Blessures ouvertes (PV Jake Evans)

 
  
MessageMar 14 Fév - 0:31
Groupe
avatar
Date d'inscription : 09/11/2016Nombre de messages : 22Nombre de RP : 8Âge réel : 18Copyright : LanadelreyAvatar daëmon : Lana - Grue du Canada
Elisabeth-May JaylerNothing will be the same...
Jour de course pour Elisabeth-May. Pour une fois, elle n'était pas attaquée par une bande d'homme en rut qui la poursuivait et elle remerciait le ciel pour cela, même si elle n'était pas du tout croyante. Nous étions l'après-midi, il faisait beau et Lizzie se promenait entre les rayons, étant, bien entendu, accompagné de Lana.

Elle portais un petit panier autour du bras pour ses articles, n'ayant pas réellement besoin d'un chariot. Elle prit une conserve dans sa main pour la mettre dans son panier, mais aussitôt fut-elle dans sa main, la canne rejoint le sol et la jeune femme émit un petit gémissement de douleur. Elle l'avait complètement oublié, sa blessure. Le matin même, elle s'était coupée avec les fils de son archet et elle ne s'étaient pas manquée. Elle avait un bandage autour de la main le temps que cela ne guérisse, mais là, elle n'y avait pas pensé.

Lana s'inquiéta un peu de cette réaction et se pencha pour demander si tout allait bien a sa daemonienne, mais Elisabeth-May rassura le volatile en disant que ce n'était rien de grave et que tout va bien. Elle se pencha et prit le cannage de sa main valide. Se qui l'énervait le plus, c'est qu'elle ne pouvait plus jouer pendant un moment,et elle maudissait sa maladresse. Cette blessure l'empêchait de faire ce qu'elle aime le plus et se cours sont en suspend pour une semaine. Ce n'est vraiment pas juste. Elle soupira de découragement et continua à parcourir l'allée a la recherche de ce qu'elle a besoin.
  
MessageMer 15 Fév - 1:02
Groupe
avatar
Date d'inscription : 26/03/2011Nombre de messages : 956Nombre de RP : 224Âge réel : 23Copyright : Cocopix/TumblrAvatar daëmon :
Jake EvansJ'aime les mikados è_é
Nous étions l’après-midi. Un beau soleil brillait à l’extérieur et pourtant, je me trouvais encore au lit. Je n’avais pas réussi à m’endormir la veille et n’avais rejoint Morphée qu’autour des six heures et demie. Mes yeux s’étaient ouverts il y a une heure mais je n’avais pas encore trouvé le courage de me lever. Un livre à la main, je parcourais les lignes, me laissant emporter par l’histoire, loin de tout ce qu’il pouvait bien se passer autour de moi. Pourtant, autour de moi, Malika ne se faisait pas discrète. La puma s’ennuyait et grognait, allongée sur le dos.

Quand je me décidai enfin à tourner le regard vers elle, elle se laissa retomber lourdement sur le côté et soupira longuement. Conscient de son ennui, je déposai mon livre après avoir pris soin de marquer la page où je me trouvais et attrapai mon portable. Il était quatorze heures et quelques, l’heure de bouger un minimum. Je me levai péniblement et allai me doucher. L’eau coulait sur mon corps et je profitai de cet instant. Les nuits étaient toujours un moment difficile à passer pour moi et la sensation de l’eau sur mon corps était comme une « purification » de tout ça. C’était comme une coupure avec tout ce qu’il s’était passé la nuit, les douleurs que j’avais endurées et comme un nouveau départ pour la journée à venir. Je sortis de la douche, me séchai et filai m’habiller. Une fois prêt je me tournai vers mon âme.
    - Des courses, ça te dit ? Kelly les a pas faites hier et on a plus grand chose dans les placards...

La puma approuva et alla chercher les clés de l’appartement pendant que je cherchais mon portable et mon porte-monnaie.

Je sortis à ses côtés et on se dirigea vers l’épicerie. Perdu dans mes pensées comme à mon habitude, je ne fis pas attention à qui se trouvait là et me concentrai sur ma tâche. Le temps avançait et les articles passaient entre mes mains jusqu’à ce que je sente une douleur dans ma poitrine. Elle n’était pas très forte mais quand même bien présente. Je sortis alors de mes pensées et commençai enfin à scanner chaque personne présente, à la recherche de cette victime. *Ca s’rait pas elle là-bas ?* Je tournai la tête vers la direction qu’indiquait mon daemon et aperçus une jeune femme qui venait de faire tomber son panier. Je ne remarquai rien de spécial chez elle mise à part la petite grimace qui s’était glissée sur son visage. Mon don ne m’indiquait pas la personne qui provoquait cette douleur en moi mais à voir comme les autres personnes présentes n’indiquaient rien d’anormal, je supposai qu’il s’agissait bien de cette jeune femme.

Je me dirigeai donc d’un pas lent vers l’inconnue, un léger sourire sur les lèvres, ne voulant pas passer pour un grand taré. La douleur en moi n’avait pas changé mais ne m’agressait pas. Ce ne devait pas être une blessure faite à l’instant.
    - Excusez-moi… Je ne sais pas comment vous dire ça sans passer pour un fou mais… Je ressens une blessure chez vous… Est-ce que je peux vous aider ?

Jake Evans ou l’art d’aborder les inconnus de manière louche.

  
MessageMer 15 Fév - 2:05
Groupe
avatar
Date d'inscription : 09/11/2016Nombre de messages : 22Nombre de RP : 8Âge réel : 18Copyright : LanadelreyAvatar daëmon : Lana - Grue du Canada
Elisabeth-May JaylerNothing will be the same...
Elle allait continuer lorsqu'elle entendit une voix grave. La voix... d'un homme. Lizzie se retourna d'un coup et le vit, beaucoup trop près d'elle. Pour une personne normale, il est à une distance tout a fait raisonnable, rien de dramatique, mais pour elle, c'est comme si elle le sentait contre elle. À peine son regard avait-il été en contact avec lui qu'elle recula d'un bond mètre, le regard paniqué. Elisabeth-May blêmis et resta muette, incapable de dire un seul mot. Ses ongles, inconsciemment, entraient dans sa paume, déjà blessée. Terrorisée, elle ne se rendait même pas compte que sa paume saignait à nouveau, complètement paralysée. Son bandage redevenait rouge et quelques gouttes atteignirent le sol.

Lana tentait de la rassurer en lui disant de ce calmer, mais la pauvre n'y arrivait tout simplement pas. Des images des hommes qui la poursuivait dans la rue pour la violer lui revenait en tête. Était-ce un des leurs ? Étais-ce l'un des amis de son ex petit copain qui est revenu la chercher ? Des millions de questions et de scénarios défilaient dans sa tête sans qu'elle ne puisse les arrêter. Au bout d'un long moment de silence, elle finit par articuler :

- Ne... ne me faites pas de mal, je vous en prie...

Elle dit cela d'une petite voix, presque étouffé. C'est pour cette raison qu'elle ne sort presque jamais de chez elle. Elle fut bien trop traumatisé pour ne pas perdre ses moyens et être totalement terrifiées devant un homme. Il s'agit d'une plaie qui, dans le cas de Elisabeth-May, ne s'est jamais refermé complètement. Elle ne voyait absolument aucune différence entre cet homme et tous les autres qui lui ont fait du mal par le passé.
  
MessageLun 6 Mar - 22:59
Groupe
avatar
Date d'inscription : 26/03/2011Nombre de messages : 956Nombre de RP : 224Âge réel : 23Copyright : Cocopix/TumblrAvatar daëmon :
Jake EvansJ'aime les mikados è_é
Lorsque la jeune femme me vit, elle recula brusquement. Surpris, je reculai moi aussi. J’avais une tête de tueur ou quoi ? Muette et apeurée, elle ne bougea plus. Sur le coup, je ne sus que faire. Je ne lui voulais aucun mal, bien au contraire. Avais-je été trop direct ? Je sentis une nouvelle douleur me prendre et vis le bandage autour de sa main se remplir de sang. Fais chier. Je l’avais tellement effrayée que la demoiselle s’était rouvert sa blessure. L’oiseau à ses côtés semblait tenter de la calmer sans y parvenir. Je reculai encore d’un pas, bête devant cette situation. Malika recula avec moi et échangea un regard avec moi. Qu’allions-nous faire de cette fille ? Mon don ne me laisserait jamais la laisser ainsi mais si elle ne voulait pas de mon aide ou était trop apeurée, que ferait-on ? Mais la brune se décida enfin à ouvrir la bouche, toujours autant effrayée. - Ne... ne me faites pas de mal, je vous en prie... Ma mine pris un air de surprise et je fronçai les sourcils.
    - Vous faire du mal ? Je ne veux pas vous faire de mal… Au contraire…

Je n’osai pas l’approcher, de peur qu’elle ne s’effraie encore et n’ait une réaction inattendue. On n’est jamais trop prudent avec ce genre de personnes. La peur fait parfois faire des choses étranges aux gens. Je ne voulais pas qu’elle se fasse encore plus mal ou qu’elle s’en prenne à moi. Comme je l’ai dit, on ne sait jamais.
    - Je… J’ai un don de guérison… Si vous me laissez vous approcher, je pourrais soigner cette vilaine blessure à votre main…

Mon visage se changea en une moue apaisante. Je n’avais jamais vu quelqu’un d’aussi effrayé, surtout effrayé à cause de moi. Et j’en ai soigné des gens… C’est bizarre de se retrouver dans cette situation. J’ai l’impression d’être une paria alors que je ne lui veux vraiment aucun mal.
    - Je ne vous ferai aucun mal, je vous promets…

C’est quoi les promesses d’un inconnu me direz-vous, mais je ne savais vraiment pas comment réagir face à cette situation.

  
MessageMer 15 Mar - 18:17
Groupe
avatar
Date d'inscription : 09/11/2016Nombre de messages : 22Nombre de RP : 8Âge réel : 18Copyright : LanadelreyAvatar daëmon : Lana - Grue du Canada
Elisabeth-May JaylerNothing will be the same...
Elle regarda sa main. Elle était ouverte à nouveau et saignait beaucoup. Il fallait régler ce problème, mais le dilemme demeurait dans son esprit. Au nombre de fois où elle a été manipulée, elle avait raison de se méfier. Habituellement, son pouvoir ferait effet et elle pourrait deviner les intentions derrière les paroles de cet homme. Pourtant, elle n'y arrivait pas, probablement à cause de sa peur. Maintenant qu'ils étaient un peu plus loin, elle prit de profondes respirations et calma un peu les battements de son coeur. Après quelques instants, elle était beaucoup plus calme. Elle le regarda et réussit tout de même à balbutier :

- Vous voulez me soigner et juste soigner ma blessure... rien de plus ?

Elle le regarda avec méfiance. Ayant moins peur, elle sera en mesure de savoir s'il a des arrières pensées ou s'il est parfaitement sincère. En même temps, s'il est vraiment sincère, Elisabeth-May pourra enfin rejouer de la musique, car dans l'état où est sa main actuellement, elle ne pourra plus jouer pendant un bon moment, c'est certain. Elle attendit sa réponse. Pour sa par Lana resta sur ses gardes. Le deamon était prêt à agir si le besoin s'en faisait sentir. Lana observa et vit le grand félin au coté de l'homme. Elle lui envoya donc par voie télépathique.

* Désolé, ma deamonienne à une phobie des hommes, ce n'est pas spécialement dirigé vers lui ou toi en particulier *

Lana ne voulait pas non plus qu'une guerre se déclenche entre eux et ces inconnus et surtout, elle ne voulait pas que ceux-ci se sentent vexé de la réaction et de la méfiance dont Elisabeth-May faisait preuve. Il valait mieux les prévenir que de risquer une catastrophe, encore plus dans un lieu public comme celui-ci.
  
Message
Groupe
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1