Toutes les rencontres se font par hasard • Joshua

 
  
MessageDim 17 Juin - 1:53
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1820Nombre de RP : 181Âge réel : 23Copyright : Shiya (Avatar) / Miss Pie (signature)Avatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow

La pluie battante s'abat depuis plusieurs heures sur les rues de la ville, ça a dû en dissuader plus d'un de sortir mais pas Liberty. Par contre, pour Canaö ... Heureusement, entre l’amphithéâtre où se déroule la conférence sur le produit qui a été distillé dans l'eau de la ville et leur appartement, il ne faut pas plus de quelques minutes. Mais si peu de temps peut tout à fait suffire à vous tremper, même si vous courrez. L'été devrait se faire sentir et pourtant, la pluie remplace le soleil. Bah, Liberty n'est pas de ces personnes qui ne l'apprécient pas, c'est juste que c'est tout de même mieux d’être à l'intérieur et de ne pas devoir l'affronter. Par chance – peut-être – il n'y a pas de vent, ou trop peu pour qu'il soit plus difficile pour eux d'avancer. Enveloppée dans un pull et un manteau à capuche dont elle tient d'une main pour que celle-ci ne parte pas en arrière, un sac sur le dos comprenant bouteille d'eau, un peu de nourriture, mais surtout une serviette pour son daëmon et une paire de chaussettes de rechange pour elle, au cas où où celles-ci ont pris l'eau malgré la protection que leur offrent ses chaussures, elle court presque au côté du panda roux qui la devance de peu. Ni l'un ni l'autre n'aiment être en retard, c'est l'influence de sa daëmonienne qui a fait que le petit panda a fini par se soucier d’être à l'heure ou en avance. Bien sur, le confort de leur appartement est bien plus attrayant que ce court moment passé sous les trombes d'eau. Fréquentant depuis plusieurs années l'université il est facile pour eux de savoir où se rendre. Ils espèrent être suffisamment en avance pour se trouver une bonne place et surtout, trouver le temps de se sécher, parce qu'il serait désagréable de passer plusieurs heures assis à écouter des personnes parler tout en étant mouillé. Un bon moyen selon la jeune femme de se sentir mal après ça et de rater ses examens. Et ça, il en est hors de question !

C'est avec une certaine satisfaction qu'ils rejoignent le dit bâtiment, se retrouvant enfin à l'abri de l’intempérie. D'un coup d’œil ils peuvent remarquer que comme ils s'en doutaient, il y a déjà des gens, beaucoup de personnes et la porte de l’amphithéâtre pas encore ouverte. Ne sachant pas quand ils pourront y accéder, ils ne perdent pas de temps et vont se mettre dans un coin pour se sécher. Première étape pour la Finlandaise, s'occuper de son âme. Sortant la serviette de son sac plastique elle le frotte vigoureusement, gardant tout de même un œil sur les mouvements de la foule en quête d'un indice lui indiquant qu'ils peuvent rentrer. Une fois fini, elle remet le tissu dans son sac pour éviter qu'elle trempe tout puis s'occupe d'elle en enlevant son pardessus. Seul celui-ci est humide, elle se dit que d'ici la fin de la conférence il devrait être un peu plus sec. Elle ferme alors son sac, gardant dans l'une de ses mains son manteau, son sac sur son dos, son daëmon ayant grimpé sur son épaule – habitude qui lui vaudra peut-être un jour des problèmes avec ses épaules – guettant des visages connus sans succès apparent. En plus de ça, ça lui permet de diminuer le risque de se faire toucher malencontreusement. Qui des deux a été le plus angoissé à l'annonce que l'eau de la ville avait été contaminé ? Aucun ne serait le dire. Avec un tel pouvoir que détient la jeune femme, ça l'a inévitablement stressé. Surtout que durant l'année celui-ci a évolué, pouvant atteindre les êtres humains via le toucher, elle n'ose imaginer ce qui pourrait se produire si elle était infectée et que son pouvoir devenait incontrôlable, plus qu'il y a plusieurs mois de cela.

Elle fait même des cauchemars pour dire à quel point ça la taraude ! Alors heureusement qu'aujourd'hui elle a l'occasion de se rendre à l'une des réunions d'information et prévention sur ce qui se passe actuellement en ville. Elle espère que cela la rassura. Bien sur, dès l'annonce de cette « épidémie » Liberty a acheté des stocks de packs d'eau pour ne pas être en manque et a pouvoir utiliser le moins possible l'eau des robinets. Bien entendu, l'eau est disponible pour sa colocataire et son daëmon, pas question que l'autre habitante soit infectée et si elle le devient alors la Seagard n'y sera pour rien. Un soulagement minime quand on sait que certains dons peuvent engendrer de véritables catastrophes. Le sien étant à caractère explosif, elle pourrait faire beaucoup de dégâts. Elle sait le contrôler, elle l'a apprit, cependant elle ne l'utilise pas. Dangereux et inutile à ses yeux, si elle devait l'utiliser ça serait pour se protéger ou pour défendre son âme ou un individu en détresse. Pour certaines personnes le lien qui les relient à leurs pouvoirs est une évidence, mais pour elle s'est un profond mystère ! Elle espère aussi apprendre ici de bonnes nouvelles, comme potentiellement que la situation va être rapidement réglée. Les deux Finlandais font partie des premiers à rentrer – heureusement – et peuvent donc choisir où s'installer. Après une rapide concertation ils décident de s'installer dans les derniers rangs, au milieu de préférence, petit réflexe qu'ils ont pris en allant au cinéma. La place du milieu étant évidemment la meilleure. Assise, elle dépose l'intérieur de son pardessus sur ses genoux, Canaö d'un bond vient s'y placer, elle le sent qu'il se retient de faire une remarque, avoir les pattes sur quelque chose de mouiller n'est pas des plus agréables alors d'un petit geste de la main elle tente de lui laisser un peu plus d'espace sur ses genoux tout en essayant de ne pas se mouiller, quoique, avec son tricot elle ne le sentira pas. Elle place l'une de ses mèches colorées derrière l'une de ses oreilles, ce coup-ci elle a décidé d'arborer une chevelure arc-en-ciel. On pourrait croire que Liberty cherche ainsi à se faire remarquer, si c'est le cas alors c'est inconscient, mais mettre de la couleur dans ses cheveux naturellement blonds est devenu quelque chose qu'elle apprécie même si elle les laisse de temps en temps respirer.

Son sac entre ses jambes, elle en extrait la bouteille d'eau qu'elle décide de garder entre ses mains après en avoir bu une gorgée. Un rapide coup d’œil sur son portable et sur la salle lui indique que la conférence devrait bientôt commencer. Elle dépose ses doigts dans le pelage roux de son daëmon qui a déposé ses deux pattes sur le siège du devant, veillant à ne pas gêner l'individu qui l'occupe qui, il se trouve être un daëmon. Pas facile tous les jours d’être petit ! Alors qu'une personne monte sur scène avec un micro, une pensée lui traverse l'esprit, peut-être auraient-ils du se mettre plus devant, ça aurait pu être plus pratique pour lui. Bah ! Il n'est pas obligé de tout le temps regarder, il pourra se contenter de juste écouter. Il sent que la bio-kinésiste bouge, s'installant un peu plus confortablement sur ce qui lui sert de siège. Elle au moins ne devrait pas avoir de problème à pouvoir voir.
Page 1 sur 1