first impression ★ ragnar

 
  
MessageMar 18 Avr - 4:28
Groupe
avatar
Date d'inscription : 20/08/2016Nombre de messages : 111Nombre de RP : 30Âge réel : 26Copyright : Avatar ∞ finnou <3 Avatar daëmon :
Demelza FlyntNothing will be the same...




FIRST IMPRESSION

feat. RAGNAR & CLARKE | DEMELZA & SKY

« T’as l’air différente depuis quelques jours. Qu’est-ce qui se passe ? »

Demelza se retourne vivement vers son collègue alors que ce dernier lui offre un sourire mutin, le regard brillant d’une malice qu’il n’arbore pas souvent. La blonde fronce les sourcils, hausse les épaules et s’assure de prendre un air particulièrement indifférent avant de lui répondre.


« Différente ? Pourtant, rien n’a changé. »

Elle doit faire un effort surhumain pour ne pas répondre sèchement au fou de bassan qui lui envoie une pluie de taquineries mentales, fait mine de ne pas l’entendre et se concentre plutôt sur la voix de l’océanographe qui l’accompagne.

« Oui. Je ne saurais pas dire pourquoi, mais tu as l’air différente. Tu as les petits yeux qui pétillent. T’es amoureuse ? »

Demelza lève les yeux au ciel, se félicite pour ses nouveaux talents d’actrice – alors qu’elle s’avère complètement incapable de mentir d’ordinaire – alors qu’elle repousse une nouvelle fois les rires mentaux de son daemon. Sky s’amuse particulièrement de la situation, passe à quelques plumes de s’étouffer avec le poisson qu’il avait pêché un peu plus tôt et qu’il vient d’engloutir.

« Ne dis pas de bêtises. Tu sais bien que le seul garçon dont je suis amoureuse, c’est toi ! »

Elle le taquine, bien sûr, lui donne un léger coup d’épaule avant de lui offrir un sourire qui a le mérite d’apaiser sa curiosité et d’éviter l’interrogatoire en règle. Bien sûr, il n’y a absolument aucune ambiguïté entre eux – Dem’ le soupçonne même d’être homosexuel par moments – ce qui rend ses propos plutôt amusants, en vérité.

Elle en profite pour récupérer son sac, qu’elle glisse sur son épaule alors que Sky s’est éloigné pour voltiger au-dessus du port.

« Tu peux y aller. Je vais attendre ma mouette. »

Elle rigole alors qu’elle désigne d’un coup de menton l’oiseau qui plonge comme une fusée au sein de l’immensité océanique. Son collègue s’éloigne rapidement et Demelza parcourt distraitement le quai en réfléchissant à ce qu’il vient de lui dire. « Tu ne pourras pas cacher ta joie éternellement, tu sais. » lance Sky mentalement alors qu’il se pose à ses côtés, des tonnes de petites gouttelettes perlant sur ses plumes sans les pénétrer. « Je sais. » Si son collègue a vu juste, la jeune femme n’est pas encore prête à l’admettre, sans doute parce que Finn’ et elle ont décidé de prendre leur temps et de ne pas précipiter les choses. Elle sent de petits frissons lui parcourir l’échine à l’évocation du garde-côte et elle se dit qu’il doit déjà être rentré chez lui, à cette heure-là. Les bateaux ont presque tous rejoint le port désormais et les rayons du soleil ne sont plus qu’une fine lueur rosée à l’horizon.

Pourtant, ses pensées sont rapidement perturbées lorsqu’un bruit se fait entendre de l’autre côté du quai et la jeune femme fronce les sourcils avant de resserrer la lanière de son sac sur son épaule. Trois adolescents viennent de forcer la minuscule porte d’un navire et s’y engouffrent rapidement sans la remarquer. « Qu’est-ce qu’on fait ? » L’oiseau semble interloqué alors qu’il ouvre les ailes pour s’envoler avant de changer d’avis et de les refermer subitement. « Je vais appeler la police. » Demelza s’éloigne du quai et rejoint la rive avant de récupérer son téléphone dans son sac et de signaler le numéro de la police de Merkeley. Lorsqu’on affirme qu’ils sont en route, elle se mordille la lèvre, ne quitte plus les bateaux des yeux afin de ne pas les laisser s’échapper sans conséquences. Ils sont jeunes, mais ils doivent apprendre à respecter les affaires d’autrui, si bien qu’elle croise les bras jusqu’à ce que les policiers arrivent. Deux voitures, trois flics.

« Ils sont encore là. »

Elle demeure en retrait, encore un peu choquée à l’idée d’être tombée sur ce genre d’individus. L’équipe de Demelza ne laisse généralement pas grand chose au sein de leur navire de recherche, mais certains équipements perfectionnés qu’ils possèdent valent quelques milliers de dollars et ne sont jamais déplacés, faute d’espace. Qu’auraient-ils bien pu voler d’autre si Sky et elle étaient passés devant eux sans les voir ? Le système de navigation GPS ? Celui qui leur permet de connaître en temps réel l’emplacement des animaux qui possèdent une micro-puce ? Ouch. Ce genre d’appareils coûte un bras – peut-être même deux – et Demelza se considère chanceuse de posséder des sens aussi développés.

Elle frissonne un peu dans la nuit étoilée qui débute déjà alors qu’elle n’avait pas prévu de terminer l’expédition aussi tard, ce jour-là. Elle attend qu’ils reviennent, le fou de bassan non loin d’elle, lorsqu’un policier vient à sa rencontre. La jeune femme le détaille rapidement, hausse un sourcil surpris alors qu'elle incline légèrement la tête de côté.

« Je ne vous ai jamais vu ici. Je m'appelle Demelza, au fait. Et voici Sky. »

Sky se ferait bien un face palm mental si seulement il avait des mains, se demande pourquoi Demelza doit toujours engager la discussion avec les gens et ce, même si le moment s'avère particulièrement mal choisi. D'ordinaire plutôt curieux, le fou de bassan s'intéresse toutefois à la réponse du policier et le salue rapidement avant de s'intéresser plutôt au daemon de ce dernier.

« Merci d'être venus aussi rapidement. »

Elle ajoute ces quelques mots avec un sourire, franchement soulagée de voir que tout semble rentrer dans l'ordre. Le port, c'est un peu comme sa seconde maison : elle déteste qu'on l'abîme ou qu'on le pille sans remord.

(c) aki' (Kyllian) sur Lindwuën Daëmon

  
MessageVen 21 Avr - 20:58
Groupe
avatar
Date d'inscription : 21/02/2017Nombre de messages : 13Nombre de RP : 1Âge réel : 20Copyright : heavydirtysoulAvatar daëmon : Aigle Royal
Ragnar AkerfeldtNothing will be the same...
FIRST IMPRESSION

Ragnar Akerfeldt
Demelza Flynt







Les premiers jours à Merkeley n’étaient pas évidents pour Ragnar. En quelques semaines, il était passé du poste de commissaire de police d’un petit quartier de Stockholm à Shérif d’une ville des Etats Unis, qui plus est, composé majoritairement de daemoniens. Il fallait qu’il dirige une équipe qu’il ne connaissait pas encore bien dans une ville qu’il ne connaissait pas bien non plus.

Ses journées commençaient avant 7h du matin et finissaient bien après 23h. Il n’avait pas eu encore le temps de profiter pleinement de la ville et de tout ce qu’elle pouvait proposer comme activités. Son footing habituel avait été remplacé par les formalités administratives à remplir après chaque intervention.

« Ça va Shérif ? »


Ragnar sursauta, il était tellement concentré sur son compte rendu qu’il n’avait pas vu la personne qui le regardait depuis la porte ouverte de son bureau. C’était Sophia, son bras droit. Derrière son grand sourire et ses longs cheveux châtains se trouvait une jeune femme de caractère qui à plusieurs reprises, avait été décoré pour ses services rendus à la ville. Ragnar avait su dès le premier regard qu’il pouvait avoir confiance en elle. Sophia était habillé en civil, elle devait avoir fini son service et disait en revoir à tout le monde.

« La paperasse habituelle me fatigue, je passe plus de temps là-dessus que sur les interventions, c’est incroyable…. Ne t’en fais pas pour moi, passe une bonne soirée »

Après sa phrase, le shérif se replongea immédiatement dans ses papiers, il n’avait pas envie de perdre du temps. À peine était-il replongé dans son travail qu’il entendit quelque chose taper contre la fenêtre de son bureau. C’était Clarke, qui attendait qu’il lui ouvre. « Dépêche-toi de m’ouvrir, il commence à faire froid dehors ». Ragnar soupira. « On n’a pas tous la chance de passer ses journées à l’air libre en train de scruter l’horizon ». L’animal voulu répondre mais fut coupé par la sonnerie du téléphone du bureau. Le shérif fut informé d’une infraction aux quais. Des individus avaient pénétré un bateau.

C’était enfin l’occasion pour faire bouger le policier, il avait passé sa journée au bureau, c’était enfin l’occasion de sortir. Il ne prit même pas le temps de se changer, il attrapa son bomber et dégringola les escaliers du commissariat. Habituellement, un policier porte une chemise bleue marine avec une radio accrochée sur le haut du torse et son insigne. Quand il fait froid, il a une veste en cuir ou un bomber en plus. Quant au shérif, quand il n’est pas en intervention, il s’habille d’une chemise blanche avec une cravate bleue marine. Comme il commençait à faire froid, Ragnar avait pris son bomber bleu marine, sur lequel on pouvait retrouver son nom, son insigne, les emblèmes des Etats Unis et de la ville sur les manches ainsi qu’une inscription « Police de Merkeley » écrit dans le dos.

Arrivé au rez-de-chaussée du commissariat, le shérif pris deux hommes avec lui pour aller intervenir sur les lieux. Les deux hommes embarquèrent à bord d’une voiture de patrouille. Quant à Ragnar, il avait son propre véhicule d’intervention, un incroyable SUV Ford noir et blanc nommé « Interceptor ». Bien différent de la voiture de fonction qu’il avait eu en Suède.

Pendant le trajet jusqu’aux quais, Ragnar, qui se considérait encore comme un étranger dans cette ville, pris le temps d’admirer la tombée de la nuit. La ville grouillait d’individus vacant à leurs occupations. « C’est quand même bien de vivre dans une ville où on peut vivre en paix » s’émerveilla Clarke qui volait tranquillement au-dessus des immeubles, tout en suivant le convoi de policiers.

La patrouille finit par arriver aux bords des quais. C’était calme à première vue. Après s’être garé et sorti des véhicules. Les trois hommes se dirigèrent vers l’emplacement du bateau qui avait été indiqué à la centrale. Une jeune femme se tenait debout un peu plus loin tout en les regardant s’avancer vers le bateau qui avait été pénétré. Hormis elle, les quais étaient déserts. Le bateau dont la porte était ouverte était un magnifique voilier. Les voleurs pensaient surement trouver des objets de valeur à l’intérieur au vu du prix de ce type de bateau.

Les trois policiers s’approchèrent de la porte du bateau tout en prenant leurs armes de poings. Chacun à leur tour, ils pénétrèrent à l’intérieur de l’habitacle. Ils découvrirent trois adolescents en train de voler tout ce qu’ils pouvaient trouver : le matériel informatique, les bouteilles d’alcools, la décoration… Ce ne fut pas difficile de les arrêter, les adolescents furent tétanisés en voyant les forces de l’ordre. Il ne restait plus qu’à les menotter et les ramener au commissariat pour une garde à vue.

En sortant du bateau, Ragnar aperçu une nouvelle fois la jeune femme qu’il avait vue en arrivant sur les lieux. Il décida de laisser ses hommes embarquer les cambrioleurs jusqu’au commissariat pour aller à la rencontre de cette personne, qui était sans doute celle qui avait signalé les faits. Avant même d’avoir pu totalement rejoindre la personne et la remercier pour son appel, elle prit la parole en lui demandant qui il était. Cela le pris au dépourvu, il trouvait la question assez inattendu. [/left]

« Je suis Ragnar Akerfeldt le nouveau shérif de Merkeley. Je pense que c’est vous qui avez contacté la police pour avoir dénoncé ce cambriolage. Je vous remercie d’avoir fait votre travail de citoyenne ! »

Clarke ne put s’empêcher de vouloir impressionner l’interlocutrice du shérif en se posant sur son épaule droite. Son daemonien portait des épaulettes renforcées en dessous de sa chemise pour permettre à l’aigle de se poser sur son épaule, sans lui charcuter la peau avec ses griffes. Clarke aimait pouvoir scruter les personnes et deviner les caractères. Elle se demandait qui elle avait devant elle.

(c) Yogi pour Epicode
Page 1 sur 1