Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Le sport ne fait pas vivre plus vieux, mais fait vivre plus jeune. # Lynae

 
  
MessageMar 13 Déc - 1:25
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1538Nombre de RP : 163Âge réel : 22Copyright : ShiyaAvatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow
Canaö court aux côtés de sa daëmonienne pour un énième jogging matinal. Ce matin il aurait clairement préféré rester au lit que de courir. Mais c'est la lubie de son humaine, courir pour se maintenir en forme. D'habitude, il suit le mouvement avec un peu de réticence au début puis finit par se dégriser et y prend du plaisir, comme toujours. Sauf aujourd'hui. Aujourd'hui, il fait froid, il faisait un rêve et il était bien sous la couverture. Alors certes, avec sa fourrure il est protégé de la température hivernale, mais ça ne veut pas dire qu'il ne le ressent pas. En plus, il y a un peu de vent qui agite les branches des arbres, histoire d'être sûr qu'on ressent le froid vous piquer le visage. Pas beaucoup, mais quand même un peu. Il fait beau, mais il fait froid et il y a du vent. D'habitude, le petit panda aime le vent, que ça soit lorsqu'il est à l'extérieur ou bien à l'intérieur, même si avouons-le, c'est plus sympa à l'intérieur à regarder les arbres qui bougent au gré du souffle du vent. Mais là, non. On est dimanche et clairement, dormir aurait été une meilleure façon de débuter cette journée. Il est certes dix heures passées, mais il est plus que friand des grasses matinées que ne lui octroie pas si souvent Liberty. Généralement, il se dit qu'il pourra retomber dans les bras de Morphée lorsqu'elle sera en cours et qu'il sera collé contre le radiateur, ou faire une sieste durant l'après-midi lorsqu'elle étudie. Et aujourd'hui ne fera pas exception, car ils ne vont pas courir toute la journée ! Mais reste qu'il est de mauvaise humeur, le lit, c'était mieux.

Ils ne courent pas dans les rues de Merkeley, mais dans les bois, là où il y a le parcours sportif. Ils ont déjà rencontré quelques personnes, quelques joggeurs, justes croisés, aucune parole ou alors juste un bonjour en passant. Liberty a ses écouteurs de sports qui diffusent la musique, l'enfermant ainsi dans sa bulle. Le petit panda ne comprend pas comment elle peut être aussi motivée chaque jour pour aller courir et surtout, le matin ! Il sait qu'elle aime dormir, se reposer, tout comme lui et parfois, il a la chance de profiter d'une bonne grasse matinée car la Finlandaise a décidé d'aller faire son jogging l'après-midi. Au fond, il ne serait pas aussi réticent à se défouler si ce n'était pas juste après le réveil. Il a la possibilité de prendre un petit déjeuner avant d'aller courir comme décider de le prendre après. Mais il n'aime pas courir le ventre vide, alors il décide généralement de manger une partie avant et le reste après. Histoire de compenser pour les efforts qu'il a faits ! C'est vrai qu'il aime ça, courir, c'est même très sympa ! Une pensée lui traverse l'esprit, il se demande si avec cette séance gratuite qui est offerte par la salle de sports Jadier's Gym, il sera mis à contribution. Parce que bien entendu, ça a tout de suite emballé Liberty d'aller faire du sport. Le sport c'est bien, mais avec modération ! Le problème, c'est que sa daëmonienne aime pourquoi se défouler, passer du temps à l'extérieur du studio. En soi, ce n'est pas un tort et en plus, il partage ce plaisir d'être dehors. Mais trop de sport, tue le sport. Croisons les doigts pour que ce cours ne soit pas le matin !

* On peut s'arrêter s'il te plaît ? * Liberty s'arrête et se retourne vers lui, enlevant ses écouteurs « Tu m'as dit quelque chose ? » « Bah en faite, c'est fait … je peux avoir de l'eau s'il te plaît ? J'ai soif. » « Bien sûr ! » « On rentre quand ? » « Quand nous serons arrivés au bout du parcours. C'est bientôt, je crois. » lui répond-elle alors qu'elle verse doucement de l'eau dans la bouche de son daëmon, accroupit devant lui * Tu sais, on n'est pas obligé de courir le dimanche aussi. Je ne crois pas que ça nous fera du mal si on rate un jour dans la semaine. Le dimanche, ça peut être notre pause, le moment où on fait grasse mat' ! * * Je te promets d'y réfléchir ! * fit-elle tout en lui caressant la tête, buvant à son tour de l'eau. Oui, ils ne doivent pas être loin, encore une bonne vingtaine de minutes de courses, plus s'ils marchaient et ils seront arrivés. Après, tout droit jusqu'au studio ! La bio-kinésiste se doute bien que Canaö n'a qu'une seule envie, retourner dans le lit pour dormir. Mais pas question qu'il y rentre sans avoir lavé ses pattes au-préalable !
  
MessageJeu 15 Déc - 22:33
avatar
Date d'inscription : 28/03/2015Nombre de messages : 227Nombre de RP : 82Âge réel : 23Copyright : Deviantart, Pinterest.Avatar daëmon : Renard Argenté.
Lynae ChimaetineNo Time Left


Le sport ne fait pas vivre plus vieux
mais fait vivre plus jeune
Liberty — Lynae


Le réveil sonne. Doucement, les petits yeux de la jeune femme s’ouvrent, ils clignent pour s’habituer à la légère lumière filtrant au travers des volets. Une main se tend jusqu’à atteindre le réveil qui continue sa matinale sonnerie pour le repousser d’une dizaine de minutes. Ses yeux se posent alors sur la boule de poils allongée contre elle, la tête posée contre sa poitrine, son doux souffle chaud glissant dans le cou de la daemonienne, faisant légèrement bouger le bout de ses cheveux bruns. Elle passe sa main entre les oreilles du renard argenté, caressant avec calme le crâne de son compagnon. Déposant un simple baiser sur son poil noir, elle ne cesse de le regarder assoupi, encore bercé par de doux rêves. Il est huit heures et demi, le soleil est tout juste levé dehors, pointant le bout de son nez à l’horizon, prêt à éclairer les âmes de ce monde. Passant ses doigts dans le cou de l’animal, elle lui gratouille le menton avec un petit sourire. Il ronronnerait presque s’il était un félin.

Il est l’heure de se lever petite fripouille. On va faire un petit jogging. Murmure-t-elle alors doucement.

L’information met du temps à arriver jusqu’à ses oreilles, et une fois analysée, elle le réveille alors presque en sursaut. Il ouvre soudainement les yeux, se redressant dans le lit, vacillant de s’être levé si vite. Secouant la tête de droite à gauche, se remettant les idées en place, son regard se pose alors sur Lynae, appuyée sur un coude qui continue de le regarder avec un sourire.

Pas question ! Annonce-t-il alors.
Tu sais bien que tu n’as pas le choix. Lui dit-elle en riant légèrement.

Elle repousse le drap pour extirper ses jambes du lit, prenant soin de poser ses pieds dans ses chaussons rembourrées, avant de se lever enfin. Elle désactive son réveil avant qu’il ne tinte à nouveau une fois les dix minutes écoulées, puis se dirige vers la cuisine, toujours vêtue de son short de nuit et de son t-shirt blanc. L’appartement est bien silencieux, Charlie et Yraël doivent encore dormir. C’est normal, il est dimanche, le seul jour de repos de l’avocate, et Lynae comprend tout à fait que cette dernière fasse la grasse matinée. Elle prépare alors un petit-déjeuner à base d’œufs, de céréales et d’une banane, gardant une part pour sa colocataire lorsqu’elle se lèvera. Night décide à ce moment de pointer le bout de son nez, accueillant sa gamelle avec plaisir, la bouille encore un peu endormie. La jeune mannequin s’installe à table pour déguster son simple petit-déjeuner tout en regardant les actualités sur sa tablette. Rien de spécial ce matin. Un petit accident entre un rhinocéros et un pick-up, la voiture et le daemon appartenant à une même personne, l’annonce de l’ouverture d’activités dans le centre commercial de Merkeley sur le thème de Noël, avec possibilité d’y croiser un Père-Noël qui saura ravir les enfants.

J’crois plus au Père-Noël. Dit le renard, la bouche pleine.
Je sais, je te l’avais dit étant petite.

Son assiette lavée et un bol de café plus tard, Lynae se rend sous la douche pour un brin de toilette rapide, après avoir sorti ses affaires de sport pour aller courir. Lavée, habillée, coiffée d’une queue de cheval, la jeune femme attache soigneusement le collier de Night à son cou grisâtre avant de chausser ses tennis. Prenant soin de ne pas faire de bruit en traversant l’appartement, elle récupère les clés de la porte, son léger sac de sport contenant gourde et serviette, son téléphone avec ses écouteurs et laisse le renard sortir sur le palier avant de refermer la porte derrière elle. Le froid lui pique légèrement les joues lorsqu’elle débouche dans la rue, mais le soleil présent dans le ciel les réchauffe par la suite. Le renard traînant la patte comme tous les matins où ils vont faire du sport, elle s’échauffe tout d’abord en marchant. Direction le parc.

Sur le point de se mettre enfin à courir pour son jogging matinal, Lynae croise un jeune homme juste avant l’entrée du parc. Il la regarde une fois, deux fois, semblant hésiter, avant de faire demi-tour et la rattraper tandis qu’elle franchissait la grille.

Excusez-moi… Vous êtes madame Chimaetine ? Lui demande-t-il timidement. Elle acquiesce, habituée à être ainsi reconnue.
… La mannequin sur les affiches publicitaires à l’ouest du parc ?

Elle ne savait pas que la marque pour laquelle elle travaillait avait déposé des affiches dans le parc de Merkeley, mais la probabilité que le jeune homme se trompe reste bien mince.

Oui oui, c’est moi. Lui répond-elle tout en lui souriant.

Ils discutent alors quelques minutes, le jeune homme la flattant un peu tout en se disant chanceux de l’avoir croisé ici, qu’il n’aurait jamais cru à cette rencontre en venant ici. Elle rigole doucement, aimable, bienveillante, avant de gentiment s’excuser en lui expliquant qu’elle doit courir un peu, ce matin étant son moment de sport. Il s’excuse à son tour, la laissant partir non sans l’avoir remerciée. Lynae est habituée de ces petites interactions avec des fans, ou tout simplement avec des gens l’ayant déjà vu quelque part. Probablement dans des magazines de modes, de vêtements féminins de leurs jeunes compagnes, ou tout simplement comme ce jeune homme, sur un panneau publicitaire, de ceux qui affichent en grand les femmes travaillant dans la même marque qu’elle, portant des habits ou sous-vêtements avec un prix attirant à côté, comme si les femmes posant ne suffisaient pas.

La voilà qui débute alors son jogging, accompagnée par son dæmon qui la suit un mètre derrière elle, mais parfois aussi devant, ou simplement à côté. Plus il va vite, plus il a une idée en tête, pas toujours de bonne augure. Ils s’enfoncent rapidement dans le parcours sportif longeant les arbres, s’y engouffrant parfois même. Elle aime bien ce lieu, Lynae, paisible et vivant à la fois. Ils n’y croisent pas énormément de monde le matin, quelques joggeurs aussi motivés qu’elle seulement. Ils finissent par faire une pause à plus de deux tiers du parcours, un banc les appelant tandis que l’un comme l’autre commençait à avoir soif. Elle boit quelques gorgées de son eau fraiche et laisse son dæmon boire une partie du reste. Elle pianote alors sur son téléphone pour changer les musiques qui tournent dans ses écouteurs pour quelque chose de plus motivant. Le renard argenté, ne sachant que faire, se contente de regarder la route qu’ils viennent d’emprunter. Il voit alors une jeune femme et un petit daemon s’approcher dans leur jogging matinal avant de s’arrêter non-loin d’eux. Le daemon semble avoir soif lui aussi, et Night fronce les sourcils en tendant de deviner de quelle espèce il s’agit. Entendant ses pensées, Lynae lui répond alors. C’est un panda roux je crois. Le renard argenté s’esclaffe alors.

Un panda roux ? C’est bien plus petit qu’un panda ce truc, et c’est pas noir et blanc ! C’est un panda nain et roux ! Dit-il en riant, sans vraiment se rendre compte que le vent porte ses paroles jusqu’au duo concerné.

Lynae roule des yeux à son commentaire et son regard se pose alors sur Liberty, puis sur le panda roux qui regarde dans leur direction. Manifestement, ils ont entendu.

Va t’excuser. Lui dit-elle simplement.
Bah euuuh non… Pourquoi ?
Va t’excuser ! Répète-t-elle alors, plus durement.

Grognant dans ses poils, le goupil argenté traîne la patte jusqu’à mi-distance entre Lynae sur son banc et Liberty. Il tourne la tête dans la direction de sa moitié et est poussé à continuer sous le regard désapprobateur qu’elle lui lance. Il s’arrête alors à quelques mètres du duo arc-en-ciel et marmonne un « Pardon… » qui pourrait se faire plus convaincant.





  
MessageSam 31 Déc - 1:56
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1538Nombre de RP : 163Âge réel : 22Copyright : ShiyaAvatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow
Parce que en plus d'être de mauvaise humeur, voilà qu'on se met à le critiquer. En plus de cela, un parfait inconnu. Un renard même pas roux qui lui reproche d'être petit, bah il est totalement dans la norme des pandas roux. Il est con ou quoi ce daëmon ? Oui, il y a les pandas « basiques », les grands noirs et blancs qui ressortiraient très bien avec les photos de la vieille époque où on ne connaissait pas encore la couleur. Et puis, il y a les pandas roux ! Merci bien ! Sans avoir quelque chose contre les pandas géants, Canaö est bien content d'être un panda roux. C'est bien plus pratique – et mignon – même si moins imposant donc faisant moins forte impression face à un potentiel agresseur. C'est sûr que panda roux, ce n'est pas la forme rêver pour défendre sa daëmonienne ou se défendre soi-même et l'âme de Liberty doit compter sur elle pour les protéger. Son pouvoir est bien plus efficace que lui avec sa forme. Tout ce qu'il peut faire, c'est montrer les dents et prendre un air menaçant. Il a bien sûr, peu avant la chute du Conseil, lorsqu'un clone d'Helena et d'Ajet les a agressé, eut la possibilité de montrer que même s'il n'était pas bien grand, il pouvait faire quelque chose pour aider la Finlandaise. Mais c'était aussi pour se protéger qu'il faisait ça, parce que le double d'Ajet lui en voulait clairement. Ses griffes et ses crocs ont su à ce moment-là montrer leur efficacité. Est-ce qu'il prend mal la réflexion de son comparse ? Oui. Chose inhabituelle chez lui qui a tendance à s'en foutre royalement de l'avis négatif que peuvent avoir les gens sur lui – ça l'affecte tout de même plus lorsque ça touche Liberty – mais là, c'est clairement un mauvais jour pour lui. Ou plutôt une mauvaise matinée. Une matinée qu'il aurait bien passée sous la couette. Parce que même si sa fourrure lui tient bien chaud, le lit, c'est quand même super chouette quand il est bien chaud. Au pire, il n'a qu'à émerger sa tête de la couverture pour ne pas étouffer et profiter de la légère différence de températures entre l'intérieur du lit et la chambre.

En plus de ça, l'autre vient « s'excuser » auprès d'eux, ou plutôt, auprès de lui et Canaö ne le croit pas. Son ton n'est clairement pas convaincant et on sent bien qu'il n'y croit pas à sa demande de pardon « T'es même pas sincère. Et en plus de ça, tu te permets de critiquer alors que t'es même pas roux comme les autres renards. » Limite qu'il lui aurait sorti un « T'es un défaut de la nature » si la main de Liberty n'était pas venue se poser doucement sur son pelage. De mauvaise humeur ? À un point que vous ne pouvez pas imaginer ! C'est qu'il s'est levé de la mauvaise patte. « Ce n'était pas très gentil de dire ça … et un pardon, même si on n'y croit pas, il vaut mieux qu'il soit convaincant. » Regard appuyé sur ce daëmon inconnu pour bien lui faire comprendre que, elle aussi, elle n'y croit pas à son excuse « Et pourquoi tant de méchanceté ? » Canaö dirait bien parce que tout simplement l'autre est méchant, mais il se contient, parce que ça serait inutile de le dire. Il sait bien que ce qu'a dit l'autre daëmon était dans la simple intention d'être méchant et blessant – ou blessant et méchant, à vous de choisir – et c'est réussi ! Autant ne pas lui donner plus de satisfaction. En tout cas, dès qu'il le pourra, il n'hésitera pas à le tacler, pour bien lui faire sentir son mécontentement, même s'il a déjà bien dû le ressentir avec ses premiers propos.


HS - Désolé, c'est court et nul, je tâcherais de faire mieux au prochain poste
  
MessageMar 24 Jan - 18:14
avatar
Date d'inscription : 28/03/2015Nombre de messages : 227Nombre de RP : 82Âge réel : 23Copyright : Deviantart, Pinterest.Avatar daëmon : Renard Argenté.
Lynae ChimaetineNo Time Left


Le sport ne fait pas vivre plus vieux
mais fait vivre plus jeune
Liberty — Lynae


Lynae regarde d’un oeil distrait son daemon qui se déplace vers la jeune femme aux cheveux arc-en-ciel et à son daemon-panda, plus occupée par la liste de lecture qu’elle se prépare pour le reste de son footing, voulant changer un peu par rapport à d’habitude. Connectée à internet grâce à son smartphone, elle peut faire le choix parmi une multitude de musique via une application bien sympathique. Elle cherche dans les tendances populaires quelques musiques à écouter, puis par genre pour mieux accorder ses goûts, et enfin dans ses propres listes pour retrouver des musiques incontournables pour elle. Elle relève enfin la tête, satisfaite de son premier choix. Ce sera largement suffisant pour le reste de la matinée, tant pis si certaines musiques repassent plusieurs fois. Posant son regard sur le renard argenté puis sur le couple devant lui, elle voit bien à leurs visages que le goupil ne s’est pas encore excusé, ou qu’il ne l’a pas fait correctement. Night ? Mais il m’a insulté ! Il m’a traité de ‘pas comme les autres renards’ ! Tu peux me redire pourquoi t’es dans cette situation là déjà ? C’est pas pareil, là il m’a insulté ! Lynae soupire tandis que Night regarde tour à tour Canaö et Liberty.

Elle se lève enfin, se dirigeant naturellement vers son daemon qui s’apprête à sortir une énième connerie. Connerie qui ne tarde d’ailleurs pas s’échapper de son museau avant que Lynae ne l’arrête.

C’est parce que moi j’suis une évolution de l’espèce ! Dit-il à l’intention du panda roux.
Oui oui, une évolution vers plus de bêtises. Ajoute Lynae en arrivant près de son daemon, s’accroupissant à côté de lui et caressant son poil énervé.
Je suis désolée d’avoir un daemon malpoli, mais je ne demande pas de l’excuser lui. Il a tort de toute façon, c’est très mignon un panda roux.

La dernière phrase à l’intention de Canaö, elle lui sourit simplement pour appuyer ses dires avant de reporter son regard sur la jeune femme aux cheveux multicolores. Une seconde pendant laquelle elle s’émerveille de beauté des cheveux de Liberty, puis elle plonge son regard dans le sien.

Ne retenez pas ce qu’il a pu dire, il ne voit pas où se situe la limite entre ce qui peut être drôle et ce qui peut être blessant.

Le renard bougonne dans ses poils, mécontent qu’on se moque de lui ouvertement, mais sait qu’il vaut mieux ne rien ajouter de plus, ça risquerait de chauffer pour lui une fois rentrés à la maison. Il n’aura qu’une envie une fois rentré : s’allonger sur son coussin et dormir, pas question de laisser une punition entraver son joli plan.

Night se déplace alors, s’éloignant un peu pour grimper sur un petit poteau de bois d’une cinquantaine de centimètres de haut. Il s’y assit alors tranquillement à son sommet, observant Lynae et Liberty sans un mot. Peut-être que Lynae l’emmènera prendre un café après le footing, dans un bar sur la route du retour. Il aimerait bien, il a un peu soif. Soif d’autre chose que de l’eau. Et puis ça serait l’occasion de faire une pause sur le chemin du retour. Et puis il a hâte de rentrer aussi, Yraël sera levé et ils pourront faire les fous dans l’appartement. Des plans machiavéliques se présentent alors dans sa tête, de quoi faire tourner en bourrique Charlie ou Lynae, ou même les deux à la fois. L’autre groupil est d’une excellente aide lorsqu’il s’agit d’une opération visant à bien s’amuser, oh que oui.




  
MessageJeu 26 Jan - 1:28
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1538Nombre de RP : 163Âge réel : 22Copyright : ShiyaAvatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow
Qu'on critique la forme définitive qu'il a prise, seule Saphira fait ça et il sait l'ignorer comme l'envoyer bouler. Chose que le jaguar n'apprécie guère. Mais l'âme d'Erwan est un mystère pour Canaö. Pourquoi est-elle comme elle est ? Si princesse, si impérieuse, n'aimant personne d'autre que sa petite personne. Comment ne peut-elle aimer personne ? Bon, elle aime peut-être quand même Erwan, non ? Ils sont liés, elle est son âme et il est son humain, son daëmonien. Elle ne peut pas ne pas l'aimer, ce n'est pas concevable pour le panda roux. Même si seule Saphira critique son apparence, il ne l'apprécie pas. Il a bien quelques difficultés avec, parce qu'un panda roux ça ne peut pas vraiment aider quand on se fait agresser, pour ça, il faudrait plus une forme agressive, plus imposante au lieu d'une boule de poils rousse qui ne fera que craquer l'adversaire si celui-ci a un tant soit peu de cœur. Alors oui, même si Canaö aime sa forme, il lui arrive de penser à d'autres formes qu'il aurait pu prendre et qui aurait été plus utile à Liberty. Mais pour Liberty, elle trouve que la forme de son âme est parfaite, de toute façon, quand elle a su que Canaö s'était stabilisé ainsi, elle en avait été plus que ravie et avait accueilli cette nouvelle en lui faisant un gros câlin. Alors ce n'est pas avec les années qui sont passées et les quelques petites choses qui ont mouvementé leur quotidien qu'elle va regretter l'animal qu'il est aujourd'hui. En plus de cela, lorsqu'ils se sont fait agresser par les doubles de leur grande sœur et de son daëmon, Canaö a su se rendre – un peu – utile et se défendre.

Un trait qui les lie, c'est le fait qu'ils aiment la sincérité et détestent les mensonges. Entre eux, ils sont tout ce qu'il y a de plus sincère. Quoi que, il arrive parfois au panda roux de sortir un « ce n'est pas moi ! » pour se dédouaner de maladresses qu'il aurait pu faire. Mais Liberty ne lui en veut pas et ne considère pas ça comme un vrai mensonge. C'est qu'il a peur qu'elle le gronde, ça arrive à la Finlandaise de le faire, mais bien entendu ce n'est jamais méchant, jamais dans l'intention de blesser. Se disputer . L'ont-ils déjà fait ? Peut-être une ou deux, mais ça n'a jamais duré bien longtemps et ils finissent toujours par se pardonner l'un-l'autre dans la journée et s'endormir l'un contre l'autre le soir-même. Mais c'est vrai que cela fait depuis quelque temps déjà que Canaö arrive à exaspérer l'étudiante par son comportement. Elle grandit, elle mûrit et le panda roux ne suit pas toujours. Même s'il arrive à avoir des réflexions et des décisions matures, il n'en reste pas moins très gamin. Capricieux. Et cela pèse à Liberty, regrette-t-elle la présence de son âme ? Non. Bien entendu. Mais il lui arrive de vouloir un Canaö plus mature et qui arrête de penser essentiellement à lui. Les caprices l'agacent et elle finit par imposer sa volonté, le petit panda se devant de suivre sa daëmonienne et celle-ci faisant la sourde oreille face à ses complaintes et protestations.

* Ouais, plutôt une sous-espèce … mais t'inquiète pas, être une sous-espèce c'est bien aussi. T'es juste un dérivé ! * lui lance-t-il mentalement, une petite pique qu'il assume totalement, se sachant lui aussi comme un dérivé de l'ours et du panda. Pourquoi être passé au mental ? Parce que sa daëmonienne a débarqué et que la conversation change d'interlocuteur et que c'est une manière pour lui de clore ce qui avait été dit précédemment. Son attention comme celle de sa daëmonienne se pose entièrement sur la jeune femme qui vient d'intervenir. Les propos qu'elle a tenus sur son âme ont amusé Canaö, mais il ne l'a pas affiché, trouvant cela méchant s'il avait ri du renard. Lui-même n'aurait pas apprécié si on avait ri de lui. De toute façon, l'animal est parti un peu plus loin et le panda roux ne lui prête plus attention. « Ce ne sont que des mots ... » six mots qui font savoir que c'est déjà pardonné. Les mots blessent, certes, mais ça ne reste que des mots. Se redressant, histoire de ne pas finir par avoir des crampes et avoir des difficultés à redémarrer son footing, Liberty plonge ses mains dans les poches de son survêtement. Plissant légèrement les paupières, elle dévisage sa vis-à-vis. Pourquoi ? Parce qu'elle semble la reconnaître. En tout cas, son visage ne lui est pas inconnu. Cherchant rapidement dans sa tête, elle finit par reprendre la parole au bout de quelques secondes de réflexion, son visage se détendant « Excusez-moi, mais je crois que je vous connais … vous ne seriez pas mannequin par hasard ? » Eh oui, elle se base essentiellement sur le physique de la daëmonienne et de ses souvenirs reflétant une personne qui si ce n'est pas elle, doit être alors sa sœur jumelle ou son sosie.
  
MessageJeu 9 Fév - 16:33
avatar
Date d'inscription : 28/03/2015Nombre de messages : 227Nombre de RP : 82Âge réel : 23Copyright : Deviantart, Pinterest.Avatar daëmon : Renard Argenté.
Lynae ChimaetineNo Time Left


Le sport ne fait pas vivre plus vieux
mais fait vivre plus jeune
Liberty — Lynae


Les yeux du goupil se plissent alors. Il regarde le panda roux, puis Lynae, et encore une fois le panda roux, comme s’il hésitait à répondre. Il aurait voulu prendre une attitude apostrophée et choquée, pointant du doigt le daemon de la fille aux cheveux arc-en-ciel en disant qu’il venait de se faire insulter, malheureusement il n’a pas la moindre preuve à apporter vu que le malin daemon roux s’est directement adressé à lui mentalement. C’est pourquoi il plisse simplement les yeux, focalisant son regard sur la frimousse de ce petit daemon qui ose avoir du répondant après que le renard se soit fait moucher par sa daemonienne ? Qu’à cela ne tienne, il se lèche les babines en préparant sa réponse mentalement puis l'expédiant au panda roux. Ouais… un dérivé… J’suis comme la catégorie Luxe d’une marque tu vois ? Toi t’es encore le low-cost, le prêt à porter de tout le monde. Mais je t’en veux pas, il faut de tout pour faire un monde ! Un fin sourire se dessine sur son visage, assez discret pour que Lynae ne remarque pas qu’il fait une nouvelle bêtise et qu’il ne se fasse pas encore gronder. Ce serait dommage de gâcher le reste de sa journée en étant puni, surtout si Lynae se décide de raconter la mésaventure à Charlie et que cette dernière participe au bon maintien de sa punition.

Lynae aussi, elle sourit, rassurée par les mots de Liberty qui ne semble vraisemblablement pas en tenir rigueur au goupil, ou du moins qui ne s’en préoccupe pas. Il y a des jours avec et des jours sans, des jours où l’on aime bien le renard argenté, où l’on rigole à ses blagues, où l’on veut bien s’amuser avec lui ou simplement discuter. Et puis il y a ces jours où il a décidé d’être chiant, de dénigrer la moindre personne qu’il peut croiser, où il fait bêtises sur bêtises, où il fait tout pour se faire gronder si ce n’est plus. Depuis leur réveil, la jeune femme a senti qu’il serait insupportable toute la journée durant, et comme la plupart des fois, il va finir par se faire punir, il sera mécontent de la sanction, et il boudera jusqu’au soir. Pourtant, il a l’air de ne pas en faire trop. Le minimum pour laisser Lynae mécontente de son comportement, mais pas assez pour qu’elle en vienne à le punir. Elle tourne doucement la tête vers sa frimousse argentée et le fin sourire qu’elle voit en viendrait presque à la faire soupirer. Non, il ne semble pas avoir abandonné du tout. Se désintéressant alors du renard et de son comportement, elle replonge ses yeux verts dans ceux de la jeune femme. Si elle est mannequin ? Elle rigole doucement. Elle a pourtant l’habitude d’entendre ce type de question, mais cela la fait toujours un peu rire, sans qu’elle ne sache réellement pourquoi.

En effet, je suis l’une des effigies de Victoria’s Secret. Dit-elle alors dans un sourire.

Lynae regarde alors les cheveux de la jeune femme qui se tient devant elle, émerveillée par tant de couleurs qui s’ajustent à la perfection avec son petit air souriant et presque mignon. Des couleurs qui vont parfaitement entre elles, des dégradés merveilleusement bien faits, des teintes ni trop vives ni trop fades, soigneusement bien choisies, qui font rayonner sa chevelure sous le soleil matinal et qui donne un air chaleureux bien agréable.

Et vous, vous ne faites pas de modeling ? Avec de si beaux cheveux, vous pourriez intéresser de nombreux photographes !

C’est tout à fait sincère comme propos, une si belle chevelure qui attirerait plutôt bien certains photographes avides de nouveautés, de clichés qui sortent de l’ordinaire et qui ajouteraient une touche colorée sur quelques revues de modèles. Mais le mannequinat n’est pas un métier pour tout le monde, et Lynae le sait particulièrement bien. Poser pour quelques photographes, de temps en temps, ça reste bien loin du monde dans lequel elle vit, et elle ne pourrait que conseiller de s’en tenir à juste ces quelques photos. Cela pourrait être quelque chose pour arrondir les fins de mois pour la plupart des gens, ou faire un petit revenu supplémentaire sans trop s’embêter. Elle en est loin, Lynae, de devoir arrondir ses fins de mois, et c’est avant tout par plaisir qu’elle est entrée si profondément dans ce métier, et elle ne le regrette pas pour autant. Elle a atteint un niveau qu’elle n’aurait jamais imaginé atteindre en commençant, et ne regrette pas le moindre du monde les dures premières années dans le métier. Il est vrai que maintenant, tout est plus facile. Elle n’est appelée, en moyenne, moins de cinq fois par fois, pour deux à trois jours maximum dans un lieu pouvant être aux quatre coins du monde où tout lui est quasiment offert, et elle se contente juste de répondre aux exigences des photographes lors des séances avec les autres Anges. Cela pourrait être pire.

Un peu plus loin, Night descend de son petit promontoire en bois sec et s’approche de sa daemonienne, attendant la réponse du panda roux et préparant diverses réponses à l’avance. Il faut toujours être prêt dans ce genre de mesquineries, toujours ! De toute façon, c’est le daemon de Liberty qui a continué, c’est donc de sa faute, n’est-ce pas ?




  
MessageDim 12 Fév - 1:02
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1538Nombre de RP : 163Âge réel : 22Copyright : ShiyaAvatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow
La réplique que lui lance le renard pique Canaö, mais c'est de bonne guerre. Penchant la tête un peu sur le côté – technique infaillible pour faire craquer un humain –, un sourire effleure ses lèvres l'espace de quelques secondes alors qu'il répond du tac au tac * Au moins, moi, on craque quand on me voit. Toi, on a plutôt pitié en voyant que tu es anormal. On se demande où ça a déconné … c'est comme si tu avais déteint au lavage. Les taches ça part au lavage ... * et comme il sait que le jeu des répliques peut devenir rapidement dur et blessant, il décide de revenir à la parole pour poser une question qu'il espère, arrêtera leur petit manège, même si en soit, ça lui fait plutôt plaisir ce petit jeu de réplique. Il a déjà su fermer le clapet de Saphira, la daëmonne d'Erwan. Madame l'impératrice qui vaut mieux que tout le monde et qui croit que le monde tourne autour d'elle. Un jour il faudrait qu'elle redescende sur Terre. « Au fait, pourquoi t'es-tu stabilisé en une telle forme ? C'est inhabituel. Original, mais inhabituel. Tu connaissais cet animal avant de le devenir ? » une manière pour lui de signifier au renard qu'il souhaite arrêter là et potentiellement enterrer la hache de guerre. Il n'est pas pour les relations négatives, préférant se faire des amis que des ennemis. Et même s'ils ont eu un très mauvais départ, peut-être pourront-ils devenir amis ? Au fond, il ne semble pas si méchant que ça. En tout cas, il n'est pas une version masculine du jaguar de l'Italien, un bon point pour Night.

Comme elle s'en doutait, la jeune femme est bel et bien une mannequin. En même temps, elle a le physique pour, même si on voit aujourd'hui des femmes aux courbes plus rondes poser pour des vêtements et des sous-vêtements. C'est bien de savoir accepter sa différence et les magasins semblent pour certains en tout cas, varier leurs vêtements pour que les femmes ayant du poids puissent les porter. Cela ne veut pas dire forcément que ça leur va, mais autant qu'elles puissent se faire plaisir et se sent moins rejetée par la société. On pourrait croire que les États-Unis sont le premier pays ayant le plus d'obèses mais quenine ! L'Amérique se place seulement en vingt-quatrième position avec trente et une virgules quatre-vingt pour cent d'obèses. Même si ça ne dépasse pas les cinquante pourcents, ça n'en reste pas moins beaucoup. C'est la république de Nauru, petit état en Océanie qui bat les records avec soixante et onze virgules dix pourcents d'obèses. Liberty ne comprend pas très bien comment quelqu'un peut se laisser grossir sans réagir, mais elle-même, lorsqu'elle a un coup de mou, il lui arrive de se gaver de nourriture. Mais elle fait partie des personnes chanceuses qui grossissent peu voire pas du tout, en même temps, hormis ses écarts alimentaires, elle mange le plus sainement possible mais surtout, elle fait du sport et préfère prendre les escaliers qu'aux ascenseurs. En tout cas, la plupart du temps.

Par contre, la question que lui posa Lynae eut le don de déstabiliser Liberty. Elle, poser pour des photos ? Elle n'y avait jamais pensé jusqu'à présent. Et puis, n'importe qui pouvait se colorer les cheveux. Elle n'avait rien de particulier hormis ses cheveux qui se demandent parfois quelle est leur couleur d'origine tellement il est rare de la voir en blonde. Bon ok, elle avait Canaö, ça c'est une particularité d'avoir un daëmon. Mais elle en est sûre que l'on peut trouver d'autres daëmoniennes ayant les cheveux colorés et bien plus jolies qu'elle ! Se passant une main dans sa chevelure, mal à l'aise, un faible sourire se forme sur ses lèvres « Moi ? non non, je suis juste étudiante. Et puis vous savez, n'importe qui peut se colorer les cheveux … je n'ai rien de particulier ... » « Ce n'est pas vrai ! T'es trop belle ! » Canaö mode fan activé, le regard du panda roux va vers l'autre daëmonienne « Vous pensez vraiment qu'elle pourrait faire des photos ? » Il pose une question qu'elle-même se pose à présent. Les mots sont-ils sincères ? Pourrait-elle vraiment intéresser quelqu'un ? L'idée de se faire prendre en photo lui effleure l'esprit, mais rien de concret, ça serait trop intimidant pour elle. « En tout cas, pas question qu'elle se fasse prendre en photo toute nue ou en sous-vêtements ! » le joggeur qui passait par-là tourne la tête vers eux en entendant les propos de Canaö, sans pour autant s'arrêter. En même temps, ce n'est pas commun d'entendre de se faire prendre en photo nue alors qu'on court.


HS - Désolé, la réponse n'est pas terrible, je tâcherais de faire mieux à la prochaine
  
MessageVen 17 Fév - 23:17
avatar
Date d'inscription : 28/03/2015Nombre de messages : 227Nombre de RP : 82Âge réel : 23Copyright : Deviantart, Pinterest.Avatar daëmon : Renard Argenté.
Lynae ChimaetineNo Time Left


Le sport ne fait pas vivre plus vieux
mais fait vivre plus jeune
Liberty — Lynae


Il préparait déjà sa réponse, le renard. Une répartie à base de tache de rousseur pour lui montrer que la salissure bolognaise, c’est le panda roux et pas lui. Il était prêt à lui montrer qu’on ne le traite pas comme un linge délavé, qu’il n’est qu’une merveilleuse évolution de l’espèce dont il a pris la forme, et qu’il ne ressemble pas qu’à une simple peluche Pikachu si mal faite que même la couleur ne correspond pas. Mais au fond, il n’y a pas de volonté méchante dans ces propos, même s’ils peuvent être blessants pour celui qui les reçoit. C’est une taquinerie, à peine mêlée de moquerie, et le renard ne continue son manège que parce que le panda roux semblait avoir du répondant. Et il aimait cela, les gens ayant du répondant. Cependant, cette fois-ci, le panda roux voulu couper court à leur rixe mentale, lui demandant alors à haute voix la raison de cette apparence pour sa stabilisation. Il mit quelques secondes à répondre, à la fois surpris de devoir arrêter de jouer avec les mots et celle de devoir répondre, et se contente alors d’un haussement d’épaules avant de répondre.

J’sais pas. Je trouvais ça cool le renard, et puis les photographes demandaient souvent que je me transforme en ça, ou en chat, mais j’étais pas fan des chats. Et puis quand j’me suis stabilisé j’étais un renard, mais pas roux ! Je savais même pas avant ça que y’avait une espèce argentée.

Entendant cela, Lynae se contente de sourire, pensant mentalement qu’elle a obtenu un renard en noir et blanc parce qu’il n’y avait plus assez de place pour la couleur tant la bêtise est était partout dans son corps de goupil. Le regard que l’intéressé lui porte la fait alors rire, un mélange d’air boudeur, de mécontentement et de visage offusqué. Elle n’en rajoute pas plus, se concentrant à nouveau sur Liberty.

Il est vrai qu’elle a un physique de mannequin, Lynae. Un magnifique sourire, de jolis yeux, un corps fin et de longues jambes. Elle n’est pourtant pas très grande, ne dépassant pas même le mètre quatre-vingt, ce qui ne la relègue pas au milieu des grands mannequins, loin de là. Mais ce n’est pas un problème, la marque pour laquelle elle travaille ne cherche pas à exposer des modèles de trop grande taille. Tout ce qu’on leur demande, aux filles qui travaillent comme elle, c’est de tenir le corps qu’elles ont actuellement. Chanceuse sur ce point, Lynae ne prends quasiment pas de poids lorsqu’elle mange, peu importe les calories ingurgitées dans un repas, cela ne se ressentira pas une fois sur la balance. Cependant, elle fait attention à son corps comme toutes les autres effigies, faisant du sport une partie intégrante de son métier, et donc de sa vie. Un corps relativement fin, une peau belle, lisse et en bonne santé, et une musculature tout juste visible, voilà tout ce qu’on leur demande. Ah, et peut-être ne pas trop être pudique, voir même pas du tout. Elle ne se soucie plus depuis longtemps de devoir poser nue ou quasi nue pour un photographe. N’étant pas dans une catégorie de modèles posant nus, elle n’apparaît jamais tel quel en résultat, ses zones intimes étant cachées par divers artifices, ou simplement par le reste de son corps, mais il lui faut bien retirer les derniers attirails devant le flash de l’appareil photo. Une question d’habitude.

La jeune femme semble un peu déstabilisée par sa question. Au regard qu’elle fait, Lynae comprend qu’elle semble se demander la simple question pourquoi moi ?. Elle aurait en partie raison, pourquoi elle ? Parce qu’elle a des cheveux multicolores ? La réponse est pourtant là, ses cheveux colorés faisant partie intégrante d’elle, qu’ils s’affichent en parfaite corrélation avec le reste de son visage, parce que ses légers traits semblent s’aligner avec les couleurs douces et visibles à la fois. Parce qu’il n’y a pas besoin d’être la plus belle du monde pour oser passer devant le flash des appareils photos. La beauté d’une personne n’est d’ailleurs ni unique ni universelle, car elle ne cesse d’être différente du point de vue de tout autre individu. En plus, le daemon semble déjà fan de l’idée, et fan de sa daemonienne. Elle sourit au daemon qui la regarde et qui lui pose une question en rapport avec la légitimité de ses dires.

Bien sûr ! Elle a ce rien de particulier qui pourrait intéresser certains bons photographes avides de nouveautés et de couleurs ! Un clin d’œil au panda roux.

Elle se met alors à rire quant à la deuxième phrase de la peluche sur pattes. Dans le mannequinat, ou même juste le modèle photo, il y en a pour tous les goûts. Des shooting photo à caractères érotiques, portés sur les sous-vêtements ou dans des positions nues à faire briller les yeux d’envie des garçons, mais aussi d’autres types de photos axés dans l’art. Il y en a beaucoup d’ailleurs, des photographies tournées vers l’art. Elle en a fait un petit peu, Lynae, dans ses débuts, mais elle vite été demandée dans l’industrie du textile pour représenter diverses marques. C’est le mannequinat qui se développe le plus, mais aussi le plus exigeant.

Ce n’est pas une obligation, fort heureusement. Je pense qu’un arc-en-ciel de couleur et un joli pelage de panda roux attirera bien plus qu’une peau mate et nue.

Night se contente de regarder le joggeur qui passe par là en tournant la tête, près à lui lancer un commentaire piquant s’il a le malheur de ralentir sa course en étant intéressé par deux filles parlant de se faire prendre en photo avec absence de vêtements. Heureusement, l’homme continue son activité sans s’en soucier plus qu’une simple écoute, et le goupil pose ses iris sur les cheveux colorés de Liberty.

Après si ça t’amuses de montrer tes boobs à des inconnus tu peux très bien poser nue. En remerciant le cru du goupil.





  
MessageMar 21 Mar - 21:01
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1538Nombre de RP : 163Âge réel : 22Copyright : ShiyaAvatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow
Aurait-il été bien en renard ? Ce n'est pas une forme qu'il prenait régulièrement à l'époque où il pouvait encore se transformer. C'était plus des chiens qu'il prenait, animal affectueux que l'on nomme si souvent « meilleur ami de l'Homme ». Habitant à l'origine dans un pays froid, rares étaient les fois où il se transformait en animal ayant peu de pelages. Il privilégiait sans peine les chiens à grosse fourrure que ceux à poils ras. Il n'aime pas la forme de chat, ne se sentant pas à l'aise avec. Cela ne veut pas dire qu'il n'aime pas les chats, mais il est clair qu'ils ne font pas partie des espèces qu'il préfère. Au final, être un panda roux s'est bien, surtout s'il repose ses pattes en Finlande ou dans un autre pays froid. En même temps, ici aussi il peut faire très froid, et la neige peut être épaisse. Quand il y en a, il lui arrive de l'associer à son pays natal, ce qui peut le rendre mélancolique. C'est qu'il aime la Finlande et en garde d'excellents souvenirs malgré les quelques conflits qu'ils ont eu avec Helena – et Ajet – ainsi que la disparition de leurs parents. Il ne peut nier qu'il aime sa contrée d'origine. Il se souvient des aurores boréales qu'il a pu voir à plusieurs reprises. Il faut s'avancer dans la région pour les voir plus facilement, car il ne faut pas oublier que la Finlande est non loin du pôle nord. Certes, il ne fait pas tout le temps froid et les paysages sont beaux, mais l'hiver peut se montrer rude. Il se souvient des vacances qu'ils ont passées à plusieurs reprises en dehors d'Helsinki. Au fond, même s'il se plaît à Merkeley et qu'il a des amis, il se verrait bien retourner vivre en Finlande.

C'est vrai qu'à présent, le mannequinat se développe et change de genre de modèles. On préfère l'atypique qu'à l’anorexique qui a la peau sur les os. On photographie à présent les femmes ayant des kilos en trop, des personnes ayant une couleur de peau atypique, ou dans le cas de Liberty, une couleur de cheveux original. Mais la bio-kinésiste n'est pas la seule daëmonienne à se colorer sa chevelure, elle a déjà croisé plusieurs au sein de Merkeley et sûrement de bien plus jolies qu'elle. Liberty est fine et ne prend pas beaucoup de poids lorsqu'elle mange, elle n'est pourtant pas du genre à se priver ni même à compter le nombre de grammes qu'elle ingurgite, elle fait juste partie de ces individus qui ne grossissent pas tant que ça lorsqu'ils mangent. Bon, en même temps, même si elle ne se prive pas, elle fait quand même attention à sa ligne et fait du sport. Elle n'est pas une accro du sport, mais elle en fait régulièrement. Au moins une fois par jour. Parce que marcher au sein de l'université, elle ne peut considérer ça comme du sport, alors que faire un jogging, si. Contrairement à sa daëmonienne, Canaö, lui, a tendance à prendre du poids. Il n'est pas obèse, mais il a bien conscience qu'il n'est pas à son poids « normal ». L'idée de faire un régime ne l'emballe guère, il n'aime pas se priver et subit lorsque la miss Seagard lui refuse quelque chose à manger. Il sait bien que c'est pour son bien, mais il est tellement gourmand et cède tellement facilement que ça a tendance à le frustrer plus qu'autre chose, et ça lui donne encore plus de manger.

« Je ne pense pas qu'associer mannequinat et études soient bon, ça me prend beaucoup de temps. Et puis, j'ai un boulot à côté ... » dit-elle tout en passant l'une de ses mains derrière sa nuque, cherchant à trouver une échappatoire à cette proposition. Elle n'est pas à l'aise avec, pas que l'idée d'être photographié ne lui déplaise, elle est même plutôt photogénique et cela ne la dérange pas lorsqu'un proche la prend en photo. C'est juste qu'elle ne s'est jamais vue dans ce genre d'entreprise et que la proposition de Lynae la plus déstabilisée qu'autre chose, ce qui fait qu'elle cherche des excuses, même si d'un autre côté, elle se dit « pourquoi pas ». Cela ne coûte rien après tout. Et puis peut-être qu'elle pourrait gagner un peu d'argent. « Dit pas de bêtise, on trouve toujours du temps pour faire des trucs à côté. Et elle n'a pas dit que c'est à faire tout le temps. » le petit panda tourne alors sa bouille vers l'autre daëmonienne « Ce n'est pas obligé d'en faire régulièrement, nan ? » Parce que lui, ça le tente vraiment. Il aime bien qu'on le prenne en photo, peut-être est-ce en rapport avec son ego ? Quoique celui-ci n'est pas disproportionné par rapport à certains. En plus de cela, il a bien aimé le compliment que lui a adressé Lynae sur son pelage, de toute façon, les compliments sont toujours agréables à entendre.

Le panda roux fusille du regard le renard argenté lorsqu'il fait sa remarque qu'elle peut poser nue. Il refuse que sa Liberty puisse faire ça, il a bien conscience que tôt ou tard, un homme ou une femme la verra nue, mais il souhaite que le monde entier ne la voie pas ainsi. En maillot de bain, l'été, ok, mais pas dans un magazine. La Finlandaise n'envisage pas l'hypothèse de faire de telles photos, car ce genre de thème ne l'intéresse pas. C'est de nouveau son âme qui prend le devant, toujours emballée par l'idée du mannequinat. « Et ça serait quel genre de photos alors ? » parce qu'il sait qu'il plus de deux styles de photos de mannequinat, ça lui arrive de feuilleter les pages des revues qui lui tombent sous les pattes. « Cana' … » soupire-t-elle, l'engouement de son daëmon ne l'aide pas, mais d'un autre côté, ça aide l'idée d'être photographié à germer dans son esprit. « Et sinon, depuis la Révélation, vous recevez plus de demandes ? » Question de curiosité, et de tenter aussi de dévier la conversation vers la jeune femme et non que l'attention reste portée sur elle.
  
MessageDim 14 Mai - 11:55
avatar
Date d'inscription : 28/03/2015Nombre de messages : 227Nombre de RP : 82Âge réel : 23Copyright : Deviantart, Pinterest.Avatar daëmon : Renard Argenté.
Lynae ChimaetineNo Time Left


Le sport ne fait pas vivre plus vieux
mais fait vivre plus jeune
Liberty — Lynae


Mannequinat et études ne font pas bon mélange, Lynae en est tout à fait consciente et elle le sait d’ailleurs particulièrement bien. Elle n’est pas allée jusqu’au bout de ses études, sans pour autant être une idiote par rapport à ce que l’on peut apprendre à l’école. Avant même de commencer sa carrière de mannequinat, dès qu’elle le pouvait, Lynae évitait la classe pour rejoindre le groupe d’amis de Bridget et Kyle et faire les quatre cents coups avec eux. Tout cela au grand dam de ses professeurs qui, devant ses résultats pourtant excellents, voyaient en elle un bon élève se détruire. Elle prenait pourtant plus de plaisir à apprendre de nouvelles choses directement chez elle, que ce soit via un livre ou sur internet, plutôt que d’écouter pendant de longues heures une tierce personne réciter un cours identique depuis de nombreuses années. Ainsi, dès lors qu’elle fut recrutée dans le monde du mannequinat, elle fuît celui de l’école. Ce n’est pas un choix qu’elle regrette encore à présent.

Non, bien entendu. Il n’est même pas obligatoire d’en faire son métier ! Vous pouvez simplement vous tenir au courant des photographes de Merkeley qui recherchent un modèle pour une simple séance de photographie artistique. C’est ponctuel, assez bien rémunéré, et c’est vous qui décidez à quelle annonce répondre. Répondit-elle à Canaö avec un sourire.

C’est un avantage d’ailleurs, de pouvoir répondre aux annonces de photographes comme on répondrait à une offre d’emploi. Pas besoin d’un horaire régulier dans la semaine, pas besoin de se prendre la tête pour quoi que ce soit. Une annonce alléchante et intéressante dans le journal ? Petit coup de fil passé au numéro annoté à l’annonce, on se présente au jour J à l’endroit prévu, on discute avec le photographe, on passe sous les projecteurs, on récupère son billet et on retourne dans sa petite vie plaisante. Rien de plus facile. Et bien sûr, on a le plaisir de se voir quelques semaines plus tard dans telle revue de photographie, ou dans un classeur d’art, ou dans toute autre chose sur laquelle le photographe annonçait l’affichage public.

Lynae décide par la suite de laisser l’idée germer dans l’esprit de Liberty et de ne pas l’embêter plus avec des histoires de modèle photo. Le soupire de la daemonienne conforte l’idée, l’engouement de la peluche ne semble pas encore s’être déplacé chez Liberty. Cela viendra, la brune ne s’en fait pas. Après tout, elle aussi était dans la totale indécision au début, quand un agent était venu la chasser sur la plage, lui proposant de débuter une carrière dans le mannequinat. Il avait eu le bon œil, cet agent, mais sur le coup, Lynae n’avait pas sût quoi répondre. De plus, elle était mineure à l’époque, et il lui fallait réfléchir à la question avec ses parents -son père pour le coup- avant de pouvoir donner une réponse à l’agent. Elle avait donc pris rendez-vous une semaine plus tard, accompagnée de son frère nommé momentanément tuteur légal par le père qui ne pouvait malheureusement pas être présent ce jour-là -réunion importante dans un autre pays, ou quelque chose du genre- afin de discuter sérieusement de la proposition. Et c’est ainsi que sa carrière de mannequinat a démarré. N’ayant pas encore 16 ans, Lynae passa une année entière à préparer son corps pour être enfin prête à l’aube de ses 16 ans, grâce au merveilleux agent payé par son père, à entrer dans le monde du mannequinat. Débutant dans les magazines, elle fut rapidement accueillie au sein des mannequins de défilés, ayant une morphologie adéquate.

On peut dire ça, en effet. J’ai vécu la Révélation assez différemment des autres daemoniens, ça a été pour moi le tremplin de ma carrière ! Le monde entier se tournait vers notre … espèce, si on peut appeler cela ainsi. Et, rapidement, les grandes marques de couture ont voulu profiter de cette nouveauté pour exposer des modèles avec leurs daemons.

Et quel tremplin ! La Grand Révélation de 2011 a été son meilleur tremplin de sa carrière. En peu de temps, elle fut propulsée parmi les marques luxueuses de vêtements, délaissant ses concurrentes humaines bien facilement. Les photographes se disputaient les rares mannequins daemonienne à ce moment-là, cela ne pouvait être plus profitable pour elle. Des femmes allaient jusqu’à se faire passer pour des daemoniennes et venaient avec un animal de compagnie, chien, chat, certaines ont même essayé le poisson rouge… Mais cette supercherie n’a pas beaucoup réussi, les photographes demandaient souvent aux daemons de prendre des poses qu’un animal ne pouvait tout simplement pas comprendre. Le deuxième avantage de Lynae, c’était que son daemon n’était pas stabilisé. Quoi de plus jouissif pour un photographe que de pouvoir lui-même choisir l’animal souhaité durant la séance de shooting. C’était vraiment un plus, mais la stabilisation de son daemon en renard ne gêna en rien sa carrière pour autant. Après tout, c’est mignon un renard argenté !

Tandis que Night se grattait derrière l’oreille, Lynae sorti son téléphone de sa poche pour regarder l’heure. Une petite flemme de reprendre son footing s’était installée, et la vue de l’heure n’aida pas à lui redonner l’envie. Elle tourna alors ses yeux vers Liberty et lui sourit.

Je pense m’arrêter là pour la matinée. Il y a un café sympathique à côté de l’entrée du parc, tu veux venir avec moi ? Je t’offre le café !

Petite proposition bienveillante faite avec le sourire. Les oreilles du goupil se tournèrent vers sa daemonienne en entendant la proposition faite à Liberty, soudainement intéressé lui aussi.

Supplément chantilly ? Demanda-t-il à l’intention de Lynae.

Supplément chantilly ! Lui répondit-elle avec un petit rire.





  
Message
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant