qu'écrire c'est fun ! Et se perdre de vue. Ou s'écrire un peu moins qu'auparavant pour telle ou telle raison ?
Ce serait la surprise qu'elles se retrouvent à Merkeley.
Ou alors, elles ne correspondent pas, et Lucie retrouve Elisa par hasard à Mereley. Vraiment par hasard hein !

Comme tu as un lien de ce genre avec Karolinja, ça vaut peut-être pas le coup de créer un lien qui tourne uniquement autour de leur déception amoureuse (enfin déception, tu m'auras comprise) et la perte d'un être cher. Même si ça peut aider à ce qu'elles se comprennent toutes les deux sur certains points.

Je t'avouerais être pas mal nulle en demande de liens. Donc si tu as des idées, n'hésite pas à me les proposer

  
MessageJeu 21 Juil - 21:05
Groupe
avatar
Date d'inscription : 25/06/2016Nombre de messages : 237Nombre de RP : 73Âge réel : 26Copyright : Lux Aeternae & Northern LightsAvatar daëmon :
Elisa G. LullyNothing will be the same...
Je trouve pas ça nulle comme demande de lien, c'est cool aussi de commencer simple et de rendre tordu à mesure /Ok je sors/

Et envahis, envahis, je t'en prie What a Face

J'aime l'idée du voyage scolaire et de la correspondance, vu qu'elles ont quand même une certaine différence d'âge, la classe de Lucie aurait peut-être pu être hébergée chez l'habitant ? Si elle avait vécu chez les parents d'Elisa pendant son séjour à Naples, elle aurait pu rencontrer Elisa, gamine toujours suivie de son chien qui lui aurait probablement fait des gens yeux suppliants jusqu'à ce qu'elle lui parle dans sa langue natale ou en anglais et aurait essayé de répéter ensuite

Du coup, avec 5 ans d'écart, est-ce qu'elles auraient entamé une correspondance, ou qu'elles l'auraient poursuivie en grandissant ? Qu'elles soient restées en contact ou non, se retomber dessus risque de les surprendre, surtout avec tout ce qu'elles ont vécu entre temps...

Je vois ce que tu veux dire pour le doublon de lien, et en effet, ça vaut sans doute pas la peine de se limiter comme ça, même si à terme ça peut jouer dans leur relation, c'est cool que ça soit qu'un facteur parmi tant d'autres, oui Je pense qu'elles ont assez de points communs pour savoir s'entendre même sans ça, ou au contraire moins s'entendre, et que ça aide plus tard à lisser leur relation, selon comment elles partent

J'ai pas l'impression que ce soit très utile comme message, comme quoi, je suis aussi peu douée en liens que toi
  
Message
Groupe
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant