Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Ecce homo et alter ego

 
  
MessageMer 15 Fév 2017 - 3:25
Groupe
avatar
Date d'inscription : 09/02/2017Nombre de messages : 10Nombre de RP : 0Âge réel : 23Copyright : MaumauAvatar daëmon :
James E. WilliamsNothing will be the same...

James E. Williams

« Mon Alter Ego est ce que j'aimerai devenir»

Identité

Nom Prénoms : James Edwin Williams
Age : 34 ans
Date et lieu de naissance : Sydney, Australie, 1982.
Nationalité : Australien
Métier ou étude : Vétérinaire à son compte.
Précision : Il a développé une "allergie" aux films d'amour.

Luke Evans
(c) Cyaa-nide

Résident permanent

Sora


Comment peut-on décrire correctement cette petite boule de plumes ? La décrire suffisamment bien pour ne pas qu'elle se vexe et mieux encore pour parler de toute la subtilité de la chose...

Ce daemon n'est pas spécial, si ce n'est aux yeux de son humain. Sora est le nom de cette âme à la forme de rapace. Un faucon pèlerin, bête superbe, pas plus haute que la moyenne, ni même plus épaisse.

Après des années à jouer de ses multiples transformations, Sora découvrit sa véritable forme en même que James alors ce dernier soufflait ses vingt bougies. C'est vrai qu'ils avaient prit le temps de grandir. D'abord les deux partenaires se fixèrent, surpris d'un tel changement. Sora avait toujours eu une préférence pour les animaux aviaires mais elle avait longuement partager le souhaitait de devenir un pygargue à tête blanche ou alors un bel aigle royal. Quelque chose de grand et majestueux. Alors évidemment, la voir devenir un petit faucon les laissaient perplexe. Ils auraient cherché à comprendre de toutes les manières possibles et imaginables s'ils n'avaient pas décrétés qu'après tout, ils ne comprenaient rien à la pratique des daemons. De fait, ils ne s'intéressaient pas plus que ça, non plus, préférant largement profiter des instants ensemble.

Les premiers jours ne furent pas évidents. Sora râlait et refusait ce corps définitif et James soupirait bien souvent de déplaisir. Les communications mentales finissaient bien souvent en disputes à cette époque et chacun des protagonistes tentaient au mieux d'ignorer l'autre sans pour autant que ça dure. Finalement la faucon accepta son sort, profitant de ses ailes pour voler, faire ses descentes en piqués, piailler, découvrant des sensations qu'elle tentait au mieux de partager avec son humain... En bref, elle appréciait sa nouvelle vie en tant que rapace et s'amusait même, parfois, à jouer les chasseresses en attrapant les petits animaux.

En dehors de cela, elle n'aime pas trop perdre James de vue, presque comme si elle voulait le couver alors qu'elle sait parfaitement qu'ils ne peuvent être éloignés. Une maman-poule dans l'âme ? Carrément probable mais c'est une autre partie de l'histoire.
Caractère

Dans l'histoire du duo Australien, les deux protagonistes sont opposés caractériellement parlant. Ils font partis de ces paires que tout oppose mais qui sont ultra complémentaire.

James est d'un naturel patient, calme, doux quand Sora est explosive, impatiente et même plutôt brutale. Si bien souvent ils se disputent cela ne les empêche pas d'être tout a fait raccord sur certains point qu'ils partagent avec grand plaisir. Ils ont tout deux un naturel protecteur, prêts a se donner pour empêcher un tiers de se faire blesser, ils aiment les blagues de toutes sortes puisqu'ils partagent un humour facile. Ils sont méfiants vis a vis des humains normaux du fait qu'ils se souviennent encore très bien des maltraitances du monde extérieur, insultes, coups, harcèlement et même tentatives de séparations douloureuses de l'humain et de son âme.

Longtemps introvertis, ils préfèrent communiquer entre eux par la pensée, la chose étant plus intime et plus discrète. Ils chérissent énormément leur sphère de tranquillité une fois rentrés chez eux, se libérant du monde encore trop étroit d'esprit a l'heure goût.

En sommes, les deux zigotos sont de bons vivants, quand ils ne se font pas la tête, aiment la vie et le monde quand la société oublie que les daemonniens ne sont rien de plus que des humains normaux et tranquilles quand rien ne les force a se réfugier dans leur nid.
Nom du Pouvoir

La lévitation est un pouvoir tout ce qu'il y a de simple. Aussi simple que le style de vie de son possesseur.

James n'use pas souvent de son pouvoir. A vrai dire, il n'en voit pas vraiment l'intérêt.
Évidemment, comme tout ça a sa petite utilité. S'il est trop fainéant pour se lever, il suffit qu'il tende la main vers un objet convoité pour le faire léviter jusqu'à lui. Pratique pour attraper la télécommande, plus encore quand il s'oblige a quitter la terre ferme pour aller chercher un objet sur la plus haute des étagères, tout au fond du placard. Et ça marche avec tout et n'importe quoi. Même avec les personnes ! Si c'est semblable a la télékinésie, ça n'en est pas, la différence étant la concentration que cela impose. Un télékinésiste se doit de concentrer son énergie vers l'autre tandis que James n'a qu'à imposer sa volonté pour soulever sa cible.

Cependant, s'il y a du bon, il y a aussi du mauvais. James ne peut utiliser son pouvoir indéfiniment. Selon la ou les cibles, le poids, la taille et même la distance a parcourir, il puise dans ses forces pour déplacer le paquet. Après une utilisation intense, il lui faut toujours quelques jours pour récupérer après ses efforts, comme si son pouvoir se mettait automatiquement un cran de sûreté, afin que le vétérinaire se repose. Sora également en pâtit, l'empêchant même de voleter.

C'est pourquoi, ils se sont mis d'accord sur le fait qu'ils n'utiliseraient ce don qu'en cas d'extrême urgence.
Il était une fois

L'aventure débute en 1982, le 17 août.

La famille Williams est réunie autour d'un petit berceau d'hôpital, à Sydney, capitale Australienne. Darren Williams, patron d'un bowling, tenait fermement dans sa main les doigts d'Aleesha, son épouse et nouvelle maman. Cette dernière pleurait toutes les larmes de son corps alors que les médecins cherchaient une explications. Un caneton avait rejoint le bébé dans son berceau, blottit au chaud contre lui. La mère voyait en ce "miracle" une volonté de Dieu pour fêter la naissance du garçonnet. Un signe qui prouvait qu'Il bénissait la venue du bambin dans la vie du couple. Évidemment, par peur que l'enfant n'attrape une quelconque maladie venant du petit animal, les infirmières tentèrent à plusieurs reprises de séparer les nouveaux nés mais à chaque fois c'était peine perdue, ils hurlaient à la mort, comme si on leur arrachait le coeur. Aussi, les nouveaux parents décidèrent d'adopter le caneton, se voyant déjà avoir un canard comme animal de compagnie.

Les années passèrent et rien ne se déroulait comme prévu.

En grandissant, James et l'animal du nom de Sora, virent leur lien se renforcer. Pendant des heures les parents pensaient que leur garçon perdait la tête à parler à la chose. Chose, oui, puisque Sora ne gardait jamais une forme animal fixe. Tantôt un chat, un castor, un pivoine et ainsi de suite. Les Croyants en vinrent à croire, finalement, que leur héritier était victime du Malin. Pour ne rien arranger, l'arrivée d'un second garçon dans la vie des Williams renfrogna les parents. En effet, ce second bambin fut également affublé d'un compagnon. Acharnement céleste ? Possible mais ça ne déplaisait pas à James qui voyait dans cette affaire une incroyable chance, celle d'avoir enfin quelqu'un qui le comprendrait. Riley Williams vit le jour au printemps, l'année des sept ans de son frère. James ne pouvait se séparer de son cadet, gardant toujours un oeil sur lui alors même que Sora prenait soin de "sa cadette". Les parents, eux, éprouvaient de plus en plus de difficultés a rester unis. Darren voulait se débarrasser de ces âmes damnés sous son toit, répétant inlassablement à son épouse qu'ils ne leur apporteraient que du malheur et qu'ils seraient aussi condamnés que les enfants qu'ils avaient engendré. Si la mère croyait qu'effectivement que ses enfants avaient un problème, elle ne pouvait se résoudre à les délaisser puisqu'après tout, il s'agissait de sa chaire et de son sang, ses garçons qu'elle aimait sans limite malgré le petit soucis qu'ils devaient se coltiner. Une amie d'Aleesha, descendante aborigène, proclamait souvent que c'était de la chance d'avoir deux enfants comme les fils Williams, expliquant même que dans sa tribu, les personnes dans ce cas là étaient considérés comme étant bénies, proche des divins. Plus les femmes se fréquentaient, moins Darren parvenait à garder sa famille sous sa coupe, se voyant presque agressé physiquement quand il osait lever la main sur les bêtes de compagnie. La mère n'avait rien de violent mais l'intervention de son amie semblait avoir réveillé l'instinct maternelle si souvent refoulé pour faire plaisir à l'homme violent qui partageait sa vie. Le temps perdu a se faire dénigrer se rattrapait a grand coup d'amour de cette femme nouvelle. Sans surprise, le couple se sépara.
Aleesha pleurait presque toutes les nuits et James n'hésitait pas à la voir pour dormir avec elle et Riley. Il s'était proclamé homme de la maison et redoublait d'efforts pour que sa mère soit heureuse. La famille monoparentale s'épanouissait comme elle pouvait. Riley grandissait sans connaitre son père, ignorait même la galère des premières années de vie de James, les punitions qui impliquait qu'on touche a Sora, les après-midis enfermé dans sa chambre, les coups quand le patriarche apprenait que son premier garçon avait laissé voir sa bestiole démoniaque changeante. Le cadet ignorait tout cela et l'aîné se gardait bien d'en parler. Inutile de se remémorer ce genre de choses quand le meilleur s'offrait à eux.

A nouveau, les années passèrent. Aleesha était devenue réceptionniste dans un petit hôtel tout en s'activant dans des groupes de développement médicales pour percés les secrets des maladies humaines, comme si elle cherchait encore à comprendre pourquoi ses enfants étaient différents. Par la même occasion, elle cherchait à travers le monde des gens dans le même cas qu'eux pour savoir si d'autres avaient l'occasion de vivre "normalement". De leur côté, les garçons tentaient de ne pas faire de vagues. Les consignes étaient claires. Cacher les bestioles dans leur sac ou la poche des chemises qu'ils portaient, vestes ou autre. Les petites choses devaient se faire aussi petite que possible, quitte à se transformer en coccinelle, si possible, pour ne pas se faire voir et montrer la différence intolérable dont ils étaient victimes. On savait à quel point les enfants pouvaient être cruels entre eux, il suffisait d'une étincelle pour que le feu prenne. Il avait fallut d'une seconde pour que Riley soit victime de la stigmatisation au collège. Un seul avait répété avoir vu un animal se transformer et de nombreuses brutes, avides d'avoir la bête, étaient tombés sur le pauvre collégien. Lorsqu'il apprit la chose, le sang de James ne fit qu'un tour. Voir son frère couvert de bleus le rendait malade et dès lors, se faisait un devoir d'aller le récupérer à l'école.
Il ne connaissait pas se problème puisqu'il avait toujours fait attention mais si les brutes revenaient s'en prendre au jeune Williams, alors l'aîné leur donnerait ce qu'ils cherchaient.
Les imbéciles tentèrent à nouveau de s'en prendre à Riley mais le lycéen ne le permit pas, envoyant Sora, changée en chien, sauter contre les assaillants alors que lui-même distribuait bien quelques baffes. Bien sûr, ces vauriens avaient bien des frères qui voulurent venger les crétins et à plusieurs reprises James s'était retrouvé à affronter une bande. Généralement, le jeune homme ne se démontait pas, ordonnant tout de même à sa compagne de vie de ne jamais intervenir. Si bien souvent elle se pliait a la volonté de James, dans les moments les plus compliqués, elle développait une hargne et une rancune telles qu'elles surprenaient toujours le jeune homme. S'il avait décidé de lever les poings uniquement pour protéger sa famille, son daemon lui, ne restait pas indifférent a la douleur de sa moitié et n'hésitait pas un seul instant a user de ses armes quand le pouvoir de lévitation ne suffisait pas a dissuader les assaillants. Sa différence révélée effrayait bien souvent les agresseurs qui tentaient de rapporter la chose, par la suite, sans pour autant qu'on parvienne à les croire tant l'histoire paraissait ridicule. Bah voyons, qui pourrait gober qu'un seul type pouvait mettre en déroute quatre à cinq mastodontes en les faisant léviter alors que son animal de compagnie se transformait pour les agresser. Le lycée ne fut pas le meilleur passage de la vie de l'Australien car souvent, il se renfermait sur lui pour ne pas avoir à affronter le regard des autres mais il avait longuement tenu bon. En dehors de ces problèmes, il restait un bon élève, sérieux et régulier dans son travail, passionné par l'apprentissage et très curieux.

Vétérinaire. Il voulait être vétérinaire. Sa dernière année de lycée, la plus important dans la vie d'un jeune adulte, celle où il fallait savoir ce qu'on voulait être. Il avait décidé qu'il deviendrait vétérinaire quand, un soir, au retour d'une soirée avec quelques camarades, il croisa la route d'un vieux cabot à la patte cassée. Dans un petit couinement de tristesse, Sora s'était transformée en chiot pour aller renifler le chien errant. Suivant son amie de toujours, James avait prit le toutou avec délicatesse et l'avait ramené chez lui. Riley fut plutôt ravis d'avoir le gros chien alors que leur mère râlait bien qu'elle se mit finalement a apprécier le gros père. Ce soir là, l'aîné de la famille venait de trouver sa voie alors qu'il faisait une attèle de fortune au pauvre. Ce n'était pas grand chose mais au moins, ça soulagerait probablement l'animal pour la nuit, le temps d'aller, le lendemain, chez le premier vétérinaire ouvert. Sans plus de forme, le toutou s'endormit dans les bras de son nouveau maître tandis que le daemon se logeait entre les deux pour profiter de cet amour naissant.

Vingt ans, James et Sora soufflèrent les bougies. Sora était un faucon pèlerin, un magnifique rapace aux plumes soyeuses et brillantes. Son bec brillant et ses serres acérées montraient la dangerosité de l'animal. Le daemon était déçu de sa forme finale, s'attendant a plus gros, imposant, majestueux. Pourquoi un petit faucon quand on pouvait être un aigle ? Bien sûr, les protestations de sa moitié firent bien souvent rire le jeune homme qui savait bien que son amie voyait toujours plus gros que nécessaire. A vrai dire, il n'hésitait pas a répliquer que le petit faucon était bien plus pratique a transporter que l'aigle bien trop visible. Dans tous les cas, il fut décidé, pour l'avenir du jeune homme, qu'il partirait aux États-Unis. Il voulait s'éloigner de sa terre natale, voulait profiter de l'étranger et en apprendre ailleurs avant de revenir chez lui. Pour sûr que l'intégration ne se ferait pas en quelques heures. Plus dur encore, même dans ces contrées, les daemons devaient faire profil bas. Comment devait-il fait, lui, avec un rapace ? Surtout pour aller en cours et passer une dizaine d'heures a travailler ? Sora expliqua qu'elle le suivrait via la voie des airs tandis qu'il irait apprendre a soigner les bobos animaliers. La chose fit bien marrer l'etudiant. Leur train de vie ne ressemblerait pas a celui des étudiants ordinaires. Quand la plupart sortiraient et feraient les fous, James consacrerait son temps a sa passion des animaux, ses cours et le calme de sa petite chambre tout en s'occupant de son faucon. Que demander de plus ? Quelques années après son entrée dans son école, Riley et leur mère débarquèrent dans le pays.

Les années 200 avaient vu "l'apparition" des Daemoniens. Aleesha suivait le développement de la chose attentivement et de nombreux cas se trouvaient être répertorié un peu plus chaque jour. Elle ne voulait pas voir sa famille trop éloignée et préférait mettre son second fils en sécurité, loin des gens qui proféraient des menaces a l'encontre des "anormaux". Pourquoi fallait-il qu'ils souffrent de ce mal, comme s'ils étaient des bêtes de foire dignes d'un Freak Show. Du moins, c'est ainsi que James le ressentait et Sora devenait de plus en plus hostile vis a vis des gens normaux, souffrant de plus en plus de la situation. Les États-Unis, se voulait être un nouveau départ et chaque jour, la mère Williams l'espérait, au moins pour l'avenir de ses enfants.

Est-il bien utile de préciser que la vie ne fut pas drôle tous les jours ? Se cacher en permanence n'enchantait pas les garçons et Aleesha souffrait aussi de ce lourd secret. Elle avait retrouvé un homme, Dylan, un plombier, brave type qui ignorait tout du monde qu'il côtoyait sans le savoir. Il tentait comme il pouvait de se rapprocher des fils de sa compagne alors que ces derniers, d'un commun accord refusaient son amour paternel pour ne jamais avoir à lui dire la vérité, histoire que leur maman puisse avoir une vie normale, un jour. Après ses cinq années d'études, James quitta les bancs de l'école lorsqu'on lui proposa un emploi dans une petite clinique. D'abord consultant, il devint employé à part entière lorsqu'il reçu son diplôme officiel. Sur son nouveau lieu de travail, il venait tous les matins avec Sora sur l'épaule. Les premières fois, cela étonnait tout le monde car ce n'était pas commun comme situation. Puis chacun s'habituait. L'excuse pour accepter la présence d'un faucon dans les locaux ? James l'avait trouvé pendant une promenade, aile brisée, il l'avait ramené chez lui et l'avait soigné, depuis elle restait proche de lui, sans doute qu'elle s'était prise d'affection pour l'humain. Qui irait dire le contraire alors que le monde animal avait prouvé a plusieurs reprises que ce genre de lien existait. Est-ce que certains ne se trouvaient-ils pas être des daemonniens, d'ailleurs ? En tous les cas, rien ne changeait dans le monde. Enfin, ça, c'était jusqu'à ce que 2011 débarque.

De là, tout partait en vrille. James avait vu le discours du président a la télé et son coeur ratait des battements à mesure que l'homme politique parlait. Ainsi, son cas n'était pas si rare. Mais la vie devint pire qu'avant. Plus humain. Les gens de son "espèce" ne représentaient plus rien aux yeux de la société. Le danger devint bien plus réel pour Riley et James qui restèrent bloqués chez leur mère un long moment. Dylan comprit et prit bien la nouvelle et s'inquiétait même de l'avenir de ses "fils" comme il aimait les appeler. Chaque jour on répertoriait un grand nombre de blessés ou de tués daemonniens, des enlèvements se faisaient mais jamais personne ne réagissait. Bon sang...
Lorsque, l'année suivante, un Conseil vint au secours des martyrs, James se sentit presque soulagé bien qu'inquiet de la tournure que prendrait les choses. Ce même conseil offrait l'asile aux gens comme les fils Williams et sans aucune hésitation, James avait traîné son frangin dans ce lieu où la sécurité primait en leur faveur, ainsi, les parents ne seraient plus inquiets.
Malgré tout ça, rien n'arrêtait les actes de barbaries a l'encontre des pauvres erres. A l'apparition du registre, toujours soucieux de la suite des événements, James signa le papier mais empêcha Riley d'en faire de même. Qui savait vraiment a quoi s'en tenir avec tout ça ? Et s'il s'agissait de coup fourré ? Quitte a se faire avoir, il préférait être le seul a y rester, laissant ainsi a son frère une chance de quitter l'endroit saint et sauf. Méfiant ? A peine, voyons... Pourtant, l'ouverture de Merkeley aux "anormaux" fit le plus grand des biens aux frangins. Quitter les couloirs de l'école pour avoir une vie dans une ville dédiée à son espèce, avec la possibilité d'avoir un appartement assez grand pour deux, que demander de plus ? Pas de se faire menacer d'être viré si on ne signait pas le satané bout de papier. Pour ne pas être vu comme un rebelle, Riley dû signer le registre, dès qu'il fut obligatoire, afin de pouvoir rester dans la ville qu'ils voyaient comme un havre de paix.
Et puis, les rebelles, les complots anti-daemonien, tout s'enchaînait sans jamais laisser de repos aux âmes épuisées de subir encore et toujours les assauts du monde. Un orphelinat, un laboratoire clandestin ? Un gouvernement provisoire puis enfin une stabilité.

Enfin les daemoniens retrouvaient un statut d'humains, les âmes pouvaient enfin s'afficher telles qu'elles étaient, respirer l'air sans se voir pourchasser par des fous furieux ou des paparazzis. Le monde devenait juste. Les humains et les daemoniens se côtoyaient de nouveau sans que cela tourne au cauchemar, tout du moins, a Merkeley alors qu'ailleurs le combat restait éternel. Désormais dans cette contrée, les choses se faisaient pour que chacun se sente a sa place, même s'il restait des réfractaires. Pourquoi compliquer les choses quand on pouvait tout simplement faire en sorte que le monde avance sans combat ? Oui, James le pacifique se manifestait encore et toujours pendant que Sora injuriait mentalement l'éternel optimisme dont il pouvait faire preuve. Elle ne faisait pas confiance aux humains. Comment le pouvait-elle après tout ce qu'ils avaient subit, eux, Riley et son daemon, et les autres ? L'Australien se contentait généralement d'hausser les épaules avant de retourner au travail.

Malgré le bazar constant que vivait la société, il avait pu se relancer dans son métier de vétérinaire à son compte, ayant réussit a ouvrir son petit cabinet, allait parfois prêté main forte à l'hôpital quand il fallait examiner un daemonien. Il ne se prétendait pas être plus doué qu'un autre dans ce domaine mais puisqu'il fallait aussi examiner un animal particulier, un véto faisait toujours du bien. 2016 et le monde tentait d'évoluer, d'accepter au mieux les différences. Ce n'était pas encore rose pour tout le monde mais qui savait, peut-être bien que le monde avancerait et comprendrait que ce n'était pas une tare d'être bizarre. James y croyait autant que possible et ferait le maximum pour aider les mentalités a évoluer dans ce sens là.

Qui tire les ficelles

Pseudo/Prénom : Mezan
Âge : 22
Double Compte : Nope
Activité sur le forum : Hum.. Entre 3 et 4, je pense.
Comment as-tu connu le forum ? Par Hermione Abrams
Un commentaire ? Un avis ? Une suggestion ? Je vous cherchais depuis si longtemps ! Enfin un forum avec des daemons !
Et si je te demande le code du règlement ? Certifié par Baphoow'.
  
MessageMer 15 Fév 2017 - 11:55
Groupe
avatar
Date d'inscription : 26/03/2011Nombre de messages : 969Nombre de RP : 224Âge réel : 23Copyright : Cocopix/TumblrAvatar daëmon :
Jake EvansJ'aime les mikados è_é
Bienvenuuue, bonne chance pour ta fiche !

J'approuve Luke Evans
  
MessageMer 15 Fév 2017 - 12:39
Groupe
avatar
Date d'inscription : 06/08/2010Nombre de messages : 672Nombre de RP : 76Âge réel : 22Copyright : TumblrAvatar daëmon : /
Kyle JohnsonNothing will be the same...
Welcome on bord !!!
Un rapace ! Trop choux... Et un Véto sexy, y en a qui vont sauter partout
Bonne continuation pour ta fichette !!!
  
MessageMer 15 Fév 2017 - 14:26
Groupe
avatar
Date d'inscription : 22/11/2012Nombre de messages : 3106Nombre de RP : 149Âge réel : 22Copyright : Air (C'EST MALI) (avatar) ; .TITANIUMWAY (signature) + Nora Roberts & Victor Hugo (citations)Avatar daëmon : Tatouage de phénix sur l'omoplate gauche. Un phénix qui s'enflamme.
Kayla P. LaneFire burns into me
It consumes me
Joli tout ça

Bienvenue et bonne continuation pour ta fiche !
  
MessageMer 15 Fév 2017 - 15:41
Groupe
avatar
Date d'inscription : 18/05/2016Nombre de messages : 359Nombre de RP : 46Âge réel : 24Copyright : Aki' (me)Avatar daëmon : Berger Allemand
Ryan FarellWe can be HEROES
Just for one day
Bienvenue!

Australien, c'est badass Et la phrase "il a développé une allergie aux films d'amour" m'a fait mourir, c'est de l'art
Bon courage avec la suite de la rédaction de ta fiche! J'ai hâte d'en apprendre d'avantage ♥
  
MessageMer 15 Fév 2017 - 19:51
Groupe
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017Nombre de messages : 72Nombre de RP : 10Âge réel : 19Copyright : oystermagAvatar daëmon :
Nollaig E. O'MalleyNothing will be the same...
Hello, bienvenue à toi et bon courage pour la suite de ta fiche :)
  
MessageMer 15 Fév 2017 - 20:29
Groupe
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1447Nombre de RP : 148Âge réel : 22Copyright : Misty MountainsAvatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow
Bienvenue c'est bien qu'on est enfin un véto bon courage pour ta fiche
  
MessageJeu 16 Fév 2017 - 1:53
Groupe
avatar
Date d'inscription : 28/09/2014Nombre de messages : 257Nombre de RP : 73Âge réel : 28Copyright : gentle heartAvatar daëmon :
Hermione AbramsNothing will be the same...
Jaaaaaaaaaaaaaames <3
Enfin ! Je t'attendais tellement toi !

Hate de lire ta fichette en entière.
  
MessageMer 1 Mar 2017 - 0:02
Groupe
avatar
Date d'inscription : 28/09/2014Nombre de messages : 257Nombre de RP : 73Âge réel : 28Copyright : gentle heartAvatar daëmon :
Hermione AbramsNothing will be the same...
Bonjour,

Pardon du double post, je poste ici, pour demander un délai pour James. Des soucis d'adaptation avec ses cours de la semaine dernière et une grosse fatigue le week-end qui l'ont empêcher de terminer sa fiche comme prévu. Normalement, il devrait la terminer dans les prochains jours, ses cours sont moins intenses.
  
MessageJeu 2 Mar 2017 - 12:18
Groupe
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010Nombre de messages : 6417Nombre de RP : 339Âge réel : 24Copyright : avatar Aki ♥Avatar daëmon : every colors in the air
Aaron Dwayne☷ ADMIN-BREIZH ☷
←☸ →
Tempest in a Bottle
Coucou ! D'accord, on lui laisse jusqu'au 9 mars pour la finir alors ;)
  
Message
Groupe
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant