Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Et moi qui croyais que j'étais pas comme il fallait

 
  
MessageLun 26 Oct - 13:01
avatar
InvitéInvité

Zoë Williams

Zoë, c'est un paradoxe. Zoë, c'est une fille paumée et fragile qui s'est endurcie pour faire face à la vie. Zoë, c'est une gamine qui cache derrière son sale caractère une cœur en or. Un peu bourrue, un peu sensible. Elle sait pas comment utiliser les mots, comment montrer aux autres qu'ils ont pour elle une valeur inestimable. On lui a trop dit de se taire, de ne pas réfléchir à ça. Alors elle a prit le réflexe de s'éloigner de ces personnes si importantes, de les repousser. Zoë, elle sait pas ce que c'est l'amour. Elle connaît pas la gentillesse, elle connaît pas l'honnêteté. Elle sait pas ce que c'est une famille, ni même un ami. Parce qu'elle a jamais eu le droit à tout ça. Elle connaît la solitude et elle a apprit à ne pas en avoir peur. En fait, elle a apprit à avoir peur de rien, à être courageuse. Elle a apprit à être l'inverse de la petite fille qu'elle était. Elle a apprit à détruire plutôt que créer.
Pauvre gamine. Elle est devenue adulte trop vite, elle a perdue espoir trop tôt. Dès qu'elle a réussit à briser les barrières, elle est devenue celle qu'elle voulait être. Quelqu'un de fort. Quelqu'un qui n'obéit qu'à sa loi, qui ne craint rien ni personne. Elle a apprit à se battre, à voler. Elle a apprit à survivre. Elle était jeune et sans modèle, et c'est la mauvaise personne qui lui a montré le chemin. Elle a prit exemple sur lui, pour le pire plutôt que pour le meilleur. Elle est devenue un monstre, une machine de guerre. Une tueuse sans cœur et sans âme. Une femme fatale. Elle a voyagé, s'est enrichit des toutes ses expériences. Personne ne peut l'atteindre. Personne ne peut la blesser. Mais Zoë, elle, elle sait comment faire mal. Elle sait mentir, manipuler. Elle sait torturer les gens mentalement et physiquement sans avoir aucun remord. Elle sait tout ça parce qu'elle a oublié l'humanité.
Dev Nerd Girl - RPG Stuff

« Et moi qui croyais que j'étais pas comme il fallait. »

Nom et Prénom : Zoë Williams
Âge : 26 ans
Lieu de naissance : 31 Octobre 1987, Los Angeles (USA)
Groupe : Citoyenne
Poste : Aucun
Étude ou Métier : Tueuse à gage et barmaid

Pouvoir :
Félinité
Gracieuse et féroce comme les plus grands prédateurs, elle tient ça de son don. Elle se déplace discrètement, comme une ombre qui nous suit en silence et qui se fait oublier sans problème. On pourrait la comparer à un chat en chasse. Elle reste tapit sans faire de bruit pour nous sauter dessus sans crier gare. De toute manière, il est déjà trop tard. C'est son instinct qui prend le dessus. Quelque chose qu'elle ne contrôle pas vraiment.
Ses sens sont aussi développés que ceux des vrais félins. Son ouïe est fine, parfois même un peu trop puisqu'elle ne supporte pas les ultrasons. Sa vue est perçante, même dans le noir. Ses pupilles on la même capacité de dilatation que votre animal de compagnie préféré. Son odorat n'a rien à envier aux deux autres. Elle peut vous sentir et deviner votre état d'esprit/émotion dominante.
Souple, elle peut se faufiler partout et faire quelque acrobaties qui feraient pâlir de jalousie quelques contorsionnistes. Si ça peut rassurer ces derniers, dites-vous que sa capacité de concentration baisse en flèche rien qu'à la vue d'une pelote de laine. J'exagère un peu mais vous avez comprit l'idée, son instinct animal prend le dessus sans crier gare à moins qu'elle ne soit concentrée sur une mission d'importance capitale.
Son corps s'adapte selon sa demande, ce qui la trahit souvent. Ses dents deviennent des crocs, ses ongles des griffes et elle est capable de faire des sauts vertigineux. Mais lorsqu'elle mobilise les capacités de son don, des oreilles et une queue apparaissent, lui donnant une apparence mi-humaine mi-féline. Une Catwoman qui ferait bien ne pas être trahit si facilement.


Sirocco

Un caracal, c'est comme un gros chat. Et les chats, Zoë les aime pas. Alors autant dire que ces deux-là ne s'entendent pas. Sirocco n'aime pas ce qu'est devenue son humaine. Il préférait quand elle était innocente et qu'elle avait un cœur. Quant à Zoë, elle ne supporte plus que son daemon soit toujours sur son dos. Elle veut être libre, faire ce qui lui plaît sans que cette bestiole ne traîne entre ses jambes. Elle en a marre qu'il lui fasse sa morale de vieux sage, qu'il la prenne de haut et qu'il ne l'accepte pas comme elle est. Mais elle lui rend bien.
Pourtant le grand félin sable a tout pour plaire. Il a de l'humour, il est patient et intelligent. Il n'est pas naïf et encore moins froussard, mais il aime pas ce que fait la grande brune. Alors il la défit, la pousse à réfléchir à ses actes. Il essai de la réveiller, de lui rendre sa part d'humanité. Mais il n'y arrivera pas. Elle ne l'écoute pas, se fiche de son avis et de tout ce qu'il peut dire ou penser. Comme pour les punir, les blessures de l'un sont aussi celles de l'autre. Ils doivent faire équipe pour ne pas souffrir et faire souffrir. Pire encore, ils ne peuvent pas s'éloigner à plus de quinze mètres l'un de l'autre. C'est la distance maximale qu'ils puissent supporter malgré leur caractère de dur à cuire. La vie est bien faite parfois, même si ils sont loin de le penser à ce sujet.
Le lynx du désert adore confronter sa « coéquipière » à toutes les situations particulières qui se présentent. La forcer à aider quelqu'un ou à aller à sa rencontre. Mais avec le caractère de ce petit bout de femme, ça ne finit pas toujours comme prévu. En dehors de ça, il évite de faire trop souvent irruption dans sa vie. Les seules fois où il sollicite son attention sans arrière pensée, c'est pour aller chasser. Parce que oui, monsieur préfère chasser lui-même que de se nourrir avec ce qu'elle lui donne, au risque qu'elle glisse quelques somnifères dans sa viande. Puis ça l'arrange bien la jeune femme, comme ça elle peut dépenser son argent rien que pour elle sans se soucier de lui. Il est déjà assez lourd comme ça ...



My story is a long story...

    L'orphelinat.

« C'est triste ici. Comme si un énorme nuage planait au dessus de nos têtes de malheureux petits orphelins. Il y fait noir et froid, puis on y est trop serré. J'aimerais partir. Quitter ces murs sales pour rejoindre le monde extérieur, celui qui est si merveilleux à mes yeux. Mais derrière la grande grille, il n'y a personne qui m'attend. Personne ne veut de moi. Je suis allée de l'autre côté plusieurs fois, mais je suis toujours revenue ici. Peut-être que ce n'est pas fait pour moi. Avoir une famille. Une vraie famille. Des parents qui nous aiment, des frères et des sœurs qui nous taquinent, des oncles et des tantes qui nous font plein de cadeaux, … Ceux qui ont tout ça ont bien de la chance. Moi je n'ai rien. La seule chose qui m'appartient est mon prénom. Zoë. Alors je forge ma propre identité. J'ai beau être née le jour d'Halloween, je ne serais pas un malheur ambulant comme ils le pensent. Si aujourd'hui j'ai peur d'eux, si je craint leur regard, demain ce sera l'inverse. Bientôt je serais forte. Bientôt j'aurais le pouvoir de me libérer de tout. Tout, y compris ces murs. Je refuse de me laisser dominer, je refuse de m'avouer vaincue. Un jour, je franchirais la grille. »
Zoë était une fille seule. Elle ne se mêlait pas aux autres enfants. Pour eux, elle était bizarre. Elle parlait tout seule, s'imaginait des choses et rêvait de l'extérieur et de sa vraie famille alors qu'elle n'en saurait jamais rien. Mais ces gosses-là ils ne savaient pas. Ils ne savaient pas que Zoë ne parlait pas seule, qu'elle avait une compagnie bien réelle. Elle aimait bien Sirocco, ce petit papillon qui se transformait parfois en hérisson ou autre petite bestiole qui pouvait rester près d'elle sans se faire remarquer. Lui aussi il voulait connaître les réponses aux questions de la pauvre enfant. Il voulait qu'elle soit heureuse.


    La rue.

« Elle est comme je me la suis imaginée. Infinie. Vivante. C'est enivrant de voir tout ce monde s'agiter à droite et à gauche. Je passe entre ces lumières, complètement déboussolée par leur éclat. Ils sont réels. Eux savent où ils vont, ce qu'ils font ici. Ils ont le secret que je ne parviens pas à découvrir. Du haut de mes douze ans, je suis aussi curieuse de tout savoir, tout découvrir. La question me brûle les lèvres, mais ils passent à côté de moi sans me voir. Je ne suis pas de leur univers. Pas encore. Pour le moment, je ne suis qu'un colis de la poste que l'on revoit à l'orphelinat sans se soucier de la poupée qu'il y a à l'intérieur. Je suis peut être cassée, mais c'est de leur faute. Je veux exister. Qu'on arrête de me prendre pour un jouet dont on se lasse parce qu'il n'est pas aussi obéissant qu'un bon petit chien chien à sa mémère. Je ne suis pas un robot, j'ai une tête et un cœur. C'est fini tout ça. Maintenant c'est moi qui décide ce que je suis, ce que je fais. Les barrières qui me tiennent prisonnières ne sont devenus que des obstacles insignifiants. Maintenant j'ai l'espoir de mon côté. Une heure dans la rue m'a été bien plus bénéfique que douze ans dans cet orphelinat. Ils n'ont pas vus ce changement dans mon regard. Ils n'ont pas entendu que dans ma poitrine cette chose se remet à bouger. Peu importe combien ça va me coûter, je retournerais dans la rue. J'apprendrais à vivre comme eux. Un jour, je serais libre. »
Depuis quelques temps, elle a développée des capacités surhumaines. Animales. Sirocco l'encourageait, il l'aidait à sortir. Sans lui et ses ruses, elle aurait mit plus de temps à rejoindre l'extérieur. Sans lui, elle aurait ignoré son don. Mais le petit animal avait comprit qu'il ne fallait pas le laisser de côté, qu'il leur serait d'une grande aide à l'avenir, que grâce à ça ils pourraient s'enfuir. Il voulait qu'elle soit libre.

    La maison.

« Tout est différent. Je ne suis plus une enfant. Les rues sont devenues les couloirs de ma maison. L'orphelinat est loin maintenant que j'ai réussi à m'en délivrer pour rejoindre ces quartiers qui font peur, ceux qui m'ont vus grandir pour de vrai. C'est là-bas que je suis devenue la guerrière que je suis. Alors c'est là qu'est ma place. Au milieu de ceux qui m'ont poussés à sortir les crocs pour m'en sortir, ceux qui m'ont donnés des raclées et ceux qui m'ont appris comment y répondre. On ne me cherche plus vraiment les embrouilles. Ils préfèrent me laisser faire mes petites affaires plutôt que de se battre. Ma réputation est faite. Elle grouille dans les rues, file au grès des murmures de ceux qui ont entendus parler de cette blonde aux yeux d'émeraude. Elle est même remontée aux oreilles de parfaits inconnus, ceux qui ne viennent dans nos rues que pour le spectacle qu'on leur offre. Il y en a un en particulier. Ce sont les combats qui l'intéressent. Je le sais parce que les rares fois où je l'ai vu c'était pendant les compétitions. Il se met là où il peut tout voir et il me regarde. Il pari sur moi à chaque fois, c'est ce que m'a dit Fox. C'est vrai que je gagne la plupart des mes combats et qu'il n'a rien à perdre, mais pourquoi moi ? Pourquoi ce regard si étrange, si énigmatique ? Un jour, j'aurais une réponse. »
Elle était devenue une vraie rebelle. Elle voulait plus écouter Sirocco. Elle voulait qu'il s'en aille, qu'il reste loin d'elle. Elle voulait être normale. Mais dans le fond ils savaient tous les deux que ce ne serait jamais le cas. Surtout que la jeune fille utilisait son pouvoir lorsqu'elle combattait. Une fois, des oreilles de chats l'avaient trahies. Alors elle s'était mise à porter des bonnets et des casquettes. Puis il y avait ce type qui venait toujours la voir, qui semblait avoir comprit. Il était louche, et Sirocco ne voulait pas qu'il lui fasse perdre le peu d'espoir qu'il restait à la petite. Il voulait qu'elle reste innocente.

    L'exil.

« Il est venu. Et me voilà en Chine. Il s'est passé tellement de choses incroyables et inexplicables que je ne comprends toujours pas ce qui m'est arrivé. J'ai faillit aller en prison. C'est la dernière chose cohérente dont je me souviens. Ensuite, tout s'est bousculé. Il était là, assis bien confortablement. Il m'attendait. Ça se voyait à son visage qu'il avait une idée derrière la tête, mais je ne m'attendais pas à ce qu'il me propose un deal si … intéressant. J'avais le choix entre aller en prison ou le suivre. Il n'est pas resté vague sur ce dernier terme et m'a expliqué sans détour ce que cela impliquait. J'allais quitter le pays pour apprendre à me battre. Pour de vrai. Les jeux de mains amicaux allaient cesser pour laisser place à une véritable discipline qui serait mise à son profit. Personne n'aurait refusé cette proposition. Et je n'en suis pas l'exception non plus. Alors je suis partie avec lui pour apprendre. Tuer en silence de toutes les manières possibles et imaginables. En deux ans je suis devenue redoutable. Je suis devenue un monstre. Tueuse à gage, ce n'est pas le métier auquel on se destine quand on est enfant. Pourtant j'en suis fière. Mon surnom aussi est une fierté. Le Chat. Discrète, efficace et silencieuse, comme on me l'a enseigné durant ces deux années. Ce n'est pas tout ce qu'il m'a apporté. J'ai trouvé refuge près de lui. Il s'est montré doux au début. Doux parce que la vie m'a donnée un sacré coup dans les côtes quand il est venu me trouver. J'étais blessée, autant physiquement que moralement. Il s'est aussi montré ferme. Il m'a endurcit pour que rien ne m’atteigne. C'est comme ça que je me suis remise de la fusillade où j'ai perdu tous ceux qui comptaient. C'est parce qu'ils n'étaient plus là que je suis partie. Je n'avais plus d'attache. Un jour, je prendrais ma revanche. »
Sirocco était devenu un grand félin. Les pouvoirs de Zoë s'étaient stabilisés. Et aussitôt, ce requin s'est jeté sur eux. Il a rien pu faire, elle avait déjà passé le pacte avec le diable. Il se retrouvait mêlait à une histoire dont il ne voulait pas entendre parler. Il a été entraîné à part pour veiller sur elle, parce que l'étranger avait comprit qu'elle ne voulait pas travailler avec son daemon. Mais il a fallut aussi leur apprendre à coopérer en temps de crise. Le caracal a très vite comprit que son humaine devenait un monstre capable de tuer. Elle n'était plus humaine, elle avait juste l'apparence d'une femme. Fatale. Il n'espérait plus rien pour elle. C'était déjà trop tard.

Depuis la grande révélation, Zoë est partie s'installer à Merkeley. Il a fallut qu'elle termine sa mission auprès de son Protecteur avant, ce qui n'a pas été chose facile à cause des médias et de la méfiance des citoyens. Alors elle a voulut se mettre à l'abri le temps que tout ça se calme. Mais l'histoire continue ...


Qui es-tu réellement ?

Pseudo/Prénom : Nevaeh.
Âge : 18 ans
Double Compte : Non
Activité sur le forum : 2/7
Avatar : Ruby Rose
Comment as-tu connu le forum ? Bazzart
Un commentaire ? Un avis ? Une suggestion ? Il n'y a rien à redire, tout est parfait !
Et si je te demande le code du règlement ? oki by Kaiou
  
MessageLun 26 Oct - 13:05
avatar
Date d'inscription : 16/11/2013Nombre de messages : 719Nombre de RP : 168Âge réel : 27Copyright : © Aki.Avatar daëmon :
.Àsgard ValdasonNothing will be the same...
Bonjour et bienvenue sur le forum, bon courage pour ta feuille
  
MessageLun 26 Oct - 14:22
avatar
InvitéInvité
Merci :D
  
MessageLun 26 Oct - 14:50
avatar
InvitéInvité
Bienvenue sur le forum =3
Bon courage pour ta fiche et intéressant choix de célébrité ^^ ! Au passage, j'aime beaucoup le prénom.
  
MessageLun 26 Oct - 15:32
avatar
Date d'inscription : 24/11/2014Nombre de messages : 1385Nombre de RP : 138Âge réel : 22Copyright : WILD HEART / Erwan (pour Lewis) / Eriam (pour l'aesthetic)Avatar daëmon :
Tessa B. O'CahanMODO• Nothing will be the same...
Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! J'adhère tellement à ta célébrité et au daëmon
  
MessageLun 26 Oct - 15:44
avatar
Date d'inscription : 01/08/2010Nombre de messages : 6307Nombre de RP : 189Âge réel : 26Copyright : RONRONATOR ♥Avatar daëmon :
Kalhan Xénia
ADMIN-BIGBOOBS ♦ ||
Chienne de garde dévergondée... †
Bienvenue parmi nous !
  
MessageLun 26 Oct - 16:00
avatar
InvitéInvité
Merci les filles !
  
MessageLun 26 Oct - 16:22
avatar
Date d'inscription : 08/04/2014Nombre de messages : 1171Nombre de RP : 208Âge réel : 26Copyright : Air (av) & fucking face (sign)Avatar daëmon :
Charlie SabaniSWEET LITTLE DISASTER
RUBY ROSE
MAIS JE T'AIME. Et le daemon *___*
  
MessageLun 26 Oct - 17:46
avatar
Date d'inscription : 22/11/2012Nombre de messages : 3241Nombre de RP : 155Âge réel : 23Copyright : Ronron (avatar) ; .TITANIUMWAY (signature) + Nora Roberts & Victor Hugo (citations)Avatar daëmon : Tatouage de phénix sur l'omoplate gauche. Un phénix qui s'enflamme.
Kayla P. LaneFire burns into me
It consumes me
Bienvenue :D

Et bonne continuation !
  
MessageLun 26 Oct - 18:30
avatar
Date d'inscription : 10/02/2013Nombre de messages : 639Nombre de RP : 117Âge réel : 22Copyright : Kai'Avatar daëmon : Loup de la Toundra
Kailiana E. Hale
Ange Gardien
Bienvenue sur le forum :D
  
Message
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant