Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

I carry more than just my secrets - Kala

 
  
MessageJeu 6 Juil - 23:32
avatar
Date d'inscription : 06/07/2017Nombre de messages : 7Nombre de RP : 0Âge réel : 30Copyright : entrance-iconsAvatar daëmon : "nagini tue"
Kala JeffersonNothing will be the same...

Kala Jefferson

« ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment. »

Identité

Nom Prénoms : Kala Jefferson
Age : 30 ans
Date et lieu de naissance : 3 février 1987 // Oregon (origines indiennes)
Nationalité : Américaine
Métier ou étude : agent spéciale pour le FBI // affectée à la division spéciale daemonienne
Précisions : Parle couramment l'hindi, l'anglais, le français et le russe

FREIDA PINTO
(c)entrance-icons

citoyenne daemonienne

Nagini


Mamba noir – environ 2m – venimeux – vitesse de pointe : 20km/h

Lui, son amour, son âme sœur. Une moitié d’elle, dévoilée au grand jour.
Lui, à ses côtés depuis le début. Et jusqu’à la toute fin.
Lui avant elle. Eux.
Lui, le frère, le protecteur.

Il est chiant, aime embêter son monde et le faire rager. Comme s’il avait gardé en lui les souvenirs de leur enfance, pour rappeler à Kala les bonheurs proprets de l’insolence et de l’insouciance. Sous ses airs d'imbécile exaspérant se cache son tendre Nagini. Une vivacité d’esprit à toute épreuve et un esprit de déduction impressionnant.
Nagini c’est une avalanche de répliques cinglantes qui le libère de toute la retenue dont il essaie de faire preuve parfois.

Nagini est franc et son langage est sans détour, telle une guillotine sans concessions, direct et déstabilisant. Et il le sait et s'en fout pas mal d'ailleurs des belles tournures de phrase, puisque la poétique n'est, finalement, qu'une joute visant à désarçonner le langage. Nagini n'aime pas l'échec, Nagini est à cheval sur l'honneur. Nagini paraît froid et peu avenant au premier abord, distant et secret.

C’est une vague. On peut essayer de l’attraper rien n’y fera. Il fascine, jusqu’au moment où on s’en approche trop et que, sans s’en être rendu compte on termine trempé. Nagini il force l’intrigue. Sa silhouette, son regard profond ne font qu’accroître ce sentiment de mystère à percer. Pour les imprudents qui se pensaient assez forts pour toucher le but, peu de choses en sont restées ; une fierté perdue dans des circonstances douteuses, une âme naïve bien vite noyée dans sa propre culpabilité et un caractère affirmé rendu beaucoup moins sûr de lui. Car Nagini n'aime pas qu'on se mêle de ses affaires. Même si lui-même trouve parfaitement normal de s'immiscer dans la vie d'autrui - comme il le fait si souvent, personne ne doit toucher à sa petite personne et encore moi à sa chère et tendre.

Il faut dire qu’avec elle, Nagini est tout autre. Il se donne en spectacle juste pour l’entendre rire, lui balance des mots débiles pour l’entendre râler et l’embête pour la voir sourire. C’est bien plus qu’un simple lien qui les unit à vie, qu’une fatalité du destin. Véritable compagnon de guerre. Son arme à elle. Ses remparts.

Lui, le prolongement de son âme.
Lui, un fragment d’elle-même.

Roi de Pique.

Caractère


Vous avez vu Kala assise sur les genoux, méditant, les yeux clos et la moue concentrée. Et vous l'avez fantasmé, silencieuse, douce et sensuelle et vous vous êtes planté. Parce que Kala c'est pas une nana comme ça. Parce que Kala est une nana qui aime se battre, une nana qui aime prendre des coups. C'est une téméraire qui adore se shooter à l'adrénaline, une casse-cou qui caresse l'inconscience lorsqu'elle est ivre. Mais c'est tellement plus aussi que cette simple allure mystérieuse qu'elle se donne.

Elle ne s’arrête jamais de bouger Kala. Elle est si belle quand la vie l’illumine, si belle quand elle remet ses mèches de cheveux en place, quand elle se mord les lèvres pour réfléchir, quand sa main s’agite dans le vide pour accompagner ses mots, quand elle trompe l’ennui en s’agitant pour un oui pour un non. C’est par peur du vide, peut-être. C’est cette envie d’évasion, ce désir de grand vent sur le visage, de routes inconnues et d’espaces différents. C’est cette envie qui chatouille au fond du coeur, qui fait naître un sourire. Ce besoin de changer d’air était devenu une obsession chez elle. Et elle est si belle quand son petit coeur l’a supplie de vivre. Elle est mouvante, changeant de cap comme le fait le vent.

Petite fille devenue femme, encore animée par le grand brasier de l’innocence. Son âme garde encore les traces d’une enfance pas tout à fait fanée. T’es si souriante Kala. Si tolérante. T’as toujours un petit air embêté quand tu sais que t’as encore merdé. Un petit air de furie quand ça va pas comme tu veux. Mais tu réagis trop vite Kala, pourtant t’es réfléchie mais t’as tendance à tout prendre à coeur. Mais t’aimes ce que t’apporte la vie, même quand c’est moche, même quand c’était pas ce qui était prévu.

Elle ne s’arrête jamais Kala. Sa franchise est plutôt brute et elle oublie souvent d’arrondir les angles mais elle est généreuse la belle, elle donne de sa personne. Toujours. Comme le faisait sa mère. Comme si en se montrant altruiste, elle était encore un peu avec elle, qu’elle lui rendait hommage. Défunt souvenir.

Elle est si secrète pourtant. Apparences trompeuses. Mensonges dissimulés. Tu te caches Kala. Tu te protèges du monde extérieur, parce que même si tu l’aimes la vie, t’as peur que la vie t’abîme comme elle a abîmé ta mère. Jamais ton coeur n’a été dévoilé, à personne. Seul Nagini a accès aux tréfonds de ton âme, il est le seul pour qui tu ne verrouilles pas tes pensées. Nagini c’est ton alter ego, une partie de toi dévoilée.

Elle ne s’arrête jamais Kala, quand elle joue les comédiennes. Qu’elle se présente à vous pleine de vie, son visage habillé d’un masque soigneusement choisi. Souvent elle préfère s’intéresser aux autres, écouter leurs histoires pour ne pas à avoir à raconter la sienne. Elle est protectrice Kala, jouant les justicières, épousant la bienveillance. Mais Kala c'est le jour et la nuit. Deux facettes qu'elle dissimule, qu'elle emprunte tour à tour.

Et elle ne s’engage pas Kala, les promesses, les plans sur la comète c’est pas pour elle. Y’a que son boulot qui compte. Elle préfère n’être qu’un coup de vent, une petite étincelle dans votre vie. Kala c’est un château de cartes, déposés avec fragilité, artistiquement composé. Milles et une facette. Si fragile et si solide à la fois.

Dame de Coeur.

Bouclier écailleux


Kala elle se change, elle a comme une seconde peau. Un truc qui l’a protège, qui la rapproche de Nagini, un peu plus.

Kala est capable de protéger son corps de n’importe quelle agression extérieure, si tenter qu’elle soit physique. Balles, poings, armes. Et Kala le maîtrise plutôt bien son don. En une poignée de secondes elle est capable de faire apparaître sur sa peau une sorte de bouclier, une combinaison faîte d’écailles, tantôt grisâtres, tantôt colorées de noires. Aussi solide que le roc et léger qu’une plume.

Au début ça n’était apparu que sur certaines parties de son corps quand elle manquait de se blesser, sans qu'elle ne comprenne, puis ça apparaissait quand son père levait sa main sur elle et qu'il allait, une fois de plus, habillé son corps fragile de bleus et de cicatrices. Sur ses côtes, ses joues, ses bras. Il se manifestait de façon aléatoire mais à chaque fois dans le même but. Son corps était devenu son propre gardien quand son petit esprit était trop fatiguée pour réagir.

Puis il y avait eu les pèlerinages. La révélation. L’entraînement. Puis la Guerre. Et tout ça avait conditionné Kala. Et à chaque fois qu'elle était trop affaiblie pour contrer les coups, à chaque fois que ses écailles étaient moins solides par manque de concentration et que son corps encaissait une nouvelle blessure, elle devenait plus forte. Mais quand elle invoque son armure, qu'elle recouvre sa peau un peu trop longtemps, son corps réagit. Saignements de nez, vertiges, pertes de mémoire. Inconscience. Rien ne s'obtient sans contre-partie.

Le seul endroit que son corps n'a pas réussi à rendre invincible, le seul endroit qui n'est à l'épreuve de rien c'est sa nuque. Sa peau hâlée se dévoile sous ses mèches brunes et aucune écaille ne la recouvre ; malgré toute la bonne volonté dont elle peut faire peuvre. Son talon d'Achille à elle. Et Nagini le sait. A chaque fois qu'il avait senti sa belle en danger, il s'était enroulé autour de son cou, glissant lentement sur son corps pour s'interposer entre elle et ce qui pouvait la mettre en danger.



Qui tire les ficelles

Pseudo/Prénom : blumeb // Anciennement Karolinja Pawloski, avec qui je n'ai plus d'inspiration, raison pour laquelle j'ai demandé à la passer chez les disparus. Je commence à réussir à m'organiser et à trouver du temps pour moi d'où mon retouuuur
Âge : 21 ans madame
Double Compte : //
Activité sur le forum : plusieurs jours semaines et deux jours réservés au RP pur
Comment as-tu connu le forum ? je sais pluuuus
Un commentaire ? Un avis ? Une suggestion ? ce fofo m'avait manqué et vous aussi jsuis trop heureuse de revenir et j'espère que vous me pardonnerez
Et si je te demande le code du règlement ?
  
MessageJeu 6 Juil - 23:41
avatar
Date d'inscription : 06/07/2017Nombre de messages : 7Nombre de RP : 0Âge réel : 30Copyright : entrance-iconsAvatar daëmon : "nagini tue"
Kala JeffersonNothing will be the same...

Put all your fears back in the shade

2017 - agence du fbi - 30 ans

[CONFIDENTIEL]
IDENTITE DE L’AGENT SPECIAL KALA JEFFERSON
service des renseignements


Nom de famille Jefferson
Prénom(s) Kala
Date de naissance 03 février 1981
Lieu de naissance Ashland dans l’Oregon (comté de Jackson) – Ashland Community Hospital
Nationalité Américaine
Origines Indienne
Groupe Sanguin A+
Couleur de cheveux Brune
Couleur des yeux Marrons
Taille : un mètre soixante-seize centimètres
Signes distinctifs Daemonienne
Scolarité : Instruction familiale (aka école à la maison) // a obtenu un master de droit international
Don Bouclier écailleux // manifestation durant l’adolescence
Forme de l’Âme Mamba Noir – deux mètres et douze centimètres – venimeux
Stabilisation 15 ans (2002)

Famille
- mère décédée en 2005
- plus aucun contact avec son père
- fille unique

Elle s’était arrêtée de lire soudainement, quand ses yeux avaient buté sur les mots « parcours militaire ». Dans ce dossier se trouvait toutes les choses que Kala s’était cachée depuis des années et qu’elle continuerait à oublier dans les tréfonds de son âme. Si l'armée l'avait rendu plus forte, elle avait vu des horreurs que jamais elle n'oublierait. Sa main tremblante glissait sur la peau du serpent, planté sur ses genoux alors qu'elle attendait patiemment assise face à la porte du bureau. Sur laquelle, en petites lettres dorées, était écrit le nom de GARYL HOLFMANN, directeur de la section spéciale daemonienne.

Ce dossier qu'elle tenait entre ses mains était un résumé froid de son histoire. De ce qu’elle avait traversé jusqu’ici. Presque tout y était transcrit, sans goût ni vie. Elle n’avait plus envie de s’en souvenir. Elle devait faire le tri dans sa mémoire, dans les souvenirs bons à garder. Les autres n’étaient qu’un fardeau, bons à jeter.

Puis elle le referma soudainement, se levant du siège, Nagini glissant à ses pieds.

- Impressionnant votre daemon agent Jefferson.
- Merci Monsieur.

Elle entra dans son bureau après lui. Et par habitude son regard rampa sur les objets qui habillaient la pièce, analysant chaque détail. Nagini le faisait lui aussi. Rattrapant au vol ce que Kala ne voyait pas. "Alors ? J'suis impressionnant ?" Sa main glissa sur le corps du serpent, les mots n'étaient plus nécessaires entre eux. Un petit sourire s'était collé sur ses fines lèvres alors que, nerveusement, elle remettait une mèche de cheveux en place.

- Asseyez-vous s'il vous plaît.

Elle prit place sur la seule chaise qui trônait face au bureau, tendant son dossier au directeur. Elle ne savait pas trop pourquoi elle avait été appelé ici. Par le directeur de la section spéciale daemonienne. Nagini n'avait fait que répéter que c'était certainement dû à son génie et à la reconnaissance de ce dernier qu'on les avait appelé.

- Vous avez un parcours assez exemplaire Agent Jefferson. Malgré les quelques bavures de comportement. J'ai rarement vu de jeunes femmes de votre carrure rentrer de conflits armés avec si peu de blessures à chaque mission. On m'a parlé de votre don et de votre façon de vous comporter avec les autres aussi. Assez atypique.
- Nagini est le seul sur qui je peux compter Monsieur. Sur le terrain il n'y a que lui en qui j'ai confiance.
- Hm.

L'homme en costume s'était remis à feuilleter les feuilles de son dossier, s'arrêtant parfois sur certaines plus longtemps. "Soit il lit tes avertissements pour mauvaise conduite, madame je m'énerve pour rien, soit il lit tes contre-rendus de l'armée." Kala se crispa. L'armée faisait partie d'elle. Comme le FBI. Comme son entraînement à Quantico. C'était ça qui l'avait construite. Plus que le reste.

- Vous avez effectué plusieurs voyages en Inde après votre passage dans l'armée et avant de rejoindre le FBI. C'était pour des... pèlerinages ?
- La connexion entre le corps et l'esprit... ce genre de choses. C'est ce qui m'a permis d'être l'une des meilleures recrues à Quantico. Vous devriez essayer.

Elle était presque insolente. Kala ne contrôlait pas ses émotions comme elle contrôlait son don. Son coeur lui jouait encore des tours. C'était impossible pour elle de parvenir à se calmer et à agir comme il fallait quand le stress s'immisçait lentement dans ses veines. Elle détestait ne pas savoir pourquoi elle était là. "Relax."

- Il va falloir vous habituez à être plus bienveillante et à travailler avec un équipier maintenant Agent Jefferson.

Il était calme. Neutre. C’était presque déstabilisant.

- Mais...
- Je n'accepterais aucun refus sur cette nouvelle affectation. Sauf si le rangement des archives vous passionne. Vous avez un grand talent pour la collecte d'informations et votre expérience militaire est un atout majeur pour appuyer les agents de cette division.
- B... bien Monsieur.

Kala resta impassible. Son visage pourtant d'habitude si vivant s'était enfermé dans une expression glaciale. "Euh là par contre il va redescendre d'un cran. Hors de questions qu'on se fasse emmerder par quelqu'un." La queue du serpent fouettait l'air. Nagini, bien plus que Kala, détestait qu'on empiète sur son espace. Et il détestait encore plus de devoir partager Kala. Les gens l'avaient bien trop abîmé comme ça pour qu'il prenne le risque que ça se reproduise.

- Vous travaillerez avec l'Agent Farell. Il travaille comme détective. Et il est aussi ravi que vous de travailler avec un nouveau partenaire. Vous avez déjà un point commun. Vous déménagez à Merkeley la semaine prochaine. Votre logement est déjà prêt. Vous recevrez les instructions à venir prochainement.




The same blood runs in every hand

2002 - maison familiale - oregon - 15 ans

- Comment tu peux savoir ce qu'il y a de mieux pour elle ? T'es jamais là !
- J'ai un boulot, moi
- Ah parce que moi je ne fais rien ? Qui élève ta fille ?
- Ma fille ? C’est la tienne aussi !
- T'es qu'un égoïste bordel j'en peux plus, elle va pas passer toute sa scolarité en prenant des cours à la maison ! C'est pas un animal que t'enfermes !
- Tu crois que c'est facile pour moi ? De vivre avec un monstre comme elle !

Et ils hurlent. Insultes. Pleurs. Ça crie dans ta tête. Ça crie dans ton corps. Et la tristesse déborde de tes pores. T'as l'impression d'être au centre d'un immense tout. Au milieu d’un tout qui se casse la gueule. Le nous s'effondre. Et tous les soirs tu les entends, se balancer des insanités, se jeter la faute. Et toi tu te sens inutile, trop petite pour y faire face, trop fragile pour surmonter toutes ces disputes. Et la fissure qu'ils ont formé ne se refermera jamais. Elle avale toute votre vie, emprisonne vos souvenirs et écrase chacun de vos souvenirs.

Kala plaque les mains contre ses oreilles. Elle espère que tout va s'arrêter. Vite. Mais leurs regards lancent ce que même les vocables ne peuvent expliquer. Et contre son corps d'adolescente elle ressent la chaleur de son autre moitié. Son Eden comme elle l'aimait l'appeler. Le paradis auquel elle pouvait se raccrocher.

''Kala pleure pas. Je suis là moi regarde.''

Il n'y a plus que lui. Et elle. Le mot famille n’est plus qu’un rêve, comme un secret qu'on oserait à peine prononcer. Tes parents maintiennent l’illusion pour toi. Pour te faire plaisir. Pour te convaincre que jamais rien n'a changé. Après tout ils s'étaient déjà aimé. Fût un temps où leur bonheur éclatait à la vue de tous. Mais elle le sait. Elle le sent. La fin l’obsède. Elle n'ose pas penser au point final qui terminera bientôt leur histoire. Ton père avait aimé ta mère. Aujourd'hui il l'a détestait parce qu'elle t'avait donné la vie. Toi. La daemonienne.

Pour combien de temps encore le monde allait-il tourner à contre temps ? Pour combien de temps encore la vie allait-elle ainsi d’assommer ?

T’as peur, Kala. Tu trembles. T'as les yeux rougis. Les poings qui se serrent. L'air apeurée.
Et doucement leur amour se fissure, s'effrite lentement alors qu'on entends les attaches qui les retenaient se rompre. C’est le mariage qui se noie. C’est toi perdue dans tout ça.


- T'as jamais eu envie de quitter Papa ?
- Pourquoi tu me demandes ça ?
- Parce qu’il n’est jamais là ! Qu'il ne m'aime pas !
- Arrête avec tes bêtises Kala. Tu sais que son travail lui demande beaucoup de temps. Et qu'il tient à toi. On aurait pas la même vie sans lui ma chérie.

Mais Kala s’en fiche. Elle se moque du plateau d’argent couvert d’excuses que lui donne sa mère. La voix douce de sa maternelle n’atteint même pas ses oreilles. Elle, elle voudrait avoir un vrai papa. Souhait de gamine égoïste. L’univers entier ne devrait tourner qu’autour d’elle.

Nagini s'était arrêté de jouer quand il avait ressenti le coeur de la jeune fille se serrait. Alors il avait compris ; au fond de sa moitié, son monde s'écroulait. Kala pleurait beaucoup trop ces temps-ci. Et Nagini n'arrivait plus à être heureux pour eux deux, c'était bien trop compliqué. Il s'était approché lentement et la petite fille s'était effondrée dans son pelage. Alors il n'avait rien dit. Ils se comprenaient en si peu de gestes.

Et les larmes qui coulent sur les joues de l'adolescente ont le goût de l’amertume. Elle aimerait qu'il n'y ait plus de disputes. Elle aimerait que les cris s'arrêtent. Que Papa et Maman soient heureux avec elle.


- Papa tu veux bien...
- Kala j’ai pas le temps.
- Mais papa...
- Je t’ai dis de ne pas me déranger !

Et à chaque fois c’est toujours la même chose. La même rengaine qui se répète. Et à chaque fois, c’est la main de son père qui se lève, s’écrase sur sa peau halée. Etait-ce la vingtième fois ? Ou la trentième ? Peut-être, de toute façon c’était toujours la même excuse, inlassablement répétée. Toujours les mêmes gestes. Comme un disque rayé.

Kala. Si jeune et déjà abîmée par la vie. Elle tord ses mains dans tous les sens, comme si ce simple geste pouvait balayer l’ignorance. Mais elle ne dit rien, elle se tait.

Kala fait face à son père, les yeux baissés. Nagini en valeureux chevalier, posté devant elle. Et sur ses joues les larmes ne coulent plus. Elle avait trop l’habitude maintenant. Mais quand la main de son père rencontra sa joue, sa peau se durcit, sans qu’elle ne contrôles rien, son corps voulait se protéger. Des écailles argentés recouvraient sa peau. C'était déjà arrivé que ses genoux se couvrent de métal quand elle tombait de vélo. Que ses doigts prennent le relais, quand elle manquait de se couper. Mais jamais cela n'avait couvert presque tout son corps.

''Kala...''

Elle revoyait sa mère, passant une main bienveillante dans ses cheveux, lui assurait qu'elle ne devait pas oublier qu'elle était différente. Qu’elle devait l’accepter. Au même titre qu’elle devait garder en tête qu'elle ne serait jamais comme les autres. Et que papa finirait par comprendre.

Le père de Kala regarda sa main, tâché de rouge, sans vraiment comprendre. Dans son esprit se bousculait l'incompréhension et le doute. Et la peur avait tordu ses traits. Il avait attrapé la première chose qui était à porter de mains, ses doigts agrippant le presse-papier. Sa main se leva à nouveau. Cherchant l'élan. Mais soudain, Nagini s'était enroulé autour du corps de Kala, arborant la forme d'un serpent aussi charbonneux que la nuit, recouvrant presque toute sa daemonienne. Son bouclier à elle.

Et les larmes s'étaient mises à couler. Petites perles d'eau qui mouillaient ses joues.

''Dégage-moi cette créature de là ! Et monte dans ta chambre ! Je veux plus te voir t'as compris ?!''

Et Kala se mit à courir. Aussi vite que ses jambes lui permettait. Mais Kala, elle, elle n’était pas d’accord avec ce que sa mère lui disait. Papa ne comprendrait jamais. La peur de ce qu'était sa fille l'avait gagné. Elle avait appris à ses dépens que ça ne valait plus la peine de contester. Elle montait les escaliers deux par deux, sa main effleurant le métal froid qui habillait sa joue. Étrange sensation, frisson désagréable. C’était tellement dérangeant. Elle n’avait pas l’habitude Kala. Comment aurait-elle pu s'y habituer ?

''Nagi j’ai rien contrôlé…"

Le souffle court, elle s’écroula dans son lit, son visage enfouie dans son oreiller.

''Kala regarde ! Comme ça j'ai les mêmes écailles que toi ! ''

Et l’adolescente avait ri. Son petit rire, un peu étouffé par les sanglots, avait éclaboussé les murs. Son regard avait croisé celui de Nagini et sans un mot ils s’étaient fait la promesse silencieuse que plus rien ne devrait les atteindre.




If you go, I wanna go with you

2004 et 2006 - maison familiale et préfecture - 17 et 19 ans

- T’es même pas cap !
- Ah ouais ?
- Ouais ! Je parie que t’es pas cap de te planter un couteau avec les yeux bandés !

Mais Nagini savait que Kala en était capable. Les bleus, les ecchymoses, les cicatrices tout ça était bien loin. Elle avait fini par se protéger du monde extérieur, de ces drôles de gens qui la bousculait dans la rue sans s'excuser, de ces gamins qui s’étaient moqués d’elle au jardin d'enfants alors qu'elle parlait à Nagini qui prenait autre fois la forme d'un petit labrador noir, de son père qui la frappait parce qu’elle était différente. Parce qu’elle était daemonienne. Parce qu’elle avait Nagini, toujours collé à elle. Et Kala avait fini par apprendre à se cacher pour ça.

Elle prit un couteau soigneusement rangé dans les tiroirs de la cuisine et monta dans sa chambre en attrapant un foulard bleu qui traînait sur son bureau. C’était devenue une habitude pour Nagini et elle. De s’exercer. De comprendre son don. Parce que c’était lui qui avait rendu les coups de la vie moins douloureux.

Et le couteau rencontra l'armure. Un son froid et métallique tâcha les murs de la chambre.
Elle y arrivait de mieux en mieux.

Mais Kala elle se rendait pas compte. Que son don la protégeait seulement de l’extérieur. Elle pouvait pas protéger son coeur et l’année qui suivi, elle crut qu’il était brisé à jamais quand sa mère l’avait regardé pour la dernière fois.


- J’ai cru qu’on en finirait jamais avec ça ! J’ai jamais compris pourquoi il fallait absolument qu’on aille se recenser
- Si t’avais été un peu plus coopératif aussi…

Kala leva les yeux au ciel.

- Et puis quoi encore ? Gniagniagnia mademoiselle … vous devrez nous prouver que votre don est sous votre contrôle … blablabla contrer le coup des différentes armes blanches … Non mais comme si t’en étais pas capable !
- Tu m’fatigues.

Son visage s’était illuminé d’un sourire. L’air gamin du serpent la faisait toujours aussi rire. C’était un morceau d’elle-même. Et dans les yeux du daemonien brillait cette petite lueur qu’elle ne voulait jamais perdre ; l’insouciance.




And the world burns

la grande révélation - 2011 - 24 ans

Les images de la télévision défilaient rapidement. Kala n’y prêtait pas d’attention. Ca n’était que des images dénuées de sens et de vie. Des histoires qui se suivaient. Des informations qui hurlaient le mensonge. Des discours idiots. Même les mauvaises nouvelles étaient devenues d’une banalité ennuyeuse. Les gens se moquaient bien de la famine, des attentats et des autres cruautés qui frappaient les hommes. Ca ne les touchaient pas. Mais ce soir ça avait explosé comme un ballon trop gonflé.

« FLASH – SPECIAL. Chers concitoyens. L’heure est grave. Aujourd’hui une découverte bouleversante a été faîte par nos scientifiques. Celle d’une nouvelle race d’Hommes. Des personnes, comme vous et moi, appelées daemoniens. Nous ne connaissons pas leur niveau de dangerosité. Ils posséderaient des dons propres à chacun et ce…»

Elle cligne des paupières ; tout, tout autour est flou. Même Nagi. Il n'y a que les mots de cet homme devant la maison blanche qui ricochent en sourdine, que la voix de Nagini qui lui murmure de se calmer. Une seconde tape l'infini, marquant son petit pas dans l'éternité. C'est grisant, presque trop violent. Les contours se redessinent, tout se précise : c'est la gifle de la réalité.

Elle aurait presque eu envie de crever.

Le cauchemar reprend. Elle réalise que tout ça est bien vrai. La Terre tourne encore, mais son monde à elle s’est écroulé. C'est un peu comme la violence d'une voiture qui s'écrase sur un mur. C'est le verre qui se fracasse, le métal qui s'écrase, l'acier qui se tord. Elle a les sens englués, tout détraqués. Tout se dérange, tout se mélange.

« … Ne sortez pas de chez vous. Restez vigilants. Nous ne savons pas encore de quoi ils sont capables… Ils sont dès aujourd’hui destitués de leur statut d’êtres humains. Plus aucune loi, ni institution ne les protège. Toute personne ayant des liens avec un daemonien est prié de se rendre aux autorités. Toute personne cherchant à les protéger ou à les cacher se verra sanctionner. Mes chers concitoyens… »

Sur d’autres chaînes on montrait déjà les horreurs que les personnes comme elle subissaient. On voyait des émeutes se formaient. Les deux groupes, daemoniens et humains, se battant à mort. Les cris. Les pleurs. Le sang. Rien n’avait plus de sens. Et l’Humanité s’était perdue.

- Nagi t’as… t’as vu ça ? On va faire quoi nous ? On peut pas rester ici… Il est à son bureau, s’il a entendu les infos aussi il risque de bientôt débarquer et… il sera fou de rage ! Elle marque une pause. Prenant un ton beaucoup plus grave. Il voudra te tuer Nagi… Et elle est plus là pour...
- Kala… arrête. On s’en sortira pas si tu hurles comme ça. C’est pas ça qui devrait te faire peur. Et ta mère serait pas fière si elle te savait aussi trouillarde. T’es intouchable !
- MAIS TOI NAGINI ! IDIOT !

Le serpent siffla, s’enroulant sur lui-même, mécanisme de défense bien huilé.

- Pardonne-moi…
- Tu voulais t’engager nan ? Pour pouvoir dégager d’ici ? Tu sais où on peut aller maintenant. Après tout c’est bien dans les locaux de l’armée qu’on pourra se sentir le plus en sécurité. Mais faut d’abord que les choses se tassent. On peut aller se planquer dans l’usine désaffectée.

Nagini, comme une solution miracle. Nagini, comme le phare au loin qui sauve de la dérive. Nagini, comme un repère que l’on a peur de perdre, mais qui nous prend par la main dés que l’on se sent chuter. Toujours, toujours la. A la moindre embûche, au moindre pas. Toujours là. Toujours là pour toi. Parce que vous avancez ensemble Kala. Parce que vous ne vous quitterez jamais. Parce que c’est comme ça.

Et tu es partie. T’avais fais ton sac à dos comme une adolescente qui s’apprêtait à s’enfuir de la maison parce que papa et maman se seraient fâchés contre elle. Mais t’es plus une adolescente Kala. T’es une jeune femme que la vie a forcé à se protéger. Et si tu t’enfouis c’est pas parce que papa est fâché. C’est parce que ton père, lui, il te déteste. Tu le dégoûtes.

T’as laissé les fragments de ton ancienne existence derrière toi. Mais le passé n’a plus d’importance, le présent non plus d’ailleurs, puisque le futur n’as plus de sens dans ce monde un peu trop pourri. Et dans la bulle dans laquelle tu t’es enfermée avec Nagini, il n’y a ni souillure ni douleur. Mais tu continueras d’y croire toi, en ce monde bancal et ça sera ta naïveté contre l'absurdité des hommes.

  
MessageJeu 6 Juil - 23:46
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1471Nombre de RP : 156Âge réel : 22Copyright : ShiyaAvatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow
Re-bienvenue contente que tu reviennes Je t'ai validé ton code :) Chouette choix de célébrité, je ne crois pas la connaître Et le daëmon Bref, hâte d'en apprendre plus sur ce nouveau personnage, bon courage pour ta fiche
  
MessageJeu 6 Juil - 23:47
avatar
Date d'inscription : 22/11/2012Nombre de messages : 3139Nombre de RP : 150Âge réel : 22Copyright : Air (C'EST MALI) (avatar) ; .TITANIUMWAY (signature) + Nora Roberts & Victor Hugo (citations)Avatar daëmon : Tatouage de phénix sur l'omoplate gauche. Un phénix qui s'enflamme.
Kayla P. LaneFire burns into me
It consumes me
Re bienvenue !

Joli avatar **
J'aime moins le serpent, mais il a le mérite d'être classe !

Bon courage pour ta fiche :D
  
MessageJeu 6 Juil - 23:58
avatar
Date d'inscription : 23/10/2015Nombre de messages : 1120Nombre de RP : 89Âge réel : 24Copyright : (c) aki'Avatar daëmon : Coyote
Kyllian GriffinMODO• I'm all kind of BAD luck
Re bienvenue officiellement ma belle ♥ Je te dirais jamais assez à quel point je suis heureuse que tu revienne ici, en plus avec un perso aussi badass! Tu vas voir, on va s'éclater en RP What a Face

*fait pleuvoir de l'amour et des paillettes sur la tête de sa Karo d'amour*
  
MessageVen 7 Juil - 0:00
avatar
Date d'inscription : 06/07/2017Nombre de messages : 7Nombre de RP : 0Âge réel : 30Copyright : entrance-iconsAvatar daëmon : "nagini tue"
Kala JeffersonNothing will be the same...
merciiiiiii
je suis tellement contente d'avoir trouvé le temps pour reveniiiir olala et plus inspirée que jamais !

@kyky ; me amoooor ♥ /jtm/ tu m'avais manquéééé
ahaha grave, j'ai hâte What a Face
  
MessageVen 7 Juil - 10:30
avatar
Date d'inscription : 30/11/2012Nombre de messages : 1430Nombre de RP : 175Âge réel : 18Copyright : © Lou'Avatar daëmon :
Erwan A. Valentini
« And if somebody hurts you
I wanna fight »
Owh mais.. mais.. Mais c'est Karo' ! - stop ! -
C'est super cool que tu sois revenue avec un nouveau personnage qui a l'air vraiment très intéressant.
Nagini en plus en prénom de Daëmon serpent. Hâte de voir la suite !
Re-bienvenue du coup très beaucoup fort.
  
MessageVen 7 Juil - 10:51
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017Nombre de messages : 110Nombre de RP : 18Âge réel : 19Copyright : Kyky!!Avatar daëmon :
Nollaig E. O'MalleyNothing will be the same...
Re-bienvenue à toi ! Superbe demoiselle en tous cas et j'adore ton choix de serpent (c'est trop cool c'est bébéte) Bon courage pour la suite :)
  
MessageVen 7 Juil - 21:47
avatar
Date d'inscription : 06/08/2010Nombre de messages : 704Nombre de RP : 81Âge réel : 23Copyright : Aki <3Avatar daëmon : /
Kyle JohnsonLivin' in sin is the new thing
OH God !!! Le choix d'avat', le daemon...agent pour le FBI ... C'est teeeeeellement prometteur tout çaaaaaa
J'ai hâte d'en savoir plus sur ta demoiselle et à la sortie, il nous faudra très certainement un lien !!!

Re-Bienvenue à toi au passage et bon courage pour la fin de ta fichette
  
MessageSam 8 Juil - 0:58
avatar
Date d'inscription : 06/07/2017Nombre de messages : 7Nombre de RP : 0Âge réel : 30Copyright : entrance-iconsAvatar daëmon : &quot;nagini tue&quot;
Kala JeffersonNothing will be the same...
@erwan ; chouuuuu merci mille fois ! je suis contente que t'apprécie déjà Nagini ahahaha, j'espère que je te décevrais pas lol // lovelove

@nollaig ; merci jolie blondeee

@kyle ; de l'amour en paillettes sur toi en espérant que ça te plaise une fois que tout sera rédigé hihi // et pour le lien avec plaisiiiiir, tu m'enverras un mp et on en discutera et merciiii aussi ♥
  
Message
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant