Aller à la page : Précédent  1, 2
 

You're my family ✩ Bridget Johnson

 
  
MessageMer 6 Jan - 14:52
Groupe
avatar
Date d'inscription : 06/08/2010Nombre de messages : 671Nombre de RP : 76Âge réel : 22Copyright : TumblrAvatar daëmon : /
Kyle JohnsonNothing will be the same...

Qu’elle merde bon sang. Et je pense pourtant que je ne réalisais pas bien ce qu’elle m’annonçait. Trop préoccupé maintenant par le futur enfant qu’elle allait délivrer de son ventre, j’avais complètement oublié le fait qu’elle m’avait annoncé qu’elle était daemonienne. Elle aurait au moins pu me ménager et m’annoncer tout cela chaque chose en son temps. Malgré ma carrure et mon fort caractère, je n’en restais pas moins quelque peu sensible à certains sujets. Et en particulier à ces deux là : les daemoniens et les mecs foireux de ma soeur. A force de trop réfléchir, je sentais ma tête lourde et prête à exploser. J’avais affreusement chaud, la musique du bar me donnait mal au crâne et j’avais envie d’écraser mon verre d’alcool dans ma main, quitte à me planter des morceaux de verres dans la peau. Qu’importe, au moins, la douleur me ferait penser à autre chose.

En fait, pour dire vrai, j’avais envie de partir, d’arrêter de parler de ça, de m’enfermer dans ma chambre d’hôtel et de dormir. Mais je savais que ce serait égoïste de ma part, que cela blesserait Bridget, et que même si je la rappelais le lendemain, les choses ne seraient plus pareilles. Alors je restais là, ahuri, béat, assommé…con.

    « Ce sera Beth pour le prénom. »


    

« Johnson, histoire d’élargir un peu plus cette belle et heureuse famille. »




Le prénom de ma future nièce aurait pu me détacher un sourire. Mais la voix du serpent s’éleva et ses propos vinrent de nouveau serrer mes mâchoires en étaux. Johnson. Elle porterait notre nom et non celui de père. Cet enfoiré n’assumait en fait pas du tout, contrairement à ce que Bridget m’avait dit auparavant.




    « Johnson ? Donc il va pas la reconnaître. Donc elle n’aura pas de père. Donc il ne fera jamais partie de sa vie…ni de la mienne au passage. »




Ma voix était cinglante, démontrant toute la haine qui envahissait mon esprit. Je sais que je blessais Bridget, mais je ne pouvais pas faire autrement. Elle me connaissait assez pour savoir que j’étais d’une impulsivité ahurissante et que je n’avais pas vraiment de filtres pour mes paroles. J’espère qu’elle me pardonnerait pour ça. Avalant une gorgée de mon verre alcoolisé, je me rafraichissais la bouche et espérait que l’alcool aurait des effets bénéfiques sur mon humeur…ce qui aurait été une première puisqu’en y réfléchissant bien, l’alcool me rendait généralement plus con qu’habituellement.

    « Ecoutes, je m’en fiche de l’argent et tu sais un casier judiciaire ça ne veut rien dire… Quoi que tu trouves tu me promets de rien dire et de pas en tirer des conclusions hâtives ? »


    

« Milo Kovac »


    « Dylan ! P*tain t’es chiant ! »


    

« Quoi ? Kyle trouvera rien. On trouve rien sur les hackeurs, surtout ceux comme Milo… »




A chaque fois qu’il ouvrait la bouche ce reptile, c’était pour dire des choses vraiment utiles. A croire vraiment qu’il voulait m’aider dans ma quête. A chaque fois qu’il ouvrait la bouche également, cela me faisait encore plus frémir de colère et bouillir mon sang déjà chaud. Soupirant, ou plutôt soufflant bruyamment, je plantais de nouveau mes prunelles dans celles de Bridget. C’était quoi encore ce délire. Je ne trouverai rien sur lui, comment ça ? Je veux dire, même chez les plus grands criminels -surtout chez les plus grands criminels- on trouve des tas de choses. Il était évident que je trouverai également des choses sur lui. Même si c’était un hackeurs, comme le disait Dylan, il était évident que je trouverai certaines informations. Les données de l’armée US sont infranchissables. Donc, Milo Kovac était noté dans mon esprit, et je trouverai des choses sur lui. Sauf…sauf si c’était un hors la lois ? Non, non, ça, je pense que ce serai le pompom, que cet enfoiré daemonien soit en plus un de ces connards non recensé. Non, impossible, Bridget me donnerait l’ultime coup de massus si tel était le cas. Je me refusais cette option.




    « S’il a un casier, c’est que c’est un petit merdeux, et c’est hors de question qu’on accueille des p’tits cons dans la famille. Y a intérêt qu’il est un salaire décent. »

 Marquant un temps d'arrêt, je marmonnais presque dans ma barbe.

« Et on peut trouver pleins de choses sur les hackeurs aussi. »




Me stoppant un instant, je ravalais ma salive, respirant un bon coup pour tenter de me calmer et m’interrogeais sur le cas de Bridget.




    « Et toi au fait, t’en est où niveau salaire ? Je sais même pas dans quoi tu bosses… tu gagnes bien ta vie ? »




A vraie dire, je m’inquiétais pour elle. Elle n’avait pas de mère et ne pouvait compter que sur son père. Si elle n’avait pas de boulot, ou un boulot trop peu enrichissant, je me demandais comment elle pourrait bien faire pour assumer seule cet enfant. Je n’avais jamais montré mes élans de protections envers elle, mais ce soir, je ne pouvais pas m’empêcher de faire sortir cet aspect là de ma personnalité. C’était mon rôle de grand frère de m’inquiéter pour elle. Si je ne le faisais pas, qui le ferai pour elle ?




    « Et d’ailleurs…t’en as parlé à ton père ? »




Oui, ton père, pas le notre. Elle savait que je m’étais fâché il y a quelques temps avec Tim, et que dorénavant, je ne le considérais plus comme mon père, et qu’il valait mieux que je ne le recroise pas de si tôt.
  
MessageMer 6 Jan - 18:41
Groupe
avatar
Date d'inscription : 24/12/2014Nombre de messages : 511Nombre de RP : 143Âge réel : 27Copyright : Avatar by Schizophrenic / Signature Code by crackle bones // Gif by Unknow // Text : R-City ft Adam Levine - Locked AwayAvatar daëmon : Dylan
Bridget JohnsonLet's be alone together

You’re my family

Ft Kyle & Bridget

La famille est le noyau de la civilisationWill Durant


J’étais fâchée, contre Dylan qui n’aidait en rien. Kyle faisait des efforts pour se calmer et enchaîner sur des sujets plus légers mais lui il revenait à la charge. Et on était reparti sur le sujet de la reconnaissance. Je soupirais doucement pour réfléchir à une réponse.

« C’est compliqué Kyle… Il voudrait mais… »
Toi tu en rajoutes une couche je t’enferme quelque part !

Dylan qui était sur le point d’ouvrir sa bouche pour laisser agir sa langue de vipère reste tout penaud. Il n’a pas l’habitude que je sois aussi virulente avec lui mais en même temps il ne s’agit pas de Milo ou de qui que ce soit, il s’agit de Kyle mon frère que je voudrais garder en vie après cette soirée. Parce qu’après tout ce qu’il devait encaisser j’avais un doute au sujet de sa santé mentale à venir, parce que le pire n’était pas encore arrivé. Voilà pourquoi je devrais dire la vérité et arrêter de fuir la vérité.

Mais voilà qu’on en vient au casier de Milo et Dylan qui balance tranquillement qu’il s’agit d’un hackeur. Je suis sur les nerfs parce que j’ignore réellement ce que Kyle va pouvoir trouver, tout ce que je sais c’est qu’il va savoir qu’il n’y a aucun Milo Kovac recensé en tant que Daëmonien et là ça va chier des bulles. Mais je me sens mal parce que si Milo n’a pas de casier moi je sais que je devrais en avoir un, il semblerait même que ça ne finisse par arriver vu qu’ils vérifiaient tout dans le passé de chacun.

Pour ce qui était du salaire… Je devais avouer que j’en savais strictement rien. Milo avait toujours vécu dans des coins crasseux mais il ne semblait pas manquer de quoi que ce soit. Son matériel n’était pas rafistolé à la colle ou ce genre de choses… Ok j’essayais de me convaincre pour pouvoir le faire auprès de Kyle mais c’était pas gagné. Surtout qu’il venait de mettre le doigt sur une faille de notre relation : il ne savait ce que je faisais dans la vie.

Ok… Là je peux dire que tu vas le tuer ?

C’est certain, il tiendra jamais le choc mais dire un demi-mensonge c’est dire un mensonge. J’avais juré de plus le faire. Je balbutiais des trucs incompréhensibles en tentant de trouver mes mots, je pris d’ailleurs une gorgée de soda en espérant trouver l’illumination. Est-ce que j’en ai parlé à mon père ? Je l’observe, la bouche entrouverte. Je ne pensais pas que c’était à ce point-là.

Il pense qu’il est sorti d’un chou ?

Dylan et ses blagues à la con. C’était carrément plus grave que ce que je pensais entre Tim et Kyle. Pourquoi je me suis mis en tête d’essayer de régler ça pour avoir une famille unie ? J’ai des idées bidons quand je m’y mets. Mais la question n’est pas là pour l’instant, laissons-les régler ce soucis tout seul et j’interviendrais plus tard si besoin.

« J’ai appelé Tim mais je lui en veux toujours pour ce qui s’est passé avec Liam tout ça et d’autres trucs. Il a pas trouvé grand-chose à dire et je lui ai pas laissé le temps j’ai raccroché pendant qu’il était sur le cul. »

C’est moche, je le sais. Mais Tim m’a annoncé qu’il était Daëmonien sur mon répondeur donc c’est de bonne guerre. Je ne vais pas éluder les questions de Kyle, j’ai l’intention d’y répondre mais je veux mettre les choses doucement sur les rails pour ne pas provoquer un arrêt cardiaque ou une fuite définitive.

« En ce qui concerne le travail je bosse pour un numéro de téléphone rose. Ca paye bien mais avant que tu tapes une crise je vais arrêter parce que c’est des horaires décalés et j’ai pas envie que Beth entende des trucs bizarres. Pour ce qui est de l’hébergement je vis encore chez Cillian au-dessus de son salon mais on cherche un appartement plus grand. Et j’ai postulé à un job dans le service de gestion des appels d’urgences pour commencer en Février. »

Dylan me dit que je suis sur la bonne voie pour annoncer les conneries que j’ai bien pu faire. Mais pour le coup Kyle n’a rien à dire sur mon travail, il comprendra probablement bien assez tôt pourquoi je me suis restreinte de la sorte. Avec toutes ces émotions je suis à cran et pourtant je dois encore garder mon calme pour faire passer la pilule du potentiel casier de Milo ou juste le fait qu’il ne soit pas recensé. Alors je me redresse fièrement, puisant toute la détermination dont je suis capable.

« Ecoute Kyle, je sais que tu veux juste me protéger mais qui je fais rentrer dans ma famille ne te regarde pas. Il y aura pas de mariage donc t’auras même pas à te coltiner une cérémonie à faire semblant. »
« Bri… »
« Il reconnait pas Beth parce qu’il peut pas se faire recenser. C’est tout ! »

Dylan doit vraiment y mettre du sien pour me calmer parce que dans deux minutes je risque de m’emballer et de le planter là. Ma moitié accuse mes hormones de brouiller mon jugement mais je refuse de rendre responsable ces trucs minuscules de mes changements d’humeur. Ok je pleure plus souvent que d’habitude mais ça n’a rien à voir avec les hormones.

« Je vais pisser. »

Voilà, là-bas je pourrais me ressaisir et me vider la tête avant de me disputer pour de vrai avec Kyle parce qu’on est tous les deux tendus comme des strings. Mais surtout je vais me vider la vessie qui menace d’éclater à peu près toutes les heures. Je parviens à me soulever pour me remettre sur mes pieds avant de partir en direction des toilettes pendant que Dylan tient compagnie à Kyle. Je ne veux même pas savoir ce qu’il lui dit.

« Je serais toi j’insisterais pas trop sur les gens moralement irréprochables de votre famille. Il y a sans doute que ta mère qui peut prétendre l’être et encore on ne la connait pas. »

Le serpent soupire avant de se poser un peu mieux sur la table. Il prend bien soin de ne laisser aucune partie de son corps à proximité du chien de Kyle. Les Daëmons il peut gérer mais les vrais animaux seraient capables de le mordre parce qu’ils sentent qu’il est techniquement un danger pour eux.

« On est seuls depuis pas mal de temps… Laisse-lui le temps d’accepter que quelqu’un se mêle de ses affaires. »

Dylan essaye de rassurer Kyle. J’ai beau être en train de me laver les mains je le sens. Il se sent mal d’avoir enfoncé le clou à chaque fois. Il pensait pas que je partirais au quart de tour comme ça mais faut croire qu’il avait peut-être un peu raison pour les hormones.

Code by dev nerd girl

  
MessageVen 8 Jan - 17:39
Groupe
avatar
Date d'inscription : 06/08/2010Nombre de messages : 671Nombre de RP : 76Âge réel : 22Copyright : TumblrAvatar daëmon : /
Kyle JohnsonNothing will be the same...

J’avais la chance d’être un grand sportif, et d’avoir un rythme cardiaque inférieur à la moyenne. Actuellement, il s’emballait si vite et tambourinait dans ma poitrine si rapidement qu’une personne bétha aurait déjà fait un arrêt depuis longtemps. Au fur et à mesure des questions que je lui posais, je sentais Bridget se ramollir, se décomposer sur sa chaise, chercher ses mots, balbutier des choses incompréhensible, marquer des temps d’arrêts…Bref, elle se justifiait sans cesse, comme tentant à chaque fois de ne pas me faire encore plus de mal qu’elle ne m’en faisait au final depuis le début. Elle tentait peut être de me préserver, mais a chaque questions que je posais, je soulevais une problématique importante. Son bébé, son mec, sa vie, sa situation…il n’y avait pas un sujet heureux et sans soucis, tout n’étais que doutes, incertitudes, difficultés. Actuellement, la seule chose qui aurait pu me détendre un peu, c’était de frapper le premier type que je croiserai…ou de prendre mon pied au lit avec une nana. Malheureusement, je ne pouvais taper personne sans raisons pour des problèmes d’étiques, et je ne pouvais baiser personne non plus parce que je venais tout juste d’arriver dans cette nouvelle ville et que je n’avais aucune nana à appeler -n’étant pas encore assez désespéré pour user des talents d’une péripatéticienne.

    « J’ai appelé Tim mais je lui en veux toujours pour ce qui s’est passé avec Liam tout ça et d’autres trucs. Il a pas trouvé grand-chose à dire et je lui ai pas laissé le temps j’ai raccroché pendant qu’il était sur le cul. »


    « On peut définitivement pas compter sur lui. »




Je savais que la relation entre Tim et Bridget était aussi tendue, pas au même point que moi, mais disons qu’elle avait encore d’autres raisons de lui en vouloir. Tout aussi doué que nous pour le relationnel, cela ne m’étonnait même pas qu’il n’est eut rien à lui suite à ce qu’elle lui avait annoncé. J’imagine qu’elle avait simplement du lui dire qu’elle était daemonienne et qu’il allait être grand-père, en lui épargnant les détails.

    « En ce qui concerne le travail je bosse pour un numéro de téléphone rose. Ca paye bien mais avant que tu tapes une crise je vais arrêter parce que c’est des horaires décalés et j’ai pas envie que Beth entende des trucs bizarres. Pour ce qui est de l’hébergement je vis encore chez Cillian au-dessus de son salon mais on cherche un appartement plus grand. Et j’ai postulé à un job dans le service de gestion des appels d’urgences pour commencer en Février. »




Et là encore, je tombais de cul face à ce qu’elle m’annonçait. A présent, plus aucun mots de pouvaient sortir de ma bouche. Il me fallait un temps d’adaptation pour retrouver la parole, mais la encore, mon cerveau ne savait même plus quoi me fournir en mots. Je la fixais, secouant la tête de droite à gauche l’air désespéré. J’entrouvrais la bouche, pensant pouvoir dire quelque chose, et la refermais, parce qu’à part gueuler et lui aboyer dessus, je ne savais pas quoi faire. Je tentais d’être optimiste, et de ne prendre que le positif de sa phrase. Elle allait commencer un autre travail en Février. La voyant se redressait soudainement et prendre une inspiration, je tendis une oreille attentive, sentant qu’elle allait sortir des mots démontrant encore une situation compliquée. Effectivement, je restais sidéré.

    « Ecoute Kyle, je sais que tu veux juste me protéger mais qui je fais rentrer dans ma famille ne te regarde pas. Il y aura pas de mariage donc t’auras même pas à te coltiner une cérémonie à faire semblant. »


    « Et jusqu’à preuve du contraire, TA famille c’est MA famille alors… »


    «…Il reconnait pas Beth parce qu’il peut pas se faire recenser. C’est tout ! »






Le ton montait crescendo jusqu’au moment où elle m’avait coupé le chiqué net, m’annonçant la pire chose qu’elle pouvait me dire…il n’était pas recensé. Je ne connaissais aucune raison faisant qu’une personne ne pouvait pas se faire recenser. S’il ne l’était pas, ce n’était que de son plein gré.




    « C’est un paria… C’est un PUTAIN d’hors la lois de mes C*UILLES qui a certainement pas d’boulot sauf s’il deal de la PUTAIN de coco … MERDE BRI !!! JE FAIS QUOI MOI ?! »




Pour moi, s’en était trop. Clairement, ce type n’était pas net du tout, ça ne m’étonnerais même pas qu’elle m’annonce qu’il avait le sida, qu’elle l’avait chopé aussi et que la gamine serait porteuse également. Je ne vois pas comment les choses pouvait être pire à présent. La situation était encore plus critique que ce que j’imaginais. Et en m’informant de son non recensement, voilà que j’engageais ma carrière. J’étais censé traquer, comme tous représentant de la loi, tous daemoniens ne s’étant pas recensé. Voilà qu’elle m’annonçait que le père de son enfant faisait parti des « Parias » comme on les appelés. De ces types se pensant super-héros, peace and love, et qui créaient des rébellions anti-humains. Ce genre de type que je n’avais pas cesser de combattre depuis la Grande Révélation.

    « Je vais pisser. »




Je ne la suivais même pas du regard, fixant mon verre entre mes mains, le regard vague. Si j’avais été daemonien, mes yeux auraient lancé des éclairs à ce moment là. Elle se leva péniblement et disparut. Tentant de me calmer, sans y arriver, je vis le reptile se positionner face à moi sur la table.




    « Je serais toi j’insisterais pas trop sur les gens moralement irréprochables de votre famille. Il y a sans doute que ta mère qui peut prétendre l’être et encore on ne la connait pas. On est seuls depuis pas mal de temps… Laisse-lui le temps d’accepter que quelqu’un se mêle de ses affaires. »




Posant mon regard sur lui, je marquais un temps de réflexion, à la fois toujours ahuri de voir ce serpent me parler, et hésitant à lui répondre. Parler à un animal, c’était encore quelque chose que je n’avais jamais fait et que je ne pensais jamais faire un jour. J’avais envie de lui dire de se mêler de ses affaires, mais je me rappelais aussi qu’il représentait l’âme même de Bridget. Concrètement, Bridget et lui était exactement le même être. Je soupirais un instant avant de pouvoir faire sortir un son d’entre mes lèvres.




    « Laissez moi le temps aussi de digérer. J’en ai déjà trop entendu ce soir… Plus de mensonges, certes, mais là c’est… J’aurai jamais pu imaginer tout ça. »




Vraiment, j’eus presque envie de pleurer. Mes larmes restèrent dans mes yeux, parce que j’étais beaucoup trop fier pour les faire couler, mais je sentais cette lourdeur monter dans ma gorge. Déglutissant, je tentais de continuer.




    « J’veux juste le meilleur pour elle…pour vous…et tout ça, c’est impensable pour moi. J’suis un peu paumé là. Ce bébé, ce mec, ce job’…toi… Y a tellement de chose que je viens d’apprendre là que j’en viens à parler à un serpent sans gêne, normal. »

 Je me stoppais, fixant toujours le reptile, un air perdu sur le visage.

 « Il me faut du temps…pour tout… j’peux pas accepter tout ça ce soir .»


  
MessageSam 9 Jan - 0:17
Groupe
avatar
Date d'inscription : 24/12/2014Nombre de messages : 511Nombre de RP : 143Âge réel : 27Copyright : Avatar by Schizophrenic / Signature Code by crackle bones // Gif by Unknow // Text : R-City ft Adam Levine - Locked AwayAvatar daëmon : Dylan
Bridget JohnsonLet's be alone together

You’re my family

Ft Kyle & Bridget

La famille est le noyau de la civilisationWill Durant


Je ne dis rien sur sa réflexion au sujet de Tim, j’ai pas envie de lui donner raison ni de défendre notre géniteur. J’ai déjà plein de choses à défendre à commencer par Milo et sa situation désastreuse aux yeux du monde.

Et là je lui balance une bombe en pleine face. Je me prostitue par téléphone. Mes cuisses sont peut-être intactes (pour rester polie) mais je sens que là d’un coup à ses yeux c’est la même chose que si je faisais le trottoir. Mais c’est pas pour autant que je me démonte, non. Je suis contente de mon travail, il paye bien et m’a longtemps permis de rester enfermée loin du monde tout en ayant un contact avec le reste du monde.

Mais plus je me justifie et plus je me sens mal, agressée de voir toute ma vie critiquée de la sorte. Alors finalement je m’énerve, personne ne l’oblige à faire partie de ma famille, il semble facilement renier les gens pour leurs vices alors si ça ne lui plait pas il peut partir et ne plus m’adresser la parole comme il le fait pour Tim.

Tu vas regretter tes pensées.
Je n’ai pas à me justifier. C’est mon frère, pas mon père ! Il faudrait que quelqu’un rappelle à tout le monde quelle est la place de chacun !
Kyle veut juste te protéger comme tous les grands frères. Tu ne peux pas lui en vouloir d’essayer même si il y va un peu durement.

Sa famille c’est ma famille, je croise les bras avec la furieuse envie de lui balancer un truc vraiment méchant à la tronche mais je me contente de lui annoncer que Milo refuse de se recenser. Si je voulais lui faire du mal c’est réussi. Heureusement qu’on est au milieu de pleins de tables agitées personne ne semble faire attention à nous et notre cession d’engueulade. La musique couvrait nos cris même si là Kyle pétait carrément un câble. Il dramatisait et devenait insultant.

Alors je fuis pour toute réponse avant de lui dire d’aller se faire mettre. Mais comme Dylan refuse que je m’en aille pour de vrai je me contente des toilettes où j’ai grand besoin d’aller. Une fois seule dans la cabine je laisse quand même les larmes couler alors que ma moitié tente de plaider notre cause sans être méchant avec Kyle. Oui je comprends que tout ça est un peu gros pour une seule soirée mais lui aussi il n’est pas totalement innocent. Quel frère ignore le métier de sa propre sœur ? Moi je sais qu’il est militaire, je ne connais pas tous les détails mais je sais des choses sur lui quoi. Là j’ai l’impression de devoir faire un résumé de ma vie à un total inconnu.

« Je sais que c’est beaucoup et que ça ressemble à une situation foireuse mais entre nous ça va. J’aime pas Milo, je vais pas le cacher mais c’est pas le type le plus craignos du monde non plus. Il… Il prend soin d’elle et croit vraiment que ça peut marcher. »

Si j’avais écouté la conversation à distance je l’aurais probablement pas cru, Dylan qui défend Milo ça vaut son pesant d’or. Mais je suis assise sur la cuvette fermée de mes toilettes à essayer de reprendre mes esprits. Dylan sent que tout ça me pèse et c’est peut-être pour ça qu’il tente d’arrondir les angles.

« Laisse tomber alors. Ca fait un moment que vous vous êtes pas vus et là vous vous engueulez. C’est comme ça que tu voyais tes retrouvailles avec ta petite sœur ? Tu vas être tonton ! Beth est en bonne santé contrairement à ce qu’on craignait ! Bridget a de quoi subvenir à ses besoins et aura même un super job prochainement ! Bois et oublie le reste pour ce soir. »

Je les rejoins après avoir réussi à effacer toute trace de mes larmes mais je suis toujours en rogne contre Kyle. Je sais c’est pas juste de lui en vouloir mais je m’en fiche là tout de suite.

Arrêtes de faire la tronche ! Lance un autre sujet, s’il te plait.

Mais j’ai pas envie de lui faire plaisir. C’est toujours lui qui m’enfonce alors pourquoi je le ferais pas moi aussi pour une fois ? Après tout ce serait de bonne guerre, non ? Mais il est vil et parviens à apaiser ma colère.

« Je comprends c’est ton job, t’as été entraîné pour ça. Mais tu sais quoi nous a été entraînés par la force des choses à se méfier des recensements et ce qu’il advient des personnes qui ne rentrent pas dans le moule. T’as pas idée de ce qui nous est arrivé quand c’était la révolution ici. Chacun essaye de se reconstruire comme il peut et de faire confiance en des gens qui n’ont eu aucun scrupule à tirer sur des enfants, des personnes déjà blessées ou des femmes enceintes. »

Mon ton est calme mais ferme. Non, je n’oublierais pas qu’on m’a tiré dessus au nom d’un conseil complètement tordu. On a essayé de tuer Milo parce qu’il luttait contre leurs idées. On a infligé à Cillian de tuer la personne qu’il aime le plus. Le temps passe, les blessures guérissent tant bien que mal mais le traumatisme est encore présent. Chacun a pris ses décisions en conséquence. Kyle n’a que son point de vue de militaire payé pour traquer ceux qui refusent toujours de se conformer au système en place.

Code by dev nerd girl

  
Message
Groupe
Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2