Aller à la page : Précédent  1, 2
 

Let's start something new # Nollaig

 
  
MessageDim 24 Sep - 3:26
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1728Nombre de RP : 174Âge réel : 23Copyright : ShiyaAvatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow
« Eumh ... je crois qu'ils ont une nouvelle expo au musée sur l'art durant l'Antiquité, à moins que ce soit le mois prochain ... il faudrait que je me renseigne. Sinon, il y a régulièrement de nouveaux tracts qui sont déposés au rez-de-chaussée ou au foyer commun, on peut y trouver des trucs sympas. Vous aimez l'histoire ? » Voilà bien un sujet qui attire Liberty, l'histoire avec un grand h, elle trouve ça intéressant d'apprendre sur le passé, l'évolution des diverses cultures, l'histoire est sanglante mais intéressante et Liberty ne rate pas une occasion pour aller à des expositions. Canaö est bien obligé de suivre le mouvement, il n'est pas aussi captivé qu'elle, lui, c'est plus ce qui est coloré tout ça, qui l'attire. Il peut trouver un vase joli, mais ne comprendra pas l'ampleur et l'intérêt historique que l'on peut lui trouver. La belle à la chevelure colorée fait partie de ces personnes qui sont capables de passer des heures dans un musée sans s'ennuyer, au grand dam de son daëmon ! La question bien sûr s'adresse aux deux nouveaux venus, un moyen d'apprendre à faire leur connaissance. Qui sait, peut-être qu'ils se trouveront des points communs et qu'ils pourront se faire quelques sorties ensemble ?! Ce n'est pas parce que les deux daëmoniennes ne sont pas dans la même filière qu'elles ne peuvent pas de mêmes centres d'intérêt.

En ce qui concerne le sujet de la douche, cela ne semble pas poser un problème particulier à la Finlandaise au vu de la réponse que lui donne Nollaig. Liberty préfère se doucher le soir, c'est agréable d'aller au lit en étant propre, évacuer la poussière et la sueur que l'on a pu avoir durant la journée, mais il ne faut pas oublier que la miss Seagard est une adepte du jogging matinal ce qui fait qu'elle transpire. Donc, tout comme Nollaig, elle est polyvalente. Il lui arrive de se doucher rapidement le matin après avoir couru avant de partir en cours, pendant que Canaö finit de petit-déjeuner, mais généralement elle le fait le soir. Il n'y aura donc pas d'embouteillages normalement dans la salle de bain. L'envie de ne pas gâcher l'eau de la part de la nouvelle colocataire est louable et Liberty est tout à fait d'accord avec elle, mais rien ne vaut une bonne douche bien chaude ! « Oui, c'est une cabine de douche, mais elle n'est pas trop exiguë alors, on s'y sent plus à l'aise. » le nombre de douches trop petites où l'on fait une crise de claustrophobie alors qu'on n'est même pas claustrophobe ! Heureusement, la leur est de taille correcte. « Nous courrons le matin, alors il m'arrive de prendre une douche vite fait avant de filer en cours. Mais la plupart du temps, je la prends le soir. Donc, on ne devrait pas avoir à de problème sur ce point. » L'époque de la salle de bain avec baignoire lui manque, mais c'est un sacrifice qu'elle était prête à faire pour garder son indépendance. De toute façon, Helena n'aurait probablement pas été d'accord de l'accueillir de nouveau dans ce qui était censé être leur maison.

Elle hoche la tête positivement lorsque Nollaig lui dit qu'elle va défaire ses affaires pendant qu'ils finissent de déjeuner. Une fois que le duo a quitté la pièce le regard de Liberty glisse vers sa peluche rousse qui est toujours très intéressée par son assiette. Lui qui est si bavard d'habitude elle n'est pas étonnée de son attitude, il suit facilement ce que lui dicte son estomac et c'est la priorité à la nourriture lorsqu'il a faim. Elle sait qu'il parle plus une fois le repas fini, qu'il fera preuve de plus de curiosité envers les arrivants. Elle sait aussi qu'il voudra sympathiser avec l'autre daëmon dans l'objectif de peut-être s'en faire un ami. C'est comme ça avec Canaö, il veut être ami avec tout le monde, même avec ceux qui n'aiment pas trop discuter. Qui sait, peut-être n'a-t-il pas abandonner l'idée de devenir copain avec Saphira ? Peu de chances en connaissant l'animal. Le panda roux insupporte le jaguar et Canaö sait faire preuve de répartie lorsque celle-ci se montre désagréable – agressive – envers lui. De toute façon, Saphira n'aime personne à part elle-même, et peut-être bien Erwan. Liberty ressert son âme quand son assiette est vide puis fait de même avec la sienne. Elle guette les bruits provenant de la chambre qu'ont choisie Nollaig et Tomas, cherchant à savoir s'ils vont bientôt revenir. Elle est contente, le premier contact se passe bien jusqu'à présent. Elle boit une gorgée avant de finir son plat, elle apporte sa serviette à ses lèvres pour les essuyer avant que ses doigts passent dans le pelage du petit panda. Elle vide son verre puis se lève, mettant à tremper son assiette, elle se retourne pour voir où en est Canaö. Bientôt fini, un sourire apparaît sur son visage. Bien, ils ne feront pas trop attendre la jeune femme.

En parlant d'elle, voilà qu'elle et son daëmon reviennent « Canaö fini, je fais la vaisselle puis on pourra y aller. J'ai déjà une liste de faite, pas grand-chose d'extravaguant, tu souhaites voir s'il y a des choses à rajouter ou on verra au supermarché ? » Liberty est prévoyante, elle note toujours sa liste deux fois, une fois sur papier et l'autre sur le portable. Comme ça, si elle la perd, elle pourra la retrouver sur son téléphone. Jusqu'à présent, elle accrochait ce genre de choses sur le frigo pour être sûr de ne pas la perdre et de pouvoir rajouter facilement des éléments dessus. Et comme elle s'y attendait, quand Canaö a fini de manger et de s'essuyer, il se met tout de suite à s'adresser aux nouveaux « Vous venez d'arriver à Merkeley ? Vous venez d'où ? Nous, on vient de Finlande ! Vous avez déjà visité la Finlande ? » un sourire s'étale sur les lèvres de la Finlandaise en l'entendant, elle se détourne d'eux, s'attelant à faire la rapide vaisselle. Le récipient de ce qu'elle a cuisiné pourra attendre à l'extérieur le temps qu'ils aillent faire les courses, il est couvert donc aucune bestiole ne viendra poser ses pattes dessus et il pourra ainsi refroidir. Elle le rangera au frigo une fois revenu.
  
MessageJeu 12 Oct - 19:13
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017Nombre de messages : 234Nombre de RP : 38Âge réel : 20Copyright : FolkrAvatar daëmon :
Nollaig E. O'MalleyNothing will be the same...
Nollaig repense un instant à ce que lui a dit Liberty alors qu'ils quittent la chambre. Comme elle l'a dit, elle aime l'histoire. Du moins ce qu'elle en connaît. Ses souvenirs des cours d'histoire sont flous dans son esprit. Mais durant son errance elle se souvient du vieil homme avec qui elle a partagé pour quelques nuits un abri. Un ancien professeur, et un grand lecteur. Il était intarissable sur ce sujet. Pendant leur nuit sans sommeil il ne cessait de lui raconté des faits, passant d'une époque à une autre sans transition. C'était autant des choses transmis à l'école que d'autres bien moins connus. Il avait emmagasiné tous cela à renfort de livres, expositions et documentaires. Tous était important selon lui. Ce qui n'est pas totalement faux. Mais la jeune irlandaise sait que cela n’intéresse pas Tomas. Il y a tellement de faits, d'erreurs qui se répètent qu'il trouve cela inintéressant. Et puis, c'est le présent qui compte pour lui. Rien de plus que son âme et leur quotidien. Donc oui elle jettera sûrement un coup d’œil à ces tracs mais ils se mettront d'accord sur quoi voir. Elle n'aime pas forcer le grand lévrier à faire des choses qu'il n'apprécie pas. Même pour de simples expo'. Mais bon pour accompagner de temps en temps sa colocataire, il pourra faire un effort.

-Alors tu crois qu'on tentera de me laver dans la cabine ?
-On peut. Et puis si il le faut je peux essayer de trouver un bac ou des vieux linges dans un truc de récup'. Mais hors de question que tu te lave qu'en été.


Tomas secoue avec dépit sa tête. Il n'est pas trop porté sur son apparence. Il sait que ne pas se laver pendant quelques jours n'est pas insurmontable, tous animal qu'il est. Après tous, dans la rue il atteint un stade assez haut de non hygiène, préférant que ce soit Edi' qui se lave plutôt que lui. Et puis il sait que Nollaig s'occupe de le brosser ou de le laver, planifiant tous ceci avec soin.

-Je te fais confiance pour trouver une solution.

Cela fait étrange de devoir mettre en place de nouvelles habitudes, et avec quelqu'un d'autre. Mais cela lui plaît malgré tous. Après tous elle apprécie de voir de nouvelles têtes, malgré sa réserve et prendre une réelle indépendance dans des bonnes conditions fait du bien. Son futur est plus sur.

-On ira voir Rafi ce soir ?

Étonnée la jeune femme baisse les yeux vers son daemon. Puis un air tendre vient se peindre sur son visage alors qu'ils atteignent la cuisine. Il s'est réellement attaché à ce vieille homme, malgré sa nature humaine et ses aprioris
sur les gens en général.

-Bien sur. Je lui donnerai un coup de main et on lui racontera notre rentrée. Il va être content.

La voix de Liberty la tire de sa discussion silencieuse. L'irlandaise lui fait un vague geste de la main pour lui dire de prendre son temps avant de répondre :

-Tu veux un coup de main ? Pour essuyer peut être ? Je veux bien y jeter un coup d'oeil. C'est celle-ci ?

Elle avait aperçu le papier épinglé à la porte du frigo. En quelques pas elle s'en approche et la lit silencieusement. Ce qu'il y a de marqué lui semble correcte. Bon il faudra qu'elle prenne des produits de cosmétiques, et peut être quelques gourmandises..

- Des fruits aussi.. Tu fera du poisson pour fêter notre arrivé ?

Nollaig prend note des paroles de Tomas, puis tourne la tête vers le daemon toujours à table, l'assiette vide. Ses questions passent les une après les autres, sans pause. Elle ressent déjà l’exaspération de Tomas. Il semblerai qu'il soit condamné à être avec un bavard. Avec un sourire, elle s'approche du panda roux et lui répond :

-Nous sommes arrivés il y a un peu près un an. Et nous sommes originaire de Irlande. Et non, je n'ai pas trop eu l'occasion de voyager ces derniers temps. Mais il paraît que c'est joli, non ? Dis moi qu'est-ce que tu aime bien faire ?

Attendant la réponse du daemon, Nollaig commence à rassembler ses affaires. Son porte feuille élimé, et sa blague à tabac et son trousseau de clef trouve leur place au fond d'une de ses poches de veste tandis qu'elle glisse son briquet rose bonbon dans la poche arrière de son jean. Une vieille habitude dont elle ne se détache pas. Elle ne sait pas si elle va avoir envi de fumer, l'avoir sur soi est une sorte de besoin. Son humeur peut changer rapidement... Prête, elle attend encore quelques instants avant de demander :

-On y va ?
  
MessageLun 16 Oct - 21:53
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1728Nombre de RP : 174Âge réel : 23Copyright : ShiyaAvatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow
« Non, c'est bon, merci. Ça séchera pendant que nous serons à l'extérieur. Oui, c'est bien ce papier. » pendant que Liberty se concentre sur la vaisselle, s'est Canaö qui tient la discussion. On peut toujours compter sur lui pour avoir de l’intérêt envers ses interlocuteurs et avoir plein de questions à leur poser. Curieux de nature, il est toujours content d'apprendre à connaître de nouvelles personnes et de potentiellement se faire de nouveaux amis. Oh ! Il aimerait tellement que le nouveau daëmon devienne son ami ! Ils pourraient passer du temps ensemble. Même si Canaö est très enfantin, ce qui peut agacer certaines personnes, il peut parler de sujets plus adultes, plus durs, plus réalistes. Pendant les élections américaines il a bien eu quelques conversations avec Liberty à ce sujet. La Finlandaise avait une meilleure compréhension que lui et il a ressenti la même inquiétude quand le nouveau président a été élu. Il s'est insurgé plus d'une fois en apprenant que l'ont maltraité des peuples au point d'en faire un génocide. Quand Canaö apprenait en même temps que sa daëmonienne lorsqu'ils étaient plus jeunes, il a eu l'occasion d'apprendre l'histoire du monde et il a cette impression que c'est une répétition constante, ce qu'il fait qu'il s'inquiète en ce qui concerne les daëmoniens et les daëmons qui se font malmener dans certains pays. Lui qui croyait que tout c'était arrangé, qu'on les toléraient mieux, il est tombé de haut en apprenant la situation dans certaines contrées de la planète. Il est bien content d'habiter aux États-Unis même si la tolérance n'est pas par tous et il sait que si ça dégénère un jour – ce qu'il ne souhaite pas du tout ! – ils pourront retourner se réfugier dans leur patrie qui fait partie des pays les plus accueillants pour les daëmoniens et leurs âmes.

Il est content qu'elle lui réponde et même qu'elle daigne s'intéresser à lui, il n'en demandait pas tant. L’Irlande, joli pays qu'il aimerait bien visiter un jour. Il sait que la propriétaire – et son daëmon – du salon de thé le Butterfly est irlandaise. « C'est super joli la Finlande ! J'ai entendu beaucoup de bien sur les paysages irlandais ! Peut-être qu'un jour on ira ! » par contre, la question qu'elle lui a posée lui semble bien complexe à répondre tellement la réponse est simple. Qu'est-ce qu'il aime faire ? Beaucoup de choses. Des activités banales. Des loisirs qu'il apprécie énormément, car lorsque le panda roux aime quelque chose, généralement ce n'est pas qu'un peu. Il prend donc plusieurs secondes pour réfléchir avant de reprendre la parole « Euh … je ne sais pas trop … j'aime bien regarder des dessins animés … sortir, m'amuser, écouter de la musique … dormir … le guacamole, j'aime bien manger … c'est pas grand-chose et c'est plutôt banal au fond … et vous, deux qu'est-ce ce que vous aimez faire ? » aimer le guacamole est un qualificatif plutôt faible quand on sait que c'est l'un des mets favoris du panda roux. Nourriture inhabituelle pour un membre de son espèce mais que lui adore et tolère très bien. Il aime aussi manger, hormis les anorexiques, qui n'aiment pas manger ?

Une fois la vaisselle faites, Liberty enfile une veste, range les affaires utiles à l'intérieure de poches, mets sa paire de chaussures et attrape le sac à dos qu'elle utilise pour les courses. C'est bien plus pratique pour faire le trajet, ça l'encombre moins et le risque que le sac craque est moindre par rapport à ceux que donnent les supermarchés. Elle adresse un sourire à la jeune femme alors que Canaö saute de sa chaise pour s'approcher de la porte d'entrée que la bio-kinésiste ouvre « Allons-y ! » il ne leur faut pas beaucoup de temps pour sortir du bâtiment, c'est Liberty qui guide le quatuor, mains dans les poches, observant Canaö qui trottine devant eux « Alors, tu as des envies de choses à rajouter dans la liste ? » la question de qui payera, ou plutôt, comment elles payeront les courses ne se posent pas encore, elles ne sont pas encore arrivées au supermarché. Heureusement qu'il fait beau sans pour autant faire très chaud aujourd'hui, s'il avait plu sa motivation pour sortir se ravitailler en aurait prit un coup. La pluie c'est bien, mais que lorsque l'on est à l'intérieur. Si elle n'était pas sortie ça n'aurait pas fait grand-chose pour le prochain repas vu qu'il reste du plat du déjeuner, mais ils auraient du se lever le lendemain matin pour aller faire les courses s'ils voulaient avoir quelque chose à manger à midi – dernière option commander, mais à repousser éternellement les courses on fini par ne pas les faire ou les faire dans l'urgence ou au moment où il n'y a plus rien dans les rayons – et elle-même aurait eu du mal à se lever de son lit. Aller faire les courses le matin n'est pas quelque chose qu'elle aime particulièrement faire. Heureusement, aux États-Unis beaucoup de grandes surfaces sont ouvertes le dimanche et tard le soir.
  
MessageMar 24 Oct - 18:22
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017Nombre de messages : 234Nombre de RP : 38Âge réel : 20Copyright : FolkrAvatar daëmon :
Nollaig E. O'MalleyNothing will be the same...
Avec amusement elle observe le daemon réfléchir avec application
Un peu plus et de la fumée sortira de ses oreilles
Tomas stop.

Mais cela ne suffit pas à chasser le sourire moqueur des babines du canidé. Dans un soupir, Nollaig préfère cesser d'y prêter attention. Sinon il va se sentir important. Même si cela fait seulement quelques minutes qu'elle échange avec Canaö, cela suffit pour qu'elle le trouve attachant. Un peu comme un enfant. A coté d'elle, Tomas se moque gentiment de son humaine. On verra bien au bout d'une semaine si elle le supportera autant. Il a le flair pour reconnaître les bavards..
Il ne faut pas longtemps à la jeune femme pour qu'elle réponde:

-La musique, dessiner, sculpter, courir et cuisiner. Tomas?

Elle sait très bien que Tomas comptait ne pas répondre. Mais elle attire l'attention sur lui, une petite vengeance dû à sa moquerie précédente. Ou peut être qu'elle aime trop le taquiner? Mais bien sur monsieur fait comme si il n'avait rien entendu, alors elle le pousse légèrement du pied. En réponse, il lui offre un regard glacial, qui ne la touche pas plus que ça. Trop l'habitude. Finalement le lévrier se tourne vers Canaö, grogne quelques chose avant de river son regard sur le vide.

-Lire.

Nollaig sait qu'ils en tireront rien de plus. Bien sur qu'il aime une multitude d'autres choses mais il n'en dira rien. Pour elle, lui faire desserrer la gueule lors d'une première rencontre avec des étrangers est une belle victoire. Et puis elle y pense, mais le terme lire utilisé n'est pas réellement vrai. Tomas a rarement la patience de se battre avec les pages pour pouvoir lire un livre. Mais il adore s'installer et écouter son âme lire son livre du moment. C'est peut être le seul moyen de la faire plonger dans le sommeil avant qu'Edi' soit endormie.

Quand Liberty fini de se préparer, tous se dirige vers la sortie. Tomas prend soin grand soin de se placer le plus loin possible du petit panda roux. Non il n'a aucune envie de blablater, et puis ainsi il peut surveiller les arrières d'Edi.
Le début du trajet se déroule tranquillement. Canaö trottine à l'avant, tandis qu'à quelques pas de lui les filles marchent côte à côte alors que Tomas a gardé sa place à l'arrière. Gardant un œil sur ce qui l'entoure, la jeune irlandaise répond:

-J'aurai besoin de deux ou trois trucs pour la toilette. Si je craque, quelques bricoles à grignoter et monsieur grognon a émis le souhait de manger du poisson. Je ne sais si vous aimer ça. Si c'est le cas j'en prendrai pour vous aussi. Un sourire mélancolique vient étirer ses lèvres. Le poisson est la spécialité de mon grand père. Je connais quelques bonnes recettes grâce à lui. Ah, et enfin des fruits. Tomas en est friand.

Biscuits, bonbons voici bien des choses qu'elle a redécouvert avec plaisir. Depuis qu'elle a commencé la Fac, c'est devenu un rituel d'en avoir pendant qu'elle travaille. Tiens cela lui fait penser à quelque chose d'autre.

-On a une machine à café?

La café, seule chose qui l'empêche d'être totalement insociable le matin, surtout les matins de nuits difficiles. Pour elle les cafés solubles sont à proscrire: pas assez fort, pas assez bon. Non la meilleur chose est un café bien noir.

  
MessageVen 3 Nov - 19:20
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1728Nombre de RP : 174Âge réel : 23Copyright : ShiyaAvatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow
Pas très bavard ce daëmon, son humaine semble plus ouverte que lui. Bah ! Ce n'est pas bien grave, il l'aidera à s'ouvrir un peu plus. Canaö ne réalise pas toujours qu’être bavard peut en déranger plus d'un. Parler c'est sympa pourtant et il a des difficultés à comprendre pourquoi certains n'apprécient pas de parler, on ne parle pas là de la timidité, mais des autres. Ceux qui sont avares de mots – et n'apprécient pas au passage ceux qui aiment parler – n'en voient pas forcément l’intérêt. Eux, le panda roux ne les comprend pas. Il oriente alors son attention vers la jeune femme qui semble plus ouverte à la discussion que son âme. Elle a des points communs avec sa Liberty, trouve-t-il. La musique est quelque chose qu'il apprécie tout autant que sa daëmonienne, même s'ils n'ont pas les mêmes goûts musicaux. Cuisiner, est quelque chose qu'apprécie Liberty. Ce n'est pas quelque chose qu'elle fait souvent, mais il sait qu'elle aime ça, et la plupart du temps c'est une réussite. Courir, le sport en général, c'est bien une activité dont est friande la Finlandaise. Au grand dam de son daëmon qui a toujours un peu de mal au démarrage. Et dire qu'en plus du footing matinal, Liberty aimerait faire une autre activité sportive régulière. Elle ne sait pas encore quoi, mais elle l'envisage sérieusement. Et en plus, elle va probablement changer de filière une fois qu'elle aura fini celle-là pour aller dans une autre, toujours scientifique. Les études ne sont pas prêtes d’être finies pour eux ! Liberty écoute d'une oreille ce qu'ils se disent, captant que Nollaig apprécie de courir, la miss Seagard tourne un peu la tête « Tu cours souvent ? On pourrait courir de temps en temps ensemble, si ça te dit. »

Canaö ne prête pas attention au comportement du chien, trottinant joyeusement devant le petit groupe. Liberty et son daëmon savent très bien ce que c'est de craquer régulièrement pour des gourmandises, la jeune femme fait partie de ces personnes qui prennent peu de poids quand ils mangent, même si ça doit être un minimum dû au fait qu'elle s'entretienne via le sport. Elle-même a toujours des bonbons dans son sac de cours pour pouvoir en profiter quand elle étudie. Elle veille tout de même à ce que le panda roux n'en mange pas trop. Comme elle veille aussi à la dentition de l'animal, car elle serait bien embêtée s'il avait des caries, ne connaissant aucun dentiste pour animaux et ayant le don de pouvoir toucher un daëmon sans provoquer de douleur. En plus de ça, contrairement à sa daëmonienne, Canaö est affecté par ce qu'il mange et il a quelques petits kilos en trop, même si ça ne se voit pas vraiment et qu'il ne ressent aucune gêne. « Nous n'en mangeons pas souvent, nous préférons la viande qu'aux poissons. » surtout lorsqu'on sait que d'ici 2040, il n'y aura plus de poissons dans les océans. Mais ça n’empêche pas les deux Finlandais d'en manger de temps en temps « Mais nous serions ravis que tu nous fasses découvrir les recettes de ton grand-père. Nous avons toujours quelques fruits à l'appartement, lesquels préférez-vous ? »

Le café n'est clairement pas une boisson qu'apprécie Liberty, elle aime le goût que l'on peut retrouver dans les pâtisseries telles que les éclairs et les religieuses, mais la boisson a un goût trop âcre, trop amer pour que la jeune femme en boive, même en rajoutant une tonne de sucre. « Non, nous n'avons pas de machine à café. Nous sommes plus thé et jus de fruits, mais nous aimons les pâtisseries avec ce goût. Tu souhaites en acheter une ? » Liberty trouve aussi que l'odeur n'est pas agréable, mais elle sait faire avec, au pire, elle aéra. Par contre, si sa colocataire souhaite en acquérir une, ça sera à ses propres frais vu que la bio-kinésiste n'en a aucune utilité. Café plus cigarettes, voilà un combo que la jeune femme n'aime pas et ne pratiquera jamais, mais elle ne va pas juger la jeune femme, chacun ses goûts et sa façon de vivre. En tout cas, elle est contente que le premier contact se passe bien et de voir qu'elle a quelques points communs avec la nouvelle colocataire. La Finlandaise est quelqu'un qui sait s'adapter, elle est tolérante tout en sachant poser des limites quand il lui semble devoir en poser. On peut bien dire qu'elle est quelqu'un de facile et agréable à vivre, que l'on aime côtoyer.
  
MessageVen 24 Nov - 19:53
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017Nombre de messages : 234Nombre de RP : 38Âge réel : 20Copyright : FolkrAvatar daëmon :
Nollaig E. O'MalleyNothing will be the same...
La jeune femme hausse des épaules. Pour elle la course a été un moyen pour oublier ses mauvaises pensées ou se défouler. Il ne lui été jamais venu à l'idée de proposer à sa colocataire de partager ce moment. C'était elle, le silence et la présence tranquille de Tomas. Mais pourquoi pas tenter de temps en temps ? Elle pourrait lui montrer des coins sympas..

-Oui de temps en temps pourquoi pas, cela fait longtemps que tu cours ? Je tacherai de ne pas te ralentir.

Elle le reconnaît. Même si cela ne fait pas longtemps qu'elle s'est mise à courir, Nollaig sait que son souffle n'est pas au mieux à cause de ses cigarettes régulières. Mais puisque la performance ne l’intéresse pas, elle n'a jamais songé à arrêter pour ça. Pour elle courir relève plus d'un besoin soudain et souvent c'est seulement son besoin de se vider la tête qui fait qu'elle tient le coup sur la distance. Nollaig se permet quelques instants de réflexion avant de répondre. Dans sa tête, Tomas lui dicte quelques propositions, malgré le fait que sa daemonienne le savait déjà.

-Vu la saison je prendrai bien des pommes, des clémentines et des oranges. Cela veut dire que tu as un presse agrume ?

C'est bien une chose dont Nollaig fait attention : prendre des légumes et des fruits de saison. Bon d'accord, pas toujours des légumes, puisqu'elle les prend en boite de temps en temps, mais au moins les fruits. Et puis elle n'a jamais trop apprécié le goût des jus de fruit en bouteille, surtout pour le jus d'orange. Et puis c'est si simple de faire ça soit même. Elle réfléchit un instant avant d'acquiescer.

-Oui je pense que je m'en prendrai une. Cela pourra toujours me servir.

Ils arrivent finalement à la supérette. La jeune irlandaise suit sa colocataire, prenant ses marques dans le magasin. Bien que souvent les magasins ont la même disposition, certaines subtilités peuvent considérablement rallonger de simples courses. Après quelques précisions de la part de la colorée, la jeune femme prend quelques bricoles pour l'assaisonnement, de quoi faire du café, la machine bien sur, des produits pour laver Tomas, d'autres pour elle et bien sur du poisson. Elle avait fait en sorte de ne pas trop se charger en partant de chez Rafi, comptant acheter le nécessaire sur place. Finalement elles arrivent à la fin de leur courses. Prenant pour elle bien sur les choses qui les concernent, elle laisse sa colocataire voir pour payer le reste.

-Si tu veux je peux vous payer le thé ? Et je te donne le reste de ma moitié des courses juste après. Il ne faudrait pas déposer les courses avant d'aller au Butterfly ?


ps:
 
  
MessageMer 27 Déc - 19:52
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1728Nombre de RP : 174Âge réel : 23Copyright : ShiyaAvatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow
Liberty ne cherche nullement à imposer sa volonté, en plus de ça, elle aime faire son jogging seule le matin avec Canaö. Une manière douce pour elle de se réveiller et de lancer son corps dans les activités de la journée. Pourtant, courir de temps en temps avec une autre personne n'est jamais désagréable pour elle, juste avoir la présence d'un autre joggeur à ses côtés pour lui tenir compagnie sans pour autant à avoir à échanger des mots est appréciable. Liberty est du genre à aimer parler sans tomber dans le genre bavard, modeste, ce n'est pas souvent qu'elle se met en avant et elle préfère écouter ce que les autres ont à dire que de monopoliser la parole. Comme pour beaucoup de personnes, lorsqu'un individu ne fait que parler ne lui laissant pas la possibilité de répondre, ça a tendance à l'agacer. Liberty ce n'est pas le genre de personnes à se laisser marcher sur les pieds, elle a fini par prendre du poil de la bête, plus d'assurance et rare sont les moments où elle ne répond pas quand on l’embête ou qu'elle trouve que c'est déplacé. Mais elle en a vécu des situations déstabilisantes ! Des moments où elle n'a pas su réagir correctement. Trop gentille, incapable de tuer, hormis des insectes, elle a été incapable de vraiment réagir lorsqu'elle s'est fait agresser par un clone de sa sœur, même quand elle a réalisé que ce n'était pas son aînée qui essayait de la tuer. Tuer ce n'est vraiment pas dans les capacités de la Finlandaise. Réactive certes, mais pas pour tout. Quant à Canaö, il a su faire preuve de bravoure, prouvant que derrière cette forme de peluche rousse qui fait craquer avec facilité ceux qui posent leurs regards sur lui, avec son air enfantin et sa façon d'agir qui va avec, se cache un petit panda qui sait faire preuve de courage et d'agressivité quand il est question de protéger son humaine, comme de devoir se protéger. C'est quelque chose qu'au premier coup d’œil, on ne soupçonne pas chez lui. « Plusieurs années et toi ? » elle n'a volontairement pas pris en compte la remarque que lui a faite Nollaig, la jeune femme ne sait pas à quel rythme court la daëmonienne, mais elle ne se fait aucun souci pour ça. Après tout, elle sait s'adapter.

Les propositions de fruits de Nollaig plaisent à la Seagard, la jeune femme à la chevelure colorée apprécie les fruits sous leurs différentes formes. Canaö en est aussi friand. Elle hoche faiblement la tête tout en prenant la parole pour lui répondre « Oui, nous en avons un, mais il n'est pas rare que nous achetions des bouteilles. Nous essayons de prendre des marques qui utilisent le moins de produits chimiques possible. Par contre, ni Canaö ni moi-même n'apprécions le jus de raisin ! Tu aimes ? » ils n'ont jamais apprécié le goût, le panda roux le qualifie même "d'infecte", Liberty modère plus ses propos mais n'en pense pas moins. Elle essaye de mener un train de vie sain même s'il lui arrive de faire quelques écarts. Heureusement que Canaö n'est pas difficile niveau nourriture, pourtant ça ne l’empêche pas de rouspéter quand le plat ne lui plaît pas. Mais la bio-kinésiste mène la politique de "si tu n'aimes tu ne manges pas, mais tu ne mangeras rien d'autre". Elle ne va pas lui faire un repas spécialement pour combler ses petits caprices. Grâce à ce genre de comportements de la part de son âme Liberty a appris à s'affirmer et à bien plus faire respecter sa volonté. Par contre, l'odeur du café a toujours fait partie de ces senteurs que la jeune femme trouve désagréables, voire même lui donner parfois la nausée quand celle-ci est trop forte. Au pire, elle aéra le temps que l'odeur s'en aille. Elle ne va pas en faire un drame, il faut savoir faire des confessions quand on habite avec d'autres personnes.

« Oh, c'est bon pas la peine. Mais merci quand même. Nous verrons ça une fois à l'appart. Tu as raison, il vaut mieux déposer les courses avant d'y aller. » dit-elle en lui adressant un joli sourire. On peut bien dire que Liberty roule sur l'or, alors faire des écarts comme aller prendre un verre ne lui fera pas un gros creux dans son porte-monnaie. Par contre, il est normal que Nollaig lui donne sa part des courses, chose qu'apprécie Liberty car elle n'aurait pas aimé le lui demander. « La prochaine fois, je te donnerais la moitié. Nous avons qu'à faire un coup l'une un coup l'autre. Qu'en penses-tu ? » une fois les courses rangeaient dans les sacs, il est temps pour le quatuor de prendre le chemin du retour, tout de suite plus alourdi par leurs achats. Il est vrai que la Finlandaise a hâte d'aller se poser à la terrasse du Butterfly, mais peut-être ressent-elle aussi indirectement l'impatience de son âme ? En parlant de Canaö, il est content d’être sorti du supermarché, pas que ça le dérange d'y aller, il aime bien ça, mais c'est que ça les rapproche du moment où ils pourront manger des pâtisseries, et ça, ça l'intéresse vraiment « Au fait, vous êtes plutôt lève-tôt ou grasse mat ? » dit-il alors que la question vient de lui traverser l'esprit. Lui, il est du genre à aimer dormir longtemps mais ce n'est pas toujours possible avec sa daëmonienne qui est très active.


HS - Je penche plus pour que nous continuons tranquillement
  
MessageDim 21 Jan - 15:24
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017Nombre de messages : 234Nombre de RP : 38Âge réel : 20Copyright : FolkrAvatar daëmon :
Nollaig E. O'MalleyNothing will be the same...
Nollaig prend le temps de réfléchir quelques secondes.

-Pas plus d'un an..

Car jusqu'à l'année dernière cela ne faisait réellement pas parti de ses priorités. Trouver à manger, garder de l'énergie quand il faisait trop froid, se reposer dès qu'elle le pouvait. Et marcher, beaucoup. Les courses de son enfance ne comptent pas réellement selon elle. Jouer à chat, courir après les fées qui ne sont que des lucioles, chahuter sur la plage.. Chose tous à fait normal pour tous enfant. Un faible sourire vient étirer les lèvres de l'irlandaise à l'entente du dégout de sa colocataire. Elle hausse les épaules avant de répondre :

-Je n'ai rien contre, même si je n'en raffole pas. Ah! tu as peut être trouvé un bon jus aux multifruit ? J'adore, mais je n'en ai pas encore trouvé des supers bons comme on m'avait fait gouter une fois.

C'est Rafi qui lui en avait trouvé, et il n'a jamais voulu lui dire où il s'en procurait. Elle aimait ceux des autres marques qu'elle a pu trouver mais cela lui semble bien fade quand elle repense à cette fois-ci.
Ils quittent la foule des magasins pour celle de la rue. En cette après midi, il y a foule. Après tous il fait encore beau et il vaut mieux faire le plein d'oxygène avant qu'arrive la mauvaise saison. Tous en rajustant le sac sur ses épaules elle déclare son accord pour cette arrangement entre celle qui sera maintenant sa colocataire. Elle fait assez confiance en Liberty. Autant tenter le coup et puis si cela ne va pas ou qu'il y a un problème elle n'hésitera pas à en faire part à la jeune fille. Elle n'a pas assez de marge sur son compte pour se permettre d'avoir ce genre de problème. Bien qu'elle a su se débrouiller avec moins que ça, elle ne souhaite pas retenter la chose. Maintenant qu'elle y pense elle avait promis a Rafi de garder la boutique ce soir.

-Tu as encore le temps.

Elle le sait bien mais cela fait parti des moments qu'elle apprécie. Seule avec seule compagnie les pensées rassurantes de Tomas. Bien sur des gens passent : jeunes en manque de boissons, ceux qui ont une fringale nocturne et un frigo vide et d'autres personnes a qui le visage est déjà flou dans son esprit. Elle n'a plus à craindre le sommeil car souvent la jeune irlandaise est tellement fatiguée que Morphée l'emporte pour un repos sans rêve.
Finalement ils arrivent sans encombre à l'appartement. Le temps de ranger les affaires les voilà repartit dehors. De nouveau Nollaig suit docilement le duo tandis que Tomas reste à ses côtés. Elle espère qu'il s'ouvrira un peu plus aux autres. La cohabitation l'obligera sûrement à communiquer mais à voir de quelle façon.... Quand le petit panda pose sa question l'irlandaise ne peut s'empêcher de se raidir. En réponse, Tomas la pousse du museau l'obligeant à se reprendre. Cela le désole que de simples questions deviennent pour Nollaig une espèce de piège. Elle ne semble pas comprendre que ce ne sont que des questions innocentes pour la plus part et pas parce qu'on a décelé quoi que ce soit sur elle. Bien sur il comprends qu'elle ne veuille pas que les gens sachent. Selon elle ces problèmes de sommeil et d'anxiété ne regardent que elle. Malgré ce que cela peut engendrer. Finalement elle se décide à répondre à Canaö.

-J'aime beaucoup les grasses mat' mais c'est plus pour rattraper les nuits où je ne dors pas beaucoup. Et toi ? Liberty? demande t-elle en se tournant aussi vers la jeune femme.

Ils arrivent au salon de thé. Dès son entrée Nollaig gorge ses narines de l'odeur ambiante sucrée. Celle des gâteaux se mélangent parfaitement au parfum doux des thés qui infusent dans les quatre coins de la pièce. Sans surprise il y a du monde dans la salle. Ne connaissant pas les lieux et ne sachant si la jeune femme avait une idée de place en tête la daemonienne se contente d'observer les lieux. Avec amusante elle ressent l'impatience de Tomas assis à ses côtés.

-Alors hate d'avoir ton gateau ?
-Si tu continu comme ça et ce ne sera pas qu'un gâteau que je mangerai..

Un sourire se dessine sur ses lèvres.
-Tu n'osera jamais. Tu te ferai trop mal.

En réponse le lévrier vient lui mordiller ses doigts. C'est Liberty qui attirent leur attention pour aller s’asseoir. Quand ils sont tous installé Nollaig demande en lisant de diagonale la carte mise à disposition.

-Alors que me conseille tu ?
  
Message
Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2