Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

One day you'll leave this world behind so live a life you will remember.

 
  
MessageJeu 15 Déc - 21:27
Groupe
avatar
Date d'inscription : 23/10/2015Nombre de messages : 1036Nombre de RP : 79Âge réel : 24Copyright : (c) aki'Avatar daëmon : Coyote
Kyllian GriffinI'm all kind of BAD luck



ONE DAY YOU'LL LEAVE

THIS WORLD BEHIND SO LIVE

A LIFE YOU WILL REMEMBER.


Les Couillus | Kyllian Griffin & Kaya | Laser Game de Perth Amboy | Décembre 2016






Kyllian a l’impression que cette scène s’est jouée des dizaines de fois. Assis dans le garage de son parrain, un verre à la main, en compagnie de Nicolae, à discuter de choses dont ils ne s’ouvrent tous deux que peu à d’autres, ou tout simplement en silence. Mais cette fois-ci lui semble différente. Rien dans l’air ou dans le décor n’a changé, pourtant. La terre tourne de la même façon, indifférente, comme toujours. C’est lui qui a changé.

Il y a quelques mois, ils auraient parlé des difficultés de sa vie de paria, de ses cauchemars, de la présence des militaires à Merkeley… Rien au monde ne l’aurait alors fait croire qu’aujourd’hui, les sujets étaient plutôt le processus dans lequel il s’est lancé pour réussir à se faire recenser et avoir une existence légale et encore moins ses préparatifs à lui et Karolinja en vue de la naissance de leur enfant. L’impression est étrange, déphasée avec sa réalité, un peu comme dans un rêve. S’il est toujours effrayé et plein de doutes, il est aussi… heureux. Quelque chose qu’il n’a définitivement pas été depuis très longtemps.

Au moment où le Mexicain s’enquiert de savoir comment se porte Hope, le téléphone de son ami se met à vibrer. Après y avoir jeté un coup d’œil, Nicolae l’informe de son invitation à une soirée Laser Game, sur Perth. Il le voit hésiter et lui demander, sans trop y croire, si Kyllian se joindrait à lui.

L’intéressé se tend. Instinctivement, il veut refuser. L’idée de se retrouver dans un lieu public, déjà, est un problème pour lui depuis tellement d’années qu’elle lui semble absurde. Ensuite, penser aux effets de son don sur un groupe de personnes armé, même de faux fusils, n’est définitivement pas l’image la plus rassurante qui soit. En effet, toute personne se trouvant près de Kyllian sont automatiquement influencés par une aura négative. Son don aggrave ou crée de toute pièce des émotions négatives telles que la colère, la peur ou la peine. Pour d’autres encore, il rend les gens physiquement malades, les faisant souffrir de nausées, de migraines ou de douleur physiques inexpliquées. Les effets sont progressifs, s’aggravant avec le temps et la proximité, et s’ils sont variables sur chaque personne qu’ils affectent, une constante est certaine : tous finissent par en souffrir.

Malgré tout, il serre subtilement les poings, résigné, mais résolu, et accepte.

« J’ai promis à Karo d’essayer de vivre une vie normale. Il faut bien commencer quelque part. »

La voix de Kaya, sarcastique, s’élève du coin de la pièce où elle somnole depuis plusieurs minutes.

« Faire ton épicerie dans un super marché et pas en posant des collets en forêt, ça, c’est normal. Je ne suis pas certaine que Karo s’attendait à ce que ta première étape soit d’aller tirer sur une foule d’inconnu avec un fusil laser. »

Kyllian tire une grimace. Bha. Il n’a jamais rien fait comme tout le monde, de toute façon, et faire les choses de travers est une seconde nature chez lui. Au moins, dans cette activité, il sait parfaitement par quel bout tenir son arme. Pour une fois que sa spécialité lui servira à quelque chose de social et qu’il ne sera pas complètement dépassé, aussi bien en profiter. Allez savoir, il sera probablement plus à l’aise dans un Laser Game que dans n’importe quelle soirée dans un bar.

« Et puis… ça te fera du bien à toi aussi de sortir un peu, non ? »

Kyllian connait les difficultés et blessures de Nicolae, depuis la mort d’Aby, comme lui connait les siennes. Alors s’il peut en plus aider son ami à aller mieux, cette soirée ne peut pas être une si mauvaise idée, non ? Il laisse donc Nicolae prendre sa voiture et le suit de près sur sa moto, Kaya callée derrière lui sur son siège adapté. Malgré ses bonnes résolutions, il souhaite pouvoir quitter facilement, rapidement et en solo si jamais les choses dérapent. Avec son don, il est habitué à s’attendre à tout, surtout au pire.

Arrivé, Kyllian arrête sa moto près d’une autre déjà stationnée. Alors qu’il retire son casque, il lance un regard vers le groupe d’hommes massés devant l’entrée et qui semblent sur le point d’entré. Leur nombre lui serre le ventre, mais il tente de ne pas y penser. Plus il angoissera et anticipera, pire son don risque de se manifester. Au moins, il est rassuré d’y voir plusieurs têtes connues, majoritairement d’anciens rebelles qu’il a croisés au campement, du temps de la Rébellion. Cillian, déjà, qu’il est particulièrement heureux de revoir. Kyle aussi est présent, et bien que leur relation soit particulière, Kyllian le considère comme un allié, d’une certaine façon, malgré son statut de militaire. Reconnaitre Erwan dans le groupe est une belle surprise, puisqu’il ne l’a pas revu depuis très longtemps, mais la joie n’est définitivement pas partagée par Kaya, qui entretient une relation digne de la guerre froide avec Saphira.

Oh, joie, la Reine est là.

Vu son ton, le mot « Reine » est définitivement tout sauf un compliment. Kyllian la supplie mentalement de ne pas faire de scène dès les premières secondes de la soirée, ce qu’elle accepte plus ou moins en grognant, et ils s’avancent tous deux vers le groupe. Il a un peu l’impression de débarquer dans un univers auquel il n'appartient pas du tout, mais il garde la tête haute. Arrivant stratégiquement près de Cillian, le Mexicain se dessine un sourire qu’il croit approprié et salut le groupe brièvement, se présentant lui et Kaya pour ceux qu’il ne connait pas. Il garde ses mains dans ses poches néanmoins, même s’il porte ses gants de cuir, pour tenter de dissuader ceux qui auraient la mauvaise idée de vouloir lui serrer la main. Le groupe commence à s’engouffrer presque aussitôt dans l’édifice et Kyllian attend en retrait pour passer dernier, question, une fois de plus, d’éviter les contacts physiques pourtant anodins des jeux de coudes dans une petite foule.


Kyllian Griffin ▬ I'm all kind of BAD luck

(c) Nebula, Never Utopia & Lindwuen Daemon | Feat Aki'
  
MessageDim 18 Déc - 16:44
Groupe
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010Nombre de messages : 4137Nombre de RP : 237Âge réel : 26Copyright : © Morphine & Cookie.Avatar daëmon :
Wyatt S. OrdwiganADMIN-JVAISPASFAIREUNPAVE...OUPS! ♥|| èé
Je mords!..



Wyatt & les Couillus



Je ne prends même pas la peine de défier Wolfgang alors qu’il va même jusqu’à amener un geste à ses paroles. L’air faussement lassé, presque déçu, je plisse les lèvres et secoue la tête, découragé.

Ne t’inquiète pas, pour ce soir j’aurais tout le loisir de parler de tes choix vestimentaires. Coup d’œil de haut en bas. Le blanc, c’est une judicieuse idée pour un Laser Game. Encore un motif de cette couleur comme Cillian, on pourrait te croire joueur et que tu aimes le challenge. Mais là, à ton niveau on sait tous que ça tient plus de la stupidité que de n’importe quoi d’autre. Enfin, c’est du Wolf tout craché, rien de vraiment surprenant.
Ne sois pas si dur avec lui, avant de devenir un chêne, on a tous été gland un jour. D'accord, chez Wolf la graine commence à moisir alors qu’elle n’a jamais réussi à casser le péricarpe… Mais bon, il y a peut-être encore un peu d’espoir… Offrons lui le bénéfice du doute.

Bras a la verticale, j’incline ma main légèrement vers l’intérieur, Smilodon me tapant dedans alors qu’on finit par se détourner de lui après avoir salué l’homme et l’ours qui l’accompagnent. Je m’avance vers le groupe qui se forme pour tous les saluer et finis par m’écarter en me passant une main dans la barbe, essayant de retenir chacun des noms qui nous sont donnés, me les répétant plusieurs fois en posant mon regard sur chacun des visages. C’est digne d’une mission impossible… Je sais qu’il n’y aura que la mémoire de la tigresse qui les aura réellement enregistrés, informations fuitant de mon esprit dès qu’il passera à quelque chose de plus intéressant.
J’hausse une épaule et sens Âdhya se tendre petit à petit à la présence de la dernière personne qui arrive la faisant même ignorer la présence de non pas un seul chien, mais de deux ! Je jette un coup d’œil, un sourire s’étirant sur mes lèvres en reconnaissant Kyllian. On a beau parler de la rébellion au passé, on a beau se souvenir des tensions qu’il y a pu avoir, de mon côté, je ne peux nier le fait que j’apprécie les retrouver même si cela ne dure qu’une soirée, même s’ils ne sont pas tous là. J’ai des souvenirs avec chacun d’entre eux, qu’ils puissent être bons ou non. Nous avions tous le même désir, tous le même objectif. Aaron, Cillian, Kyllian, Erwan, Byron. Des milliers de moments échangés.
Ma main passe sur le crâne de la Smilodon pour la détendre, Kaya et Sin. La jalousie de la tigresse, constitue réellement tout une histoire alors qu’il n’y a pas lieux de l’être. Je soupire silencieusement et tourne la tête en direction de l’homme au chien, regard finissant par aller sur les deux blonds qui prennent eux aussi la parole.

Il nous manque du monde oui, au moins deux personnes pour ma part. Ils ne devraient pas tarder à arriver je pense, on peut rentrer en attendant ouais. Je me retourne vers Ryan. Pour les équipes non, enfin de mon côté je n’y ai pas encore pensé, peut-être que les autres ont une idée ou on peut très bien voir ça au hasard ? Sinon le pauvre Wolfgang va être exclu par tout le monde si on ne fait pas ainsi, tu sais un peu comme quand t’es gamin …

Je regarde le concerné, mains croisées posées sur mon torse pendant que je mime le battement du cœur. Je t’aimerai presque toi et ta tête de con. Mais pas maintenant, pas aujourd’hui.
Trêve de plaisanterie, je pousse la porte pour rentrer dans l’établissement, décoration particulièrement déjantées collant parfaitement à l’ambiance qui doit régner de l’autre côté du sas d’équipement. Une partie vient d'être lancée à l'instant, vingt minutes à attendre pour que notre tour arrive. Je me rapproche du guichet, regard se posant sur le tableau des score avant de le descendre jusque sur la femme derrière le comptoir qui nous demande combien nous sommes.

Bonsoir, nous sommes treize, enfin... Douze et demi, on en a un qui est un peu retardé. Celui avec la chemise blanche, il est pas bien aidé le pauvre... Mais bon, c'est la vie comme on dit.

Faux air triste. Elle se marre, me demandant s'il avait bien compris le principe. Il faut croire que non.
  
MessageDim 18 Déc - 17:12
Groupe
avatar
Date d'inscription : 25/09/2016Nombre de messages : 42Nombre de RP : 21Âge réel : 19Copyright : //Avatar daëmon : Lada
Damir HorvatDon't pay no mind to the demons
They fill you with fear
"C'est un peu comme la guerre mais en moins pire"
feat Des gens virils


D’un œil circonspect, elle examina l’humain à côté d’elle. Dans une position courbée sur lui-même, qui semblait peu recommandée d’un point de vue purement ostéopathique, il s’adonnait à l’exercice de son don. Elle se demandait vraiment à quoi cela pouvait servir d’être aussi grand si c’était pour se tenir comme ça. Mentalement, elle l’encouragea à se redresser. Lui, déjà agacé par le fait de ne pas réussir à reproduire ce qu’il désirait, lui coula un regard qui en disait long sur sa façon de penser. « Tant pis. Si tu as mal au dos, il ne faudra pas venir se plaindre. » L’ânesse se coucha innocemment sur le sol, rabattant ses longues oreilles derrière sa tête. Il jura dans sa langue natale, les dents serrées, puis s’empressa de vérifier que la petite qu’il tentait tant bien que mal d’éduquer n’avait rien entendu. Mia dormait encore, au grand soulagement de son père qui avait sacrément peur de faire trop de bruit. « Tu devrais arrêter avec ce travail. Si tu n’y arrive pas maintenant ça ne sert à rien d’insister. » Le soupir d’agacement de son interlocuteur fut très audible. Elle leva les oreilles. Bien entendu, s’ils s’entendaient globalement bien, ils n’étaient pas si fusionnels que ça.

Les prochains mouvements du daemonien, elle ne les anticipa pas. Il se leva, posa brusquement ce qu’il faisait sur la table, secoua ses mains endolories, prit son manteau et sortit. Comme un gamin. Elle n’eut même pas le temps de se lever qu’il revint sur ses pas, sans doute déjà trop éprouvé dans son lien pour être aussi boudeur qu’il le voudrait. Soit quelque chose le travaillait, soit c’était un coup de gueule des plus banals, soit il était reparti dans ce genre de mini dépression qui ne duraient jamais et où il se sentait un peu vieux et seul.  Elle le rejoignit. Après tout que pouvait-elle faire de mieux ? « Tu me fais quoi la exactement Dado ? J’espère que tu as conscience que tu n’agis pas du tout de façon logique. » Il faisait la sourde oreille aux pensées. Il n’avait rien trouvé de mieux qu’aller sonner chez la proprio de l'endroit ou il vivait qui avait l’appart du première étage.

Enfin pour être plus précis avec le temps c’était devenu plus que la proprio . Elle gardait la petite de temps à autre et comblait l’absence que laissait la femme du grand croate à d’autre moments. L’ânesse n’avait pas son mot à dire, elle ne se l’autorisait pas. Schéma classique du moment ou monsieur Horvat se sent à l’étroit chez lui. Il arrive avec son regard chargé de besoin d’aide, elle ne résiste pas, parce que clairement, aux yeux de l’ânesse cette femme n’a pas beaucoup de volonté propre, ou alors pas beaucoup de volonté devant les expressions qu’affichait le croate. Bref. Le quarantenaire sortait toujours un peu comme un voleur, l’esprit tranquille, avec l’intention de fumer comme un pompier et faire les cents pas autour de leur quartier. « Si tu crois que je vais te suivre dans ton petit manège méditatif sentent la nicotine, crois-moi que tu te trompes. Fait quelque chose de productif au moins, ce soir. »

- Tu as des idées toi qui es si maligne ?

Première parole audible à son égard depuis le début de la soirée. Voyez donc. Elle cogita, puisqu’apparemment c’était à elle de tenir l’agenda maintenant.  Au tour de la mule de renâcler. « Tiens, tu ne devais pas aller voir ce que tu allais faire pour l’anniversaire de Mia ? Il y’a une zone avec quelques activités intéressantes à Perth Amboy, ça vaut au moins le coup d’œil ».

Après avoir passé haut la main le challenge d’attraper un bus pour aller jusque-là, d’avoir trouvé sur un portable antique à l’écran rayé de quel endroit l’ânesse voulait bien parler, il se rendit compte d’un paramètre complètement imprévu dans l’équation. Il y’avait un sacré petit paquet de monde devant l’endroit qu’il voulait visiter et pas que des visages étrangers. Ce qui ne l’empêcha pas d’entrer. Et de faire un petit signe de main un peu gêné aux gens de ce regroupement imprévu qu’il pouvait connaitre.




  
MessageLun 19 Déc - 20:58
Groupe
avatar
Date d'inscription : 06/08/2010Nombre de messages : 672Nombre de RP : 76Âge réel : 22Copyright : TumblrAvatar daëmon : /
Kyle JohnsonNothing will be the same...

De plus en plus de testostéronés se rendaient sur le lieu de rendez vous, remplissant le parking du Laser Game. Pour occuper le temps, j’allumais une cigarette offerte par l’un d’eux. Je reconnaissais certains visages, mais nombreux étaient ceux qui m’étaient inconnus. Qu’importe, la soirée s’annonçait bien, et avec un peu d’alcool dans le sang, je deviendrai aussi sociable que pouvait l’être Ryan en toute circonstance. Tirant une dernière latte sur ma cigarette, je la laissais tomber et l’écrasais du bout du pied. Je saluais tous ceux qui venaient se présenter à moi, tentant de retenir leur prénom par la même occasion, sans trop de succès. D’habitude à l’aise et plutôt sans gêne, j’avoue commencer à sentir un malaise s’emparer de moi en m’apercevant que j’étais le seul non accompagné d’un poilu, et je regrettais un instant de ne pas avoir amené Doug. Disons que je me serai senti moins seul. Après réflexion, et surtout après quelques verres, je pense que j’aurais été capable de lui parler en fin de soirée…non, j’avais bien fait de le laisser au calme. Le félin d’Erwan m’adressa quelques mots que je tentais d’ignorer, préfèrent entamer une conversation sans importance avec des types à mes côtés, trop blasé de son comportement incompréhensible à mon égard. Le pauvret, je ne pense pas qu’il y était pour quelque chose, il avait l’air d’être un type bien. Quelques minutes plus tard, c’état Kyllian qui faisait son apparition. Lui adressant un signe de tête, je me questionnais sur sa venue, m’étonnant de le voir ici au près de tant de monde. Soit, c’était une bonne chose pour lui, et j’avais décidé de ravaler ma loyauté de militaire à son égard. Laissant trainer une oreille, j’interceptais une discussion sur les potentielles équipes que l’on formerait.




    « Pour ma part, je pense que faire ça au hasard serait plutôt pas mal ! Y a moyen de bien se marrer. »




J’allais rallumer une cigarette quand enfin, il semblait que les choses commençaient à bouger. Voilà bien longtemps que nous nous trouvions immobiles, squattant l’entrée de l’établissement, et il commençait à faire soif. Décidant de ravaler mon autorité pour passer inaperçu, je fus soulagé que quelqu’un d’autre prit les choses en main en proposant d’attendre les retardataires à l’intérieur. L’environnement était en adéquation totale avec le lieu. Des couleurs flash, des néons, une musique d’ambiance assez fun et moderne, et un super bar qui régnait au centre. L’un d’eux, un certain Wyatt d’après mes souvenirs approximatifs, s’avançait vers le guichet. Treize ? C’est qu’on était un bon petit rassemblement mine de rien ! On nous informait qu’il nous fallait patienter une vingtaines de minutes. C’était long vingt minutes, à glander. Sauf quand on avait les mains occupées.




    « Allez, j’offre une première tournée ! »

, m’approchant du bar, je m’accoudais faisant une signe de main au barman. Je me retournais vers le groupe, comptant rapidement le nombre de gars présent.

 « Bière pour tout le monde, c’est ok ? … Onze pressions s’il vous plait. »




Je n’avais aucune idée de s’ils étaient grand amateurs, mais j’étais au moins certains que Ryan me suivrait !
  
MessageMer 21 Déc - 16:25
Groupe
avatar
Date d'inscription : 04/07/2010Nombre de messages : 1520Nombre de RP : 184Âge réel : 25Copyright : Grimestone et Ronron <3Avatar daëmon : cheshire
Wolfgang M. LoewerADMIN-whatever
bad for the greater good




« Ah, tu côtoies les punks toi aussi ? »

Oui. À mon grand dam. On ne peut pas rester entre gens de bonne composition dans cette vie malheureusement. On est même parfois obligé de travailler avec le punk ultime. On survit. Difficilement, mais on survit. Qu'est-ce qu'il a là l'irlandais, qu'est-ce qu'elle a ma chemise blanche ? C'est quoi ton problème ? J'ai pas l'air de sortir d'une poubelle c'est si grave que ça ? Non parce que lui on est habitué, mais il s'attendait tout de même pas à ce que j'adopte son style '''''''decontract''''''''/clodo. Comment il m'agresse pour rien. My god. Et v'là que le gros chat s'y met aussi. Nan mais j'ai loupé un truc. Non pas que je ne suis pas habitué à ce qu'il s'amuse à m'insulter mais là j'ai l'impression qu'il sent qu'il tient quelque chose. Ça boost sa confiance en lui, je n'aime pas ça.
.... C'est qui sur cette moto ?
Ah ah ah .
Ahah.
Ahahahahah.
Non.

Bitch i’m out. Regard presque paniqué vers Chesh’ dont le poil s’est très légèrement hérissé eeeeeeeeet je me fais attaquer par un chien. Rectification par SON chien. OH MY GOD. Putain, deux minutes et je suis déjà sale, l’écossais siffle, le chien arrête, Cheshire la regarde, totalement ennuyé, moi j’tente d’effacer les traces de pattes sur mon jean. J’ai l’air fin maintenant. D’ici la fin de soirée t’aura le style clodo de Wyatt p’t’être finalement. Nan nan y’a Aaron, y’a Gareth, Cheshire je dois rester présentable. Please. Bon on va essayer aussi de ne pas totalement freakout en présence de l’écossais hein, ça peut être sympa et pas trop mal. Allez Wolf, c’est juste Aaron, y’a pas de quoi s’en faire brûler le cerveau.

Un coup de coude de Gareth me sort de ma torpeur. Ça fait combien de temps que j’suis dans mes pensées ? Hey Aaron est arrivé juste en face et a ramené son chien à ses pieds. Hey y’a eu des nouveaux gens. Hey je sens que j’vais très vite décéder au laser game. Café, c’est une bonne idée. J’approuve. Let’s go.
Encore une pique de Wyatt, do i care ? Nah, j'vaux mieux que ça, il a droit à un roulement de mes yeux dans mes orbites. Là, voilà, t'es content, tu m'as exaspéré. Puis accessoirement, je me fiche un peu des équipes, dans tous les cas je tirerais sur Wyatt alors...

On rentre et ça fait tilt. Ah. Ok. Lumière noire. Je brille comme un phare en pleine mer. Bon. Bon bon bon ... Eeeeeeeeet Wyatt en rajoute encore. On dirait un vieux disque rayé. J'garde le sourire tout en lui répondant.

«Tu sais, Wyatt, je n'avais pas fait le rapprochement Laser Game = lumière noire pour la simple et bonne raison que je n'en ai jamais fait. Excuse-moi, j'ai égratigné mon image de dieu omniscient pour ta personne. Maintenant question. Est-ce que ça va être ton fil rouge pour toute la soirée ? Non pas que je m'en plaigne, ce n'est pas comme si tu avais grand-chose d'intéressant à dire en temps normal mais j’aimerais m’y préparer mentalement. »

À l'annonce des vingt minutes d'attente, j'me prépare à ressortir une cigarette. Si j'suis stressé ? Un peu. Je n'avais pas prévu le facteur Aaron, même si j'tente de l'ignorer rien que le fait de savoir qu'il est là ça me met les nerfs à vif. Je me tourne vers Gareth, près à lui proposer de ressortir, sauf qu'un blond, le seul humain, dont j'ai totalement oublié le nom, propose une tournée. Toi, j'vais bien t'aimer. De la bière, ou peut-être pas tant que ça en fait. Tu pourrais apprécier la générosité de cet inconnu quand même. Ouais. J'pourrais. Allez, soyons bon prince, j'le remercie d'un signe de la tête avant d'aller me poser au bar.

Pour le coup, je m'assois sur le tabouret à côté du mur, de l'autre côté y aura Gareth comme ça aucun risque d'avoir Aaron à une distance trop proche de ma personne. Cheshire se pose sur mon épaule pour scruter d'un peu plus près notre petit groupe. Il y a un paria parmi nous Wolfgang. Je relève la tête, Kyllian Griffin, mexicain révolutionnaire de son état. Oh that's just great.

Je te maudis, toi et toutes les générations qui vont te suivre Wyatt Ordwigan.
  
MessageMer 21 Déc - 21:00
Groupe
avatar
Date d'inscription : 18/05/2016Nombre de messages : 356Nombre de RP : 45Âge réel : 24Copyright : Aki' (me)Avatar daëmon : Berger Allemand
Ryan FarellWe can be HEROES
Just for one day


LIVE A LIFE YOU WILL REMEMBER.
FEAT. RYAN FARELL & JAY ▬ LES COUILLUS



Somebody gotta raise a little hell




D’autres hommes se joignent progressivement au groupe, mais un en particulier fait une entrée remarquée. Débarquant d’une moto avec un chien, Ryan croit d’abord, de loin, qu’il s’agit de son daemon. L’enthousiasme tout canin de la jolie bête le détrompe néanmoins rapidement et avant même qu’il n’ait pu souffler une vanne à Jay, celle-ci pousse une plainte mentale.

Urff. Pour une fois que Kyle laisse Doug à la maison, je croyais être tranquille…

Ryan dissimule mal son sourire amusé. Avoir une daemonne Berger Allemand lui a été particulièrement pratique dans sa vie, mais la chose comporte définitivement ses revers. Entre les véritables chiens trop entreprenants voulant lui renifler les fesses, coup dur pour l’amour propre de la fière et digne Jay, et les humains à qui il manque le minimum du sens commun pour le respect des autres et qui tentait de la flatter sans autorisation, sa vie était un champ de mines. La grande révélation fut, du moins pour le dernier de ces deux problèmes, une délivrance digne de champagne.

Heureusement pour la daemonne, le propriétaire de la jeune chienne, un dénommé Aaron dont le nom n’est pas complètement inconnu au détective, rappelle celle=ci avant qu’elle ne se jette sur Jay puis la couvrir de bave et d’amour. La daemonne a un sourire et un hochement de tête reconnaissant pour l’homme et se détend.

Les débordements d’affections ne s’arrêtent néanmoins pas au jeune chien, alors qu’un nouvel arrivant et sa daemonne jaguar se mêlent au groupe. C’est avec un étonnement grandissant que Ryan voit le jaguar rouler des hanches jusqu’à Kyle, tel un croisement étrange entre Jessica Rabbit et un tapis exotique, et lui susurrer –oui oui, susurrer, il a bien entendu – un bonjour. Il se tourne alors vers son ami, les yeux plus ronds que des bouchons de bière, hésitant entre une terrible envie de hurler de rire et celle de lui poser des questions sur un secret qu’il aurait oublié de lui mentionner. Ni l’une ni l’autre ne l’emporte et c’est dans un mélange confus des deux qu’il lui lance, un rire incontrôlable dans la voix :

▬ Damn… normalement je t’aurais demander de tout me raconter, mais pour le coup, j’suis plus certain de vouloir savoir.

Il se tient encore les cotes, tentant de contrôler son fou rire, lorsqu’Asgard arrive à côté de lui.

▬ Tu me trouves certainement trop sociable pour m’attirer dans un endroit comme celui-ci n’est-ce pas ?

Avec une moue à la fois contrite et amusée, Ryan rétorque sur le ton de la plaisanterie :

▬ Une randonnée au milieu d’un désert à deux serait une activité trop sociale pour tes standards, As. Mais je suis vraiment heureux que tu sois venu.

Avec un sourire chaleureux et sincère cette fois, il donne une tape amicale dans l’épaule du Viking. Avec un peu de chance, il arrivera à lui faire apprécier la soirée et oublier ses idées noires.

Après quelques questionnements sur l’existence de retardataires, le groupe décide d’entrer à l’intérieur pour prendre un verre en attendant, ce qui est, en soi, la meilleure idée de la soirée jusque-là. En parfait héros du moment, Kyle commande une tournée de bière pour tout le monde – bon sang qu’il l’aime, ce type – et en moins de deux, Ryan se retrouve accoudé au comptoir, à attendre sa bière. Jay prend place sous le comptoir, derrière son tabouret, pour être un peu tranquille. Les endroits bondés et bourdonnants d’activités, c’est le fort de Ryan, pas le sien.

Amusé, Ryan suit un instant la joute verbale entre Loewer et Ordwingan. Leur guerre semble durer depuis longtemps et très loin de devoir se terminer. La soirée promet d’être encore plus intéressante que prévu, finalement. Cette pensée est néanmoins coupée court lorsqu’un petit cri le fait sursauter juste avant qu’il ne sente le froid humide caractéristique d’un liquide renversé sur sa chemise et ses jambes. Surprit, Ryan regarde un instant la bouteille de bière renversée sur le comptoir avant de remarquer l’air horrifié de la serveuse qui lui fait face, ses deux mains plaquées contre sa bouche.

▬ Oh! Je suis tellement désolé, pardonnez-moi, je suis si maladroite...

Elle se confond en excuses, s’empressant d’essuyer le comptoir, et face à ses yeux qui se remplissent de larmes, Ryan ne peut définitivement pas rester fâché. Trempé et résigné, il éclate de rire et la rassure d’un mouvement de la main.

▬ Bha… on dira que c’est pour donner un avantage à l’équipe adverse, qui pourra tenter de me trouver à l’odeur. Ça rendra le jeu plus équitable.

Il lui offre un clin d’œil complice, en charmeur incorrigible qu’il est puis, tout en retirant sa chemise trempée pour découvrir un simple t-shirt noir qui a moins souffert de l’averse, ajoute :

▬ Ce n’est rien, ne vous en faites pas. Tant que je peux avoir une autre bière, pour boire cette fois, je promets de ne pas faire d’histoire.

Lorsque la jeune femme s’éloigne pour chercher un nouveau linge pour finir de nettoyer les dégâts, Jay, qui a été épargnée de la pluie d’alcool, sort la tête de sous le comptoir et lance à Kyle, une lueur de malice dans ses yeux ambrés :

▬ On pari combien qu’elle l’a renversé exprès en espérant qu’il n’avait rien sous sa chemise?



(c) aki' sur Lindwuën Daëmon
  
MessageJeu 22 Déc - 22:53
Groupe
avatar
Date d'inscription : 18/09/2016Nombre de messages : 57Nombre de RP : 10Âge réel : 19Copyright : ARYAAvatar daëmon : Créer une fabrique d&#39;enfants en peluche pour les ours ✌
Gareth K. CadiganNothing will be the same...
LET'S KILL TONIGHT, SHOW THEM ALL YOU'RE NOT THE ORDINARY TYPE
F I R E B A L L
Ce soir, Gareth va la jouer fine. Quasi-inconnu de tous ces gens présents, mis à part ceux qu'il a croisés çà et là, rebelles ou autres, il va éviter de se faire remarquer dés le premier soir ; même si avec Lux, c'est un peu raté. 600kg, dans le genre voyant ça se pose là. D'autant plus qu'il est arrivé accompagné de, juste hein, Mister Loewer en personne... Qui se fait honteusement et assez salement vanner dans tous les sens. Là aussi, il va la jouer fine, pas trop se faire remarquer. Mais franchement, ça lui plaît pas comme situation. Il fait mine de rien, sourit à ceux dont il croise le regard, plus cordial que véritablement poli... Ah, forcément, certains daemons ne passent pas inaperçu. Le reptile là, puis, évidemment, le Sabre, qui en plus d'être presque aussi grand que Lux semble peser presque aussi lourd. Elle se tient d'ailleurs loin de tout ce tumulte, visiblement pas enchantée à l'idée d'une soirée avec autant de monde.
Et Gareth non plus. Là, il veut une clope.

Mais vu la situation, faudrait qu'il reste à l'écoute et pas à l'écart. Tout le monde rentre ; let's suivre le mouvement.
Le gallois retient un rire en apercevant la chemise blanche de Wolf qui... Passe très inaperçu, hm. Bon, allez on décide même de briller avec lui en dévoilant son sourire blancheur colgate/lumière noire adressé directement au personnel du Laser Game qui les accueille.
D'autres vannes fusent, Gareth prend sur lui.
Si tu fais éclater une quelconque dispute au moindre moment de la soirée Gareth, on rentre. Oui maman. Lux n'est clairement pas enjouée ni à l'aise ici. Et elle sent que sa moitié ne l'est guère plus. Un soupir de sa part, elle traîne déjà les pattes jusque contre lui. Tu vas rester les bras croisés et attendre qu'il ragequit le jeu ou tu vas dire quelque chose ? Putain Lux tu sais vraiment pas quel trou te fait de l'air. Pas de disputes. Mais tu es un grand garçon, non, avec de la répartie, tu vas pouvoir les faire taire avec beaucoup de diplomatie n'est-ce pas ?
Et aussitôt a-t-elle pensé ces mots que le désigné répond quelque chose de bien cinglant.

Sa langue claque contre son palais de façon assez sonore, espérant être remarqué. Ça l'agace déjà ces conneries. Et d'un autre côté, il a rien à faire entre. C'est pas ses oignons ; ils ont l'air d'avoir un sacré passif tous les deux et s’immiscer dans ce genre de trucs fait plus chier les deux partis qu'autre chose.
Une brise un peu plus fraîche le faire frissonner ; quelqu'un vient de rentrer... Avec un Âne. Le saluant d'une main, Gareth n'a pas plus le temps d'y faire gaffe que ça parce que ça propose une tournée de l'autre côté. Ah... Y en a qui ont de l'argent à perdre.
Ça lui convient bien.

Tout naturellement, il vient s'asseoir à côté de l'homme qui brille, nouveau surnom qui va sans doute rester un moment. Lux se positionne derrière lui... Et recule brusquement en entendant la catastrophe de la serveuse. Trop de bruits, trop de vacarme.
    Même toi bourré tu renverses pas ton Bailey's hinhin... Elle raille tout bas, plus pour se défouler sur l'auteur de son malheur qu'autre chose. C'est tout naturellement que Gareth recule son tabouret dans un presque plus gros vacarme - pas se faire remarquer, uh - et claque ses paumes sur ses cuisses, hochant la tête. Allez, viens-là.

Ni une, ni deux, le gros ursidé s'assied devant lui et pose sa tête sur ses genoux, prenant soin de ne toucher personne, ferme les yeux et souhaite très fort de se réveiller dans leur appartement, au calme, avec un thé. Ahh, oui ma pauvre Lux... Le gallois commence à lui masser le front, observant les pressions distribuées unes par unes aux consommateurs. La scène qui se déroule non loin d'eux a tout d'une comédie ; la serveuse est visiblement nouvelle à son poste, peu habituée à ce genre de situations. Et heureusement que la victime est de bonne composition et a un sourire aussi éclatant que la chemise de Wolf.

Gareth se penche un peu sur le comptoir pour observer le monde, voir si y a pas des fans de Pollock dans l'assemblée, comprendra qui pourra. Quand sa bière arrive, il attend que tout le monde soit servi pour lever son verre.
    Santé ! Il clame assez fort, encore une fois plus cordialement que vraiment amicalement. Et au con qui paye... Maugrée la Kodiak en mâchant à moitié ses mots contre les cuisses musclées de sa moitié.
© 2981 12289 0
  
MessageVen 23 Déc - 10:45
Groupe
avatar
Date d'inscription : 30/11/2012Nombre de messages : 1393Nombre de RP : 172Âge réel : 18Copyright : © Lou'Avatar daëmon :
Erwan A. Valentini
« And if somebody hurts you
I wanna fight »


« Certains ne sont jamais seuls, ils sont toujours accompagnés de leur connerie. » Arletty

T'as vu y a plein de monde ! Plus des hommes arrivaient, plus la jaguar se tenait plus droite, plus fière. Un sourcil arqué, elle observe avec précision toute la testostérone présente ici. Elle s'est arrêtée plus longtemps sur un grand homme au Daëmon alligator, dont le ton est rude et rappelle les pays du Nord. Les mains dans les poches, je me rends compte que je connais vraiment très peu de monde. Cillian est mon seul véritable ami ici. Sinon, il y a Kyle que je connais de vu et.. Un frisson réveille toute ma colonne certébrale, frisson qui appartient en réalité à Saphira. La princesse perd toute sa grâce à la vue de Kaya. Ses poils se hérissent et elle ne se retient de montrer les crocs. Je jette un regard désespéré à Killian. Eh merde.. Mais dans un sourire, j'essaye de lui faire comprendre que je ferai tout pour éviter le carnage. Ne fais pas de promesses en l'air mon chéri.. Je croyais que tu me connaissais.

Un homme propose d'aller à l'intérieur et tout le petit groupe semble mouvoir. Je suis tranquillement, plutôt enthousiaste. Saphira trottine gaiement pour se rapprocher un peu plus de Kyle. Putain Saph' ! Arrivés à l'intérieur, Kyle propose de payer une bière à tout le monde et c'est dans des sourires partagés que plusieurs s'enthousiasment à cette invitation. Je reste cependant un peu en arrière, cherchant à regarder si des groupes sont déjà formés ou non. Le bruit d'une bière qu'on renverse me fait perdre le fil de mes pensées. C'est le grand brun – Ryan je crois – qui en est éclaboussé. La remarque de son Daëmon me fait alors rire. Dommage pour elle effectivement !

Je viens prendre place à côté d'un homme dénommé Gareth, si ma mémoire est bonne. Il est le premier à dire « Santé ». Dans un sourire, j'attrape un verre de bière et trinque avec lui. Silencieux, je bois une gorgée, oubliant maladroitement mon ouragan. Je pose le verre et me retourne vers Saphira, qui ne s'est pas gênée de se rapprocher discrètement de Kaya et de.. marcher sur sa queue. Saphira ! Arrête ça tout de suite, on est pas là pour ça. Elle n'avait pas qu'à être sur mon chemin. La mauvaise foi de ma moitié me tuera peut-être un jour. Elle me toise du regard et s'éloigne un peu de moi pour s'approcher de Kyle. Elle lui fait les yeux doux, jetant parfois, quelques regards haineux à Kaya. Viens ici. Pas question ! T'as vu la grosse peluche que tu as à côté de toi. J'suis sûre qu'elle schlingue en plus. Je regarde l'ours assis à côté de moi, tranquillement posé avec sa moitié. Je lance un regard furieux à Saphira. Elle tire la langue.
Alors Kyle, comment vas-tu depuis le temps ? dit-elle d'un ton souple en montant sur un coin de table pour être à la hauteur de l'humain.
Je me frappe le front d'un coup de paume. J'avais oublié que sortir avec elle, c'est.. compliqué.
  
MessageSam 24 Déc - 17:01
Groupe
avatar
Date d'inscription : 02/06/2015Nombre de messages : 47Nombre de RP : 22Âge réel : 21Copyright : pinterestAvatar daëmon : Hyène tachetée.
Aiden L. ScottJe s’appelle Aiden !


ONE DAY YOU'LL LEAVE THIS WORLD BEHIND SO LIVE A LIFE YOU WILL REMEMBER
feat Les Couillus


Aiden avait l’impression de serrer des mains à n’en plus finir. Les présentations se succédaient et malgré une concentration de tous les diables, les prénoms semblaient entrer par une oreille et immédiatement sortir de l’autre. Placer dans un groupe il ne parlait pas, observant les discussions, tentant de découvrir les liens entre chaque personnes. De toute évidence, certains se connaissaient de longue date, certains ne s’appréciaient pas trop ou encore d’autre se chahutaient en permanence. Des gens arrivait encore, lui qui pensait être en retard. Il vit un jaguar passée. Celle-ci lui rappelant vaguement quelque chose, il sonda les visages à la recherche du daemonien derrière ce daemon. Puis il redécouvrit enfin ce visage qu’il avait aperçu, lors de l’accident de l’entrepôt. Si sa mémoire ne lui faisait pas défaut, il était photokinésiste. « Je confirme c’est bien lui, le photokinésiste qu’on à extirper de l’entrepôt avant qu’il ne finisse en barbecue. ». « Je te remercie Héliaka … » Lui adressant un sourire il commença à marcher vers lui.

Cependant, alors qu’il se faufilait entre les personnes un homme indiqua qu’on attendrait les derniers dehors. Il ne put alors que suivre le mouvement. Pendant qu’il entrait dans le Laser game. La lumière noire fit étinceler la chemise de Loewer. Aiden ne pouvait qu’entendre les moqueries et les remarques des gens qui l’entouraient. Soulignant leurs nombres et leurs piquants, un rire vient briser son silence. Il n’imaginait pas du tout LE Wolfgang Loewer se faire autant chamailler par les autres. Voyant ses yeux faire tour après tour dans leurs orbites.

L’homme au Smilodon, irlandais je crois, prit les reines de la soirée et alla réserver la partie. 13 ? On va être 13 ? « Ça fait un paquet de gens, ça va pas être simple d’organiser tout ce monde ». « Je te l’accorde, malheureusement on n’est pas un chiffre rond. Je plains le malheureux qui va jouer avec nous. Vu comment l’ambiance monte.» Par curiosité Aiden s’avança vers les affiches du Laser Game. Ce laser Game pouvait apparemment accueillir jusqu’à 20 participants. Il avait l’air d’y avoir des tournois d’organiser. L’ambiance devait être incroyable pendant ces tournois.
Retournant vers le groupe, il entendit qu’un homme payait sa tournée. Visiblement il y avait 20 minutes d’attente. Alors quoi de mieux pour un groupe d’hommes qu’une bonne pression bien fraiche. L’idée était vraiment très bonne. Se rapprochant du bar pour attendre sa conso, il s’installa à côté d’Aaron. Ne recevant sa bière que dans les derniers, il constata que le temps que les consommations soient toutes servies le premier avait presque terminé sa bière. Mais qu’importe. On entendit un « santé !» émergé du groupe d’à côté ce qu’Aiden reprit avec joie.

« Je te remercie encore une fois Aaron de m’avoir invité. Alors trinquons à cette soirée. »

Après avoir échangé quelques gorgées avec lui. Il remarqua la jaguar placé non loin et son daemonien à côté. Alors il décida d’aller prendre des nouvelles. Attendant la fin de leur conversation pour s’incruster, il demanda au photokinesiste :

« Salut toi comment tu vas ? Ça fait tellement plaisir de te revoir, surtout dans ces conditions. La dernière fois il faisait légèrement plus chaud. »

Aiden lui adressa alors un énorme sourire. En effet, il avait failli mourir dans cet entrepôt, alors il valait mieux en rire. Ils s'en étaient bien tirés.




(c) TIW


  
MessageVen 30 Déc - 10:37
Groupe
avatar
Date d'inscription : 25/09/2016Nombre de messages : 42Nombre de RP : 21Âge réel : 19Copyright : //Avatar daëmon : Lada
Damir HorvatDon't pay no mind to the demons
They fill you with fear
Live a life you'll remember
feat Des gens virils

Un laser game, des hommes d'une vingtaine a une quarantaine d'année, une flopée de daemon plus ou moins gros et de la bière coulant a flots. Voila à peu près ou on en était rendu. En tout cas du point de vue du daemonien croate qui décida dans faire son chemin dans ce groupe de convives. Parfois, il était heureux que la plupart des gens ne jugent pas l'homme a la tête du daemon. Parce qu'il risquait de faire plusieurs nouvelles rencontres ce soir. Lada marchait derrière lui, dans cet espèce de comportement passif d'animal placide. Dans l'humeur ou elle avait décidé de fermer son clapet mental pour s'adonner a la contemplation des lieux. La paire n'avait jamais mis les pieds dans un laser game. Enfin si une fois, rapidement, en restant dans l'entrée. Mais ici tout était nouveau. Cette nouveauté était tranchée par le bar qui était un environnement connu et c'est tout naturellement qu'il s'assit.

De façon très logique c'est une fois être assis qu'il regarde autour de lui. D'un coté un homme avec un ours géant, qu'il était presque sur d'avoir croisé quelque part dans les couloirs de l'université, puis un ami d'un soir, d'un soir pas si éloigné par ailleurs, éblouissant en chemise blanche. Se gardant de tout commentaire, le documentaliste se sentait heureux dans son esprit de ne pas avoir adopté la même tenue. Avant d'engager la discussion et d'adhérer à la tournée générale offerte par un illustre inconnu de bon gout, il continua l'inventaire des présents connus. Qui est court. Un Cillian, avec lequel il a tout juste commencé a travaillé jusqu'a ce que celui ci ne devienne subitement occupé pour une raison qu'il ignore.

Puis Asgard. Il n'en croyait pas ses yeux, mais a moins d'un sosie parfait, le nordique était bien la. "Tient un revenant". Intervention mentale inutile de l'ânesse. Elle n'obtint pas de réponse, parce que Damir jugeait la remarque inutile a relever. "On dirait que tout les chemins mènent a Merkeley". Forcément vu que c'est la seule ville daemonienne du monde. La dernière fois qu'ils s'étaient vu en personne remontait a très longtemps, il ne l'avait reconnu que par les photos qu'avaient pu contenir leurs correspondances épistolaires. Bref, lorsqu'il croisa le regard du norvégien il ne s'attarda pas davantage. Il se mit à l'esprit d'aller lui parler plus tard.

Il en revint a ses voisins de l'autre coté. L'homme à l'ours, dont le nom se résignait à lui échapper, trinqua, ce qui l'encouragea a faire de même. Damir réprima l'envie de faire profiter à ses voisins de son jargon natal et renchérit un "Santé !" dans un anglais des plus convenus et il but sa bière. Bon ceci fait, il fallait commander a boire pour l'ânesse qui s'était assise au pied de la chaise. Forcément, elle voulait quelque chose qui n'existait pas dans un bar normal de gens normaux du coup il lui prit un jus d'orange. Elle souffla. " Je n'ai pas envie de demander l'inventaire des jus de fruits. Un jus d'orange c'est très bien c'est végan comme tu aimes".

Damir laissa sa daemonne avoir ses états d'âme et boire son jus d'orange et salua Wolfgang non loin de la donc. Il ignorait si celui ci se souvenait vraiment de cette soirée, de ce moment ou il avait du s'endormir sur le canapé convertible dans le 30m2 du croate en bien. Toujours était il qu'il l'appréciait bien comme ça, sans trop se poser de questions. Sans déplacer sa chaise il offrit donc un sourire à l'intéressé, puis un salut qui se voulait amical, suivit d'un :

Je suis content de voir quelques personnes que je connais ici. J'ai l'impression d'être la seule personne à être venu complètement par hasard.


En guise de toute introduction. Il aurait pu sans doute faire mieux mais les circonstances de leur première rencontre avait fait qu'il ne savait pas vraiment comment agir tout à fait a son égard.
  
Message
Groupe
Contenu sponsorisé
Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant