Le forum sera en maintenance demain (mercredi) en après-midi et en soirée. N'hésitez pas à venir squatter la CB!


Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

some are born to the endless night // A L E X

 
  
MessageDim 19 Fév - 16:39
Groupe
avatar
InvitéInvité

Alexander Woods

« take a journey to the bright midnight »

Identité

Nom Prénom : Alexander Woods (Alex)
Âge : 24
Date et lieu de naissance : San Francisco, 03/07/92
Nationalité : américaine
Métier ou étude : étudiant en lettres modernes + tatoueur à get inked (si possible)
Précision : Quelque chose que vous ne pouvez mettre nulle part ailleurs mais c'est important de le dire.

MATT HEALY
(c) whorecrux

citoyen daemonien

psyche


La chauve-souris, c'était le monstre, le vampire. C'était le cauchemar des crépuscules sanglants et des nuits noires. Ses ailes veineuses accrochées à ses immenses doigts noueux servaient le mythe des démons.
Pourtant, la chauve-souris représente la renaissance. C'est le courage face à la peur, c'est l'abandon des jugements superficiels. C'est l'être sans artifices, l'être naturel et sincère.
Psyche, c'est cette sublime princesse de la mythologie grecque. Habillée de ses ailes de papillon, elle serait la personnification de l'âme. C'est elle dont s'est épris Éros, l'Amour. Le mythe de Psyche symbolise l'âme déchue, promise à la renaissance. Tout concorde, alors. C'est venu comme ça, naturellement.

Psyche continue à effrayer. Sa petite taille et sa fragilité ne lui laissent aucune chance. Elle a fait des peurs infondées sa force. Le dégoût qu'on lui porte ont fait naître en elle un cynisme grinçant. Elle s'exprime peu par les mots. Elle observe. Elle étudie. Elle fouille dans les expressions du visage, les moindres traits crispés, le moindre battement de cils ou tressaillement de lèvre. Et elle vise toujours juste. C'est comme un jeu, au final. Un jeu auquel elle est sûre de gagner.

Alexander, c'est elle. Elle est Alexander. Chaque épreuve de la vie, c'est en symbiose qu'ils l'affrontent. Elle est le prolongement de ses bras, le cœur vibrant de son corps mince et longiligne. Mais ça, c'est l'instinct. Le cœur, c'est autre chose. Il est malsain, Alex. Parfois, il la dégoûte. Ils ont toujours vécu dans les ténèbres des choses, un tunnel sans fin. Mais la nuit ne la gêne pas. C'est un autre mal, corrosif, qui finira bien par les achever tous les deux. Elle s'en veut parfois de sa lâcheté, de ce qu'il est. Et pourtant elle l'aime, elle a besoin de lui, elle veut l'entraîner dans sa justice à elle.

Caractère

Mensarum enim voragines et varias voluptatum inlecebras, ne longius progrediar, praetermitto illuc transiturus quod quidam per ampla spatia urbis subversasque silices sine periculi metu properantes equos velut publicos signatis quod dicitur calceis agitant, familiarium agmina tamquam praedatorios globos post terga trahentes ne Sannione quidem, ut ait comicus, domi relicto. quos imitatae matronae complures opertis capitibus et basternis per latera civitatis cuncta discurrunt.

In his tractibus navigerum nusquam visitur flumen sed in locis plurimis aquae suapte natura calentes emergunt ad usus aptae multiplicium medelarum. verum has quoque regiones pari sorte Pompeius Iudaeis domitis et Hierosolymis captis in provinciae speciem delata iuris dictione formavit.

Mensarum enim voragines et varias voluptatum inlecebras, ne longius progrediar, praetermitto illuc transiturus quod quidam per ampla spatia urbis subversasque silices sine periculi metu properantes equos velut publicos signatis quod dicitur calceis agitant, familiarium agmina tamquam praedatorios globos post terga trahentes ne Sannione quidem, ut ait comicus, domi relicto. quos imitatae matronae complures opertis capitibus et basternis per latera civitatis cuncta discurrunt.

In his tractibus navigerum nusquam visitur flumen sed in locis plurimis aquae suapte natura calentes emergunt ad usus aptae multiplicium medelarum. verum has quoque regiones pari sorte Pompeius Iudaeis domitis et Hierosolymis captis in provinciae speciem delata iuris dictione formavit.
connexion avec l'esprit humain

Mensarum enim voragines et varias voluptatum inlecebras, ne longius progrediar, praetermitto illuc transiturus quod quidam per ampla spatia urbis subversasque silices sine periculi metu properantes equos velut publicos signatis quod dicitur calceis agitant, familiarium agmina tamquam praedatorios globos post terga trahentes ne Sannione quidem, ut ait comicus, domi relicto. quos imitatae matronae complures opertis capitibus et basternis per latera civitatis cuncta discurrunt.

In his tractibus navigerum nusquam visitur flumen sed in locis plurimis aquae suapte natura calentes emergunt ad usus aptae multiplicium medelarum. verum has quoque regiones pari sorte Pompeius Iudaeis domitis et Hierosolymis captis in provinciae speciem delata iuris dictione formavit.

Mensarum enim voragines et varias voluptatum inlecebras, ne longius progrediar, praetermitto illuc transiturus quod quidam per ampla spatia urbis subversasque silices sine periculi metu properantes equos velut publicos signatis quod dicitur calceis agitant, familiarium agmina tamquam praedatorios globos post terga trahentes ne Sannione quidem, ut ait comicus, domi relicto. quos imitatae matronae complures opertis capitibus et basternis per latera civitatis cuncta discurrunt.

In his tractibus navigerum nusquam visitur flumen sed in locis plurimis aquae suapte natura calentes emergunt ad usus aptae multiplicium medelarum. verum has quoque regiones pari sorte Pompeius Iudaeis domitis et Hierosolymis captis in provinciae speciem delata iuris dictione formavit.
Il était une fois

Mes parents ont vu le jour au beau milieu du mouvement hippie. Ils ont toujours été fans de cette époque où on voulait juste de la paix et de l'amour. C'était comme une pensée hors du temps, un monde parallèle, parce que l'humain n'est pas un être de paix et d'amour. Les children flower n'en pouvaient plus de la guerre, du sang, des armes chimiques. Ils n'en voulaient plus, de la société de consommation hypocrite, du capitalisme tyrannique. Alors ils ont créé leur propre monde. C'était un monde où l'apparence physique ne comptait plus, un monde spirituel, magique, bercé par les volutes indolentes de la marijuana, déformé par l'acide. C'était un monde de nouvelles expériences, de nouvelles libertés. On était chamane ou enfant de la nature, fleur ou monstre bizarre. On était emporté par la voix nouvelle de Janis Joplin, ou les solos orgasmiques de Jimi Hendrix. Mais les children flower ont fini par se faner, lentement. Le Voodoo Child est mort dans l'alcool, et le cœur du Lizard King a convulsé avant de s'éteindre. Mes parents n'ont que vu leur déchéance, encore habités par l'innocence infantile. Mais ils n'ont jamais oublié. Ils n'ont jamais oublié la magie ondulante de la décennie psychédélique, les cris rebelles des enfants de la paix et de l'amour.
Alors je suis né à San Francisco. C'est la ville traversée par les flux d'ethnies de tous horizons, la capitale des hippies, la liberté à corps perdu. On y sentira toujours les vents mystiques et rêveurs du Summer of Love.
Je suis né dans les tous derniers tissus des rêves de la contre-culture hippie, qui flottent encore dans la ville, sur les murs colorés de dessins étranges et puissants, dans les souvenirs des nostalgiques. Mes parents sont de ceux-là. Ils tenaient une petite boutique de souvenirs et d'objets venus de partout, ce genre de choses. Leur boutique était décorée de planches de bois vieilli et de tapisseries psychédéliques. Elle inspirait le calme, la tranquillité, on s'y sentait bien à peine passée l'entrée. Mon père était, tout comme sa boutique, calme, pacifique. Il avait souvent une étincelle nostalgique dans les yeux. Ma mère, elle, était plus active, quelqu'un qui voulait réaliser tous ses rêves. Ils ont beaucoup voyagé, avant ma naissance. Ils ont parcouru les États-Unis de long en large, du désert de Mojave jusqu'à la piste Stampede, de Los Angeles jusqu'à Detroit, avec leur bandes d'amis, rebelles et idéalistes, dans leur vieux van poussiéreux. Et ils se sont arrêtés à San Francisco, ont découvert avec admiration et nostalgie les house-boats de bois coloré, la diversité et la grande culture venues des quatre coins du monde. Alors ils sont restés, la tête pleine de merveilles.

J'ai ouvert les yeux en plein été 92, un sec et poussiéreux 3 juillet. 21 ans avant, jour pour jour, Jim Morrison mourait. C'était pour mes parents un écho au passé, une coïncidence aussi bizarre que terrifiante. Et l'étrange et nouvelle créature s'est glissée près de moi. Elle est née fennec, animal du désert. Elle avait l'odeur du soleil et de la roche. Ça s'est fait comme si ça s'était toujours passé comme ça. La créature mystique est restée, personne ne l'a chassée, personne n'est mort. Mes parents l'ont acceptée sans l'ombre d'un doute, ça s'est fait comme ça, comme ça devait se passer. Et moi je grandissais, et elle, elle changeait de forme autant de fois que j'ai changé qui j'étais, autant de fois que j'ai pensé m'être trouvé.

Je ne lui avais jamais donné de nom. C'était le double de ma conscience, simplement. Une présence qui m'accompagnait jour et nuit. Et elle me fascinait autant qu'elle m'effrayait. Elle était là pour me consoler, alors qu'elle était la cause de toutes mes crises. C'est à cause d'elle que j'ai toujours été exclu, enfant. Parce que les gosses sont cruels entre eux, ils sont fous, et leur innocence les empêche de se soucier du mal qu'ils font, parce que c'est naturel. Parce qu'on est aussi sensible qu'insensible. Des monstres fragiles. Et j'ai souffert. J'en ai tellement bouffé, putain. Parce qu'avant je ne voulais pas être tout seul et rejeté. Mes parents ont vite remarqué mes problèmes d'intégration. Je chialais presque tous les matins. L'école, c'était un supplice, une torture infâme et humiliante qu'on devait subir tous les jours, comme un tribut qui punissait ma différence. Et dire que des milliers d'autres enfants ont vécu ça, dans le secret, comme moi. Notre enfance n'était pas si tragique que ça. Ou alors elle l'était, mais ça devenait presque banal pour les gens comme moi. Alors on a commencé à voyager. On ne restait jamais trop longtemps au même endroit. J'aimais bien voyager, mais je n'étais qu'un gosse, et je crois que l'impression d'être apatride nous a plus perturbé que je ne le pensais, mon âme et moi.
Le voyage m'a fait connaître des cultures, des coutumes, des accents, des langues. J'ai toujours aimé apprendre des choses, et chaque expérience que je vivais, je la gravais dans ma mémoire. On a fait des villes comme Albuquerque ou Phoenix, et d'autres. J'avais pas le temps de m'enraciner ni de m'attacher à des endroits ou à des personnes, et je me sentais aussi bien que toujours un peu mélancolique. Vers mes 12 ou 13 ans, j'ai commencé à prendre l'habitude de coucher mes pensées sur le papier. J'avais plusieurs vieux carnets de cuir ou j'écrivais ce que je ressentais, ce que je voyais. Ils sentaient tous nos voyages, mes carnets. La poussière rouge du Colorado, les champs de blé dorés du Dakota, les résineux verts de l'Oregon, les gaz d'échappements des voitures de Los Angeles. Les voyages m'ont aussi fait prendre de l'autonomie. Je savais me débrouiller, j'apprenais à m'en sortir dans chaque situation. J'étais comme un caméléon. C'est à cette époque là d'ailleurs, je crois, que mon daemon avait cette forme-là.
UC

Qui tire les ficelles

Pseudo/Prénom : mojo / victoria
Âge : 17
Double Compte : que nenni
Activité sur le forum : je passe presque tous les jours, mais je serai présente environ 3j/7 pour rp héhé
Comment as-tu connu le forum ? ça fait un moment que je le connais, sans oser m'inscrire, mais avec boo (eleonore ravizken) on s'est lancées ¬¬ enfin bref tout ça pour dire que je m'en souviens plus ahah.
Un commentaire ? Un avis ? Une suggestion ? le design est magique =o
Et si je te demande le code du règlement ? oui j'ai été assidue Cool
  
MessageDim 19 Fév - 16:44
Groupe
avatar
Date d'inscription : 22/11/2012Nombre de messages : 3115Nombre de RP : 149Âge réel : 22Copyright : Air (C'EST MALI) (avatar) ; .TITANIUMWAY (signature) + Nora Roberts & Victor Hugo (citations)Avatar daëmon : Tatouage de phénix sur l'omoplate gauche. Un phénix qui s'enflamme.
Kayla P. LaneFire burns into me
It consumes me
Bienvenue !

Original le daemon :p

Bonne continuation pour la suite de ta fiche !
  
MessageDim 19 Fév - 17:06
Groupe
avatar
InvitéInvité
ahah merci
  
MessageDim 19 Fév - 17:24
Groupe
avatar
Date d'inscription : 18/05/2016Nombre de messages : 371Nombre de RP : 49Âge réel : 24Copyright : Aki' (me)Avatar daëmon : Berger Allemand
Ryan FarellWe can be HEROES
Just for one day
UNE CHAUVE-SOURIS ♥
Ces bestioles sont adorable, je suis en amour avec ton choix

Bon courage avec la suite de ta fiche et bienvenue sur LD! J'ai hâte d'en apprendre d'avantage sur ton petit barbu ♥
  
MessageDim 19 Fév - 17:37
Groupe
avatar
InvitéInvité
totalement d'accord avec toi
merci beaucoup
  
MessageDim 19 Fév - 18:48
Groupe
avatar
Date d'inscription : 07/10/2016Nombre de messages : 168Nombre de RP : 15Âge réel : 22Copyright : WILD HEART./Arya (pour Teddy)Avatar daëmon :
Stella HemingwayNothing will be the same...
Bienvenue c'est original de prendre une chauve-souris en daëmon je ne connais pas la célébrité, mais j'aime bien sa tête bon courage pour ta fiche
  
MessageDim 19 Fév - 19:00
Groupe
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017Nombre de messages : 87Nombre de RP : 12Âge réel : 19Copyright : oystermagAvatar daëmon :
Nollaig E. O'MalleyNothing will be the same...
Hello, bienvenue!!

Super ton daemon! C'est meugnon les chauves souris!! Et l'acteur de ton avatar me dis quelque chose...

En tous cas bon courage pour ta fiche!
  
MessageDim 19 Fév - 19:01
Groupe
avatar
Date d'inscription : 09/02/2017Nombre de messages : 38Nombre de RP : 12Âge réel : 17Copyright : (c) ColderAvatar daëmon : (c) Fran
W. Edwin de WinterI'm a cowbow but with a huge water gun
Bienvenue ici !

J'adore l'avatar que tu as choisi
  
MessageDim 19 Fév - 19:43
Groupe
avatar
InvitéInvité
merci beaucoup
alors en fait mon avatar, c'est le chanteur du groupe anglais the 1975
  
MessageLun 20 Fév - 13:03
Groupe
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010Nombre de messages : 6471Nombre de RP : 341Âge réel : 24Copyright : AryaAvatar daëmon : every colors in the air
Aaron Dwayne☷ ADMIN-BREIZH ☷
←☸ →
Tempest in a Bottle
Bienvenue sur le forum =D !

J'aime beaucoup la tête de ton avatar, il fait très poète névrosé, mais c'est certainement sa position fœtale qui parle Super idée la chauve-souris, il faudra juste préciser quelle espèce tu choisis, au cas où quelqu'un souhaiterait en prendre une autre tu vois =)

Bon courage pour la fin de ta fiche ! Le code est bon, je te valide déjà ça
  
Message
Groupe
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant