Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

One day you'll leave this world behind so live a life you will remember.

 
  
MessageDim 4 Déc - 23:35
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010Nombre de messages : 4181Nombre de RP : 237Âge réel : 26Copyright : © Aki.Avatar daëmon :
Àsgard ValdasonADMIN-JVAISPASFAIREUNPAVE...OUPS! ♥|| èé
Je mords!..



Wyatt & les Couillus



Message de Mali, je fronce les sourcils. Il ne me dit ça que maintenant ? Je secoue la tête et Âdhya tourne la sienne, elle ne comprend pas ce qu’il se passe. Mais ce n’est pas grave, je réponds au russe, et jette un coup d’œil au temps qu’il y a dehors. Il nous dit ça presque deux mois après ? Pendant un temps je me questionne sur ses raisons de ne pas être venu en parler plus tôt. Je lui fais confiance, lui doit savoir pourquoi il a tant attendu. Une vengeance ne peut que se manger glacée. La Smilodon se rapproche et lance un regard sur l’écran toujours illuminé avant de se reculer, un sourire moqueur s’installant sur son visage de prédateur. Elle approuve. Âdhya, elle est toujours dans ce genre de coup, je peux compter sur elle pour rester un adolescent tant que cela reste innocent. Je réfléchis un instant avant de lui renvoyer un second sms dans la foulée. On se retrouve à Perth Amboy, dans la zone industrielle, il y a un laser game, je ramène du monde ! Fais passer le mot de ton côté aussi !

Je frotte mes mains l’une contre l’autre après avoir posé l’iPhone sur la table basse. J’attrape un t-shirt noir et propre, une veste en cuir et rejoint la salle de bain, œillade au miroir pour m’assurer que la longueur de la barbe ne me donne pas un effet taliban. Une noisette de gel dans les cheveux, un peu de déodorant en prévision de la soirée à venir et je retourne auprès du téléphone pour contacter tous les hommes qui me viennent en tête. Wolfgang est tellement une évidence qu’il n’est même pas le premier que je contacte.

Byron, Aaron et Nicolae. Salut mec, ça fait vraiment longtemps qu’on ne s’est plus revu, je t’en dois bien une pour tout ce que nous avons déjà partagé. Je te propose de venir au laser game de Perth Amboy pour se faire une petite virée entre testostéronés. On est quelques un déjà, on t’attend à l’entrée ! À toute à l’heure, soit là, ça serait génial. Message identique pour les trois. Avec Aaron et Byron, nous avions partagé toute l’époque de la rébellion. Avec Nicolae, il faut remonter jusqu’aux années universitaires et continuer le chemin jusqu’aux missions rebelles ou nous avions pu compter sur lui.
Je continue de faire défiler les contacts, Cillian. Je grimace le temps d’un instant avant de passer à Wolfgang. Rendez-vous au laser game de Perth Amboy pour te faire faire un deuxième trou à coup de rayon ! Si tu ne viens pas, je me coupe un testicule, t’oserais pas jouer ainsi et me priver d’une inexistante descendance. Ramène ton cul d’américain ou je viens te chercher dans ton manoir, Bruce Wayne. Chose faite, j’attrape les clefs du pick up, un coup d’œil à Chewie qui dort les quatre pattes en l’air et ferme la villa à clef derrière moi. Un coup de fil à mon frère alors que je me dirige vers chez lui.

Cillian ? … Je te dérange peut-être désolé. Je voulais savoir ce que tu prévoyais de faire ce soir ? Je sais que ça ne va pas fort en ce moment… Ouais… Ok… Ok, ok, je comprends c’est normal. Toujours pas de nouvelles j’imagine… ? Hum… Moi ? » Je laisse le moteur ronronner tout en sortant du véhicule. « Je suis devant chez toi. Et là, t’entends ? Je sonne à ta sonnette, et j’suis devant toi, salut frangin ! Portable raccroché alors que je l’enlace pour lui offrir tout le réconfort dont je peux faire preuve. Mets-toi une veste, on sort et ce n’est pas négociable, Âdhya a déjà pris Sin en otage sans même que tu t’en rendes compte. Tu as deux minutes, je t’attends dehors comme ça tu culpabiliseras si je meurs de froid.

Je lui souris, main sur son épaule et légère pression des doigts, ça va aller, je te le promets. Les secondes passent et les minutes s’écoulent, Cillian est de retour et je repars de plus belle, lui expliquant le pourquoi de cette soirée imprévue, la sournoiserie des femmes et notre fierté masculine avec son besoin de protester. J’essaie de le faire sourire, de l’amuser mais dans le fond sans même savoir si j’y arrive, je sais parfaitement que les heures qui arriveront le feront penser à autre chose. Il faudra seulement le préserver des bads. Je serais là pour ça, tu as ma parole. Il ne s’en souviendra pas s’il arrive jusque-là de toute manière… J’hausse une épaule à la remarque d’Âdhya alors que l’on arrive devant l’enseigne. Je reconnais ou même connais une partie des hommes présent, mais certainement pas tous, l’annonce de la soirée s’est répandue comme une trainée de poudre. J’écarquille les yeux durant une fraction de seconde, amusé avant de me garer, sortir aller saluer tout le monde. Rapide présentation face à ceux que je ne connais pas, m’arrêtant en regardant Wolfgang.

Tu as changé quelque chose depuis hier… Tu t’es mis une crème de nuit, enfin il y a une connerie du genre mais j’ai comme des doutes sur le fait que ta peau soit réactive à ce genre de produit… Au contraire. Enfin j’arrête de parle au vieillard, il nous manque du monde ou on est au complet ?

Je m’attends à un tacle digne de Wolf, comme un enfant qui attend Noël avec impatience. Ce soir, je vais me régaler !
  
MessageMar 6 Déc - 16:13
avatar
Date d'inscription : 10/04/2015Nombre de messages : 473Nombre de RP : 127Âge réel : 22Copyright : © Arya ✗ Tim MyersAvatar daëmon : Sin
Cillian O'SheaA warning to the people
the good and the evil
This is war
Live a life you will remember...


Laser Game de Perth Amboy ~ 4 décembre 2016

Les heures se déguisent en jours alors que tout autour de moi semble être prisonnier d'un temps qui s'est figé il y a des semaines. L'appartement est vide. Si désespérément vide. Beth est avec son père. C'est certainement mieux comme ça. Pour elle plus que pour moi, cependant. Mais plus rien ne compte à part la petite. Je regarde depuis des heures l'écran éteint de la télé. Sin a depuis longtemps abandonné l'idée de me sortir de ma torpeur. J'ai l'impression d'être vide. Anesthésié oublié dans un couloir qui attend toujours la salle de réveil. J'allume une clope. Encore un paquet achevé. J'ai plus fumé comme ça depuis un bail, je crois. Je crois que Bridget m'engueulerait. Jamais je n'ai autant rêvé d'entendre sa voix, même enragée à m'en faire péter les tympans. Mais il n'y a rien autour de moi que la cacophonie extérieure quand je ne désire plus qu'entendre du bruit depuis chez moi. De la vie simplement. Mais il n'y a rien. Rien qu'un vide sidéral, reflet du néant qui s'est emparé de mes prunelles.

La sonnerie du téléphone me fait froncer les sourcils un instant, bruit étonnamment séduisant aujourd'hui, comme une main tendue au milieu de mes ombres. Sin se redresse sur la table basse alors que je me penche en avant pour attraper mon portable. L'ébauche d'un sourire se glisse discrètement sur mes lèvres quand je vois le nom du contact qui s'affiche. Putain... T'as jamais trouvé un meilleur moment pour m'appeler, mon frère. Je décroche.
- Ouais ? … Salut frangin. Non, je fais rien, t'en fais pas. … Ce soir ? Je sais pas, je... Ouais, enfin, c'est compliqué. C'est juste que je suis pas certain d'avoir vraiment le cœur à faire la bringue là, tu vois ? … Hum … Non, toujours rien. On continue d'attendre comme des cons. Ils disent rien et même Milo trouve que dalle. Alors je m'occupe de Beth, on cherche ce qu'on peut faire d'autre, mais c'est tout. Et toi, qu'est-ce que tu fous ? T'es en bagnole ?
« - Moi ? Je suis devant chez toi. »
Mon cœur rate un battement et je me tourne instinctivement vers la fenêtre de l'appart' alors que le bruit d'un moteur vrombit sous ma fenêtre.
« - Et là, t'entends ? Je sonne à ta sonnette... »
Mon sourire s'étire malgré mes lèvres que je mords, et je vais lui ouvrir pour trouver sa gueule enfarinée sur mon pallier.
- … et j'suis devant toi, salut frangin !
- T'es qu'un con.

Je le prends dans mes bras, sincèrement heureux de le voir. Mais l'étreinte ne dure que quelques secondes alors qu'il revient à la charge. J'hésite un instant à résister encore, mais je sais qu'il est inutile d'essayer de m'enfuir maintenant qu'il est là. Et je crois au fond de moi que j'ai besoin de sortir de ma prison.
- J'arrive, je finis par souffler en disparaissant dans ma piaule de laquelle je ressors avec un jean, un tshirt noir avec un imprimé blanc et ma veste en cuir à la main. Pas le temps d'attraper Sin qui s'est retrouvée sur le crâne de la smilodon moins de temps qu'il n'en faut pour le dire – otage la moins farouche du monde! - et je grimpe avec lui côté passager sans même lui demander où il m'embarque. Mais ce n'est que lorsqu'on arrive devant un Laser Game que je grommelle :
- Putain ! Fallait me dire que tu voulais me flinguer tout de suite, j'aurais mis un pantalon blanc avec le tshirt histoire de faire encore plus sapin de Noël !
Mais le ton grinçant que j'emploie ne parvient jamais à effacer l'amusement qui habite mes prunelles. Lorsqu'on descend de la voiture, Wyatt nous dirige jusqu'à un petit groupe parmi lesquelles je connais quelques têtes, le plus surprenant étant d'y trouver celle de l'homme au chat de Cheshire. Loewer se faire canarder par des pistolets laser ? Ca ressemble à un bad trip sous ecstasy.
- Si on m'avait fait parier sur le fait que tu serais là, Loewer, je me serais coupé une couille.
Je lui sers la main, comme aux autres gars qui sont là. Puis, voyant l'attroupement qui continue de grossir, je finis par murmurer à Wyatt :
- Tu permets ? J'appelle ma cavalerie.
Un message à Valentini que j'ai pas vu depuis une paye. Je pense que c'est le genre de conneries qui peut le brancher. Puis mes pensées se focalisent sur un autre frère qui est lui aussi un peu trop paumé dans ses noirceurs depuis un moment. Je m'éloigne en composant le numéro de Kyle et je cale le portable contre mon oreille en m'allumant une cigarette.
- Ouais, Kyle ? C'est Cil'... Ça va, vieux ? Ouais... Toujours la même merde. Je sais. … Ouais... Écoute, je t'appelle parce que j'ai un plan ce soir, et je me suis dit que ça te ferait autant de bien qu'à moi de sortir. … Réfléchis pas, juste ramène ton cul ici. Tirer sur des trucs, ça nous fera du bien.
Et au pire des cas, il y a toujours un bar dans ces trucs à la con.
lumos maxima


HRP:
 
  
MessageMar 6 Déc - 21:34
avatar
Date d'inscription : 06/08/2010Nombre de messages : 709Nombre de RP : 82Âge réel : 23Copyright : Aki <3Avatar daëmon : /
Kyle JohnsonLivin' in sin is the new thing



Les jours défilent, à une vitesse qui m’affole. Pourtant, chacun de ces jours se ressemblent. Pareil que la veille, égal au lendemain. Et alors, chaque jour, le vide se fait un peu plus grand, et creuse son terrier au plus profond de mon âme. Je m’exerce à me souvenir des moindres traits de son visage, de peur qu’ils ne s’effacent de mes pensées. Je me force à réentendre sa voix, pour ne pas oublier sa sonorité. Et puis, petit à petit, je commence à faire preuve de pessimisme, malgré l’acharnement que je mène pour la retrouver. Mais il n’y avait rien. Pas un indice qui me menait sur sa trace. J’étais entouré de flics et de détectives mais … il n’y avait rien. Il n’y avait que Beth qui était là pour nous remémorer les bons moments, mais je n’allais plus la voir aussi souvent maintenant qu’elle se trouvait chez son père. Par chance, et pour ne pas trop sombrer dans le désespoir d’avoir perdu ma soeur à jamais, j’étais bien entouré.

Ce soir était un jour avec. Ryan, comme souvent ces temps-ci, était venu me rendre visite. Généralement, les soirées étaient rythmées par quelques clopes, des bières et un jeu de carte. Aujourd’hui, ça ne changeait pas de d’habitude, hormis les cartes. Les bières, elles, faisaient toujours parties de nos entrevues. D’ailleurs, nous avions déjà chacun un cadavre de bouteille de côté. Ryan survolait le sujet sensible du moment, juste pour se tenir au courant, mais il déviait rapidement sur autre chose qui avait le don de me faire sourire et de me faire passer un moment sympa. Le vibreur de mon portable retenti, faisant bouger l’iphone sur le bois de table. Observant l’écran, un fin rictus s’afficha sur mes lèvres à la vue du nom de mon interlocuteur.




    « Hey broOuais, Kyle ? C'est Cil’, Ça va, vieux ?Ca va, tu sais bienOuais, toujours la même merde. Je saisEt toi alors ?Ouais… Écoute, je t'appelle parce que j'ai un plan ce soir, et je me suis dit que ça te ferait autant de bien qu'à moi de sortir. Réfléchis pas, juste ramène ton cul ici. Tirer sur des trucs, ça nous fera du bien. »




Tirer sur des trucs ? Fallait faire attention avec ce genre de mots vis à vis de mon égard. C’était quelque chose que je pouvais prendre au sens propre comme au figuré. Il avait raccroché, net, ne me laissant pas le choix de la réponse. S’en était suivit un sms de sa part encore, dans lequel il m’indiquait l’adresse du lieu : Le Laser Game de Pearth. J’aimais bien l’idée. Relevant la tête vers Ryan, un petit sourire narquois illumina mon visage. Si l’on se retrouvait tous les deux dans la même équipe, c’était la bonne petite fessée assurée ! Prenant ma bière, je terminais le restant d'un seul coup.




    « Mec, changement de plan. Apparemment, on va devoir donner une petite leçon de tir à certains ce soir… »




Quelques kilomètres plus tard, je garais l’A1 devant le grand bâtiment qui nous accueillerait ce soir. Reconnaissant Cillian, je me dirigeais vers lui et le prenait dans mes bras, lui donnant une tape affectueuse dans le dos. On était dans la même galère et on se soutenait comme on le pouvait. D’autres gars étaient déjà présent et je m’avançais vers eux, leurs serrant la main et me présentant par la même occasion.
  
MessageMar 6 Déc - 23:47
avatar
Date d'inscription : 18/05/2016Nombre de messages : 425Nombre de RP : 52Âge réel : 24Copyright : Aki' (me)Avatar daëmon : Berger Allemand
Ryan FarellMODO• We can be HEROES
Just for one day


LIVE A LIFE YOU WILL REMEMBER.
FEAT. RYAN FARELL & JAY ▬ LES COUILLUS



Somebody gotta raise a little hell



▬ Tu sais que vouloir le saouler un soir sur deux ne l’aidera pas à long terme ?
▬ Rhoo, arrête, Jay, tu sais que je travaille sur d’autres solutions à long terme. Mais en attendant, je ne le laisserais pas déprimer tout seul, et surtout pas à jeun. Si l’alcool a été inventé, c’est pour ce genre d’occasions, autant en profiter.

La chienne lève les yeux au ciel, mais n’insiste pas davantage puisqu’ils arrivent à destination. Ryan, une caisse de bière à la main, cogne à la porte de son Kyle et, une heure plus tard, assise dans le salon, le détective est heureux de voir que Kyle semble avoir un minimum de moral. Il ne compte déjà plus les soirs qu’il a passés ici depuis la disparition de Bridget. Les autres soirs, lorsqu’il n’est pas pris par ses obligations de boulot, il enquête de son côté sur la sœur de son ami. Jusque-là, l’histoire n’a été qu’une suite de frustrations et de déceptions, aucune piste n’étant concluante et le manque d’indices faisant stagner l’affaire beaucoup trop longtemps. Ryan sait que Kyle n’abandonnera pas malgré tout, et tant qu’il le lui demandera, il continuera lui aussi ses recherches. Il lui doit au moins ça.

Ryan en est à songer à une alternative à leur partie de carte habituelle – pourquoi pas sortir, d’ailleurs, question d’aller chercher quelque chose de plus fort que de la bière – lorsque Kyle reçoit un appel.

▬ Mec, changement de plan. Apparemment, on va devoir donner une petite leçon de tir à certains ce soir…

▬ Bro, c'est de la musique à mes oreilles.

C’est proposer un bonbon à un gamin et un large sourire fend le visage de Ryan, déjà vendu à l’idée. Le lazer tag, c’est l’idée du siècle. Mieux encore que la téquila à laquelle il songeait. Et encore mieux si le lazer tag à un bar à téquila en fait.

Il attrape son téléphone, pris d'une inspiration soudaine, et trouve le numéro d'Asgard. Il lui texte un rapide et efficace : "Soirée au Laser Game de Perth ce soir. Je t'y attend, pas d'excuses." Quitte à avoir une soirée pour sortir un ami de sa déprime, aussi bien tenter de doubler le coup. Ryan n'est pas certain qu'Asgard l'écouteras, mais au moins, il aura essayer.

Un classique de Bon Jovi plus tard, ils arrivent devant le Lazer Game de Perth ou une petite foule uniquement composée de testostérone les attend. Ryan ne connait personnellement que quelques personnes présentes, dont Nicolae, qu’il salue avant de se présente aux autres. Ne pas connaitre le gros du groupe ne lui pose aucun problème. Il a un don pour socialiser et, de toute façon, se tirer dessus avec des lasers aidera définitivement à casser la glace.

Ryan connait aussi plusieurs autres visages présents, sans pour autant les avoir rencontrés. Leower et Ordwigan, notamment, qui ont un dossier particulièrement épais sur son bureau. Rien de compromettant ou qui vaille une enquête, mais comme toute personne connue pour avoir été impliquée dans les évènements de la rébellion de Merkeley a sa photo quelque part chez lui… Ryan n’est pourtant pas là pour travailler. Aussi, il ravale l’idée absurde de poser une ou deux questions subtilement pendant la soirée. Des plans pour plomber l’ambiance, ce qui est inacceptable. Il demande plutôt :

▬ Vous avez déjà une idée pour la formation des équipes ?

Ryan ne peut retenir un sourire amusé à l’idée de se retrouver dans la même équipe que Kyle. À eux deux, ils pourraient faire un carnage.




(c) aki' sur Lindwuën Daëmon
  
MessageJeu 8 Déc - 23:09
avatar
Date d'inscription : 04/07/2010Nombre de messages : 1593Nombre de RP : 194Âge réel : 25Copyright : myself.Avatar daëmon : cheshire
Wolfgang M. LoewerADMIN-whatever
bad for the greater good




« Rendez-vous au laser game de Perth Amboy pour te faire faire un deuxième trou à coup de rayon ! Si tu ne viens pas, je me coupe un testicule, t'oserais pas jouer ainsi et me priver d'une inexistante descendance. Ramène ton cul d'américain ou je viens te chercher dans ton manoir, Bruce Wayne. »

... I literally just sat down.

Mais genre vraiment, j'venais de me poser tranquillement dans mon canapé, j'allais prendre un petit verre et qui sait peut-être regarder une émission sur l'Amérique profonde ou sur l'économie, mais non. Non. Nous n'avons plus le droit au repos dans ce pays. Au pire, tu pourrais lui dire non. Il perdrait son testicule Cheshire. Pas comme s'il l'utilisait des masses. meh.

Un soupir, et un sourire, m'échappe et j'lui réponds un très succinct.

« k. »

Pas besoin d'en dire plus, il sait qu'il m'emmerde. Uhhhhhhh. On s'étire, Cheshire baille, aaah va falloir changer de vêtements. Manifestement, le costume Kenzo n'est pas fait pour ce genre de sauterie. Tiens en parlant de beaux habits, hum... J'pourrais inviter Gareth. Ouais. J'vais inviter Gareth, j'suis sûr que Wyatt va ramener tous ses vieux potes pourris de la rébellion donc autant avoir quelqu'un sur qui je pourrais m'épauler et puis il n'y a rien de dangereux qui peut se passer dans un laser game ... Non ? Avec toi, maintenant, je m'attends à tout. . Mes yeux roulent dans mes orbites alors que je sors mon téléphone.

« Ton appartement. 10 min. Prépare-toi. Laser Game. Amis idiots. »

Là, c'est clair.
Maintenant on va se changer, ce soir je serais en jean, et ouais. Hors de question que je ruine un pantalon de costume parce que Mr Ordwigan a encore eu une idée de débile donc on adopte le style chic/décontracté. J'enfile une chemise blanche, un veston (parce qu'il fait froid quand même, on est en décembre, il ne pouvait pas faire ça en été ?) , cravate ? Pas cravate ? Un rapide calcul des risques que Wyatt tire dessus me pousse à ne pas ouvrir le tiroir. Restons casual jusqu'au bout. Pas au point de mettre des baskets, des richelieus ça ira très bien. Un rapide passage par la salle de bain, un tout aussi rapide coup de rasoir, on avale les médocs - ceux qui m'empêcheront de faire un infarctus peuvent être utile je pense - , un peu de cire dans les cheveux - qui met du gel si ce n'est les animaux ? - et on est parti.

Soyons eco-friendly ce soir, j'prends la Tesla S, elle ne fait peut-être pas le merveilleux son de la Lambo ou de la Ferrari mais elle, au moins, passe un peu plus inaperçu et vu la racaille avec laquelle traine Ordwigan il faut prendre toutes les précautions. Après un message de Gareth m'informant de sa participation à la petite sauterie, je me mets en route vers son appartement. C'est que monsieur aura droit à un chauffeur - et des sièges chauffants - ce soir. Quelqu'un a manifestement oublié le « ne plus rentrer dans sa vie pourrait être sympathique et la dernière fois était exceptionnelle. TG Cheshire, personne n'aime les casseurs d'ambiance. Personne.

20 minutes plus tard,

Ok je l'avoue, c'était un peu awkward d'aller chercher Gareth au pas de sa porte en mode ado qui vient chercher sa cavalière pour le bal de promo mais still, on a juste fait du covoiturage, on est éco-friendly, c'est important dans ces temps difficiles.

Quelques petites discussions banales plus tard, on arrive sur le parking du laser game. Est-ce que je suis le premier arrivé ? Bien entendu. Nan mais c'est du Wyatt tout craché ça, c'est ma faute aussi, j'aurais dû lui demander l'heure pas assumer qu'il était un être humain décent. Sigh. Tant pis, j'ai envie de fumer moi.

On sort de la voiture avec le blond, j'sors mon paquet, lui tend pour ne pas me sentir trop seul, et j'entame ma première cigarette de la soirée. Ce ne sera surement pas la dernière. Des types arrivent, eh, je n'en connais pas des masses dans le lot. Ça va être sympa tiens. Entre ceux qui vont avoir peur du Grand Méchant Wolf et ceux qui vont vouloir se venger pour je ne sais quel affront j'ai pu leur faire, on va bien rire. T'oublies ceux qui ne vont pas te reconnaître Tout le monde me connait Cheshire. Ego touché. Shut up.

Ah. Wyatt.

Ah. Cillian.

Ah. Uh. Ew.

« Si on m'avait fait parier sur le fait que tu serais là, Loewer, je me serais coupé une couille. »

« Vous avez un problème avec vos couilles vous deux. Still, que vous vous les coupiez ou non, ça ne manquera pas à grand monde. »

« Tu as changé quelque chose depuis hier... Tu t'es mis une crème de nuit, enfin il y a une connerie du genre mais j'ai comme des doutes sur le fait que ta peau soit réactive à ce genre de produit... Au contraire. Enfin j'arrête de parle au vieillard, il nous manque du monde ou on est au complet ? »

« Un jour tu trouveras autre chose que mon âge à tacler Wyatt et ce jour-là, qui sait, peut-être, je serais fier de toi. En attendant, tu es et tu restes un petit enfant qui s'imagine que l'horloge ne tourne pas pour lui alors que bon... » Là j'passe une main dans mes cheveux, juste au niveau des tempes, tu sais là où moi ça grisonne et toi ça commence à s'éclaircir... Tes meilleures années sont derrière toi mon petit, mais ça je suppose que tu le sais déjà. Anyway, je ressors mon paquet de cigarette, en propose à tous les fumeurs de l'assistance - j'suis comme ça moi, j'suis un mec bien - , et j'entreprends d'allumer ce deuxième bâton à cancer pour la soirée saluant à tour de rôle les arrivants, certains je les connais de tête, d'autre je n'ai pas la moindre idée de qui ils sont et même s'ils se présentent je sais que j'finirais par les appeler par leur couleur de cheveux ou par un pseudo lié à leur daemon.

C'est toujours mieux que rien. Tiens d'ailleurs, le cabot parle.

« Vous avez déjà une idée pour la formation des équipes ? »

J'lance un regard à Gareth, aww il a l'air si mignon, puis un regard à Wyatt, .... Le vide dans ses pupilles est aussi terrifiant que le sourire qu'il arbore, puis un regard à Cillian pétillant d'amusant, mais surtout d'agressivité. Hum. Qu'importe mon équipe, j'vais me faire niquer.

Vu le sourire de Cheshire, y en a au moins un de nous deux que ça amuse.
  
MessageVen 9 Déc - 0:20
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010Nombre de messages : 6611Nombre de RP : 348Âge réel : 24Copyright : AryaAvatar daëmon : every colors in the air
Aaron Dwayne☷ ADMIN-BREIZH ☷
←☸ →
Tempest in a Bottle

Leave that life you won't remember.


Bip bip ! Salut mec, ça fait vraiment longtemps qu’on ne s’est plus revu, je t’en dois bien une pour tout ce que nous avons déjà partagé. Je te propose de venir au laser game de Perth Amboy pour se faire une petite virée entre testostéronés. On est quelques un déjà, on t’attend à l’entrée ! À toute à l’heure, soit là, ça serait génial. Les jambes pliées sous lui, perché sur son lit, dos courbé au dessus de son portable Aaron arque un sourcil et répond immédiatement. C'est toi qui paie l'entrée et les coups alors ? T'as du bol j'ai rien de prévu ce soir, va pour un retour dans les années 90 si t'es si nostalgique ! Ceci dit l'irlandais a un point, ça fait un moment qu'ils ne se sont pas vus et même s'il n'a jamais vraiment compris le délire laser game il veut bien faire un effort pour Wyatt.

Uuugghh, sérieusement ? Une soirée à t'attendre dans un coin sombre et à supporter l'odeur de transpi et de testostérone ambiante ? Génial, croasse Gaïa en levant les yeux au ciel.
Tu pourras garder un oeil sur Rán ? répond-t-il avec un grand sourire aux lèvres. A la mention de son nom la chienne relève la tête et bat de la queue.
Tu veux l'amener ?
Pourquoi pas.
J'suis pas sûre que les chiens soient acceptés à l'intérieur. Elle écouta le long silence pensif de sa moitié et poussa un soupir. Non, on va pas la faire rentrer à l'intérieur, jamais ils accepteront et on va se faire dégager.
Allez quoi, ça pourra être drôle.
Aaron.
Avec un petit gilet ! Elle sera dans une équipe !
Aaron.
A chaque fois qu'elle bouscule quelqu'un de l'équipe adverse ça fait un point pour nous.
Aaron.
A chaque fois qu'elle bave sur quelqu'un il est éliminé !
Aaron.
Hein? Qu'est ce que t'en penses toi ? Mais oui ! Mais t'es contente ! Mais c'est bien !

La chienne bondit sur le lit, excitée par le flot de paroles de son maître et son ton enjoué. Ses mains grattant derrière ses oreilles eurent bientôt fini de réveiller totalement le border collie qui jappa en direction de Gaïa, apparemment ravie par ce qu'elle avait compris. L'oiseau roula des yeux blasés.

J'veux un sac de graines et qu'on me foute la paix, accepta-t-elle en maugréant.
Deal, répondit sa moitié en se redressant d'un coup.

Il fit craquer ses doigts, s'étira un instant et délia ses longues jambes pour aller chercher une tenue qu'il n'avait pas peur de détruire. Tandis qu'il se préparait - ce qui lui prit environ cinq minutes à tout casser puisqu'il n'avait pas réellement de fringues qui craignaient une activité plus intense que rester assit sur un canapé en cuir en sirotant un verre de vieux scotch et en couinant au moindre faux pli - il se demanda de qui Wyatt parlait. Probablement Cillian, connaissant le lien de ces deux là qui étaient comme deux frères. Une idée lui traversa l'esprit lorsque ses yeux se posèrent sur la plante qui poussait joliment bien dans un coin de la pièce. Il attrapa son téléphone en finissant d'enfiler son t-shirt. Peu de temps après que les premières sonneries retentirent dans son oreille, une voix connue décrocha.

Salut mec, c'est Aaron. Tu me disais que tu voulais rencontrer du monde nouveau sur Merkeley, ça te dis un laser game dans une demi heure ? Ouais, c'est à Perth. Y'aurait pas mal de monde à y aller si j'ai bien compris, c'est l'occasion de se défouler un peu. Ouais ? Cool. Bah on se retrouve là-bas, j'y vais en moto. Nickel, à toute !

Les premières tentatives de charger une Rán grandissante sur sa moto avaient été sportives. Voire catastrophiques. Mais la chienne avait prit l'habitude de se caler entre le dossier qu'Aaron avait installé et le dos de ce dernier, et elle avait un équilibre incroyable. Pas de folies quand elle était embarquée, certes, mais il savait qu'elle ne bougerait pas et restait fermement à sa place tout en laissant pendre sa langue sur le côté, béate. Il ne lui manquait que le petit casque adapté à sa taille. Le moteur ralentissant de la moto raisonna comme un rugissement contre les murs du local lorsqu'Aaron arriva sur le parking. Un rapide coup d’œil au niveau de l'entrée lui indiqua qu'un groupe avait déjà commencé à se former. Et quel groupe. Wyatt, bien sûr, Cillian, c'était prévu, deux autres bonhommes et - Nadine de Rothschild se retourne dans sa tombe - Wolf en jean. Le choc de la présence de l'américain fut submergé par le fou rire qui acheva de réveiller totalement Aaron. Il passa près du groupe, décocha un clin d'oeil à Wyatt à travers sa visière et alla se garer à quelques encablures, juste assez pour calmer son rire et afficher une poker face parfaite en retirant son casque. Rán avait déjà sauté en bas de la moto et s'était jetée sur le groupe, queue fouettant l'air joyeusement. Elle sauta sur Cillian, fit la fête à quiconque lui tendait les bras, fit un grand détour pour éviter Âdhya qu'elle craignait énormément et avisa Cheshire qui flottait non loin de Wolf. Aaron eut tout juste le temps de couper son moteur qu'elle était déjà en train de sauter sur l'américain, laissant ses grottes pattounes salir son jean et sautant sous le chat en aboyant, ravie. Un sifflement de la part de l'écossais la calma un peu et elle s'assit, sourire de chien béant aux lèvres. Trop de nouvelles têtes, trop de potentiels gratteurs de dos, trop de potentiels lanceurs de bâtons.

Excusez-la, trop d'oxygène après la moto, ça la rend dingue, déclara Aaron en s'approchant du groupe. A la seconde où il termina sa phrase la chienne aperçu enfin le berger allemand qui se trouvait là. Rán ! appela l'écossais en voyant très bien à quoi allait ressembler la scène dans les instants qui suivraient s'ils n'agissait pas tout de suite. A contre cœur et les yeux brillants d'envie de jouer, la chienne vint se caler à ses pieds, l'air de dire "T'as vu je viens, j'ai trop envie d'aller voir l'autre là mais je viens... j'suis sympa laisse moi y aller s'il te plait.. s'il te plaaaaiit" Sit, fut la seule réponse calme qu'elle reçu et elle s'exécuta en lâchant un petit couinement frustré. Good girl. D'une main il caressa la chienne une seconde, de l'autre il ouvrit son cuir pour laisser s'envoler une Gaïa ébouriffée.
Et bah, sacrée équipe, lâcha-t-elle, moqueuse.
Aaron, déclara simplement l'écossais en tendant la main à ceux qu'ils ne connaissait pas après avoir salué d'un signe de tête les autres, sourire simple aux lèvres. J'ai invité un pote Ordwigan, j'espère que ça ne te dérange pas. Il ne devrait pas tarder. Il manque beaucoup de monde à ta petite sauterie ?

Il eut tout le mal du monde à ne pas regarder Wolf tout en disant ça. Calme et bonne ambiance. C'est ça. Zen. Tout irait bien. Hell, ils s'amuseraient peut être bien finalement. Il sortit une cigarette à son tour, l'alluma et chercha du regard Aiden mais il n'était pas encore arrivé.


made by roller coaster
  
MessageVen 9 Déc - 22:22
avatar
Date d'inscription : 02/06/2015Nombre de messages : 52Nombre de RP : 24Âge réel : 22Copyright : pinterestAvatar daëmon : Hyène tachetée.
Aiden L. ScottJe s’appelle Aiden !


Lives a life you will remember that it was full of testosterones.
feat Les Couillus.

Bon d’accord c’est bien d’aller au travail à pied. Mais quand il s’agit de devoir marcher pendant une heure après une aussi longue journée, c’est un interminable. Au moins Hélaika gambadait un peu. Elle trottinait devant lui, vagabondant d’un trottoir à l’autre, suivant ses envies et parfois les odeurs des boulangeries. Aller on est bientôt arrivé. Marchant dans les rues de Merkeley il réfléchissait au programme de sa soirée. A quel épisode il était déjà ? Enfin bon peu-importe il retrouvera bien au moment voulu. Le truc c’est que vu comment s’est terminé le dernier, le prochain s’annonçait mouvementer. La fatigue commençait à se faire ressentir. L’après-midi avait-été longue et la dernière classe était en plus très turbulente. Et Aiden commençait déjà à s’imaginer en jogging dans son canapé à manger son repas devant ses épisodes de séries. A quelques dizaines de mètres de la porte de son immeuble, Aiden sortis ses clefs pour trouver celle qu’il lui fallait. Concentré sur ses clefs, il sursauta lorsque son téléphone se mit à sonner. Il réussit à extirper son portable de sa poche avec les écouteurs qui eux tombèrent au sol. Agacé il se baissa pour les récupérer et décrocha en même temps.
« « Allô ? » « Salut mec c’est Aaron. » « Tiens salut comment tu vas? Tu me disais que tu voulais rencontrer du nouveau monde sur Merkeley, ça te dis un laser game dans une demi-heure ? » « Euh… bah écoute c’est un peu soudain. Il y a un laser game dans le coin ? » « Ouais c’est à Perth. Y’aurait pas mal de monde à y aller si j’ai bien compris, c’est l’occasion de se défouler un peu. » « Hmm... ce n’est pas comme si j’avais un truc de prévu ce soir. » « Ouais ? » « Aller c’est partis. » «Cool. Bah on se retrouve là-bas, j’y vais en moto. » « Ok, bah ce sera voiture pour moi. » (Niquel, à toute) Ouais à toute, encore merci de m’avoir prévenu.

Après avoir raccroché, Aiden remonta à son appartement. Se délestant de son manteau qu’il posa sur une chaise. Il grignota quelque chose en prévention de l’activité de ce soir et donna aussi quelque chose à la hyène. Puis il fila dans sa chambre, troqua sa chemise par un T-shirt Hollister. Dans la salle de bain il remit un coup de déodorant et de parfum. Vérifia sa coupe de cheveux puis se brossa les dents. Nickel, il lui restait 10 min pour y aller. Il était déjà en retard. Il descendit dans le parking de l’immeuble et monta dans son Opel Corsa. Il alluma le Gps de son portable, indiqua l’adresse qu’il avait préalablement trouvée sur internet et après 15 minutes de voiture arriva enfin sur le lieu de rendez-vous. Il gara sa voiture juste à côté d’une Tesla. Apparemment les personnes présentes n’avaient pas tous un salaire d’enseignant.
En sortant, Hélaika montra la moto d’Aaron. Aiden se sentit rassuré. Au moins il connaissait quelqu’un. Nombreux étaient les gens invités ce soir, vu la foule rassembler devant le laser game. Il rejoignit le groupe dans lequel se trouvait Aaron et salua tout le monde en se présentant rapidement. Hélaika alla rejoindre les autres daemons. Intimidé par l’énorme Smilodon devant lequel elle faisait pale figure. Puis elle fit aussi une brève présentation.

Du côté d’Aiden, il y avait certain visage qu’il avait déjà aperçu, mais un seul retint vraiment son attention. C’était celui de Monsieur Loewer. Cet homme qu’il avait si souvent vu aux conférences du conseil. Comment ne pouvait-on pas le reconnaître ? C’était d’ailleurs sans doute à lui la Tesla. Par contre, il ne devait pas faire des lasers games souvent. Quelle idée de mettre une chemise blanche avec les lumières ultraviolettes ajoutées pour faire briller le blanc. Il sera bien trop visible. M’enfin bon c’est son choix vestimentaire il le regretta peut-être plus tard. Déjà il n’était pas en costard. Ecoutant leurs conversations et essayant de deviner les liens entre chacun, il sentit quelque chose lui monter sur les pieds et poser ses pattes sur son pantalon. Il eut un grand sourire aux lèvres lorsqu’il reconnut la chienne de son ami.

« Tiens mais c’est Ran ! Alors comment ça va ma fifille. Oh que oui tes mignonnes. Hein ?! Tes mignonnes à croquer tiens. T’aimes ça les gratouilles hein ? Qu’est-ce que tu as grandis depuis la dernière fois en plus. Aller retourne au pied de ton maitre toi. »

« C’est cool que tu l’as amené Aaron. Elle est vraiment trop mignonne. Mais ou vas-tu la mettre pendant le laser game ? Avec les daemons ? »

Aiden se retourna et scruta les autres groupes et les battements de cœurs du brun commencèrent à monter. Vu le monde d’ores et déjà présent, la ou les parties vont être de vraies luttes acharnées. Aiden commençait déjà à ressentir ce mélange agréable, causé par l’adrénaline, d’excitation et d’angoisse. Aiden ne regretta pas d’être venu. Cette soirée allait être sans doute plus amusante et mémorable que son épisode dans son canapé.

(c) TIW



  
MessageDim 11 Déc - 10:20
avatar
Date d'inscription : 30/11/2012Nombre de messages : 1455Nombre de RP : 180Âge réel : 18Copyright : © Lou'Avatar daëmon :
Erwan A. Valentini
« And if somebody hurts you
I wanna fight »


« Certains ne sont jamais seuls, ils sont toujours accompagnés de leur connerie. » Arletty

Vrrrr.
Le vibreur de mon vieux téléphone dans ma poche me sort de ma rêverie. Lorsque j'aperçois le nom du contact, un sourire instinctif tire mes lèvres. Cillian. Ça fait combien de temps que je ne l'ai pas vu celui-là ? Beaucoup, beaucoup trop longtemps. En lisant ces quelques lignes, je m'en veux d ne pas avoir été le premier à lui écrire. Saphira se redresse et vient par dessus mon épaule pour lire de ses propres yeux le message. Je jette un rapide coup d’œil à ma moitié et dans un regard commun, nous nous levons pour nous diriger vers le point de rendez-vous indiqué. Je tape une brève réponse à Cillian qui dit que je serai là au plus tôt.

Saphira est devant, se demandant bien dans quelle connerie Cillian nous embarque mais ravie d'avoir quelque chose à faire. Le laser game de Perth Amboy ne m'est pas inconnu depuis que j'y suis allé avec Tessa. Je me suis bien amusé. Finalement, je suis tout aussi ravi que Saphira. Nous n'échangeons aucun mot durant le trajet parce que.. J'ai pas envie de te parler du'con ! Clair, net et précis. Saphira est en forme aujourd'hui. J'espère qu'il n'y aura pas trop de monde sinon ça risque de faire parler de nous. Un sourire mesquin invisible à mes yeux se dessine sur les lèvres de la féline.

Quand nous arrivons enfin, il y a beaucoup plus de monde que je ne l'imaginais. Je compte dans ma tête tandis que je m'approche du groupe. 7. Saphira commence à déhancher de plus en plus fort. Son regard se pose alors sur un membre du groupe. T'as vu y a Kyle. Sa voix est tellement mielleuse que je crois que je vais devoir me présenter dans les secondes à venir. Je laisse cependant Saphira dans sa rêverie pour me diriger vers Cillian que j'ai repéré tout de suite. Je m'approche pour le serrer dans une accolade qui nous est familière.
Ça fait vraiment plaisir de te voir !
Alors que je demande à Cillian comment sont organisées les choses, Saphira ne fait pas le tour du groupe comme moi. Elle vient le traverser en plein milieu, pour finalement passer à deux pas de Kyle et murmurer à son égard :
Salut Kyle.
Elle fait battre sa queue et me rejoint dans sa démarche enchanteresse et son air hautin de princesse. Saph'.. On avait dit discrète. Elle me toise du regard. Je soupire puis me présente à tout le monde. Il a beaucoup de gens que je connais pas, à part Kyle et Cillian. Et cet homme, qui vient d'arriver juste avant moi, au visage qui ne m'est pas inconnu. J'observe notre petit groupe, me demandant comment vont s'organiser les équipes.

Je crois qu'on va bien s'amuser.
  
MessageLun 12 Déc - 15:50
avatar
Date d'inscription : 18/09/2016Nombre de messages : 56Nombre de RP : 10Âge réel : 20Copyright : ARYAAvatar daëmon : Créer une fabrique d&#39;enfants en peluche pour les ours ✌
Gareth K. CadiganNothing will be the same...
EAll drinks and no talks drown memories.
Et ce soir je me noie dans cet océan de souvenirs qui ne m'appartiennent plus tant j'ai apprit à les regarder seulement de loin pour ne plus les regretter.
Vous savez comme l'ennui peut littéralement tuer un Homme. S'ennuyer, c'est la pire des choses qui peut exister pour certaines personnes, sans doutes même l'une des pires tortures. Le moindre jeu potentiel devient intéressant dans ces cas-là, même Barbie sur NES. Et oui. Quand l'ennui s'installe, l'envie est totalement exorcisée du champ de possibles activités à envisager.

Gareth a une vie chargée, en temps normal ; et quand il ne fait rien, c'est une catastrophe.
Bien qu'il ait fait un grand ménage dans son appartement - entre cheveux blonds et poils d'ours sur le sol, faut passer au moins le balai tous les deux jours, si ce n'est l'aspirateur pour la poussière -, ça ne lui a pris qu'une petite partie de la journée, et là. Il. S'en. Nuie. Très très fort. Trop très fort.
Ça commence à devenir insupportable ; alors que le soleil décline rapidement, dû à l'hiver qui s'est violemment installé et a fait de l'ombre à l'automne sans concerter qui que ce soit, le faquin, et que son appartement, désormais propre, se teinte déjà de couleurs rappelant un sépia dé-saturé, il songe à aller faire du sport. Parce que quand il ne passe pas sa journée à courir çà et là, faut bien qu'il occupe son temps à faire autre chose. Deux rendez-vous ce matin, et c'est tout. Il aime se poser le soir pour écrire des articles, mais là... Nope nope. Il n'a pas besoin de concerter Lux pour qu'elle comprenne qu'il va courir. Juste le voir débarquer en short dans le salon suffit à ce qu'elle pousse un lourd grondement de mécontentement, se levant du canapé - sur lequel est étendu des milliards de plaids pour éviter que Lux mette des poils de partout - et traînant les pattes jusqu'à la porte d'entrée. Allez, motivée ma grosse !

Le téléphone, sur la table basse du salon, fait un bruit d'avion en plein décollage. Ah, oui, c'est vrai. Volte-face, il s'empare de la bête et.

...
Qu-
Woah. Sérieux ? C'est euh- un peu surprenant. Quand il a laissé son numéro à ce type pour "raisons professionnelles" absolument fausses, il s'attendait pas forcément à ce qu'ils se revoient. Encore moins pour un Laser Game.
est sa seule réponse. Son téléphone, à chaque début de message, propose toujours un ✔ ou une ✘ ; autant dire que c'est carré et efficace.
Il réalise cependant qu'il a littéralement 10 minutes pour choisir une tenue, un parfum, une coiffure, une seconde tenue, et une crème qu'il va falloir appliquer et faire pénétrer assez vite. Merde. Il a prévu de voir personne en plus ce soir. Arh.
    Bonne chance.

Lux se moque de lui assez ouvertement pour le coup. En lui adressant un regard entre le furieux et le stressé, Gareth compte bien faire un jogging dans sa chambre ; ou plutôt un sprint, vu qu'à peine a-t-il enfilé quelque chose de plus correcte, Wolf l'attend déjà en bas. Merde.

Tant pis pour la crème. Un coup de cire et c'est parti. Il avait l'air d'un papa avec son pull sleeve et a donc opté pour le simple jeans et son t-shirt noir, veste en cuir, chaussures de ville. On dirait, malgré lui, une publicité ambulante pour un magasin chic et casu, mais bon, quand on est pris de court, solutions de secours.
    Et on se rend ? La Kodiak demande en rentrant dans l'ascenseur - petite pensée au pauvre Gareth qui a du refuser des appartements merveilleux parce que l’ascenseur était trop étroit, et monter 10 étages avec un ours n'allait pas être drôle très longtemps. Laser Game. Pardon ? Tu n'as pas un peu passé l'âge ?

Il lui montre le message de Wolf. Surtout le fait que c'est Wolf. Un regard un peu circonspect de la part de l'ursidé, mais elle ne dit rien face au demi sourire un quart victorieux, un quart enjoué qu'affiche sa moitié.

Dans la voiture, et après maints efforts pour faire rentrer 600kg dans une voiture, Gareth joue un peu au mec détaché, genre c'est casu de monter en Tesla X avec le gars à la tête du gouvernement daemonien. Casu, j'vous dis.
Arrivés en lieu-dit, la cigarette est la bienvenue ; Lux sort en trombe de la voiture, respire enfin, s'étire et s'ébroue, s'excusant au passage pour les poils à l'intention de Wolf. Elle n'adresse pas la parole à Cheshire pour le moment, un peu intimidée par son apparence.
    Premiers arrivés, visiblement. Constate le gallois avant de tirer de nouveau sur la cigarette. On dirait qu't'aspire de l'eau avec ces machins...

La constatation est plus là pour meubler qu'autre chose, mais bon. La nuit est déjà bien tombée, et déjà dans un début d'obscurité l'on peut apercevoir ceux qui arrivent petit à petit.
Et dans le lot, Gareth reconnaît l'un d'entre eux.
    Ah, tu côtoies les punks toi aussi ?

Boutade à l'intention dudit punk, rencontré auparavant dans un bar. Plein de gens arrivent. Ça s'échange des mots, des tacles, des salutations. Gareth, la main dans une poche de son jeans, serre respectueusement la main de tout le monde. Il va pas trop jouer les fifous pour l'instant, ça serait con de se griller auprès de gens qu'il ne connaît pas. Lux vient à son tour saluer tout le monde, et une fois les présentations faites, le gallois hoche la tête, poussant légèrement Wolf du coude ; il sera sans doute la référence pour beaucoup, ce soir, vu son statut au sein du gouvernement.
    Je propose qu'on aille directement à l'intérieur ? Un léger sourire sur ses lèvres, il dit à l'intention de la petite foule. Comme ça si y faut on s'prend un café le temps d'attendre les retardataires ?

Une proposition comme une autre, 'doit sûrement y avoir un distributeur à café dans le hall d'entrée du bâtiment.
Gareth, ça serait bien de me concerter la prochaine fois que tu veux faire ce genre de trucs. Wolf ou pas ; ton attitude d'ado est franchement pénible. Là, pour le coup, Gareth fait un peu le canard et se contente de lui caresser le haut de la tête.
© 2981 12289 0

HRP:
 
  
MessageMar 13 Déc - 13:36
avatar
Date d'inscription : 16/11/2013Nombre de messages : 719Nombre de RP : 168Âge réel : 26Copyright : © Aki.Avatar daëmon :
.Àsgard ValdasonNothing will be the same...

When all the shadows disappear the animals inside come out to play.


Àsgard & les Couillus
Tes bras se tendent dans ton dos, coudes craquant et épaules en faisant de même durant l’étirement. La journée de travail est enfin finie pour tout ce qu’elle avait d’intéressant à t’offrir, affaires rangées dans un casier et joie des collègues t’arrachant une moue d’agacement. Trop les entendre est irritant, n’est-ce pas mon Viking… ? Tu ne dis pas un mot, te préoccupant plutôt de te détacher le plus rapidement possible de leur présence, rengaine habituelle de tout ce que les jours et les semaines peuvent nous apporter. Enfin presque…
Une à deux heures plus tard, ton portable vibre au fond de ta poche, clefs tintant subtilement au moment où tu t’empares de l’antiquité que tu n’as jamais voulu changer. Ryan Farell… Depuis quand cherche-t-il à rentrer en contact avec toi, l’homme qu’il a voulu écrouer ? Si tu n’es pas curieux, c’est un geste instinctif qui te fait ouvrir le message de l’agent, et qu’elle n’est pas ta surprise à la découverte de son contenu. Àsgard Valdason invité à une soirée. Combien d’années se sont écoulées sans que tu n’aies eu ce genre de demande mon Viking ? Certainement trop à mon gout et insuffisamment au tien très probablement. Tu restes un moment à observer les mots qui y sont inscrits, sans savoir si tu veux y répondre, sans savoir si tu veux y aller. Ça ne pourrait t’être que bénéfique, ne penses-tu pas ? Regard céruléen voguant jusqu’au mien, tu hésites. Quel part, même si tu ne te l’avoueras jamais, il y a quelque chose que tu aimes bien chez le Fédéral. Le personnage qu’il représente, peut-être te rappelle-t-il ceux que tu as perdu en quittant la Norvège.

Ok. Ni plus, ni moins, réponse précise plutôt qu’évasive. Après tout, rien ne t’empêche de le quitter si ce qu’il te propose ne te plait pas, mais dans l’idée, courir dans une pièce sombre pour tirer sur des gens ne pourrait t’aider qu’à te défouler sans faire de mal à qui que ce soit cette fois ci. Tu fouilles un instant dans ton armoire, tirant un jean et un tee-shirt noir pour l’occasion. Tu connais un minimum les principes du jeu et sait pertinemment que les couleurs claires sont très vites pénalisées par les couleurs ultraviolettes.

De retour dans le véhicule, il ne te faudra qu’un petit quart d’heure de route pour arriver devant le lieu de rendez-vous. Ils sont deux à attendre mais pas de Ryan à l’horizon. Sceptique tu attends alors quelques secondes à l’intérieur du pick up, voitures arrivant à tour de bras avant que celui que tu attends ne sorte d’une audi, un inconnu à ses côtés. Tu suis leurs mouvements dans ton rétroviseur central, écarquillant les yeux en découvrant qu’ils partaient rejoindre le groupe qui était en train de se former. Ils sont cinq et tu n’en connaissais que partiellement qu’un seul…
Inspiration faite, tu pris la surprenante décision de sortir malgré tout pour aller les rejoindre mais le malaise, il est là mon Viking. Non, c’était beaucoup trop brutal pour toi, toi qui ne côtoie personne, toi qui refuse toute proximité avec autrui. Tu aurais su qu’il ne se serait pas contenter que de la présence d’un groupe restreint, alors tu aurais décliné l’invitation. Mais pour une fois dans ta vie et ce depuis bien longtemps, tu te forces, te présentant aux hommes présents et baissant les épaules en découvrant qu’il en avait qui arrivaient encore un peu plus. Un soupire sort de tes poumons pendant que de mon côté, j’analyse les daëmons présents. Oiseau, chien, chat volant, tigre à dents-de-sabre, panthère, ours et hyène. Les deux derniers sont-ils donc des humains ? Sourire nerveux qui se perd rapidement à l’attention de Ryan.

Tu me trouves certainement trop sociable pour m’attirer dans un endroit comme celui-ci n’est-ce pas ?

Pendant un moment tu te demandes ce que tu viens faire ici, tu n’es pas à ta place. Elle n’est jamais vraiment là où on l’aimerait mon Viking. Silence reprenant sa place, tu arques un sourcil en mettant enfin un nom sur le visage de certaines personnes. Les politiciens sont donc de sortie, tu t’en serais bien passé… Le ‘‘gouverneur’’ et son ‘‘boy’’, le félin qui disparait et celui dont les crocs racleraient presque le sol. Il fut un temps, ils n’étaient pas complètement opposés ces deux-là ? L’un cadre chez les pro-Conseil et l’autre leader de la Rébellion ? Tu gardes ton regard un moment sur eux, tu ne dis rien mais n’en penses pas moins, tu n’as pas foi en vos dirigeants, jamais tu ne te serais imaginer passer quelques heures avec eux. Enfin, avec eux… Tu finis par faire glisser tes yeux sur le blond qui bouscule le cacique de la population daemonienne, écoutant ce qu’il pouvait avoir à dire. Tu étais d’accord avec lui, plutôt que de faire le pied de grue ici, autant aller s’occuper. Ainsi cela t’éviterait certainement de laisser aller tes réflexions, critiques négatives pouvant piquer soigneusement le rebord de tes lèvres vis-à-vis de quelques individus présents ici.

Qui manque-t-il ? Nous sommes peut-être tous déjà là.

Accent dur des Norvégiens trônant dans tous tes mots. Tu t’adresses au groupe ? Je penche la tête et te regarde, surprise de ton comportement. Voilà quelque chose qui ne te ressemble plus mais qui est bon mon Viking. Essaie donc de briser un peu plus la glace dans ta voix et on pourrait presque frôler la perfection. Je suis fière de toi. Hmm ... Gjenstår å se hvor lenge jeg vil være godt. Je veux y croire. Men ikke håpe for hardt da. Je ne rétorque rien à cela, ramasse plutôt ma queue contre mon corps et repose mes iris sur le groupe qui rentre au compte-goutte dans l’établissement.


Traduction:
 
  
Message
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant