Un p'tit coup de pouce? (avec Jean Montgomery)

 
  
MessageVen 30 Juin - 10:58
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017Nombre de messages : 180Nombre de RP : 29Âge réel : 19Copyright : Kyky!!Avatar daëmon :
Nollaig E. O'MalleyNothing will be the same...
Elle sent l'agacement de Tomas grandir de minute en minute. Elle baisse discrètement les yeux sur lui. Malgré ses sentiments, il est toujours coucher autour de sa chaise, immobile. Il ne reste plus longtemps.. Ils iront se promener après ou.. La voix de la professeur attire de nouveau son attention.

Quand Tomas ne sent plus le regard d'Edi sur lui, de nouveau accaparé par le cours qui se déroule, il relève le tête de ses pattes. Il veut que son âme sœur réussisse ses études, pour pouvoir un avenir plus sur que lors des années précédentes. En plus il la voit remonter doucement la pente depuis leur arrivée, et s'ouvrir un peu plus à ce qui l'entoure. Mais ces cours.. Même si il n'a aucun effort à faire, il ne les supporte pas bien longtemps. Trop de monde, l'obligation de ne pas faire de bruit, ni de bouger.. Il préfère le calme de l'appartement avec Nollaig qui chantonne pendant ses différentes occupations.. Il sait qu'il pourrait être dehors pendant ses cours, s'éloigner. Après tous il l'a fait déjà de nombreuses fois dans le passé. Mais il ne veut pas expérimenté la distance limite supportable et il s'est promis de ne plus jamais s'éloigner d'Edi.. A quelques exceptions près.
Et puis si le départ n'avait pas été si sportif ce matin.. Il n'aurait pas été de mauvaise humeur dès le départ.

Tu n'as qu'à t'en prendre à toi. Si tu m'avais réveillé cela aurait bien plus calme ce matin.

A ses mots il repense à ce qui s'est déroulé. Nollaig n'avait entendu le réveil. Lui oui. Mais il n'avait rien fait pour réveiller la jeune femme. Il n'avait pas grand chose à faire de ces cours et puis il était bien trop bien contre son humaine, au chaud. C'est l'instinct qui avait réveillé cette dernière et à partir de ce moment là cela à été l'apocalypse. La course dans l'appartement, des cris, des gestes inutiles.. Le pied de la jeune femme vient lui tapoter le cou. Elle en a assez de ses plaintes, alors qu'il est en tord. Et elle souhaiterait se concentrer sur son cours. Un grommellement, des cliquetements de griffes alors qu'il change de place et un poids vient reposer sur ses pieds. Un sourire vient étirer les lèvres de Nollaig, la tête penchée sur ses notes, alors que Tomas dans un souffle se détend.

Les minutes passent. Interminables. Puis finalement la fin des cours est signalée. Autour d'eux, les élèves rangent bruyamment leurs affaires, parlent entre eux. Tous cela met fin au calme relatif de la salle. Nollaig de son côté prend son temps. Elle ne s'est liée encore avec personne de ses cours, donc personne ne l'entend. Tomas attend patiemment debout à côté de sa table, observant ceux qui s'approche trop près. Il sait pourquoi elle prend son temps ainsi. Elle n'aime pas devoir se frayer un chemin dans la foule. Donc elle laisse le gros des élèves quitter la pièce, ayant hâte de profiter de leur fin d'après midi.
Alors qu'elle s'approche petit à petit de la sortie, le sac coincé sur son épaule, Tomas la fait ralentir.

Tu voulez pas demander quelque chose à ta prof'?
Si. Mais c'est bon. Elle va..
Tu n'en sais rien. Vas y. Tu n'as rien à perdre si elle refuse de tous de façon.


Après une moue, elle fait demi tour vers le bureau du professeur. Celle-ci commence à ranger ses affaires. A ses côtés son daemon, un immense tigre blanc, se tient paresseusement sur le sol à ses côtés. Pendant un instant elle se tient en silence à côté du bureau avant de prendre la parole.

-Excusez moi. Je voulais vous demander, est-ce que c'est possible d'utiliser une salle d'art à usage personnelle?
  
MessageVen 18 Aoû - 22:47
avatar
Date d'inscription : 07/05/2017Nombre de messages : 70Nombre de RP : 10Âge réel : 26Copyright : Aki ♥Avatar daëmon :
Jean G. MontgomeryNothing will be the same...
Tu vas être en retard !

Une énorme patte velue donnait des coups à répétition sur son dos. La britannique gronda. Elle peina à ouvrir les yeux qui perçurent en coin l’heure qu’affichait son réveil. Son coeur aurait pu se serrer mais elle n’en avait même pas la force. La préparation de l’exposition à Londres lui prenait beaucoup plus de temps qu’elle ne l’aurait pensé. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas autant pris de plaisir à travailler. Bien qu’elle appréciait le temps qu’elle passait avec ses élèves, à leur apprendre ce qu’elle savait, à les aider à se surpasser quand ils le demandaient, ses propres oeuvres étaient revigorantes. Oscar la bouscula de nouveau, manquant de la faire tomber du lit.

Ca va ! Ca va ! Je me lève, grommela-t-elle.
Tu sais bien que je fais ça pour toi.

Elle ne répondit rien et se pressa dans la salle de bain. Elle mit bien moins de temps que prévu pour se préparer et avala un café brûlant. Ce fut donc avec le bout de langue anesthésié qu’elle avait commencé les cours ce matin. Elle reconnaissait volontiers qu’elle avait bien moins d’entrain que d’habitude. Elle espérait pourtant que personne ne le remarquerait.

*Si tu regardes bien leurs visages, peu t’écoutent de toutes façons !*

Jean lui lança un regard noir avant de faire une pause dans son monologue pour prendre une gorgée de café qu’elle avait ramené dans un thermos. C’était la première fois qu’elle faisait ça. Le café était froid. Elle gronda intérieurement avant de reprendre.

Il se passa encore plus d’une demi heure avant qu’elle ne mette fin au supplice qu’elle infligeait à ces jeunes gens. Pendant qu’ils quittaient la salle, elle rangea quelques papiers et but une nouvelle gorgée de sa boisson froide. Elle grimaça puis se tourna vers Oscar qui n’avait pas quitté sa place au fond de la salle. Lui aussi était fatigué, Jean le savait parfaitement.

*Je ne vois pas l’intérêt de bouger tant que tous tes élèves ne sont pas sortis.*

Comme toujours, le tigre avait raison. Elle se répondit rien et commençait à prendre ses affaires lorsqu’une élève approcha d’elle. Elle lui offrit un léger sourire, attendant ce qu’elle comptait lui demander. Le daemon se décida enfin à se lever, se rapprochant de sa daemonienne. Il était toujours prêt à défendre ses arrières. Même lorsqu’il n’y avait aucun danger à l’horizon. Assis à côté d’elle, il regarda longuement la jeune demoiselle avant de regarder le daemon à ses côtés.

Bonjour.

La professeure posa délicatement sa main sur le sommet du crâne de l’animal, toujours poli. Elle s’appuya contre son bureau et croisa les bras sur sa poitrine avant de répondre à l’étudiante.

Oui, c’est possible mais les places sont limités et il vous faut l’accord de la direction - qui se fait rare, soyons réaliste. A moins qu’un de vos professeurs se portent garant pour vous.
*Tu pourrais te proposer.*
Ce serait pour faire quoi ?

Peu importait ce qu’elle répondait, Jean se porterait garante en effet. Sauf si la demoiselle voulait un autre professeur. Ce qu’elle comprendrait sans se vexer. Il était vrai qu’elle avait suffisamment de travail comme ça. Entre la préparation des cours, celle pour l’exposition. Elle était tout de même parvenue à faire une croix sur sa vie privée.

*Il faut savoir faire des choix dans la vie.*
*Merci pour les conseils Oscar…. On avance comme ça…*

HRP :
Spoiler:
 
  
MessageDim 27 Aoû - 21:09
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017Nombre de messages : 180Nombre de RP : 29Âge réel : 19Copyright : Kyky!!Avatar daëmon :
Nollaig E. O'MalleyNothing will be the same...
Nollaig observe un instant interdite le tigre blanc qui vient de les saluer. Bien sur qu'elle sait que les daemons peuvent parler à voix haute. Elle en entend pendant les cours, dans les couloirs.. Et puis elle est elle même daemonienne. Mais elle en a si peu l'habitude. Tomas préfère garder le silence, passant par elle au besoin. La preuve. Il incline la tête vers l'imposant mondaine de la prof'. Mais toujours sans un mot. La jeune femme quand à elle répond dans un filet de voix.
Quand elle entend les premiers mots de la professeur, elle perd légèrement espoir. Elle n'a absolument pas foi envers l'administration. Trop de règles à respecte. Pas assez humain parfois. Elle se souvient de son inscription. Il y avait eu un tas de papier à remettre. Mais vu ses années dans la rue, elle a du faire de nombreux aller retour pour remettre tous à jour. Parler pour expliquer le pourquoi du comment. Toujours et encore, répéter. Même si elle n'en avait pas envie. Encore aujourd'hui elle ne veut pas en parler. Ce sont ses souvenirs, ses sombres années et elle n'a pas envie de les partager. Pas pour lire des visages désolées ou condescendants. C'est trop tard pour s’attrister. Elle ne peut aujourd'hui aller qu'aller de l'avant. En réponse Tomas vient la pousser de la tête, s'attardant sur sa main. Il n'aime pas ces sombres pensées.
Finalement elle aurait peut être une chance. Un garant? Mais qui?

Elle si elle est d'accord. Sinon tu demandera à un de tes autres prof'.
-Et qu'est-ce que ce sera réellement le rôle du garant?

Parce que oui, elle a du mal à s'en rendre compte la jeune irlandaise. Est-ce que ce sera seulement en cas de problème? Ou il devra aussi surveiller ce qui sera fait?

Tu ne pourras pas cacher éternellement ce que tu fais tu sais? Et puis c'est une prof' d'art. Peut être qu'elle pourra t'aider.

Nollaig fait une moue en baissant la tête vers Tomas. Peu convaincu. Mais bon, elle verra bien.

-Ce serait pour faire de la taille de pierre. J'ai les outils et j'ai trouvé une carrière pas trop loin. Ce qui me manque c'est l'endroit. Je ne peux pas me permettre de louer quoi que ce soit pour l'instant.
Tu veux réellement reprendre tous de suite? Si tu attendais..
Non. Economisé pendant des mois n'est pas la solution. J'ai envie de bosser en sortant d'ici. Pour mettre toutes les chances de mon côté je devrai m'y remettre dès maintenant.
  
MessageVen 22 Sep - 20:11
avatar
Date d'inscription : 07/05/2017Nombre de messages : 70Nombre de RP : 10Âge réel : 26Copyright : Aki ♥Avatar daëmon :
Jean G. MontgomeryNothing will be the same...
Jean avait d’ailleurs du mal à comprendre qu’Oscar appuie le fait qu’elle ne s’occupe pas de sa vie privée. Il n’avait jamais caché le fait qu’il ne supportait pas de voir sa daemonienne livrait à elle-même. Non pas qu’elle fut incapable de s’occuper d’elle. Mais taquine comme elle l’était, occupée avec un Jules, elle aurait tendance à taquiner son nouvel amant et non son daemon qui supportait ses caprices depuis plus de trente ans maintenant. Mais elle sembla percevoir un brin de taquinerie dans la voix qui se répercutait dans son esprit. L’écho d’Oscar résonnait toujours longuement dans sa tête. La voix du tigre était rauque, grave, apaisante selon elle.

La jeune étudiante vint à demander qu’elle serait le rôle du garant. Toujours appuyée contre son bureau, le thermos de café à la main, Jean offrait toujours un grand sourire rassurant. Cette capacité à être perpétuellement souriante et calme en présence de ses étudiants était toujours surprenante pour l’animal. Ce dernier n’avait jamais vu la britannique se comporter ainsi avant qu’elle ne commence à donner des cours. Elle qui était toujours si énergique, incapable de tenir en place. Elle faisait des efforts surhumains pour ne pas répondre de façon cinglante à un petit malin qui parlait pendant ses cours. Ce n’était pas pédagogue de sa part et Oscar agissait alors pour elle. Il leva la tête et fixait l’importun de ses deux iris translucides. Généralement, cela avait l’effet espéré. Le jeune homme se calmait et Jean le remerciait silencieusement, un sourire victorieux sur les lèvres. Mais elle n’avait pas réellement à se plaindre de ceux qui suivaient ses cours. Il fallait être un minimum passionné pour rester assis plusieurs heures à écouter des discours qui pouvait paraitre ennuyeux. Mais il n’y avait que les profanes pour penser ainsi.

Nollaig O’Malley n’était pas de ceux-là. Elle avait un réel potentiel artistique entre ses mains. Jean était plus que ravie de pouvoir lui enseigner ce qu’elle savait. Il lui fallait donc être de la meilleure aide possible pour qu’elle réussisse.

*Elle ne pourrait qu’avancer avec toi.*
Et bien le garant s’assure que la salle sera utilisée à bon escient. S’il y a le moindre soucis, c’est vers lui qu’on se tournera évidemment.
*Tu te sens capable d’assumer une telle responsabilité ?*
*Je pensais que tu avais une meilleure confiance en moi que cela.*
*Ce n’est pas ce que je voulais dire…*

Jean ne se donna pas la peine de répondre et termina son thermos pour de bon. Elle grimaça au contact du liquide froid dans sa gorge. Décidément, le café froid n’était pas sa tasse de thé. Nollaig finit par lui dire ce qu’elle comptait faire dans la salle qu’elle souhaitait emprunter. La professeure déposa le contenant sur le bureau et croisa ensuite ses bras sur sa poitrine. Elle acquiesça sérieusement à cette idée.

Transporter les blocs jusqu’à l’université me parait compliqué…. Mais pas impossible. Avant que nous ne fassions des plans sur la comète, il va falloir que j’en discute avec l’administration.

Elle savait d’avance que la discussion ne serait pas de tout repos. Il lui faudrait user de tout son charme et de toute sa verve. Ce ne serait pas chose aisée mais elle se devait d’aider l’étudiante. A son âge, ses parents l’avaient poussé à suivre ses rêves et elle se faisait un devoir d’être ce soutien pour ces jeunes gens. Elle fit le tour du bureau pour continuer à ranger ses affaires, tout en réfléchissant.

*Arrête de réfléchir autant, ce n’est pas ton genre !*

Souhaiterez-vous que je sois votre garant ? demanda-t-elle sans même lever les yeux de ses affaires.

Une légère gêne pouvait se lire dans ses yeux et elle ne souhaitait pas que l’étudiante en fut témoin. Elle craignait de perdre de son autorité. Attendant la réponse de la blondinette, elle stoppa net ce qu’elle faisait et fit de nouveau face à son élève. en toute honnêteté, elle serait un peu blessée qu’elle dise non, mais ne lui en voudrait pas totalement. Comme pour être sûre qu’elle la choisisse elle et non un autre, elle ajouta :

Je serais ravie de pouvoir vous conseiller si vous en ressentez l’envie ou le besoin.
  
MessageJeu 12 Oct - 19:20
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017Nombre de messages : 180Nombre de RP : 29Âge réel : 19Copyright : Kyky!!Avatar daëmon :
Nollaig E. O'MalleyNothing will be the same...
Au fil des secondes, elle se sent un peu plus tranquille. Après tous le duo qui se trouve face à eux crée une ambiance particulière autour d'eux. Le tigre silencieux et immobile semble être une grande force tranquille. Tandis que son humaine, légèrement plus vive, garde un sourire doux et son regard franc montre tous son intérêt. Tous ceci fait une ambiance calme et sans pression apparente. La jeune irlandaise joue un instant avec ses doigts avant de vriller son regard vers la prof'.

-En faite j'y avais réfléchis et dans un premier temps ce ne serait pas des blocs immenses. Elle fait une taille approximative avec ses mains. Pour le moment ce serait des blocs largement portable, environ un mètre.

Encore et toujours cette administration. C'est vrai que commencer à préparer est bien. Mais trop cela ne sert à rien. Après tous elle n'a pas l'accord de l'administration ni de garant. Ce n'est pas gagner encore... Nollaig commence à réfléchir d'un autre plan pour pouvoir travailler. Emprunter un local ? Demande à Rafi de lui prendre un bout de son garage ? Demander directement à un tailleur de pierre ? A chaque idée une suite problèmes se pose, faisant travailler son esprit pour prévoir dépense et habitude de vie à mettre en place. Car oui il lui faut pouvoir continuer à aller en cours, et suivre au niveau financier. Et ce n'est pas son mode de vie précédent qui lui a permit de faire des économies.

Regarde la

Elle ressort de ses pensées, et regarde la femme. Au début elle ne comprend pas bien où veut en venir Tomas. Mais il n'a pas le temps de l'éclairer. Alors que mademoiselle Montgomery fait le tour de son bureau en rangeant le fin de ses affaires, sa voix s 'élève dans le silence de l'amphithéâtre. L'étudiante reste un instant silencieuse. Non elle ne l'avait pas vu venir. Absolument pas. A côté d'elle son daemon pousse un soupir de consternation.

Qu'est-ce que tu croyais ?

C'est difficile à expliquer mais au fil des minutes Tomas l'avait vu. La femme ne semblait pas être du genre à proposer ça si elle pouvait pas en prendre la charge par la suite. Il pense qu'elle aurait amener ceci d'une autre façon. Elle a l'air d'être de ceux qui aime soutenir les jeunes. Appelez ceci comme vous le voulez, l'instinct ou quoique ce soit, mais il l'a senti. Peut être qu'il aurait pu se tromper mais cela ne semble pas être le cas. Avec humeur, il donne un coup de nez dans la cuisse d'Edi'

Allez. Répond.

Un léger sourire vient étirer les lèvres de la jeune irlandaise. Mais au fond de ses yeux on peut lire le soulagement. Savoir que quelqu'un sera là la rassure. Ainsi son projet sera peut être pas si fantasque que ça mais réalisable.

-Ce sera un plaisir pour moi aussi. Merci pour cette aide, vraiment. Ce projet me tient à cœur et le voir avoir une chance.. Son sourire se fait un peu plus grand. Je n'hésiterai pas.

Elle tapote un instant la lanière de son sac avant de demander :
-Est-ce que vous avez cours après ? Sinon je peux vous inviter à boire quelque chose, thé café... Ou même grignoter quelque chose. Il y a quelques trucs sympas dans le coin.. Après je ne sais pas si on peut voir avec l'administration tous de suite ou si vous préférez voir ça toute seule. Ou si vous avez tous simplement autre chose à faire...

Elle ne sait pas réellement si c'est quelque chose qui se fait d'inviter ainsi un professeur. Mais cela est pour elle une manière de la remercier. Après tous autant essayer de faire connaissance avec ce duo, si le projet réussit elles seront amenées à se revoir.
  
Message
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1