Un nouveau jour | Wesley

 
  
MessageVen 30 Déc - 23:45
Groupe
avatar
Date d'inscription : 02/12/2016Nombre de messages : 34Nombre de RP : 6Âge réel : 18Copyright : KiTAvatar daëmon :
Wesley J. McKenziNothing will be the same...




Un nouveau jour

Wesley & Stella ▬ 30/12/2016 ▬ Université



Couleurs Dialogue  
a
Wesley
a Gey
Narration
a Wesley
a Gey


Comment dire que... Cette Université est énorme ! Je suis fatiguée de chercher, j'en ai marre, ce n'est pas possible. Même Gey qui est plus perspicace et déterminé que moi semble avoir abandonné.


- Pourquoi n'ont-ils pas de flèches qui indiquent le secrétariat ?
- Je ne sais pas.. Peut-être qu'ils n'appellent pas l'endroit que nous cherchons de la même façon, Wes, tu sais qu'il y a des différences de vocabulaire entre l'anglais et l'américain.
- Oui, mais il n'y a pas cinquante mille façons de le dire, et je ne vois rien qui s'approche de ce que l'on cherche !


Je pousse un soupir, avant de poser ma main contre le mur le plus proche pour m'appuyer. Trop d'agitation n'est pas souhaitée pour mon métabolisme déjà bien fragile. Calme-toi, Wesley. Je décide de me glisser au sol, et m'asseoir en tailleur, avec Gey à côté de moi. Il s'approche, marchant sur ses serres. Il tend en suite son long coup pour poser sa tête sur mes jambes. Cette nouvelle expérience n'en est qu'une de plus, mais elle me demande beaucoup d'énergie. Comme n'importe quelle chose que je fais, tout me demande beaucoup trop d'énergie. J'ai très peu dormi, qui plus est. J'avais rendez-vous à 8h30 et le soleil s'est levé à 7h, ce qui m'a seulement laissé le temps de me remettre de mes émotions de ma nuit et enfiler quelques vêtements. Et maintenant, il est 9h et quelques minutes et nous sommes perdus dans cette énorme bâtisse !


Ma patience est très courte pour ce genre de chose. Avec le temps, vous vous dites qu'on se fait à la fatigue. Mais non, on se fait seulement au fait d'être tout le temps fatiguée. Mais tout mon corps pèse plusieurs tonnes, j'ai l'impression que si je fermais mes yeux, je pourrais dormir. Ou que ce soit, mais c'est devenu une sensation comme un autre. Bien sûr. Bien que présente et forte, c'est ma vie de tous les jours.

Je suis très contente de pouvoir en fin commencer mes études, même si je ne sais pas si je les mènerais à bout. Outre le fait que je ne pense pas vivre encore plusieurs années, j'ai peur que mon état de santé s'aggrave trop et m'empêche de faire une quelconque activité. Donc...


- Gey, je ne sais pas si ça en vaut la peine.
- Non, Wesley, ne commence pas. Nous avons voyagé jusqu'ici pour que tu puisses trouver un peu plus de paix, ce n'est pas le fait de ne pas trouver une salle qui va te faire abandonner. Nous sommes dans une Université, tu trouveras bien un quel conque élève pour demander de l'aide.

Je souris très vaguement, alors qu'il s'était redressé pour pouvoir attraper mon regard dans le sien. C'était sa façon d'essayer de me donner un peu de sa détermination, et parfois, ça marchait un peu mieux, ou un peu moins. Je passe mes mains sur son coup, sentant la chaleur de son sang brûlant. Du sang de volcan, comme j'aime le dire. Je finis alors par me lever, je tire sur les manches de mon pull rouge et passe mes mèches blondes derrière mes oreilles. Ne vous méprenez pas, je ne suis pas du genre à abandonner pour si peu. Mais si je me sens déjà si peu sûre de moi juste à devoir chercher un endroit, alors imaginez devoir courir ses couloirs toujours et affronter les regards que j'ai fuis pendant tant de temps.. Mais je ferais avec. Pour moi, pour Gey, et même pour mon père. Je commence à marcher, puis lance un regard à Gey. Aller, ce n'est pas sorcier. Me dit-il, en avançant, je vois au loin une jeune blonde. Elle range ses livres peut-être ? Je ne sais pas trop, et je m'en fiche en fait. Je veux juste qu'elle m'indique le secrétariat, ou Dieu seul sait comment ils appellent ça dans ce pays... Je cours, avec des pas légers, vers elle.


- Hey ! Excuses-moi de te déranger, est-ce que tu saurais m'indiquer le secretariat s'il te plait ? Je le cherche depuis une demi-heure, j'en ai un peu marre.

Soupirant légèrement, je tirais sur mes manches rouges. Je n'aime pas entrer en contact avec les gens, Gey reste silencieux à coté de moi avant de lance un « Bonjour ! Je suis Gey, et elle c'est Wesley. Nous sommes nouveaux, comme vous pouvez vous en douter. » Un air beaucoup plus amical que moi, bien sûr. Le social, c'est Gey qui s'en occupe.




(c) aki' sur Lindwuën Daëmon
  
MessageMar 17 Jan - 17:30
Groupe
avatar
Date d'inscription : 07/10/2016Nombre de messages : 132Nombre de RP : 12Âge réel : 22Copyright : WILD HEART./Arya (pour Teddy)Avatar daëmon :
Stella HemingwayNothing will be the same...
Non mais sérieux, c'est les vacances et on est à l'université. Non mais what the fuck ?! Tout ça parce que mademoiselle voulait aller chercher un bouquin qu'elle a laissé dans son casier. Tu ne pouvais pas le prendre avant le début des vacances ? Vas-y, ça m'énerve ça ! En plus, on se les cailles ! Alors je veux bien que j'aie des plumes et du duvet, mais reste qu'on est en hiver et j'ai froid. Et puis, je ne suis pas censé être un oiseau fait pour le froid. Je ne suis pas un pingouin ! J'aurais l'air con en pingouin. Je plains le daëmon qui a eu le malheur de se stabiliser en pingouin. Je suis perché sur la porte du casier de Stella et l'observe qui range ce maudit bouquin dans son sac « Y a Star Wars qui passe à la télé là, tu'n'as vraiment aucun respect ! Tu peux largement t'en passer de ce fichu bouquin ! » « Pas du tout et tu le sais très bien. » elle se relève et me prend dans l'une de ses mains, me rapprochant un peu d'elle « Et puis, on peut très bien le voir en replay comme le regarder en DVD. » « Dehors il fait froid. » Argument imbattable, moi je vous dis ! Et bah naaan, elle a encore quelque chose à redire « Arrête de te plaindre, tu es chaud dans mon écharpe. Au pire, tu as le gant. » « Et ma tête ? Tu y as pensé ? Je veux bien avoir chaud au corps, mais je suis glacé en haut. » « Ça tombe bien, je compatis à ta douleur, moi aussi j'ai froid à la tête quand je sors. » « Toi, tu peux mettre une cagoule ... » les cagoules c'est nul, mais ça tient chaud. « Me pousse pas à demander qu'on te tricote une cagoule, spécialement pour toi. » Oh-là ! Moi je vais me taire, c'est la menace ultime ça ! Je n'ai pas envie d'avoir l'air con. Je n'ai pas envie d'avoir l'air d'un piaf cambrioleur !

Elle me relâche et je m'envole pour me mettre en haut du casier, pas sur la porte car voilà qu'elle la referme. Je l'observe qui ferme la fermeture éclair de son sac et alors qu'elle se redresse et que je m'apprête à m'envoler, j'entends une voix qui s'adresse à nous. Notre attention va donc vers cette personne qui vient de nous poser une question. D'après le fait qu'elle semble perdue, elle doit être nouvelle. On peut se pointer au beau milieu de l'année, ici ? Mon regard se pose sur son daëmon. Attendez ! Minute ! C'est un phénix que je vois là ? Un phénix comme dans Harry Potter ? 'tin ! Mais c'est pas juste ! Pourquoi lui c'est un phénix et moi je suis un minuscule piaf ? Je suis dégoûté ! C'est nul … moi aussi j'ai envie d'être aussi badass, aussi classe que lui ! Bien trop occupé à fixer cette âme que j'entends à peine Stella qui leur répond. « Bonjour, bien sûr, c'est à l'accueil en fait. Si vous voulez, on peut vous montrer où c'est ? Ce n'est pas très loin. Lui c'est Teddy et je m'appelle Stella, ravie de vous rencontrer. » a-t-elle dit avec un joli sourire sur ses lèvres. Maieuuuh … mais non, mais moi j'ai envie de rentrer à la maison. Et ce n'est pas parce que le secrétariat est sur notre chemin qu'on doit s'y arrêter. Ils peuvent bien se démerder tout seul à partir du moment qu'ils savent où est l'accueil. Au pire, elle peut leur indiquer où c'est ? Non ? * On a été comme eux au début je te rappelle. Et c'était il y a à peine quelques mois. * Je m'en souviens que trop bien, maman arrivait à mieux s'orienter que nous et elle a voulu nous aider à aller à tel ou tel endroit. Je suis bien content que maintenant on arrive à naviguer tout seul au sein du campus. On se doit d'éviter au plus maman quand on est à l'université ! On est grand, on est indépendant !
Page 1 sur 1