Bad trip dans l'obscurité (feat Asgard)

avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Nombre de messages : 461
Couronnes : 11
Âge réel : 21
Dieu : Dieu du Feu
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Folkr

MODO
Nothing will be the same...

Sam 22 Sep - 20:45
Une ombre dans la nuit. Ou plutôt deux. L'une humaine. L'autre animal. Filant rapidement dans les rues. Griffes cliquetant sur le macadam. Souffle irrégulier résonnant dans la nuit. Ils passent sans s'arrêter, sans accorder un regard aux bars dégoulinant de gens. Ils restent dans l'ombre, se méfiant des lumières vives. La jeune femme garde les yeux résolument tournés droits devant elle. Ses yeux, son visage indique la peur qui s'est logée en elle. Telles de vils plantes grimpantes, celle-ci s'ancre de plus en plus profond. A l'instant Tomas est sur que sa daemonnienne ne pourrait pas définir la véritable cause de sa peur. Celle-ci est aussi présent en lui attisant sa paranoïa et la violence qui repose en lui depuis Merkeley. Mais il refuse de se laisser envahir. Il doit rester lucide. Pour Edi'. Mais il se sent comme un funambule sur une ligne en pleine tempête. Prêt à basculer à chaque instant.

Leur excursion nocturne avait commencé à cause du cauchemar de la daemonienne. Sombre où souvenirs déformée par la peur. Devenant des monstres grotesques jouant le rôle de son beau père. Alors Nollaig s'était réveillée en panique, guettant un danger inexistant. Puis elle avait entendu les gens passées pas loin de sa planque. Et une envie sombre l'avait envahit alors que le manque avait augmenté en intensité. Alors elle a fui. Fui les gens. Fui ses cauchemars. Et depuis la peur ne cesse de grandir.

Finalement ils arrivent au port à l'extérieur de la ville. Les odeurs familières rassure l'irlandaise légèrement. Petit à petit son souffle se fait moins erratique alors qu'elle ralentit la cadence. Elle se permet même d'observer les silhouettes des bateaux éclairés par la lueur timide de la lune et celle des lampadaires fatigués. Certains pourraient qualifiés ces lieux d'obscurs. Mais pour le duo c'est comme retrouver un lieu familier dans cette ville encore si étrangère.
Peut être qu'ils n'auraient pas du baisser leur garde. En tous cas aucun des deux ne virent arriver l'homme à l'ombre du bateau. La main se referma comme un étau sur le poignet fin de la demoiselle. La voix grave retentit tel un coup de feu à l'oreille de la demoiselle. Insulte, proposition grossière. Tomas fait un pas en avant en grognant et aboyant . Nollaig se tend, sursaute, surprise se mêle avec la peur en un mélange explosif. Le daemon se retient de sauter à la gorge de l'étranger. Il se souvient que trop bien de la douleur effroyable qui les avait transcendé tous les deux le jour de leur fuite. Alors il se met à distance priant pour que cela ne tourne pas mal. Mais il interviendra avant il le sait au fond de ses tripes. La violence est là. Lui enflammant les veines.

Pour Nollaig il ne lui faut pas longtemps pour réagir. L'instinct de survie se met en place. Sa poigne se fait solide sur les lanières de son sac. Il tombe de son épaule. Un mouvement large. Et celui-ci percute le visage de l'homme. Il crie, jure. Un liquide sombre vient dégouliner. Un bref instant l'irlandaise se réjouie de garder toujours ses outils sur elle. Même à travers un sac, il peut infliger pas mal de dégât. La preuve sur l'homme face à elle. Elle aurait dû reculer. S'éloigner en courant. Mais le manque est là. Immense. Insatiable.
D'un mouvement brusque en avant elle agrippe de ses deux mains le visage de l'étranger. Un gémissement de contentement s'échappe ses lèvres alors que l'énergie se déverse, grisante. Tomas s'est stoppé net avant de s'écrier.

-Edi'!

Mais cette dernière ne lui prête aucune attention.


Ombre dans la nuit
Protecteur
Voir le profil de l'utilisateur http://lindwuen-daemon.superforum.fr/t5357-il-etait-une-fois-une-fille-et-son-chien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010
Nombre de messages : 4393
Couronnes : 92
Âge réel : 28
Dieu : Déesse de l'air.
Palier don : Palier 2.
Palier lien : //
Copyright : © Swirly.

ADMIN
KING'S H E A R T

Dim 23 Sep - 21:16
Bad trip dans l'obscurité.
Nollaig & Àsgard
The reality is the illusion created by the absence of drugs.

Àsgard, tu as dû mal à t'habituer. Errer seul. Personne n'est là pour guider tes pensées, pour accompagner tes actes, pour conseiller tes gestes. La solitude, elle n'est la même ni pour un humain, ni pour un daemonien, ni pour un déchiré. À l'image d'un aveugle de naissance et d'un non voyant par la faute de la vie. Votre isolement à vous, ceux qui ont été défait de leur âme, il est sans aucun doute le plus ignoble de tous. Soupire, tu contemples l'eau qui s'abat contre les pierres de Trondheim, l'imaginant fendre les vagues de ses écailles dorsales. Là ou elle est maintenant, a-t-elle le loisir d'agir ainsi ? Tu sais qu'elle n'a pas sa place au royaume des Ases, ta fille la rejoindra très certainement dans les contrées froides de Helheim lorsque sa mère la libérera . Lorsque ce moment arrivera, ton âme, elle la réchauffera de sa gentillesse et de sa bonté, elle lui comptera vos aventures sur Midgard, lui décrira comment est son père et très certainement aussi comment était sa mère. Elle la préservera du danger même là-bas. Oui, Kementári, elle fera tout cela car elle est ainsi, parce qu'elle est unique et qu'elle n'aura jamais son égal.
Une pierre dans la main, tu l'observes un instant. Une femme te raconta un jour que c'était pour nourrir les crocodiles. Jetez le dans l'eau et faites un vœu. Telle était sa directive. Que souhaites-tu donc Àsgard ? Retrouver mon âme... Retrouver ton âme... Ta demande elle ne concerne pas que le fait d'être auprès de ta daemon, elle est bien plus profonde encore, bien plus personnelle. L'homme sans essence, l'homme sans conscience. L'homme-animal.

Tu te relèves Àsgard et quitte le ponton sur lequel tu t'étais installé, marchant sans détermination aucune, peut-être seulement celle de rentrer chez toi. Àsgard, tu vagabondes dans les ruelles, les rares passants te dévisageant du regard sans que tu n'y accordes d'importance, tes pas prenant l'angle d'une rue plus étroite que les précédentes. Tu stoppes tout mouvement à la fois surpris de ce qu'il se passe devant toi et en même temps insensible au point de n'avoir aucune réaction face à cette scène qui se peint devant tes yeux désintéressés Cependant, tu restes là un moment, écoutant le chien crier un prénom. Si tu en suis son comportement, il semble s'inquiéter non pas d'un danger mais plutôt d'un comportement ? Àsgard, qu'est ce que cela peut-il bien te faire ne n'avoir ni peine, ni sentiment face à un être à qui, par déduction plus qu'autre chose, la vie lui est retiré ? Rien. Tu t'en moques éperdument, et reprends même ta marche, jusqu'à la daemonienne, parole volant dans les airs tout en continuant ta route.

Faim insatiable...

Vu jusqu’où la demoiselle semble désirer aller, tu trouvais le terme plus qu'approprié mais qu'importe, tu n'y prêtes plus attention, laissant tes jambes te mener là ou elles trouveront bon que tu ailles.



©️ Gasmask


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
skeggöld, skálmöld, skildir ro klofnir

Se savoir autre, admettre les différences, ne prétendre ni imposer sa façon d'être, ni copier celle des autres, c'est une sagesse à laquelle il est devenu audacieux d'aspirer.Quand tu t'éveilleras... le monde tremblera. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] signature by anaëlle.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Nombre de messages : 461
Couronnes : 11
Âge réel : 21
Dieu : Dieu du Feu
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Folkr

MODO
Nothing will be the same...

Sam 29 Sep - 0:29
Tomas piétine. Halète alors que Nollaig ne semble pas l'entendre. Ses yeux sont fermés. Son sac repose à ses pieds. L'homme semble reposer, amorphe entre ses mains. Tous son corps semble vouloir tomber. Mais par il ne sait quel fait mais cela ne se fait pas. Le poids plume qu'est son daemonienne semble être la seule raison de pourquoi l'homme est encore sur ses jambes. Mais cela est impossible. Tomas en n'ai sur. Mais qu'est-ce qui est réellement impossible dans ce monde? Des années de ça, les animaux ne pouvaient pas parler, il n'y avait qu'une seule âme selon certains. Alors jusqu'à où peut aller son Edi'? Il a peur de le savoir.

Il tente de l'appeler de nouveau mais rien à faire. Soudain un bruit de pas attire son attention. Une silhouette émerge des ombres. Un autre homme. Le corps du lévrier se tend, prêt à intervenir. Que veut-il celui-ci? Le grognement qui n'avait pas quitté sa gorge monte en puissance. Il se sent basculer mais à cet instant il n'en a rien à faire. Son corps se ramasse. Il connait la douleur. Il l'a expérimenté comme Edi' mais à cet instant il n'en a rien à faire. Protéger sa daemonienne. Faire taire cette violence. Voilà son but. Mais avec étonnement le lévrier le vois passer simplement à côté d'eux. Il reste un instant interdit avant de faire volte face. Ce n'est pas un homme mais un fantôme. Il n'en ait pas possible autrement. Quel humain ou daemonien pour laisser derrière lui cette scène. Sans aider ou crier au meurtre. Car Tomas sait que cette histoire pourrait avoir une fin bien brève.. Hanna leur avait toujours dit qu'ils devaient se garder hors des chemins des esprits. Malheur et désespoir sur leur route. Mais qu'est-ce leur vie aujourd'hui. Un coeur qui se calme. Des crocs qui se rangent. Un grognement qui laisse place au calme de la nuit. Le daemon a réussit à faire le vide. Edi' est le plus important.

-Attendez! Appel dans la nuit. Peut être sans espoir. Mais il le tente quand même. S'il vous plait, attendez. Vous.. Hésitation. Vous pouvez l'aider s'il vous plait. La faire décrocher. Quelque chose. Elle ne se contrôle pas.

Qu'est-ce qui lui dit que l'homme a quelques pas de là pourrait s'y connaitre en pouvoir? Pas d'âme animal dans les horizons. Mais il ne sent. Le deuil et une odeur presque disparu mais encore si vivace. Et son instinct ne le trompe jamais.

Bien être recherché avec tant d'ardeur. Sensation presque oublié. Chaleur. Energie. Un cocon qu'elle ne veut pas quitter. Son prénom qui a raisonné plusieurs fois mais elle ne veux pas de la réalité. Alors elle se laisse sombrer. Mais une voix, inconnue, arrive jusqu'à ses oreilles. Et ces mots. Ils la titillent. Pourquoi exactement? Nollaig ne le sait pas. Mais cela vient fragiliser son impression de bien être. Puis quelque chose l'expulse.
La nuit. Si sombre. Deux silhouettes à quelques pas. L'homme a ses pieds inconscient. L'irlandaise s'éloigne d'un pas. Deux. Ramasse son sac. Qu'est-ce qui s'est passée exactement?


Ombre dans la nuit
Protecteur
Voir le profil de l'utilisateur http://lindwuen-daemon.superforum.fr/t5357-il-etait-une-fois-une-fille-et-son-chien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 23/06/2010
Nombre de messages : 4393
Couronnes : 92
Âge réel : 28
Dieu : Déesse de l'air.
Palier don : Palier 2.
Palier lien : //
Copyright : © Swirly.

ADMIN
KING'S H E A R T

Jeu 18 Oct - 16:27
Bad trip dans l'obscurité.
Nollaig & Àsgard
The reality is the illusion created by the absence of drugs.

Le sifflement d'une respiration qui se brise voletant dans les airs. Étrange mélodie qui ne te plaît comme ne te déplaît. Mais ça ne sera pas tout. Mais ta soirée ne saura s'achever de cette sorte alors qu'une voix masculine cherche à attirer l'attention. Tu t'arrêtes, inclines légèrement la tête afin de pouvoir voir derrière toi et fronces les sourcils. Ces mots, ils ne trouvent aucun écho en toi. Venir en aide à quelqu'un, quelle idée surprenante n'est-ce pas ? Ah... Si seulement tu avais un cœur Àsgard..., peut-être que tu aurais entendu la plainte du canidé, peut-être que tu te serais retourné et aurais volé au secours de cette pauvre demoiselle qui est bien plus en détresse que ce qu'elle ne laisse paraître. Ce n'est pas le cas ou tout du moins ça l'est de moins en moins. Fin de l'illusion, tu n'es pas le genre de personne que le daemon recherche.

Elle est là, toute la complexité d'avoir à vivre avec son Mal...

Plus une pensée qu'une parole, tu secoues la tête et soupire d'exaspération. Tu ne leur porteras aucune assistance. Après tout c'est ainsi que tu es. La fatalité nous rend insensible. Puis qui te dis qu'elle ne prendrait pas ta venue pour une nouvelle agression, mettant ainsi ta vie en péril ? Toutes les justifications seront bonnes pour te donner raison Viking. Mais nul besoin de cela, ton choix était fait avant même de croiser leur chemin. Si jamais elle vole la vie de cet homme, tu finiras probablement par le retrouver à Helheim. Une vie de peine et de douleur l'attendra, et toi, comme en cette nuit, tu contempleras cette chute infinie avant qu'il n'aille pourrir dans les tréfonds de Niflheim. Probablement que nous n'avons que ce que nous méritons. Lui la fin de sa vie et toi ton agonie sur Terre. Chacun son lot, tes épaules s'apprêteraient déjà à crouler sous un poids que tu ne sais presque plus supporter. Puis, pour cette femme, qu'est ce que c'est que de vivre avec un mort sur la conscience ? À toi Àsgard, cela n'a jamais su changer ton morne quotidien. Relever la tête quoi que cela en coute, qu'importe la manière dont cela nous transformera, de toute manière tu le sais depuis bien longtemps... Ce qui faisait qui tu étais est mort depuis bien longtemps et à présent, la rédemption n'est plus qu'une utopie. Inutile de se battre.

Ce n'est pas en fuyant que l'on apprend.

Si son être n'arrive pas à faire ce que sa volonté désir, alors elle est déjà tout autant perdue que toi Viking. Une de plus ou non... Le monde n'en sera pas moins fou...



©️ Gasmask


Spoiler:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
skeggöld, skálmöld, skildir ro klofnir

Se savoir autre, admettre les différences, ne prétendre ni imposer sa façon d'être, ni copier celle des autres, c'est une sagesse à laquelle il est devenu audacieux d'aspirer.Quand tu t'éveilleras... le monde tremblera. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] signature by anaëlle.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Nombre de messages : 461
Couronnes : 11
Âge réel : 21
Dieu : Dieu du Feu
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Folkr

MODO
Nothing will be the same...

Sam 20 Oct - 22:54
Finalement l'homme se stoppe, adresse un regard au daemon. Celui-ci ne pense pas que la partie est gagnée pour autant. Cet homme est étrange. A moitié mort. Il hésite. Doute. Est-ce ceci les daemoniens ayant perdu leur daemon ? Ou est-ce autre chose ? Le lévrier grogne en entendant ses paroles. A peine murmuré mais cela suffit à ce qu'il l'entende. Et cela ne lui plaît pas. Que dire ? L'incendier ? Il en meurt d'envie. Mais cela semble perdu d'avance. Cet homme est froid. Trop froid pour les interactions extérieurs. Mais le risque qu'il en parle ? Rapporter ce qu'il a vu aux autorités ? Tomas en est presque sur. Il n'y a aucun risque. Il semble vivre pour lui même et c'est tous. Sa réalité seulement compte. Finalement il se décide et dit d'une voix animal, grondante :

-Et alors ? Est-ce une raison pour la laisser se débrouiller seule ? Son pouvoir est un fardeau. Une malédiction. Un peu comme le votre non ?

Être aussi bavard ne lui ressemble pas. Mais il veut comprendre. Il veut de l'aide. Il n'a pas confiance aux autorités, aux scientifiques de ce pays. Il a peur que ce soit comme les fous. Que l'on enferme son Edi' comme un animal dangereux. Qu'on la couve. Alors pourquoi en parler à un inconnu croiser ainsi dans la nuit ? Il n'en sait rien. Mais peut être que lui comprendrai. Si il n'est pas trop mort de l'intérieur. Trop aigri par la vie.
Tomas sent Nollaig toujours engluée dans son bien être morbide. Il s'est même éloigné de quelques pas, mais pas trop non. Il veille. Mais il ne veut pas que ce soir Nollaig  soit seule avec ses démons. Car il ne sait que cette fois-ci comme beaucoup d'autres fois il ne pourra pas faire grand chose. Mais qu'est-ce qui lui garantit que l'homme là bas l'aidera ? Rien. Mais il ne peut s’empêcher d'être intrigué.

La phrase suivante le fait aboyer violemment, se retenant de bondir en avant. Une fuite ? En quoi ? Que sait-il ? Rien. Son Edi' n'avait pas eu le temps d'apprendre. Ou à peine quelques cours à Merkeley. Mais ses années d'errances, son enfance et l'épidémie ne cessent de la remplir de démons. Tous cela ne facilite pas la chose. Et puis elle a peur. Elle veut oublier. Oublier ce don qui ne lui semble être qu'une malédiction.

Un peu plus loin. A quelques pas seulement. Nollaig tangue sur ses pieds comme un poulain nouveau né. Maintenant elle reconnaît Tomas un peu plus loin. Et un homme inconnu. Que disent-ils ? Elle sent la colère, l'incompréhension de son daemon. Ses oreilles bourdonnent alors qu'une énergie nouvelle parcourt son être. Elle veut courir. Fuir. Rester ici. Rejoindre Tomas. L’indécision est là. Pourrissant ses pensées. Ses envies. Puis son regard accroche de nouveau l'homme à terre. La jeune femme distingue le liquide épais s'écouler sur le sol, accrochant la lumière des lampadaires. Puis il voit la peau pâle. Trop pale peut être. Elle ne sait pas. Il est toujours là, entier. Pas desséché comme les rats ou autres animaux dont elle a absorbée l'énergie. Chose froide et morte aux creux de ses paumes. Est-il froid lui aussi ? L'irlandaise ne veut pas le toucher. Elle ne veut toucher personne. Un frisson la parcourt. La jeune femme recule.

-Tomas.

Un murmure. Un mot étranglé par la peur, l'incompréhension ou par les larmes qui veulent s'échapper de ses yeux ? Un peu de tout. Une masse semble s'être installée dans sa gorge. Ses pas inconsciemment la fait reculer.

-Tomas.

Sa voix est plus forte. Toujours angoissée. Comme une enfant cherchant ses parents dans la foule. Sa main est crispée sur la lanière de son sac. Son daemon l'a finalement entendu et a détourné un instant son attention de l'homme. Il laisse son Edi' s'approcher, s'éloignant de son méfait. L'incompréhension se lit dans ses yeux clairs.  Son corps semble être parcouru de soubresauts, ses yeux cherchent la moindre menace n'arrivant pas à se fixer trop longtemps. Finalement l'irlandaise arrive à la hauteur du lévrier. Ses sourcils se froncent, son visage se plissent en observant l'homme à moitié plongé dans les ombres.

-Qui s'est ? Vous êtes qui ? Un regard vers Tomas. Un autre vers l'homme. Des mots qui se perdent en irlandais. Sans queue ni tête. Je lui ai fait du mal ? L'autre il ne bouge plus. Il faut.. Ses mains se crispent. Elle chasse nerveusement des mèches de son visage. Je ne sais plus.. Je ne sais plus. Faut qu'on bouge non ? Hein Tomas ?


Ombre dans la nuit
Protecteur
Voir le profil de l'utilisateur http://lindwuen-daemon.superforum.fr/t5357-il-etait-une-fois-une-fille-et-son-chien
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Trondheim :: Svartlamon :: Le port-