I'm sorry... - feat Elijah

avatar
Date d'inscription : 25/08/2018
Nombre de messages : 15
Couronnes : 3
Âge réel : 19
Dieu : Feu
Palier don : Palier 2
Palier lien : Palier 1
Copyright : Avatar : @shiya ; Signature (code): SIAL

Nothing will be the same...

Mer 3 Oct - 22:54
I'm sorry...
feat Elijah A. Valdason
(Eirin). "- Tu m'expliques ce que l'on fait ici ? Tu détestes quand il y a pleins de monde comme ça. Ce quartier est toujours blindé..." La voix sifflante de Venom surgit dans mon crâne, manquant de me faire sursauter. Je ne m'attendais pas à ce qu'il parle maintenant. En générale il se fait extrêmement silencieux lorsque l'on se retrouve dans une foule de personne comme maintenant. Faut croire que lui-même fait des exceptions. Je me demandais si j'avais vraiment bien fait de venir ici ce jour-là. J'avais la sensation d'être complètement étouffée par cette foule de gens plus ou moins pressée. J'avais le sentiment de disparaître, avalée par la masse. La peur étreignait mon ventre. Bizarre. Je savais que je ne craignais rien, dans le fond. Après tout, c'était juste des personnes qui, comme moi, passaient leurs temps libres à flâner. Cependant, je persistais à avoir l'impression que certaines personnes me jetaient des regards moqueurs. Que ce groupes de filles qui passait se moquer de moi. Des formes que je n'avais pas et qu'aucun jeans n'arrivaient à révéler - surtout que le slim noir que je portais n'était pas le plus flatteur. De mon buste, caché par un ample pull en laine gris, continuerait à rester plat ou presque. De mes cheveux qu'aucun coiffeur n'arrivait à dompter. "- Calmes toi, Eirin. Personne ne se moque de toi. Tu ne fais qu'imaginer." Je le savais bien sûr. Venom avait raison. C'étaient mes souvenirs d'une mauvaise période qui parlaient. Mais ils étaient si présents, si ancrés en moi... Il fallait que je me calme. Je ne pouvais faire une crise d'angoisse ici. Et cela devait être terrible pour Venom de recevoir de telles vagues de stress et de peur.

(Venom). Je recevais la peur et l'angoisse d'Eirin avec violence. Tout ceci me serrait les tripes avec une violence inouïe. Et j'étais incapable de l'aider. Toutes les pensées positives que je pouvais lui envoyer se heurtaient à un mur solide et fort. Elle semblait tétanisée, n'avançant qu'à petits pas irréguliers. J'étais enroulée autour d'elle, sur son t-shirt, sous son pull. Je tentais de la serrer un peu plus fort - sans lui faire mal - pour bien lui montrer que j'étais là. Que tout irait bien. Pas de réactions. J'étais terriblement inquiet. Si elle faisait une crise d'angoisse ici, cela fragiliserait encore plus sa confiance elle, déjà bien amochée. "- Eirin. Mieux vaut s'en aller. Cela ne sert à rien de rester ici. Tu supportes mal les foules lorsque tu es seule. Rentrons." Toujours pas de mouvements de son côté. Elle continuait à avancer tout doucement, les yeux fixés droit devant elle, comme un zombie. Soudain, sa voix tendue retentit dans mon crâne. "- J'ai... J'ai entendu. Mais... Je veux pas rentrer. J'en peux plus d'être seule..." Je retins avec peine un puissant sifflement agacé. J'envoyais vers elle mon agacement. Elle se crispa. Je savais que je risquais juste d'empirer la situation, cependant je ne pouvais la laisser là. "-Eirin. On rentre. Maintenant." A mon grand soulagement, ma compagne d'âme s'immobilisa. Le regard baissé, fixant ses pieds, elle fit demi-tour et prit le chemin pour rentrer. Ce fut à ce moment qu'elle fonça dans un inconnu, le heurtant de point fouet. Alors que je me redressais, prêt à la défendre si besoin, je l'entendis s'excuser à plusieurs reprise. "- Oh non, je suis désolée ! Je suis vraiment, vraiment désolée !".
☾ anesidora


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
hypnose

Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/07/2017
Nombre de messages : 469
Couronnes : 96
Âge réel : 22
Dieu : Dieu du feu
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Swirly

ADMIN
THE PRINCE'S C R O W N

Jeu 11 Oct - 22:37
Au fond du coeur de sa louve, Elijah y lisait toute la rancune qu'elle ressentait pour lui, toute la tristesse aussi. Peut-être. Tous ces sentiments qui faisaient brouillon en elle. Il ne savait plus trop. Il n'avait jamais été doué pour réussir à deviner ce qui se passer dans le coeur de la Reine. Des idées brouillonnes se gribouillaient dans son esprit sans qu'il n'arrive à vraiment réfléchir. Cela faisait déjà longtemps qu'Elijah avait perdu son chemin. Le petit prince au fond de lui était toujours là. Toujours aussi enfantin au fond. Il savait plus trop Elijah, ce qui allait et ce qui n'allait pas. Il savait que quelque chose s'était brisé avec son frère. Que peut-être jamais il ne le retrouverait.

Et quand il y repense les mots de Völupsá lui serrent la gorge. Encore. Les larmes lui montent. Leurs disputes étaient rares car jamais sa louve ne perdait son sang froid. En réalité elle ne le perdait jamais. Ses colères étaient toujours justifiées. Bien dosées. Elle choisissait ses mots avec précision. C'était une guerrière Völupsá qui jamais ne baissait la tête. Sa couronne jamais ne tomberait. Des mots comme des couteaux qui lacèrent le coeur et le corps. Qui frappent toujours avec précision. Elle l'avait blessé. Et elle le savait. Elijah n'avait aucun secret pour elle. Je me demande parfois si tu mérites que je sois à tes côtés petit prince. Ça serait plus simple si tu n'étais pas toi Elijah.

Alors elle était sortie, avait décidé de renouer avec ses instincts, retrouver sa nature. C'était ce qu'elle faisait à chaque fois que l'orage grondait en elle. Elle l'avait attendu devant son pick-up. Celui qu'il s'était payé quand il était entrer à la faq avec les économies qu'il avait gardé précieusement. Et alors que le paysage défilait, sans trop savoir où ils allaient, le silence devenait de plus en plus pesant. Il aurait voulu lui demander de lui pardonner. Lui demander de l'aide. Aussi. Peut-être qu'il était trop fier pour le faire. Ou peut-être qu'il savait qu'elle refuserait. Son coeur se serra quand Elijah pensa à cette confiance qu'il avait brisé.

La voiture s'était arrêtée à Oya. Elijah savait que Völupsá aimait se rendre à l'observatoire. Le centre astronomique avait su plaire à la Reine depuis bien longtemps déjà. De là-haut elle embrassait le ciel. Alors ils attendraient que le soir tombe pour s'y rendre. En attendant Elijah essayait de combler ce silence qui se faisait de plus en plus dérangeant. La foule autour n'avait plus d'importance pour eux. A sa grande surprise Völupsá ne s'était pas trop éloignée. Elle avançait à quelques mètres de lui, sans vraiment lui prêter attention. Si d'habitude c'était elle qui le suivait, plus par dépit que par envie, aujourd'hui c'était lui qui jouer son ombre.

Il était ailleurs Elijah. Comme si son esprit avait quitté son corps. Il marchait sans faire attention. L'air ailleurs. Le regard un peu perdu, reflétant tout ce qui se passait au-dedans. Et quand son corps rencontra un obstacle il revint enfin à la réalité. Sa louve s'était seulement arrêtée. Elle restait souvent spectatrice. Ne daignant prendre part que lorsque ça en valait la peine. Elle imposait le respect. Le forcer peut-être. Dès qu'on plongeait dans son regard on s'y sentait un peu perdu. Comme si on avait lu quelque chose qu'on était pas en mesure de comprendre. Ne vous excusez pas c'est de ma faute. Je suis un peu trop dans les nuages ces derniers temps.

Ses yeux bleus rencontrèrent le visage de l'ingénue. Il observa un instant la finesse de son visage. Un peu perdu dans ce qu'il contemplait. Elle était jolie. Fragile petite poupée. Il s'en voulait de ne pas avoir fait plus attention. Mais perdu dans son regard Elijah sentait enfin un peu de calme le gagnait. Elijah Valdason. Il marqua une pause. Je suis désolé. Habituellement j'aurais plutôt créer une haie d'honneur pour vous laisser passer. Le sourire qui habilla son visage était sincère. Sans s'en rendre compte l'inconnue avait permis à Elijah de se sortir de ces pensées qui faisaient désordre dans son coeur. Il y a un café un peu plus loin. Il n'est jamais très rempli et leurs cafés valent le détour. Je tiens à vous y inviter pour m'excusez. Et au fond Elijah espérait qu'elle ne dise pas non. Il ne la connaissait pas. Mais il ne voulait pas être seul Elijah. Il n'avait pas la force d'affronter le silence de Vôlupsá. Pas la force de se battre contre les pensées qu'il avait. Pas la force d'aller mieux aujourd'hui. Alors si seulement il pouvait se changer les idées. Puis peut-être qu'il l'inviterait à venir à l'observatoire aussi. Parce que là-haut aussi il ne voudrait pas faire face à tout ça.

Spoiler:
 



REIGN OF THE Q U E E N
dans tes yeux, le reflet de mon empire.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Trondheim :: Øya-