Voir les messages sans réponses

Zone administrativeZone roleplay Zone hors jeu

forum et gestion de personnage

Parce qu'un forum sans nouveautés c'est nul, inintéressant et encore nul et nous dirons même nul et inintéressant ! Nous essayerons de vous faire plaisir en faisant de ce forum l'endroit de vos rêves, même que votre grand-mère elle voudra s'inscrire. Ici c'est le coin des nouveautés, c'est là que tu trouveras les nouvelles intrigues du forum mais également le panneau d'affichage où le staff vient parfois épingler un message.
1 topics
42 posts
Pas de nouveaux messages
avatar

détente et partenariat

Tes partenaires de rp te donnent la chance de te reposer entre deux rps ? Du temps à perdre ? Viens te détendre en commençant par ravir le staff en votant pour le forum aux top-sites. Tu n'en as pas envie ? Et avec un petit coup de fouet, ou deux ? Non plus ? Dans ce cas, file balader tes fesses dans les sujets des discussions interplanétaires. Ou bien, va t'amuser en répondant aux sujets des jeux. Fais-nous rire !
15 topics
1388 posts
Pas de nouveaux messages
avatar




Statistiques
Nos membres ont posté un total de 90463 messages. Nous avons 59 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Emeraude O'Cahan.

Utilisateurs enregistrés : Aucun
Groupes
Les humainsLes daemoniensLes déviantsLes déchirésLes affaiblis





Les squatteurs

Humains • Rien ne les distingue. Ni pouvoir, ni daemon. Ils sont humains et pourtant tous si différents. Le regard qu'ils portent sur les daemoniens est propre à chacun d'eux : certains en ont peur, d'autres sont fascinés. Mais ils ne restent jamais insensibles. Cela fait des années que la grande révélation a dévoilé l'existence des daemoniens mais les humains ont aussi leurs rôles à jouer dans ce monde en constant changement. Il existe 2 sous-groupes pour les humains : les natifs et les résidents permanents.
Daemoniens • C'est le groupe principal : celui qui regroupe les humains possèdant une âme et un don. Ils sont particuliers, tous différents et si fascinants. Ils font peur, ont parfois même peur de leur nature mais possèdent des capacités hors normes les mettant au dessus du reste des hommes. Une mutation génétique qu'on arrive pas à expliquer. Un lien qui les unit à leurs âmes si mystérieux. Et la même volonté : celle de ne plus être rejeté. Il existe 2 sous-groupes pour les daemoniens : les natifs et les résidents permanents.
Déviants • Les déviants sont des humains ayant subi une mutation génétique suite à l'épidémie de Merkeley. Pour beaucoup c'est un fardeau à porter, pour d'autres une opportunité pour sortir enfin de l'ombre. Ils ne comprennent pas. Ne se contrôlent même pas. Heureusement malgré quelques regards apeurés, ils sont compris à Ókólnir et la ville a installé un service spécial au sein de l'hôpital afin de les recevoir. Services psychiatriques, salles de repos et consultations... tout est mis en oeuvre pour les aider. Ils ont également accès à la zone d'entraînement dans le temple, le maire tient à ce que chacun apprenne à vivre avec son don. Ils ne sont plus tout à fait humains et pas vraiment daemoniens.
Déchirés • Les déchirés sont des daemoniens ayant perdu leurs daemons suite à l'épidémie de Merkeley. Ils ont été contaminé et aucun remède n'a été trouvé pour les guérir. Beaucoup n'ont pas supporté la mort de leurs moitiés et on préférait mettre fin à leurs jours. Pour les autres, ceux n'ayant pas eu l'envie ou le courage et qui s'accrochent à la vie, le quotidien est difficile voir insurmontable. Ils sont sujets à de violentes crises de douleurs, des crises de panique et même des malaises. Les services d'urgence de l'hôpital ont déployé tous les moyens possibles pour essayer d'aider les déchirés suite à leur arrivée en ville.
Affaiblis • Les affaiblis ne sont pas en reste. Ce sont les daemoniens ayant perdu leurs dons. Durant l'épidémie de Merkeley ils ont d'abord perdu la maîtrise de leurs dons puis leurs dons eux-même. Le vide qu'ils ressentent est particulier, peut-être moins douloureux que le vide laissé par la mort de son daemon mais tout aussi dérangeant. Il n'est pas facile de se faire enlever ce qui faisait de vous une personne différente des autres. Pour certains ça a été un soulagement. Pour d'autres, pour ceux qui utilisaient leurs dons au quotidien, au travail ou à la maison, c'est un enfer. Il faut se réhabituer à vivre sans, oublier cette douleur fantôme, la même que s'ils avaient perdu une jambe.