Notre corps est la barque qui nous portera jusqu'à l'autre rive de l'océan de la vie.

 
  
MessageDim 10 Juil - 13:11
avatar
Date d'inscription : 28/03/2015Nombre de messages : 231Nombre de RP : 84Âge réel : 23Copyright : Deviantart, Pinterest.Avatar daëmon : Renard Argenté.
Lynae ChimaetineNo Time Left


Notre corps est la barque qui nous portera
jusqu'à l'autre rive de l'océan de la vie.
Lynae & Aiden


Allez, hop hop hop ! Il faut y aller !
Mais c’est chiant, maintenant il faut marcheeeeeeeeeeer…

Et oui, il faut marcher. Ils n’ont plus la chance d’avoir leur propre salle de fitness à l’intérieur même de leur maison maintenant. La colocation avec Charlie ne permet plus cela, d’une part par manque de place, d’autre part parce que réquisitionner une pièce pour une seule personne, ça serait être bien exigeant. Mais cela ne gêne en rien Lynae qui a trouvé une salle de musculation et de fitness, non-loin de leur appartement. Un simple petit quart d’heure de footing pour y arriver, située à côté du skatepark de Merkeley, cette salle possède tous les outils nécessaires pour entretenir son corps. D’un côté les ustensiles poids lourds spécialement pour les bodybuilders, de l’autre un atelier plutôt fitness avec de nombreux tapis de gym. Lynae a découvert cet endroit en passant devant lorsqu’elle venait tout juste d’emménager dans l’appartement de Charlie, et avait tout de suite trouvé l’endroit à son goût. Elle peut y rencontrer des gens sans pour autant que ça soit la foire, pouvant travailler seule dans son coin.

Elle prend son sac à dos contenant serviette, petite trousse de soin au cas où elle se fasse mal et ai besoin d’arnica, même si la salle en possède sûrement, son téléphone et d’autres bricoles probablement inutiles. Elle ferme la porte de l’appartement, descend jusqu’au rez-de-chaussée en ne prenant pas l’ascenseur pour une fois, et, à peine sortie de l’immeuble, elle débute son footing. Milieu de matinée, le soleil est déjà dans le ciel et éclaire les petites âmes de Merkeley.

J’ai tellement la flemme… Fait chiiiEEEEEEEEH MAIS ATTENDS-MOI !

Et voilà le renard argenté qui se met aussi à courir pour rejoindre sa moitié, grommelant dans sa moustache mais n’ayant malheureusement pas le choix. Vêtue d’un short et d’un top de sport noirs, tenue assez classique de footing et de fitness, elle profite donc de la fraîcheur encore matinale pour rejoindre la salle sans trop forcer, juste de quoi s’échauffer. Les cheveux attachés en queue de cheval pour ne pas qu’ils la dérangent, elle regarde de temps en temps en arrière pour sourire en voyant son dæmon la suivre, toujours mécontent. Elle aime bien cette salle de fitness, ni trop grande ni trop petite. Les gens ne se marchent pas dessus et ne sont pas à une distance extrême pour autant. De plus, personne ne semble l’avoir reconnu, elle qui pose en tant que mannequin pour des magazines diverses et variés, mais pour la plupart concernant des habits de mode féminin ou de la lingerie de luxe. Personne n’est en tout cas allé la voir pour le moment dans la salle, et ce n’est pas plus mal, elle ne vient pas ici pour subir des assauts de paparazzis ou de fanboys assoiffés.

Elle arrive enfin devant la bâtisse, juste après avoir traversé le skatepark où des jeunes se sont déjà rassemblés avec leurs BMX pour faire des choses dangereuses qui finiront un jour par blesser quelqu’un, à défaut de briser leur matériel. Tant mieux qu’ils viennent user d’adrénaline et de sang-froid ici, ils ne sont pas ailleurs à faire des bêtises pendant ce temps-là. Lynae s’arrête de courir sur les derniers mètres, marchant jusqu’à la porte de la salle et la poussant alors. Elle salue le gardien de la main, ce dernier lui faisant un sourire, commençant tout juste à reconnaître qu’elle est en proie à devenir une habituée du lieu. Et oui, dans le milieu du modeling, il faut entretenir son corps de manière régulière, et Lynae s’autorise une séance de fitness tous les deux jours, en moyenne. Elle entre dans la grande salle où tous les ateliers sont présents. Il n’y a pas encore beaucoup de monde à cette heure-là, et ce n’est pas plus mal. Elle traverse une partie du lieu, passant au milieu des bodybuilders matinaux dont elle sent leur regard se poser sur elle au passage, avant de rejoindre une zone plus tranquille où sont posées quelques altères de bas poids. Son agent lui recommanderait sûrement de trouver une salle un peu plus luxueuse et chic, mais celle-ci convenait parfaitement à la jeune femme. Elle pose alors son sac contre un banc, vérifie que ses cheveux sont toujours bien attachés, puis commence à s’étirer un peu. Night, pendant ce temps-là, s’est déjà couché en boule sur le banc, prêt à faire sa sieste matinale.






  
MessageMar 26 Juil - 15:17
avatar
Date d'inscription : 02/06/2015Nombre de messages : 52Nombre de RP : 24Âge réel : 22Copyright : pinterestAvatar daëmon : Hyène tachetée.
Aiden L. ScottJe s’appelle Aiden !

Notre corps est la barque nous portera jusqu’à l’autre rive de l’océan de la vie


feat Lynae!


Ça, c’était un bâillement. Aiden venait tout juste de se réveiller après une bonne nuit de sommeil. Il s’étira de longues minutes dans son lit et enfin se leva, enfilant chaussons et peignoir. Quoi de plus confortable le matin ?! Il vérifia que Hélaika dormait toujours et avança tranquillement vers la salle à manger. Il alluma la radio pour écouter les infos. « Bienvenue sur Daemonien FM ! Il est 9h, tout de suite nous écoutons Justin Bieber avec Sorry ! ». Hmm… Quoi de pire pour commencer son petit-déjeuner que d’écouter ça ?! Il sortit le lait du frigo, le pain, le beurre, le bol et tous les couverts nécessaires et s’installa enfin sur la table. Posé sur sa chaise il commença à se demander, s’était-il réveillé en avance ? Il n’avait pas entendu le réveil, il était pourtant sûr de l’avoir mis hier. La peur commençait à s’emparer de lui, quelle heure il était en fait ? 9h, c’est bien ce que la radio avait dit ? Oh putain de merde il était en retard pour sa séance de gym !

Mais comment se faisait-il que le réveil n’ait pas sonné ? Retournant en trombe dans sa chambre afin de se changer en tenue de sport, il constata que celui-ci était en mode Off. C’est alors qu’il comprit… Oh la bougre, elle avait éteint le réveil pour dormir plus longtemps… L’envie de la massacrer commençait à montrer le bout de son nez, mais Aiden se résonna, il n’avait pas le temps pour ça.

S’habillant en vitesse, il prépara son sac. De quoi boire, manger rapidement, son portable et la batterie externe qu’il avait achetée la semaine passée et enfin de quoi se laver. Hop, il prit Hélaika sur ses épaules et décolla aussitôt pour un footing de 10 km direction la salle de sport. A peine la porte de son immeuble passée, il prit le temps d’allumer Pokémon go, car courir sur 10 km c’était un œuf éclos assuré. De plus, Hélaika dormant toujours, il utilisa son don pour former sur ses épaules une sorte de corbeille dans laquelle il put la poser afin de la porter plus facilement jusque là-bas. Il y tenait à sa séance de sport et ce n’est pas elle qui pourrait l’en empêcher surtout après la farce de ce matin. Alors tant pis pour elle si ce n’est pas tout confort. Gardant son portable allumé avec l’application toujours ouverte, il commença ses foulées.

Voyant qu’il était 9h30, il utilisa son don pour augmenter encore ses performances. Mais il fallait faire attention car au-dessus de 25 km/h les km n’étaient plus comptés pour l’éclosion de l’œuf. En plus, avec le soleil de plomb qu’il y avait aujourd’hui Aiden se sentait plus que jamais en forme pour la séance.

Arrivé à la salle de sport, il débordait encore d’énergie. La séance qu’il commençait à imaginer sera intense. Il déposa Helaika qui après les secousses de la course à pied, ne pouvait que faire semblant de dormir. Il entra dans la salle de sport et salua la personne à l’accueil. Il était connu dans cette salle lui qui est un habitué depuis déjà quelques années. Il déposa son sac sur un banc en dessous du quel dormait un renard étrangement argenté.

Etant déjà échauffé il commença directement par une machine et travailler sa puissance et son explosivité. Des exercices rapides à environ 70% de la charge maximale. Hélaika arriva le regardant avec un regard noir, elle n’était pas contente d’être là, Aiden lui rendit la pareille, avec un sourire jaune, il n’était pas arrivé en retard. La hyène s’installa sur le banc à côté du sac.

Tout en continuant ses efforts, un de ses amis de musculation vint le voir.

« Regarde la fille là-bas, je crois que je l’ai déjà vu. Mais je ne me souviens plus. Tu ne saurais pas toi ? »

Tout en reposant les masses soulevées, il regarda la jeune femme aux cheveux châtains. Tout en la trouvant extrêmement mignonne, il n’arrivait pas à la reconnaître. Mais qui était donc cette femme que de nombreuses personnes semblaient regarder et reconnaitre ?

  
MessageMar 26 Juil - 19:38
avatar
Date d'inscription : 28/03/2015Nombre de messages : 231Nombre de RP : 84Âge réel : 23Copyright : Deviantart, Pinterest.Avatar daëmon : Renard Argenté.
Lynae ChimaetineNo Time Left


Notre corps est la barque qui nous portera
jusqu'à l'autre rive de l'océan de la vie.
Lynae & Aiden


Elle aime bien cette salle de musculation. Les machines de puissance et les petits ateliers de fitness, sans être séparés par une cloison ou autre, ne sont tout de même pas mélangés. Un atout quand on sait que lorsqu’elle allait à la salle de fitness autrefois, elle avait malheureusement les mêmes plages horaires qu’un individu obèse qui venait simplement écouler son fast-food mangé la veille et qui s’étonnait de ne pas perdre le moindre gramme malgré ses efforts tout sauf gargantuesques. Ses repas devaient se composer d’un menu du Burger King du coin, vu la forte odeur de frite qui se dégageait de ses aisselles ou de toute partie de son corps en transpiration. Night en était venu à dire, intérieurement, qu’il était employé par les grands services de restauration rapide pour leur délivrer un peu de transpiration afin qu’ils puissent utiliser son odeur pour parfumer les frites et attirer les clients. Pauvre homme, tout de même. Ici, l’ambiance est plus calme. C’est vrai que son ancienne salle était bruyante, entre ceux qui criaient de victoire après avoir battu leur propre record ou celui de leur pote dans le poids porté, ou ceux qui forçaient tellement sur les machines qu’ils trouvaient encore la force de continuer en rugissant tel un lion affamé. Ici, à première vue, les gens semblent se respecter et aimer le calme. Les bodybuildeurs discutent parfois entre eux, mais d’une voix normale et non forcée. D’ailleurs, ils regardent vers elle. Mince.

Elle détourne le regard et cherche dans son sac ses écouteurs et son téléphone. Une petite caresse furtive sur le poil argenté de son renard déjà endormi, elle retourne un peu plus loin sur son tapis de fitness en ayant pris au passage une barre d’haltère en acier brossé et deux disques de 1 kilogramme chacun. Le portable glissé dans la petite poche de son short sombre, la playlist débutant sur Runaway d’AURORA, elle sourit de contentement et soulève la barre pour la placer sur ses épaules, la soutenant par les mains. Elle débute alors son exercice, pliant les genoux puis tendant les jambes tout en soulevant la barre. Le poids total doit être de 5 kilos, grâce aux 3 kilos de la barre elle-même. Rien de bien lourd, en effet, mais son travail n’est pas de développer ses muscles à outrance mais simplement de garder la forme et une silhouette fine. Ce mois-ci, avec son départ de New-York et son emménagement à Merkeley en compagnie de l’avocate Charlie et de son dæmon Yraël – deux êtres adorables selon elle -, la boite dans laquelle elle travaille a été bien gentille de lui donner un mois de congés, le temps qu’elle s’installe et s’habitue à sa nouvelle vie loin de la ville qui ne dort jamais, The Big Apple.

Son exercice ne la fait pas transpirer. Ce n’est pas le but. Elle doit simplement maintenir son corps dans la forme et la silhouette qu’elle a actuellement. C’est l’essentiel lorsqu’on est un modèle pour une grande marque. Il faut un joli sourire, de beaux yeux, un visage angélique et des formes attirantes aussi, bien entendu. Dans moins d’un mois, elle va reprendre le travail. Depuis sa dernière promotion qui correspond à l’entrée dans cette grande marque de vêtements et lingerie féminins mondialement connue, elle a vu son volume horaire diminuer, par sa plus grande joie. Elle sera appelée de temps en temps, entre une et deux fois par semaine maximum, pour des photoshoots dans l’un des coins magnifiques que cache se monde au regard des moins riches. Deux jours sur une plage des caraïbes, la semaine suivante au milieu d’une forêt des plus magnifique, au centre du continent asiatique… Ses déplacements sont en corrélation avec les tendances des saisons en matière de vêtements. Cette voie n’a pas grandement changé depuis quelques années, mais maintenant qu’elle fait partie du petit groupe travaillant en tant qu’effigie de la branche luxueuse de la marque, elle n’est appelée que pour être prise en photo sur les nouveaux modèles de la saison, qui ne changent heureusement pas tous les quatre matins. C’est pour cela qu’elle est appelée une fois par semaine, parfois même une fois toutes les deux semaines, pour une journée ou deux jours de photos à l’autre bout du globe. Cela lui permet de voyager, elle aime bien cela.

Perdue dans ses pensées, bercée par la musique qui défile dans ses écouteurs et concentrée par son exercice, elle ne voit pas que certaines personnes la fixent du regard, semblant la reconnaître. Ce n’est pas de sa faute s’ils regardent les magazines avec des photos de lingerie féminine ou des derniers maillots de bain à la mode. Elle a bientôt fini son exercice d’ailleurs, elle va pouvoir continuer soit sur la corde à sauter, soit sur une série d’abdominaux. A voir lorsqu’elle aura reposé sa barre d’haltères !





  
MessageDim 4 Sep - 2:35
avatar
Date d'inscription : 02/06/2015Nombre de messages : 52Nombre de RP : 24Âge réel : 22Copyright : pinterestAvatar daëmon : Hyène tachetée.
Aiden L. ScottJe s’appelle Aiden !


Notre corps est la barque qui nous portera jusqu'à l'autre rive de l'océan de la vie.
feat Lynae

Allez encore un petit effort. C’est la fin de la série. Surtout ne pas lâcher. La dernière ! Génial, encore une série de réussie. Ah il en aura fait des développés couchés dans sa vie.

Depuis tout jeune il avait de l’énergie à revendre, mais depuis l’apparition de son don c’était encore pire. Enfin surtout pour les autres. Aller il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin. Une petite pause de récupération et on enchaîne avec une barre de traction. Des séries de 20 tractions, rapides et peu espacé. Tout en continuant d’axer ses exercices sur la puissance et l’explosivité de ses muscles, Aiden enchaînait exercice sur exercice.

A la fin de l’avant dernier exercice, la soif prit le dessus sur la volonté. Tout en allant vers son sac pour y prendre de quoi se désaltérer, il remarqua qu’Hélaika s’était réveillée.

« Comment veux-tu te reposer quand l’autre se torture à soulever de la fonte ? Tu sais que je ressens la même douleur que toi ? En plus j’ai soif aussi maintenant. La musculation c’est vraiment n’importe quoi. Et puis tu ne trouves pas que tu es déjà assez musclé ? Et pourquoi tu continues alors que ton don peut te permettre de générer de la masse musculaire sans efforts ? Oh des fois tu m’énerves…
Passes moi ma bouteille d’eau s’il te plait.»


« Oh regarder mademoiselle qui fait son bougon. » Dit Aiden en lui gratouillant sur la tête.

« Tu sais, même si mon don me donne certaines capacités, le jour où je ne peux plus m’en servir il faudra bien que mon corps humain tiennent la route.
En période de grands froids ou quand le soleil se fait rare tu sais bien qu’il faudra que je sois quand même capable d’empêcher les crises des dons ou les batailles entre élèves. »


Puis Aiden avec un grand sourire aux lèvres ajouta :

« Toi tu es tellement flemmarde que si tu te trouvais dans la savane c’est toi qui te ferai par l’antilope que tu chasseras. »

Aiden se mit d’autant plus à apprécier sa blague au vu de la tête que tirait Hélaika. La hyène paraissait encore plus en rogne, reposa la bouteille et tourna les talons et retourna bouder sur le banc. Pendant qu’il la regardait se replacer sur le banc toujours au-dessus du renard, il s’essuya le visage avec sa serviette avant de la remettre dans le sac.

Retournant placer le sac à côté de son binôme, il tenta de lui adresser une caresse pour essayer d’atténuer la tension. Mais celle-ci tourna la tête automatiquement. Bon bah Aiden n’avait plus qu’à reprendre son dernier exercice. S’installant à la machine correspondante il remarqua qu’il se trouvait juste en face de la jeune fille. Décidemment même de près il n’arrivait pas à trouver qui était-elle. De plus, cette jolie jeune femme dégageait vraiment quelque chose.

Hélaika avait remarqué que le renard en dessous d’elle était son âme. Lorsqu’elle vu le regard qu’Aiden posait sur cette femme, elle décida d’annihiler toutes possibilités à ce grand benêt de l’accoster gentiment un jour. Elle remarqua une caisse jaune non loin d’elle posée sur le banc derrière le sac du grand brun. Alors, elle se décala doucement, faisant mine de changer de position. Et d’un coup de patte elle fit tomber une caisse remplie de barres neuves d’haltères devant le renard installé en dessous.

Le bruit résonna dans la salle et tout le monde se retourna vers les deux âmes. Aiden savait à quel point elle était maladroite mais à ce point-là ? Il se précipita pour prendre des nouvelles du renard qui se trouvait maintenant entouré de barre métalliques. Puis il lança un regard furieux vers la hyène. Aiden releva le regard pour observer qui était l’autre partie du binôme. Son visage prit alors une teinte proche du cachet d’aspirine lorsqu’il comprit qui était cette personne.


(c) TIW




  
MessageVen 16 Sep - 17:07
avatar
Date d'inscription : 28/03/2015Nombre de messages : 231Nombre de RP : 84Âge réel : 23Copyright : Deviantart, Pinterest.Avatar daëmon : Renard Argenté.
Lynae ChimaetineNo Time Left


Réveille-toi avec détermination, endors-toi avec satisfaction
Aiden — Lynae

 
La musique change dans ses écouteurs. Silver Lining de Hurts. Elle adore cette musique, et c’est loin de lui déplaire que de l’entendre passer une fois, deux fois, trois fois dans ses écouteurs. Relaxante, mais pas trop. Inspirante, mais pas trop non-plus. Cette musique joue en symbiose avec les émotions, les modifiant au rythme de la voix du chanteur. Motivante serait le mot le plus approprié pour la qualifier, et c’est en souriant à cette pensée que Lynae termine son exercice avec sa barre d’haltères. Remettant à sa place la barre, elle se décide finalement de se laisser une minute de pause avant de débuter la corde à sauter. Buvant quelques gorgées dans sa bouteille d’eau amenée pour l’occasion, elle laisse son rythme cardiaque reprendre son rythme, puis elle quitte ses chaussures pour monter sur le tapis de fitness sans le salir ni risquer de le dégrader. Prenant doucement les poignées de la corde à sauter dans ses paumes, elle lève momentanément le regard pour le laisser se perdre dans la salle. Ses yeux se posent sur l’une des personnes présentes dans la salle, un homme ayant probablement proche de la trentaine, beau gosse se dit-elle en souriant. Il est occupé à faire des séries de tractions rapides, ses muscles saillants tendant le tissu de son t-shirt de sport, quelques gouttes de sueur perlent sur sa tempe et tombent sur ses épaules. Elle ne peut s’empêcher de se dire qu’ils font vraiment un entraînement différent, tant il tend vers l’explosivité de ses muscles ainsi que la puissance alors qu’elle se contente de se garder en forme et maintenir sa silhouette telle qu’elle peut être actuellement.
 
Détournant le regard de cet homme enchaînant ses exercices de musculation, elle passe la corde derrière son dos et prends une profonde inspiration, attendant que la musique se lance dans ses oreilles. Deux-trois secondes passent puis elle donne une impulsion sur les poignées pour mettre en route la cadence, la corde passant devant elle et sous ses pieds qu’elle lève en rythme. L’avantage de cet outil est de développer la coordination neuromusculaire tout en corrigeant la posture, rien de mieux qu’une dizaine ou quinzaine de minutes de corde à sauter pour tonifier le corps de manière harmonieuse sans le rendre rigide. Elle ferme légèrement les yeux, calée dans un rythme dont elle ne se démarque pas, fredonnant doucement la chanson qui passe dans ses écouteurs, tout en continuant de faire passer la corde sous ses pieds, au-dessus de sa tête, dans son dos et devant elle.
 
Soudain, un vacarme assourdissant retenti dans la salle de sport. Le goupil argenté, qui faisait bien tranquillement un petit somme, les oreilles presque inertes, se redresse soudainement et se cogne la tête contre le banc. Un voile blanc passe légèrement devant ses yeux tandis que le bruit de métal continue de résonner dans ses oreilles. Son poil tout entier est hérissé sur son corps, ses yeux endormis font doucement la mise au point sur la situation qui se présente devant lui. Il voit tout d’abord de nombreuses barres de métal autour de lui, certaines continuant de rouler plus loin, puis son regard tombe sur l’espèce de hyène qui se trouve juste au-dessus de lui, sur le banc. Il sent une boule de colère gonfler en lui, et ne se retient pas pour la laisser éclater soudainement, ouvrant la gueule pour laisser sa fureur se déverser sur l’animal.
 
— PUTAIN DE BORDEL DE MERDE ! MAIS ELLE PEUT PAS FAIRE GAFFE CETTE CUL-TERREUSE D’HIPPOPOTAME BIGLEUSE A ROULETTES OU QUOI ? QUAND ON EST MALADROITE COMME ÇA FAUT RESTER CHEZ SOIS AU LIEU D’EMMERDER LES GENS !! Crie-t-il sans ménagement sur la responsable de ce vacarme.
 
De son côté, Lynae a failli manquer un mouvement lorsque le bruit métallique se répercuta dans toute la salle. Elle trébuche légèrement, se prenant le pied dans la corde, mais réussi miraculeusement à rester en équilibre sur ses pieds, ayant manqué de se ridiculiser dans une piètre chute. Cependant, elle n’a pas du tout en tête sa propre gestuelle, préoccupée par la situation qui vient de se passer. Elle entend soudainement son âme hurler corps et âme sur la hyène. Elle ne peut s’empêcher de grimacer face aux mots employés par le renard argenté, même si elle ressent toute la colère qui bout dans sa tête, peu étonnée de sa réaction quelque peu disproportionnée. L’homme qu’elle regardait un peu plus tôt se déplace vers le banc afin de s’assurer que le renard va bien. Il s’agit probablement du propriétaire du dæmon de la savane qui se tient toujours sur le banc, comme un air malin sur la gueule. Night sort enfin de dessous le banc, jeter un regard noir à l’homme qui vient prendre de ses nouvelles puis se dirigeant vers Lynae. Elle l’entend marmonner dans ses poils au fur et à mesure qu’il s’approche d’elle. Cette dernière s’accroupie lorsqu’il arrive à proximité, le laissant se glisser sous sa main tendue pour lui caresser tout le dos et abaisser ses poils toujours hérissés. Elle sourit, rigole même, en voyant les poils de son âme si hérissés que cela le rend obèse. Le chatouillant derrière les oreilles, elle arrive à le calmer, le laissant dans un simple état de bougonnement.
 
Elle se redresse enfin, quittant le contact de sa main avec son âme et pose son regard sur le propriétaire de la hyène. Lynae est étonnée de le voir aussi blanc, comme s’il se sentait horriblement gêné et honteux par ce qu’il venait de se passer. Décidant de ne pas le laisser sous cet embarras, elle se relève complètement et marche dans sa direction, un simple sourire sur son visage.
 
— Ne vous en faites pas, il s’en remettra ! Et ne faites pas attention à ce qu’il a dit, il ne sait plus se comporter poliment lorsqu’il est de mauvais poil. Dit-elle à l’attention d’Aiden, riant légèrement en regardant son dæmon qui boude toujours dans son coin.
 
 


  
MessageDim 4 Déc - 22:46
avatar
Date d'inscription : 02/06/2015Nombre de messages : 52Nombre de RP : 24Âge réel : 22Copyright : pinterestAvatar daëmon : Hyène tachetée.
Aiden L. ScottJe s’appelle Aiden !


Notre corps est la barque qui nous portera jusqu'à l'autre rive de l'océan de la vie.
feat Lynae



Le renard hurla à s’en sortir les tripes. Des noms d’oiseaux ou plutôt d’animaux virevoltèrent dans tous les sens. Le pauvre avait- été réveillé en sursaut certes, mais les grognements n’en finissaient plus. Helaika plus hautaine que jamais ne dédaignait même pas prendre en compte ce qu’elle racontait et l’ignora totalement. De toute façon c’est elle qui avait causé tout ça, elle savait très bien à quoi s’attendre. Aiden se rendit près du banc et se baissa pour prendre des nouvelles du renard, mais celui-ci le regarda avec des yeux noirs de haine puis se leva pour aller se placer derrière les jambes de sa propriétaire. Aiden se releva et regarda fixement Hélaika. Elle avait beau ne pas vouloir le regarder, elle sentait de par son lien, la colère qu’il avait après elle. Elle ne put alors que se résigner de se relever et d’affronter la tempête. Il avait ressentis sa volonté de l’embêter et elle avait réussi. Tout le monde les regardait. Tout en commençant à ranger le bordel il demanda.

« Bordel Hélaika qu’est-ce que tu as fait ? Tu ne pouvais pas faire attention ? Et dis-moi est-ce vraiment un accident ? Franchement Hélaika. Causer tout ce remue-ménage parce que je t’ai fait te lever trop tôt ? »

« Oui bon ça va je l’ai fait exprès mais attend j’en peu plus de ta musculation… Tu es déjà très en forme et tu continues à t’entrainer et a essayé de dépasser tes limites. Tu ne progresses même presque plus. Et avec ton don en as-tu réellement besoin ? Je me répète sans doutes mais la douleur nous la partageons et ce n’est pas agréable, surtout quand tu subis quelque chose que tu n’as pas demandé. Alors s’il te plait, fait une petite pause. »

« Mais tu sais que tu pourrais tout simplement t’y mettre avec moi. Tu saurais d’où viennent les douleurs après. Et puis tu es une hyène, à l’origine tu cours sur de longue distance pour trouver ta nourriture. Là, tu as tout sous la main mais to corps a encore besoin de se dépenser, il est conditionné pour ça. Tu ne crois pas que tu te sentirais mieux ? »

Hélaika détourna alors la tête, c’était le signe que la conversation était terminée. Aiden savait très bien qu’à ce moment-là elle se mettait toujours à réfléchir. Aiden ne voulait pas la contrarier alors il lui adressa une légère caresse pour signifier son pardon. La hyène répondit par une agitation des oreilles.

Aiden était toujours impressionné par le lien qui pouvait unir un daemonien et son daemon. Sans avoir à parler il pouvait tout se dire. Se comprendre par le regard. C’était vraiment un lien magique. Proche sans doutes de l’amour parfois.

Aiden bienveillant, tapota les flancs de son daemon et se releva pour faire face à la propriétaire de la daemon. Celle-ci lui souriait. Ce sourire contagieux se propagea sur le visage d’Aiden. Il reposa la caisse plus loin et se releva. La daemonienne le rassura. Elle indiqua qu’il ne fallait pas prendre trop en compte ce qu’avait dit son renard argenté qui accessoirement faisait toujours son bougon derrière les jambes de la belle et jeune brune.

« Je suis désolé je ne sais pas ce qui lui à pris. Je crois qu’elle a fait un cauchemar et s’est réveillé en sursaut. Poussant malencontreusement la caisse. »

Suite à cette phrase un blanc commença à montrer le bout de son nez. Il regardait fixement la brune dans les yeux, ne sachant quoi ajouter il commença légèrement à rougir. Ce fameux blanc que le grand timide avait si souvent subit dans sa jeunesse. Comment combler le vide. Vite réfléchis. Passant alors sa main derrière sa tête et avec un large sourire il annonça :

« Je ne sais pas vous mais, cet incident m’a coupé dans mon élan je crois que je vais en arrêter là pour aujourd’hui. »

Il ne savait pas comment la jeune allait réagir. Cependant, en un instant une idée se creusa dans la tête du trentenaire. Et si je lui demandais qu’on se revoie. Elle est gentille et puis je pourrais l’inviter au restaurant pour nous faire pardonner. Après une multitude de raisonnement et quelques secondes extrêmement longue et pesante, la voyant repartir il prit sur lui et avec gêne demanda :

« Euh.. Dis-moi.. ça te dirais qu’on se revoie ? J’aimerai me faire pardonner pour cet incident ? Un restaurant ça te tente ? Ou aller faire un tour à la fin de ta séance ? Enfin, je ne sais pas, se rejoindre après quoi … »

Décidément même à trente-deux ans et quelques années de vie commune avec son ex il n’arrivait pas très bien à parler aux filles en dehors de son boulot … C’est tellement frustrant la timidité….


(c) TIW



  
MessageLun 12 Déc - 20:47
avatar
Date d'inscription : 28/03/2015Nombre de messages : 231Nombre de RP : 84Âge réel : 23Copyright : Deviantart, Pinterest.Avatar daëmon : Renard Argenté.
Lynae ChimaetineNo Time Left


Réveille-toi avec détermination, endors-toi avec satisfaction
Aiden — Lynae


Lynae regarde cet homme au daemon farceur tandis qu’il semble discuter avec la hyène tout en rangeant l’amoncellement de barres en fer qui traînent par terre. Elle ne peut entendre ce qu’ils se disent, mais il doit probablement être en train de faire des remontrances à son dæmon. Elle chatouille son renard derrière les oreilles pour le calmer, l’entendant encore bougonner entre ses jambes, avant de rejoindre le brun au moment où il finit de ranger la dernière barre dans la caisse. Le sourire de Lynae semble se propager jusqu’au visage du propriétaire de la hyène. Il lui sort alors quelques excuses qui sonnent bien faux, faisant gronder intérieurement le goupil mais laissant le sourire au coin des lèvres de Lynae. Elle ne lui en veut pas, comprenant même qu’il essaye un tant soit peu de couvrir son dæmon. Elle suppose qu’il a un dæmon farceur, ayant elle-même déjà été dans une situation quelque peu similaire, Night lui en faisant souvent voir de toutes les couleurs quand il s’agit d’impressionner la galerie ou de faire le pitre, le tout pour qu’on s’intéresse à lui.

Un blanc se profile alors, Lynae ne sachant pas quoi répondre à cet homme venant s’excuser. A vrai dire, qu’y avait-il à dire ? Sans perdre son énième sourire, elle lui répond tout de même que « Ce n’est rien. » Night n’en est pas bien convaincu et le fait remarquer à sa dæmonienne. Il est venu s’excuser au nom de sa hyène, c’est déjà pas mal tu ne crois pas ? Bon nombre de personnes n’auraient même pas pris la peine de le faire. Bougonnant encore un peu, il accepte cependant l’argument de sa brune et accepte de jeter un œil vers l’homme se tenant devant elle, sans pour autant lui faire son plus grand sourire. S’en suit sa volonté d’arrêter son entraînement, la situation l’ayant probablement aussi déplût qu’il semble le dire. Elle a un petit rire pour toute réponse, comprenant bien l’élan qui lui fut coupé. Nouveau blanc, nouvelle fois où le brun semble se gratter la tête à la recherche de quelque chose à dire, elle-même ne sachant pas véritablement ce qu’elle pourrait énoncer après ça. Peut-être le remercier de s’être excusé et retourner elle-même s’entrainer un peu ? Elle entre-ouvre la bouche, prête à dire et faire ce qui lui est venu en tête, quand soudainement l’homme reprend la parole.

Elle sursaute presque en l’entendant changer si subitement de pronom personnel, passant du vouvoiement correct au tutoiement familier. Même si rien de tout cela ne la dérange en soit, elle est étonnée de ce soudain retournement, comme s’il tentait une approche et souhaitait se sentir plus près d’elle en la désignant de manière familière. Loin de s’en vexer, elle réfléchit tranquillement à sa proposition avant de répondre.

Et bien… pourquoi pas un tour à la fin de ma séance, volontiers ! Annonce-t-elle alors dans un sourire avant de continuer.
Je finis ma série à la corde et je pense remballer mes affaires. Tu pourras te faire pardonner en m’offrant un café, qui sait ?

Elle lui laisse une immense porte ouverte, acceptant son invitation à aller faire un tour, proposant même de se rendre dans un bar ou un café histoire de discuter un peu. Pourquoi pas le restaurant ? C’est une invitation un peu trop rapide pour elle, ne connaissant pas le moindre du monde cet homme. Et puis se rendre au restaurant juste après ses activités sportives, ce n’est pas si recommandé. Il faudrait en plus qu’elle prévienne Charlie de ne pas préparer de part pour elle ce midi… Non, bien trop compliqué. Un petit passage dans un café est une bien meilleure idée.

Elle recule pour retourner sur le tapis de fitness et reprendre sa corde à sauter avec laquelle sa série reprend doucement, s’aidant de la musique à nouveau remise dans ses oreilles pour se trouver un rythme. Elle ne le fait pas bien longtemps, peut-être un petit quart d’heure, avant de commencer à ranger le tout. Passant sa serviette sur son visage pour sécher les quelques gouttes de sueur, elle intime au renard de ne pas s’assoupir vu qu’ils ne vont pas tarder à quitter la salle. Maugréant un peu, il se lève du nouveau banc qu’il avait déniché et marche tranquillement jusqu’à elle alors qu’elle vient juste de boucler son sac. Se rendant auprès de cet homme qui l’a invité, elle lui indique avoir fini et être prête à faire un tour. Saluant le gardien de la salle de sport de la main en la quittant, elle accompagne -le suit même- l’homme brun, le laissant partir en quête d’un café sympathique pour le suivre dans son aventure.




  
MessageLun 24 Juil - 10:59
avatar
Date d'inscription : 02/06/2015Nombre de messages : 52Nombre de RP : 24Âge réel : 22Copyright : pinterestAvatar daëmon : Hyène tachetée.
Aiden L. ScottJe s’appelle Aiden !


Notre corps est la seule barque qui nous portera jusqu'à l'autre rive de l'océan de la vie.
feat Lynae


Sur ces quelques mots, Aiden retourna finir son exercice. Mais quelque chose le torturai, était-il réellement passé du vouvoiement au tutoiement sans faire attention. Pour accepter de sortir avec un boulet comme ça, elle devait vraiment être une femme bienveillante.

Reprenant sa série, il se sentait refroidi. Ses muscles endoloris par les efforts précédents. C’était trop tard pour forcer à nouveau maintenant sans risquer quelques lésions. Le grand brun se releva péniblement, sa respiration haletante et le visage crispé, ressentant le poids de sa fatigue musculaire. Il n’aurait vraiment pas dû reprendre sa série. Il reprit alors sa serviette et sa bouteille d’eau encore à côté de la machine saluant au passage un autre habitué qui profita de son départ pour prendre sa machine. Il prit quelques gorgées d’eau et récupéra son sac sur le banc ou dormait Hélaika. Il vérifia que la demoiselle rangeait ses affaires pour juger du temps dont il disposait pour se laver.

Arrivé dans le vestiaire, il prit ses affaires de douche et se dévêtit en gardant bien sûr un caleçon puis entra dans la cabine de douche. Il déposa sur une étagère ses habits de change et enleva son dernier morceau de tissu. Aiden alluma alors la douche et sentit le liquide froid sortir du pommeau. Bordel, même pour lui, que sa condition de Floramorphiste rendait résistant aux variations de température, la surprise d’être touché par de l’eau froide au moment d’allumer la douche était vraiment désagréable. Réglant les robinets, il attendit que le fluide se réchauffe et enfin plongea sa tête sous l’eau chaude.

« Ah… quel bonheur que de se mettre sous la douche après une bonne séance de sport. Franchement l’inventeur de l’eau chaude est un génie »

Aiden se mit à sourire de la débilité de ses propos. Après une bonne dizaine de minute il sortit enfin de la douche, ses affaires de douche dans un sac plastique pour éviter de mouiller l’intérieur de son sac. Il extirpa alors de celui-ci un T-shirt avec un col légèrement en V et un jean. Par la suite, se recoiffant vulgairement avec ses mains il abandonna le vestiaire et retrouva la jeune femme à l’accueil. L’homme le salua et Aiden fit de même avec un grand sourire et il prit les devants pour sortir de la salle en premier. Il regarda alors la rue avec attention pour s’orienter il demanda alors:

« Cela vous dérangerait de marcher un peu ? Je connais un café sympa qui sert de très bon chocolat chaud ».

Merkeley était remplie de nouveaux commerces, de nouveaux salons de thé ou de cafés. En effet, la mairie avais beaucoup investit sur les espaces publiques et le développement économique de cette ville. Financement grandement les nouvelles installations de commerce. Effectivement, les habitants ne la quittaient pas beaucoup. On voulait rester entre daemonien c’était moins…. compliqué. Alors, la marie l’avait bien compris, il valait mieux bien y vivre dans cette ville sinon, gare aux bobos éventuels causés par une foule de daemoniens en colères. Ce qui était d’ailleurs quand même arrivé.

« D’ailleurs vous n’aimez peut-être pas le chocolat chaud ou le café ? Vous avez des envies particulières ? »

Alors qu’Hélaika se cachait de tout contact visuel avec le renard, parce que franchement elle n’avait vraiment pas envie de s’embrouiller encore avec ce renard susceptible au possible, le groupe se mit enfin en route.


(c) TIW


  
MessageMer 2 Aoû - 13:27
avatar
Date d'inscription : 28/03/2015Nombre de messages : 231Nombre de RP : 84Âge réel : 23Copyright : Deviantart, Pinterest.Avatar daëmon : Renard Argenté.
Lynae ChimaetineNo Time Left


Réveille-toi avec détermination, endors-toi avec satisfaction
Aiden — Lynae


Chacun se quitta alors plus ou moins en même temps pour faire un passage au niveau des vestiaires. Des vestiaires qui ne sont d’ailleurs pas mixtes, le propriétaire de la salle ayant tout de même prévu de changer la donne en commençant les travaux au printemps prochain. Peu importe, il n’y avait jamais eu aucune plainte jusqu’à présent, les gens qui viennent ici sont avant tout concentrés sur le sport. Posant alors son sac sur le banc du vestiaire, un coup d’œil sur le côté en voyant l’homme avec qui elle va prendre un café se dévêtir pour ne garder que son caleçon avant de prendre sa serviette et de refermer la porte de sa cabine de douche derrière lui. Seuls ses pieds, sous la porte, étaient alors visibles. Elle fit alors de même, prenant serviette et affaires propres avec elle pour entre dans une autre cabine, quittant ses vêtements une fois dedans par simple pudeur. Pudeur étrange dans le métier qu’elle exerce, mais il s’agit avant tout d’être tranquille. Pendant qu’elle passe du savon sur l’ensemble de son corps afin de retirer la sueur de son entrainement et en évitant de trop mouiller ses cheveux pour qu’elle ne perde pas trop de temps à les sécher, le goupil patiente sagement dans la salle, occupé à regarder un humain faire du crossfit et soulever une lourde barre de manière rapide et enchaîner sur divers autres exercices avant de revenir sur sa barre, comme une boucle.

Avant de se mettre sous le filet d’eau qu’elle vient d’actionner, Lynae attends doucement que la température du liquide se réchauffe. Elle laisse une température acceptable sans pour autant trop chaude, sachant qu’une eau trop chaude agresse la peau, malgré le plaisir de rester sous bonne température quand on sait que l’on va devoir braver le temps glacé d’un extérieur d’hiver. Passant ses cheveux sur sa poitrine quand elle se lave le dos, et inversement quand elle lave son ventre, Lynae ne traîne pas pour autant afin de ne pas faire patienter le daemonien au cas où il soit plus rapide. Elle l’entend un moment parler tout seul sous sa douche, et elle se contente de sourire pour elle-même, ne comprenant pas les mots prononcés à cause du bruit des deux douches.

Douche finie plus vite que son homologue masculin, elle se sèche rapidement corps et cheveux avant de sortir, habillée plus confortablement tout en restant sobre. T-shirt avec un col en V, très léger décolleté dans les tons blancs, short en jean et chaussettes montantes jusqu’à mi-cuisses, laissant une dizaine de centimètres de peau entre le bleu du short en jean et le foncé de ses chaussettes confortables. Tenue mêlant confort et charme tout en restant dans des goûts jeunes. Elle récupère son sac à dos tout juste fermé après y avoir mis le reste de ses affaires et elle se dirige vers la sortie, s’arrêtant à l’accueil pour discuter avec le propriétaire de la salle le temps qu’Aiden la rejoigne.

Il ne tarde d’ailleurs pas, le goupil le voyant apparaître à la sortie des vestiaires et se diriger vers eux, suivit par sa hyène qui semble grandement éviter le renard du regard, ou le regard du renard, au choix. Peu importe, il hausse ses épaules et se faufile entre les jambes de Lynae, se frottant à ses chaussettes qu’il trouve douces. D’un signe de la main, une fois le daemonien les ayant rejoints, elle salue le propriétaire et sort de la salle à la suite pour se retrouver sous le soleil, mettant une main sur son front en visière pour regarder la rue.

Cela ne me dérange pas, même si je serais plus partant pour un café que pour un chocolat chaud, cette boisson me fait trop penser à l’hiver quand je m’en sers pour me réchauffer. Mais après tout, s’ils sont très bons et que tu me les recommandes, je veux bien essayer ! Un charmant sourire accompagne sa réponse.

L’avantage, à Merkeley, c’est la diversité des petits coins sympathiques où il y a toujours un café charmant et où il fait bon d’y aller, tout comme il fait bon d’y gouter les spécialités. Beaucoup de commerces aussi, qui se regroupent un peu dans les mêmes quartiers, ce qui est pratique quand une journée shopping se prépare : il n’y a pas besoin de parcourir toute la ville. Merkeley est une ville magique, pour les daemoniens en tout cas. Une ville spécialement pour eux, où tout est spécialement fait pour accueillir les daemons. Dès que l’on s’éloigne trop de la ville, les infrastructures n’ont pas toutes mis en place des choses pour un daemonien. C’est ça, la principale richesse de Merkeley. Il y a Perth Amboy aussi, la ville qui fait un peu transition entre le monde des humains et celui des daemoniens.

Ils marchent donc plusieurs minutes, Lynae marchant à côté d’Aiden tout en étant guidée par lui et sa connaissance du lieu de destination. Ils quittèrent le quartier où se situait la salle de sport et s’enfonçait un peu plus vers le centre-ville, dans un nouveau quartier où Lynae n’a pas l’habitude d’aller. Quartier chic et sobre à la fois, où de belles façades d’immeubles peuvent voir succéder une façade beaucoup plus rustique sans pour autant que cela ne tranche trop et dénature la vue. Au loin, une insigne clignote parallèlement à eux, emblème d’un café de type bistro de place, probablement leur lieu d’arrivée.





  
Message
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1