Quand y a de la vie, y a de l'espoir... Et bah on doit être morts ! [Ana E. Santiago & Joshua Torrent]

avatar
Date d'inscription : 29/12/2017
Nombre de messages : 135
Couronnes : 60
Âge réel : 26
Dieu : Déesse de l'Eau
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : La sublime Elea

Let's be free ! To know how it feels

Mer 29 Aoû - 23:32
Joshua avait cru que les heures les plus sombres des daëmoniens étaient derrière eux. Il avait été naïf. Assez naïf pour s’installer à Merkeley, pour croire qu’il pourrait y faire sa vie. Il avait retrouvé son père, un daëmonien, dans une putain de morgue et il avait été assez stupide pour croire qu’il ne lui arriverait jamais rien ! Le mal était fait et il était piégé.

Piégé dans un pays qui le voulait mort, piégé dans une ville qui allait le voir mourir. Et s’échapper était impossible. Il avait réussi à éviter le virus grâce à son don, il avait évité les tensions qui avaient découler de l’épidémie, il était arrivé à se glisser entre toutes les difficultés qui s’étaient présentées devant lui et le reste des daëmoniens. Et il allait mourir après tout.

« L’Humain ne peut pas accepter que nous voulions autant vivre qu’eux » dit-il à sa Naïva, leur colère respective alimentant celle de l’autre.

Il avait espéré s’en sortir et l’Humanité avait tout mis en œuvre pour que ça n’arrive pas. Mais il ne se laisserait pas faire. L’heure du bombardement approchait et Joshua courrait dans les rues de Merkeley, un énorme sac de sport en travers du dos remplie de vivres, de bandages, de draps, d’allumettes et de tout ce qui pourrait servir. Il avait même pris son portefeuille même s’il n’avait plus grande valeur.

Il avait viré tout son argent à sa mère après des heures au téléphone à l’écouter pleurer, le supplier de trouver une solution pour fuir la ville. Il lui avait promis qu’il s’en sortirait et il comptait bien le faire. Il avait une petite sœur à voir grandir merde !

Son espoir, c’était un parking souterrain. Il comptait s’installer dans les étages les plus profonds en attendant le bombardement, espérant que la structure résisterait.

« Il nous reste deux heures » ne put il s’empêcher de compter.

Il restait une dizaine de minutes avant qu’il n’atteigne sa destination mais il n’avait pas vraiment fait attention en tournant à une rue et il faillit percuter de plein fouet une jeune femme. Il voulut s’arrêter mais s’emmêla les pieds et chuta lourdement.

- Naïva ! Ca va ? ne put il s’empêcher de s’exclamer à voix haute en ne la sentant plus autour de son cou.

« Ne t’inquiète pas, j’ai juste lâché prise » répondit-elle, à cran à cause des évènements, sinuant sur le trottoir pour escalader son corps et revenir à sa place avant qu’il ne se relève.

Il jeta un regard au groupe qu’il avait failli bousculer, pensant reprendre sa course sans un mot pour eux. Chacun sa merde après tout non ? Mais il croisa leur regard. Vit qu’ils étaient touchés par le virus, constata qu’ils avaient survécu jusqu’à maintenant et, d’un coup, leur merde fut la sienne. Foutus évènements qui lui donnait un cœur.

- J’vais me cacher dans le parking souterrain en espérant qu’il tienne le choc. Z’êtes les bienvenus si z’avez pas de meilleures idées, leur dit-il, la respiration haletante.

Il était tendu, prêt à reprendre sa course dans les secondes qui venaient, qu’importe leur décision.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]️ little wolf
- Josh & Naïva face aux autres
« Josh & Naïva entre eux »
Actuellement en période ralentie due aux cours.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Nombre de messages : 306
Couronnes : 80
Âge réel : 24
Dieu : Déesse de l'Air
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Aki ♥

She's imperfect
but she tries

Mer 5 Sep - 14:45
Deux heures. Quelle affreuse sensation que de connaître l'heure de sa mort. Ana observe sa montre, son pied marque les secondes sur le plancher de l'appartement. Et lorsqu'elle relève son attention, elle remarque à peine le brouhaha dans lequel ils ont vécu ces dernières semaines. A quoi bon ranger un appartement voué aux cendres ? A quoi bon se préoccuper des choses futiles de la vie lorsque vous savez que celle-ci est comptée ?
La mexicaine serre Tehwa contre elle. Son seul sac en cuir dans le dos, fidèle compagnon de tant d'années de pérégrinations. Elle attend, le coeur lourd, battant la chamade, à l'entrée de cet appartement qu'elle avait tant rêvé voir accueillir sa famille. Toute sa famille. Ils y sont venus, y ont vécu. Les pires années de leur si courte vie. A cause d'elle...

Abuela est morte. Le coeur de sa petite-fille marque une pause, gémit. Elle est morte par sa faute, parce qu'elle est venue ici. Elle a insisté, les convaincant qu'ils seraient davantage en sécurité ici qu'au pays. Quel affreux mensonge... Elle n'en savait rien, elle n'y est pour rien. Pourtant, elle ne peut s'empêcher de se le reprocher. Tout est sa faute.
Ses soeurs, son frère, ils vont mourir par sa faute. Ils sont malades par sa faute. Tehwa mordille le pouce de sa daemonienne, la ramenant à la réalité.

"Tu n'y es pour rien, Ana. Tu n'as rien fait..."

"Si, Tehwa... c'est ma faute. Abuela..."

Elle n'a le temps d'enchainer, les jumelles font surface de la chambre, chacune un sac sur le dos. Le nécessaire. Nod apparait alors, accompagné de Lisa, voletant au-dessus de sa tête avant de s'y poser délicatement. Elle souffle fort, éreintée de ce petit effort. Elle ressent aussi les effets du virus...
Il ne manque que...

- Marisol ! Il faut qu'on y aille, dépêches-toi !

Trouver un endroit où se cacher, à l'abri de la mort. Essayer de se battre, encore, malgré l'évidence que ça ne sert plus à rien. Ils sont condamnés.
Il faut partir. Sa fratrie passe le pas de la porte, Ana claque pour la dernière fois sa porte derrière elle. Et tourne la page. Peu importe le mobilier, l'argent dépensé pour tout ça. Ce qui importe est là, tremblant d'une peur vorace. Et elle prend la main de Karen, lui laisse un baiser sur le front, avant de la relâcher. Et de prendre le premier pas, menant son clan dans une direction dont elle ignore la fin.

Et ils courent dans les rues presque vides, tentent d'ouvrir des portes, mais rien n'y fait. Rien. Les égouts ? Peut-être y auront-ils leur chance. Ils courent, courent, courent. S'arrêtent. Il ne sert plus à rien de courir...
Un jeune homme manque de percuter Ana, l'évite de justesse. Tehwa se tient de toute ses forces, reste sur l'épaule de sa soeur. Et ils lui font face. L'échange aurait pu durer quelques instants, un simple regard, un caillou sur leur route. Il n'en fut rien. L'homme leur adressa la parole. La mexicaine hésite, l'observe et comprend qu'il n'est plus temps d'être paranoïaque. Malgré le virus, malgré tout. Il ne leur reste que moins de deux heures. Si peu de temps...
La compassion la prend au coeur et au corps, elle ne peut pas l'ignorer. Et elle lui offre l'un de ses derniers sourires. Sa voix lui répond, de son accent prononcé.

- C'est très gentil, nous... nous cherchions un endroit où nous abriter dans l'espoir que ça suffise...

Leur regard reste connecté quelques instants avant qu'ils ne prennent la destination du parking, un espoir fou en tête.


Always and forever
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

by anaëlle.


♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur http://lindwuen-daemon.superforum.fr/t6057-ana-alors-pas-chiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/12/2017
Nombre de messages : 135
Couronnes : 60
Âge réel : 26
Dieu : Déesse de l'Eau
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : La sublime Elea

Let's be free ! To know how it feels

Sam 8 Sep - 18:40
Sa course repris mais il n’était plus seul à se diriger vers le parking. Le sourire de celle qui s’est adressé à lui l’a troublé. Sourire dans cette situation lui semble si irréel… Il aurait voulu foncer jusqu’à sa destination mais ses compagnons étaient plus lents, affaiblis. Et parce qu’il était déjà dans la merde jusqu’au cou, il décidât qu’il pouvait bien ralentir le pas pour eux.

« Non mais à quoi je joue ? » songea-t-il.
« Tu as un cœur Josh, cesse de prétendre le contraire » lui souffla sa compagne avec affection. « Si quelqu’un doit les laisser mourir, ce sera moi, je te forcerais à les laisser s’ils deviennent un poids. En attendant, tu peux t’en occuper. »

Oui, Naïva était véritablement impitoyable. Si leur survie signifiait de laisser mourir une centaine de personnes, elle n’hésiterait pas. Elle n’aurait même pas de problèmes pour s’endormir la nuit. Son daëmonien aimait croire qu’il était pareil mais, dans cette situation désastreuse, il n’y avait pas de temps pour le déni.

En arrivant au parking, les emmerdes commencèrent : Les portes de garages étaient fermées. La porte pour personnes à côté aussi était verrouillé mais Joshua finit par l’ouvrir à grand coups de pieds. La colère le rendait un poil excessif. Personne ne viendrait l’ennuyer pour vandalisme dans une telle situation, pas vrai ?

Il s’engouffra dans le bâtiment en boitillant légèrement, son coup d’éclat lui ayant amoché la cheville droite. Tout en jetant des regards réguliers à ses compagnons de route, il entreprit de descendre les escaliers vers l’étage le plus bas qui s’avéra être le « -3 ». Il jeta un regard circulaire à l’endroit puis posa son sac près d’une colonne. Une dizaine de personnes habitaient déjà les lieux, ayant eu la même idée.

- C’est vous qui avez verrouillé la porte ?!

Mais non. Eux avait eu la patience de faire le tour du bâtiment et d’en trouver une ouverte. Le cumul de stress, de colère et d’angoisse le fit éclater de rire à cette nouvelle. C’était déplacé dans ce contexte mais il ne pouvait s’en empêcher.

- J’espère au moins qu’j’vous ai épaté en tabassant c’te porte sinon j’y aurais rien gagné, dit-il à l’encontre de la fratrie.

L’humour, voilà quelque chose qu’il pouvait toujours utiliser pour se rassurer lui. Et peut-être, pour les rassurer eux.

- Moi c’est Josh au fait. Et elle, c’est Naïva. J'me réjouis d'vivre cette apocalypse avec vous.

L’autre groupe évitait de leur prêter attention dans la logique du « chacun sa merde » mais le jeune homme s’en foutait. Qu’ils aillent se faire foutre tous autant qu’ils étaient du moment qu’eux survivaient.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]️ little wolf
- Josh & Naïva face aux autres
« Josh & Naïva entre eux »
Actuellement en période ralentie due aux cours.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Nombre de messages : 306
Couronnes : 80
Âge réel : 24
Dieu : Déesse de l'Air
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Aki ♥

She's imperfect
but she tries

Dim 7 Oct - 21:58
Maternelle, Ana prend Karen par la main, elle la voit faible. Et la guide au travers de la course folle. Il faut les sauver. Il lui faut garder sa famille saine et sauve... Mais plus elle laisse glisser son regard sombre sur leur visage éreinté, plus elle perd pied. Un bombardement. Qui peut donc survivre à cela ? Qui pourrait bien les sauver, ou quoi ?
Ana garde la foi. Ana prie, en silence, des dieux qu'elle n'aurait jamais cru devoir à nouveau supplier. Elle prie pour Marisol, pour les jumelles, pour Nod, pour Lisa. Pour son Tehwa. Son précieux Tehwa, l'ange sur son épaule, la voix rassurante, celui qui l'a maintenue en vie. Aujourd'hui, c'est à son tour de le sauver. Aujourd'hui, il est allongé dans la boue, des balles hurlantes s'affolant autour de lui. Elle est l'âme qui le sauvera. Qui lui ordonnera de se lever, de marcher. Et d'avancer.

Ana sauvera sa famille. Coûte que coûte.

Le petit groupe maladroit se stoppe net devant les portes du garage. Le parking est fermé. Tout est verrouillé. Et alors que la mexicaine perçoit les sanglots de Rosa, leur compagnon d'infortune met des coups de pieds dans la porte. La déloge de ses gonds. Sourcil relevé d'étonnement, elle lui en est reconnaissante.
Les Santiago suivent leur guide, s'introduisent dans le bâtiment. Ils descendent, encore et encore, atteignent le troisième sous-sol. Un regard suffit à Ana pour remarquer l'évidence. Ils ne sont pas seuls, une dizaine d'individus ont déjà pris possession des lieux.

"Le garçon s'est explosé le pied..."

Tehwa s'est redressé sur l'épaule de sa jumelle, du mieux qu'il le put. La course effrénée terminée, il n'est plus secoué dans tous les sens et ne manque plus de tomber. Les deux mexicains échangent quelques pensées.

"J'ai vu... Tu penses qu'on peut vraiment lui faire confiance ?"

Situation difficile oblige le coeur aux doutes. Malgré son instinct naturellement bon, Ana ne peut s'empêcher de craindre chaque grain de sable sur sa route, même ceux qui lui viennent en aide. Et le phalanger, lui, est celui qui calme ses craintes, la rassure.

"Je pense qu'il est réglo, regardes-le. Il se serait pas arrêté. Et qu'est-ce qu'il pourrait gagner à aider une famille mexicaine ?"

L'herboriste prend quelques secondes.

"Tu as raison..."

Elle se calme, ses doutes se dissipent. Et elle décide de lui accorder toute sa confiance. Le garçon se tourne soudainement vers elle, s'adresse aux Santiago. Et alors que Nod lui sourit, debout aux côtés de sa soeur, que les filles se laissent tomber sur le sol, Ana baisse sa garde. Et lui offre un léger sourire. De circonstances ou non.

- Ana, et lui, c'est Tehwa. Mon frère Nod et sa daemonne, Lisa.

La petite Lisa, petit colibri roux, volette au-dessus de l'épaule de son daemonien.

- Nos trois soeurs, Rosa, Karen et Marisol... Merci de nous avoir pris au passage, nous ne savions plus où aller. Il est difficile de savoir quoi faire, en réalité...

Tehwa donne un coup de patte invisible sur l'épaule de sa jumelle d'âme, elle retombe dans le pessimisme. Et c'est mauvais pour elle. Alors, elle se reprend et fait face au jeune homme, laisse un oeil s'aventurer sur sa jambe sans doute douloureuse.

- Je peux atténuer un peu la douleur, pour vous deux. Disons que... mon don me le permet. Si je peux être utile à quelque chose, au moins, aujourd'hui.




Always and forever
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

by anaëlle.


♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur http://lindwuen-daemon.superforum.fr/t6057-ana-alors-pas-chiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/12/2017
Nombre de messages : 135
Couronnes : 60
Âge réel : 26
Dieu : Déesse de l'Eau
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : La sublime Elea

Let's be free ! To know how it feels

Jeu 25 Oct - 20:20
Joshua reprit tout doucement son souffle pendant que celle qui semblait être la meneuse du petit clan, Ana, faisait les présentations.

- Je retiendrais p’tet pas tout vos noms maintenant, désolé, dit-il sur un ton qu’il voulait amusé mais qui n’y arrivait pas.

« J’en aurais surement pas le temps de toute façon », se souffla-t-il à lui-même.

Naïva lui transmit son exaspération face à cette pensée mais elle comprenait que leur situation était catastrophique. Les remerciements de Ana lui semblèrent inappropriés. Il ne savait pas s’il l’avait fait pour eux ou pour sa conscience mais il ne pensait pas que ça méritait reconnaissance. Mais s’épancher en débat et en hypocrisie ne le tentait pas. Plus grand-chose de le tentait en vérité…

« Nous allons mourir. »

La pensée s’insinua à nouveau dans son cœur et le poignarda. Il voulait vivre merde !

- Atténuer la douleur ? répéta-t-il, curieux. J’en ai pas besoin t’inquiète. La douleur sera partie d’ici demain. Si on est toujours vivants…
- MERDE JOSHUA ! TA GUEULE ! l’invectiva Naïva, sur les nerfs.

Qu’elle utilise son prénom en entier et prenne la peine de le crier à voix haute surprit le jeune homme qui lui lança un regard alarmé. Sa compagne ne réagissait pas ainsi d’habitude. Il l’entoura dans ses bras et posa son front contre sa tête reptilienne. Dans sa colère et sa tristesse, il n’avait pas compris que bien qu’elle n’en laissait rien paraître, la taïpan aussi avait peur. Et elle détestait avoir peur, détestait être la proie.

- Désolé, souffla-t-il.

Désolé pour sa daëmonne, désolé pour les Santiago à qui il transmettait son pessimise, désolé de ne pas pouvoir les sauver, désolé de devoir assister à la destruction de son espèce. Il resta un moment front contre front avec son âme puis regarda ses compagnons d’infortune et répéta d’une voix angoissée.

- Désolé.

Puis à Ana :

- Merci pour ton offre mais j’ai pas si mal à la cheville et je pense pas être contaminé. Garde tes forces pour toi.

Il n’avoua pas en être certain. Il ne voulait pas qu’on le haïsse car lui avait passé l’épidémie sans dommage. Il ne voulait qu’on connaisse son don, pas après tout ce qu’il venait de se passer.
De son sac, il récupéra un paquet de chips et l’ouvrit. Après en avoir mangé une, il s’installa près des sœurs et posa le paquet entre eux pour qu’ils se le partagent. Quitte à mourir, autant le faire avec des chips paprika dans l’estomac, pas vrai ?

Il avait pensé rester silencieux mais le silence l’angoissait. Alors il tentait de discuter de tout et de rien avec les Santiago. Des études qu’ils faisaient, des formes qu’avaient pris les daëmons d’Ana et de Nod, de leurs plats préférés. Il essayait de se changer les idées, de leur changer les idées.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]️ little wolf
- Josh & Naïva face aux autres
« Josh & Naïva entre eux »
Actuellement en période ralentie due aux cours.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Nombre de messages : 306
Couronnes : 80
Âge réel : 24
Dieu : Déesse de l'Air
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Aki ♥

She's imperfect
but she tries

Lun 5 Nov - 15:52
La réponse la surprend, la réaction de sa daemonne un peu moins. Le garçon est pessimiste, lui aussi. Cartésien, peut-être. Il la prend dans ses bras, pose sa tête contre la sienne. Et Ana, attendrie, attend, patiente et spectatrice. Tehwa sur son épaule. Machinalement, son doigt vient caresser le pelage de son cou.
Le lien se rompt légèrement, il se tourne vers les mexicains. S'excuse. Puis, vers Ana.

- Ce n'est rien, cette situation... n'est facile pour personne. On réagit tous différemment.

Elle prend une pause, une grande respiration. Elle-même, au fond de son corps, elle crève de se rouler en boule, dans un coin. De ne plus y bouger, de se laisser aller aux crises, aux larmes, aux hurlements. De laisser son esprit partir, loin de tout ça. De cette apocalypse dont personne ne voulait...
Ana est perdue. Paniquée, affolée. Et son ange, sur son épaule, garde sa raison intacte. Tehwa est là, pour lui rappeler la réalité. Et l'espoir. Aussi petit soit-il, la mexicaine se dit parfois que son âme est bien plus grande que beaucoup d'autres. Tehwa est plus grand que beaucoup ne sauront en rêver.

- Je n'insiste pas. Mais j'ai assez de force pour vous soulager, sachez-le. Si vous changez d'avis.

Elle n'insiste pas plus, s'assied à côté de Marisol, l'attire dans ses bras alors qu'elle soupire. Sa soeur est éreintée. Plus que les autres, elle est si pâle... Karen tient la main de sa jumelle entre les siennes, elle n'est pas en meilleur état... L'ainée rage en silence. Son don est inutile... Il aurait pu, mais à quoi bon ? Aucune plante n'est assez puissante pour éradiquer un tel virus... elle n'a jamais pu éradiquer le mal. Juste le repousser, l'éloigner. De simples maux d'estomacs, des migraines, de petites douleurs.
Ana ne soigne pas. Ses plantes ne sont pas assez efficaces. Leurs propriétés sont inutiles... Pour quelles raisons le ciel l'a-t-il dotée d'un don de guérisseuse si pour autant elle ne peut l'utiliser en tant que tel ?
Elle se sent inutile. Incapable. A quoi bon ?

"Profites un peu du calme, Ana. Rien n'est de ta faute, ici."

Tehwa n'a pas bougé, seule sa voix s'exprime dans leurs pensées.

"Je pourrais faire mieux..."

"Pour l'instant, non. Mais plus tard, quand on s'en sera sortis. Pour aujourd'hui, arrêtes de vouloir être parfaite, de faire toujours mieux. C'est pas le moment."

Il est dur, elle sait qu'il a raison. Elle n'est pas parfaite, ne le sera jamais. Et elle l'a toujours su, depuis le Mexique. Depuis cette balle... Rien ni personne n'est parfait. Il faut seulement tenter de se rapprocher du bien.
Ana bloque ses pensées négatives, tourne son attention vers la discussion enjouée qu'on prit Nod et leur nouvel ami. Son petit frère semble particulièrement enchanté de trouver un auditeur tel que Joshua.

- Le Mexique est beau en cette période, mais c'est vrai que j'aimerais bien voir la neige, juste une fois. Chez nous, c'est un peu comme une utopie d'en voir. Et skier ! Tu as déjà skié ? Ca doit être merveilleux. J'ai un peu fait de surf, mais j'suis pas super doué...

Lisa, enfin posée sur la tête de son jumeau, rit.

- C'est peu dire ! T'étais carrément nul, Nod !

Et leur soeur sourit. Rosa réagit au quart de tour, des chips dans la main. La discussion semble affreusement normale, hors du temps présent.

- Lisa n'a pas tord, Nod, c'était terrible. Tu tombais toujours à l'eau quand j'te montrais comment faire.

Le garçon mime une moue boudeuse, mais son sourire revient vite. Ses soeurs savent cependant combien il est effrayé... Nod a toujours eu à coeur de remonter le moral de ses soeurs. Même aujourd'hui encore.

- Et vous deux alors, racontez-nous un peu, vous avez des talents cachés ?

Lisa est curieuse, autant que Nod. Ils sont tournés vers leurs compagnons d'infortune, oreilles tendues.


Always and forever
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

by anaëlle.


♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur http://lindwuen-daemon.superforum.fr/t6057-ana-alors-pas-chiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/12/2017
Nombre de messages : 135
Couronnes : 60
Âge réel : 26
Dieu : Déesse de l'Eau
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : La sublime Elea

Let's be free ! To know how it feels

Dim 11 Nov - 13:19
Dans ce parking souterrain, entouré de désespoir, chacune des secondes s’écoulant pesant un peu plus sur ses épaules, Joshua se surprend à aimer à nouveau. Il croyait cette émotion détruite à tout jamais dans son cœur, les humains avaient tout fait pour. Mais à la veille de l’apocalypse, malgré tout ce que ses ennemis lui avaient sous le simple prétexte qu’il était daëmonien, le jeune homme remarquait qu’ils n’avaient pas réussi à lui arracher l’amour.

Il les aimait. Il voyait les liens qui unissaient cette famille, il devinait les épreuves qu’ils avaient traversé, il comprenait ce qu’ils devaient ressentir. Et il les aimait. Il voulait les protéger, il voulait les sauver. Parce qu’en les sauvant, il savait qu’il se sauverait lui-même. Cette volonté brûla en lui et même la conviction inconsciente que rien ni personne ne pourrait les sauver, il se mit à espérer.

« Puissent-ils survivre à ça. »

Et en admirant le jeune daëmonien lui parler avec un enthousiasme qu’il supposait feint, une autre pensée :

« Puissent-ils vivre heureux. »

- Naïva déteste le froid ! Nous n’avons jamais été skier, mais tu m’apprendras ! Et tu me feras visiter le Mexique ! J’y suis jamais allé !

Son cœur était toujours plein d’angoisse, meurtri par la fatalité. Mais il avait un jour touché le fond du gouffre, s’était dit que plus rien ne lui importait, que la mort pouvait venir le chercher sans qu’il ne regrette la vie. Et il savait qu’il avait réussi à remonter. Il n’était pas encore en haut mais suffisamment proche de la lumière pour offrir à ces gens un peu de répit.

Il était connu pour être un bouffon. Jamais sérieux, toujours le mot pour tenter de faire rire. Une façade, lui soufflait parfois son inconscient, lui rappelant les blessures de son cœur. Un réflexe de survie. Ce n’était pas grave.

Il pouvait être un bouffon, encore un peu. Pour eux.

- J’ai testé le surf une fois et j’ai tellement bu la tasse que c’en était une casserole ! s’exclama-t-il d’un ton enjoué pour soutenir le pauvre Nod qui était moqué par ses sœurs.

Ce souvenir de quand son père était encore en vie lui réchauffa le cœur. Ils avaient passé de bonnes vacances à cette époque. Ils étaient heureux : Personne n’avait conscience de leur nature et ne leur voulait du mal pour ça. Puis, les daëmoniens avaient été dévoilé au grand monde et tout avait changé. Il chassa ces pensées et se leva.

- Talents cachés ? J’en ai un génial mais faut me promettre de le dire à personne !

Il posa tendrement Naïva sur sa veste et mit ses mains sur ses hanches.

- Je suis un génie de la chorégraphie de Single Ladies de Beyoncé !

Et sans s’annoncer, il se mit à reproduire grossièrement la danse en exagérant de manière prononcée les mouvements qui se voulaient sensuels à la base. Dans son âme, il sentit l’amusement de Naïva et cela le réconforta plus que n’importe quel mot. Il n’y avait plus besoin de mots entre eux, juste le besoin d’être ensemble, d’emmêler leurs esprits pour ne former qu’un être aux contours flous formés par leurs deux entités, leurs sentiments, leurs cœurs.

Le temps continue sa course et le compte à rebours est déjà bien entamé. Mais bouffon Josh évite d’y penser. Bouffon Josh veut les faire sourire. Une fois la chorégraphie finie, il s’incline très bas devant son public.

- Mesdames, ne vous retenez pas si vous voulez me lancer vos soutifs hein ! en adressant un clin d’œil aux Santiago.

Les autres réfugiés l’avaient également observé, chacun le regardant avec des sentiments différents : amusement, colère, mépris. Certains semblaient déjà résignés à ce que la mort vienne les cueillir. Tant pis pour eux.

- Qui fait le Gangnam Style avec moi ? demanda-t-il avec enthousiasme aux Santiago.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]️ little wolf
- Josh & Naïva face aux autres
« Josh & Naïva entre eux »
Actuellement en période ralentie due aux cours.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Okolnir et ses alentours :: Zone libre :: Coin flashback-