Aller à la page : Précédent  1, 2
 

Les pronoms utilisés dans nos RPs

 
  
MessageVen 19 Fév - 22:21
avatar
InvitéInvité
Je suis amoureuse de la deuxième personne, pour ma part. Je l'utilise assez rarement (j'ai dû faire un fragment de rp et deux fiches avec), mais j'adore écrire avec et la lire. Et ça ne dépend ni du personnage – enfin, il faut que je me sente bien avec –, ni du contexte, ni de l'humeur. Je l'utilise plus à l'instinct. Une sorte de vieille conscience qui te souffle que là, tu peux faire quelque chose de plus intime, de plus dépouillé, de plus humble parfois.
J'aime le tu parce que ce sont à peu près les seuls textes de moi que j'aime bien, en général – et que je ne l'utilise que lorsque je le sens vraiment. J'aime le tu aussi parce qu'il apporte parfois quelque chose de plus, je trouve, lorsqu'il est bien utilisé. Une vision plus viscérale d'un personnage, un peu plus différente, un peu plus poétique. J'aime le tu parce que je trouve qu'il peut prendre un ton plus juste que les autres personnes dans les excellents textes.
Je crois pas qu'on ne puisse définir le "tu" (en tout cas celui que j'utilise) comme un narrateur fixe. Ni même un narrateur qui possède un nom, mais comme quelque chose de plus abstrait, parfois.

Sinon, pour le reste, j'écris principalement mes rps à la troisième personne, mais je m'essaie au "je" avec Levy. En dehors de ça, j'ai toujours écrit plus naturellement au je, même si je préfère les descriptions à l'action – parce que je trouve que ça donne un équilibre supplémentaire à ces descriptions, avec les je, en les mêlant de souvenirs. Et puis, quand j'étais adolescente, je developpais beaucoup un principe au nom pompeux qui consistait à ne jamais montrer les actions des personnages mais leurs conséquences (difficile à expliquer, genre, je ne mets pas : "je prends un cintre" mais "sentir le creux du cintre qui s'était logé dans ma main, je me redresse."). J'ai encore cette tendance avec la première personne. Pas avec la troisième. Or, essayer de se faire comprendre facilement en rp, c'est pas trop mal non plus.
  
MessageDim 21 Fév - 11:47
avatar
Date d'inscription : 06/02/2013Nombre de messages : 636Nombre de RP : 81Âge réel : 23Copyright : Cherry (av), ryangoslingsource (gif).Avatar daëmon :
Nicolae E. LloydIf you’re a bird,
I’m a bird.
Je suis totalement d'accord avec Levy concernant l'emploi du "tu". J'utilise très rarement cette personne, les seules fois où je l'ai fait c'était avec Nini et Willy, mais seulement pour quelques paragraphes, jamais des RP entiers. En général, ce n'est pas quelque chose que je prévois de faire, genre "Tiens, aujourd'hui je suis d'humeur à écrire à la deuxième personne !", loin de là. Comme Levy, c'est plus une question d'instinct. En fonction du ton du RP et de la situation dans laquelle se trouve mon personnage, je vais naturellement employer le "tu", comme si je lui soufflais à l'oreille. J'ai l'impression d'être encore plus proche d'eux que lorsque j'utilise la première personne. J'apporte un regard bienveillant comme un jugement beaucoup plus dur. J'ai accès à leurs ressentis, craintes, doutes, etc. beaucoup plus facilement. C'est comme si je les psychanalysais en fait (les pauvres, ils doivent m'en vouloir ). J'aime beaucoup écrire au "tu" parce que j'ai vraiment le sentiment d'avoir une vision différente de mes personnages, d'être proche d'eux comme si j'étais une amie qui connaît absolument tout d'eux et qui les humanise un peu plus chaque jour. Mais comme je n'ai pas forcément un regard très positif sur ma plume, j'évite de le faire trop souvent, et surtout pour ne pas ennuyer mon/ma partenaire de RP car je peux tout à fait comprendre que ce soit une personne difficile à lire. Donc voilà, comme Levy, je considère l'emploi du "tu" comme quelque chose d'abstrait et de très personnel, c'est vraiment une utilisation qui vient de nous, je ne sais pas trop comment l'expliquer.

Concernant les autres personnes : j'ai pendant très longtemps écrit à la troisième personne... et je regrette amèrement. Je ne sais pas pourquoi, mais avec le temps et l'expérience que j'ai acquise en plusieurs années de RP, j'ai finalement trouvé la P3 très étrange. C'est pas forcément simple à expliquer, mais c'est tout simplement une question de goût. Par exemple, même si j'ai lu, même si je lis et lirai encore énormément de romans avec un narrateur omniscient, j'aurai toujours une plus grosse préférence pour les récits écrits avec un narrateur interne. Déjà pour une question de proximité avec le personnage principal, mais aussi pour le simple fait d'imaginer. Je sais pas, je trouve ça tellement plus intéressant de ne pas savoir et de découvrir en même temps que le personnage principal, à travers ses yeux et ses émotions, plutôt que de tout apprendre par l'intermédiaire d'un narrateur je-sais-tout. Eh bien c'est pareil en RP. Mais encore une fois, c'est une question de goût, c'est juste ma façon de voir les choses et d'écrire, je n'ai absolument rien contre les RPGistes qui écrivent à la troisième personne. Mais me concernant, je n'ai pas (plus) envie de tirer les ficelles. Mes personnages sont tous une partie de moi et je m'exprime à travers eux, d'où l'utilisation de la première personne. Au début avec Nini et Willy, j'écrivais à la troisième personne puis je me suis rendue compte que ça ne me convenait plus. Du coup, même si j'avais très peur du résultat, je me suis lancée avec la P1, et je me sens beaucoup mieux maintenant. Pour Elo, la question ne s'est même pas posée, la P1 s'est imposée naturellement parce qu'avec sa particularité, je trouve beaucoup plus intéressant d'écrire en P1 ; je suis beaucoup plus proche de lui parce que je me mets à sa place, et RPGiquement parlant, je trouve ce défi d'écriture particulièrement valorisant. Je ne pense pas que la P3 aurait eu le même impact que la P1 quand j'écris avec Elo. Avec la P1, c'est légèrement abstrait et en même temps il y a une proximité avec le personnage que j'affectionne énormément depuis que je l'utilise. On voit nos personnages d'un autre œil je trouve. On est eux, d'une certaine manière, et c'est quelque chose que j'aurais du mal à ressentir avec la P3.
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2