If you want to see the sunshine, you have to weather the storm

 
  
MessageJeu 2 Mar - 1:10
Groupe
avatar
Date d'inscription : 09/02/2017Nombre de messages : 20Nombre de RP : 3Âge réel : 17Copyright : (c) Hollow'GraphicsAvatar daëmon : "My philosophy is that worrying means you suffer twice."
W. Edwin de WinterI'm a cowbow but with a huge water gun
« Dis Edwin, tu reviens pas trop tard hein ? » Glissa-t-elle timidement pendant qu'il faisait ses lacets. « Ne t'inquiète pas, Lena va bien s'occuper de toi. » Fit-il rassurant en ébouriffant les boucles blondes de sa sœur. Son ours en peluche jeta un œil à la daemonienne et la prit dans ses bras, comme s'il était jaloux, son daemon félin passa entre les jambes de son humaine. « Et pas de bêtise d'accord ! Et surtout, je veux que ta peluche panda reste une peluche d'accord ? La dernière fois, Lena a bien failli faire une crise cardiaque. » La petite fille hocha la tête avec un sourire malicieux. Bien sûr que non, elle n'obéirait pas. Edwin trouvait fascinant le pouvoir qu'elle avait développé. En plus, elle était très jeune, ce qui renforçait la fascination du Canadien. En général, la petite fille l'utilisait sur ses jouets. Combien d'enfants auraient adoré que leurs peluches parlent ou prennent le thé avec ? Piper pouvait réellement les animer et leur donner un semblant de vie. Mais Edwin n'aimait pas trop son don, car il l'isolait des autres, la petite fille préférait s'inventer des amis. Le daemonien l'observa avec un sourire quelques instants courir dans le salon pour retourner à ses occupations d'enfants quand la porte sonna.

Il l'ouvrit. « Lena ! Entre. » La jeune fille lui fit un timide sourire accompagné d'un « bonjour » discret. Lena était la baby-sitter qui s'occupait le plus souvent de Piper, c'était la seule alternative qu'il avait trouvé, il avait la garde de sa sœur, mais son travail l'obligeait à s'absenter longtemps et parfois, il avait envie de sortir s'aérer les idées. Voilà pourquoi il avait fait appel à la fille des voisins. Celle-ci était douce et Piper l'adorait. Après avoir discuté quelques minutes avec la daemonienne, il sortit. Bien sûr, il s'inquiétait toujours pour sa sœur et ne pouvait s'empêcher de donner des informations de dernière minute à la volée alors qu'il savait très bien que Lena était habituée. Alors la jeune fille et son daemon mettait un temps fou avant de le convaincre de partir une bonne fois pour toute. Une fois dehors, il soupira et Eris se posa en faisant légèrement trembler le sol. Edwin l'imagina alors sourire. « Faut vraiment que tu arrêtes, Lena est quelqu'un de confiant ! » Edwin commença à marcher et Eris lui emboîta le pas. Il fallait qu'il s'adapte à la marche de son daemon qui était plutôt fait pour le milieu aérien et non, terrestre. « Oui, je sais, mais c'est dans ma nature ! » Dit-il en rajustant ses gants en cuir. « Au moins, tu vas te changer les idées. » Soupira-t-elle. « Même si je n'approuve pas du tout ! Qu'est-ce que tu lui trouves ? »

« Ah ! Ne commence pas, Finn est sympathique et malgré tous ses efforts pour te plaire y a vraiment rien pour te faire changer d'avis ? » Dit-il avec une pointe de colère. « Ce n'est pas ça, c'est juste que la carte de "je suis un humain qui veut comprendre parce que ma fille a un daemon", j'y crois moyen... » Edwin soupira une fois de plus, il ne comprenait pas son âme. Bien sûr qu'elle était la plupart du temps fiable, mais il connaissait bien Finn et c'était quelqu'un de très respectable en plus d'être un très bon ami pour lui. « Bon, tu comptes y aller à pied ? Ce n'est pas la porte à côté. » Edwin fit un non de la tête. Bien sûr qu'il n'irait pas là-bas à pied, mais il tenait à marcher un peu et trouver un endroit plus calme pour s'envoler. « Ici, c'est bien, et puis personne ne nous verra. » Le décollage fut brutal, la daemone tenait à prendre de l'altitude le plus vite possible. Edwin aurait tout aussi bien pu prendre sa voiture, mais cela aurait obligé Eris à le suivre par la voie des airs et tous les deux préféraient largement voler qu'être séparé pour si peu, même s'il arrivait de temps en temps qu'Edwin opte pour l'autre option pour ne pas trop se faire remarquer. « Tu comptes rester combien de temps ? » Fit-elle mentalement, il valait mieux discuter de cette façon, ça évitait d'avaler n'importe quoi en vol. « Je ne sais pas, il est de garde, je ne pense pas que je pourrais rester longtemps. »

C'était une habitude, Edwin venait parfois voir Finn quand il était de garde et inversement. Edwin avait rencontré Finn grâce à leurs métiers respectifs et avaient sympathisé par la suite. Il leur arrivait toujours de se retrouver sur les mêmes "affaires" et c'était par ailleurs une très bonne équipe. Les deux hommes avaient de nombreux points communs et la fille de Finn était adorable, Piper s'était pris d'affection pour elle, jouant le rôle de la grande sœur, ce qui plaisait beaucoup à Edwin, car elle passait du temps avec autre chose que ses jouets. Eris fonça droit en piqué vers le sol. Ils étaient arrivés au port de Perth Amboy. Elle s'arrêta brusquement à quelques mètres du sol, faisant résonner un bruit de tonnerre aux alentours. « Bravo, espérons que tu n'as réveillé personne. » Dit-il en posant pied à terre. Il s'étira légèrement et s'éloigna de son daemon après avoir caressé le bec de l'oiseau-tonnerre. Il espérait toutefois que Finn les avait entendu arriver. Edwin était un habitué en quelque sorte et il connaissait quasiment tout le monde au poste. La caserne et le poste travaillaient en étroite collaboration parfois donc il n'y avait aucun problème à ce qu'il puisse venir de temps en temps. Comme toujours, il y avait de la lumière, signifiant qu'il y avait du monde en train de travailler. Edwin savait que cela n'avait rien d'une partie de plaisir d'être de garde la nuit. Hors de question d'être fatigué ou autre chose, il faut être prêt à intervenir à tout moment.
  
MessageLun 6 Mar - 21:23
Groupe
avatar
Date d'inscription : 21/02/2017Nombre de messages : 51Nombre de RP : 11Âge réel : 24Copyright : by aki Avatar daëmon : ♥
Finnegan ReyesTake a SAD song
and make it BETTER
header
If you want to see the sunshine, you have to weather the storm
Finn Reyes & Erin Carmichael


▬ J’aime bien celle-là.

Un jeune homme d’à peine 20 ans pointe le petit écran numérique de l’appareil photo que tient Finnegan dans ses mains. Le photographe sourit et tourne l’appareil en direction de la jeune femme assise près de lui, environ du même âge que l’autre, afin que celle-ci puisse voir le cliché.

Il s’agit de la photo d’un groupe de huit personnes, dont six hommes et deux femmes, posant devant le poste des garde-côtes de Perth Amboy, un grand édifice blanc et usé par le vent marin, bâtit directement sur la plage et relié au grand quai de la marina. Tous abordent fièrement la veste marine au logo des garde-côtes de la ville et la majorité sourit à pleines dents alors que quelques autres font les imbéciles. La journée de la photo, le ciel était dégagé et le soleil brillait, faisant scintiller la mer derrière eux, soit tout le contraire de la météo du jour, couvert, froid et venteux avec avertissement de tempête.

▬ Ouai, pas mal. Oh! Tu as vu la tête de Reynolds, là-dessus? C’est parfait. Il ferait peur à un flétan avec sa gueule sérieuse de vieux loup de mer, c’est tellement lui. Vendu pour celle-là, Finn.

L’interpeller hoche la tête non sans laisser échapper un petit rire amusé.

▬ D’accord, mais c’est à vous que je réfère Reynolds s’il me demande pourquoi j’ai pris l’une des seules photos où il ne sourit pas.

Les deux autres éclatent de rire alors que Finn note le numéro de la photo sur un bout de papier pour la retrouver facilement une fois rentré chez lui. La séance de photo des garde-côtes qu’il a organisée pour ses collèges s’est déroulée deux jours plus tôt et depuis, il hésitait sur laquelle de ses dizaines de clichés à sélectionner pour faire imprimer en grand et l’afficher dans leur salle de contrôle. Alyssa et Keith viennent de l’aider à choisir. Il est heureux de constater que contrairement à Reynolds, le plus vieux et ancien membre de l’équipe, lui-même a plutôt fière allure sur la photo.

Ce soir, Finn est arrivé à l’avance au poste des garde-côtes de Perth Amboy. Il ne doit techniquement débuter que dans une heure, mais il aime à passer quelque temps avec les autres garde-côtes avant la longue nuit en solitaire qui l’attend. Certes, ce soir, Edwin a prévu de le rejoindre pour lui tenir compagnie, mais la force de l’habitude ainsi que son affection pour ses deux jeunes collègues l’ont tout de même poussé à ne pas changer ses habitudes. De toute façon, il n’a rien de mieux à faire seul chez lui, non?

L’heure file rapidement alors qu’ils continuent à discuter du projet de photo, des dernières nouvelles du poste et de leurs vies personnelles et bientôt, Alyssa et Keith se préparent à rentrer chez eux. Avant de partir, la jeune femme rappel à Finn que c’est elle qui est sur appel ce soir, si jamais il a besoin d’assistance ou s’il doit partir en mer et donc besoin que quelqu’un d’autre vienne tenir le poste en son absence. Il la remercie avant de leur souhaiter une bonne soirée à tous deux.

Se tenant dans le cadre de la porte ouverte, il les regarde s’éloigner. Leurs éclats de rire s’estompent complètement alors qu’ils disparaissent derrière la colline herbeuse cachant les places de stationnement donnant accès à la plage et la marina et un sourire amusé plane un moment sur ses lèvres. Il sait à quel point Keith craque pour la belle Alyssa et, bien qu’il lui ait promis de ne pas interférer, il espère de tout cœur que ces deux-là finiront par se rapprocher.

Retournant à l’intérieur, Finn caresse au passage la tête de Ringo qui dort sous la table de contrôle. Le vieux chien n’ouvre même pas les yeux et se contente de battre faiblement de la queue avant de pousser un soupir dans son sommeil. Plus calme et paresseux que cette boule de poil, ça n’existe pas.

En attendant son ami, Finn prépare une nouvelle tournée de café puis retourne à son appareil photo. Il fait une nouvelle fois défiler les clichés de lui et de ses collègues, cherchant dans les prises individuelles celles étant les plus réussies afin de les sélectionner pour son projet d’album souvenir, lorsqu’il arrive au bout de cette séance et tombe sur une photo de Jude. Sa fille, ses boucles rousses baignées de soleil, lui sourit à pleines dents en lui présentant un gros coquillage qu’elle a trouvé sur la plage.

Le sourire de l’anglais se fige en une sorte de mélange d’attendrissement et d’amertume. Elle lui manque. La fin de semaine dernière était censée être celle où Finn avait la garde de sa fille, néanmoins, une sortie spéciale au zoo avec sa garderie la retenue à New York. Les parents étaient invités, bien sûr, mais comme Robin y allait et lui avait spécifiquement demandé de s’abstenir, il était resté à Perth Amboy. La dernière chose dont il a besoin en ce moment est définitivement d’ajouter de l’huile sur le feu de sa relation avec son ex. Résultat néanmoins, il ne pourra voir Jude que dans deux semaines. Presque un mois entre deux visites. Bon sang qu’il déteste cet arrangement…

Un grand bruit à l’extérieur le fait sursauter. Il jette un rapide coup d’œil à l’heure, réalisant qu’il n’a pas vu le temps passé et qu’il doit sans doute s’agir d’Edwin venant d’arriver à dos d’Eris, puis se lève pour sortir sur le grand quai. De là, il aperçoit bel et bien la haute silhouette de l’oiseau tonner qui lui est depuis longtemps familière et lui fait signe de la main, à lui et l’humain qui l’accompagne.

Sa relation avec Edwin est particulière. D’un côté, l’homme est son plus proche ami en sol américain, et ce depuis bientôt trois ans. De l’autre, il y a la daemonne. Malgré tous ses efforts, Finn n’a jamais réussi gagner la confiance d’Eris, encore moins son affection. Leur tension pèse un peu sur sa relation avec Edwin mais il ne baisse pas les bras, en éternel optimiste, se disant qu’un jour, la daemonne n’aura pas le choix de réaliser que malgré sa nature humaine, il ne leur veut aucun mal.

Le port est désert à cette heure, aussi, lorsqu’Edwin est à portée de voix, Finn n’a pas à hausser la sienne très fort pour couvrir le bruit des vagues et se faire entendre.

▬ Hey! Heureux que vous soyez là. Venez-vous mettre à l’abri sous l’auvent, il ne devrait pas tarder à pleuvoir.

Eris étant d’une stature trop importante pour entrer directement dans le poste de commandement des garde-côtes, ils ont pris l’habitude de s’installer à l’extérieur, sous le grand quai à demi-couvert adjacent à la bâtisse. Finn tourne les talons pour retourner à l’intérieur, attrape la radio portable qui l’informera de tout appel de détresse éventuel, puis ressort à l’extérieur pour rejoindre son ami.





Finnegan Reyes ▬ Take a SAD song and make it BETTER.
© aki sur Lindwuën Daëmon


Page 1 sur 1