Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

LULA + INNOCENCE IS BURNED IN FLAMES.

 
  
MessageLun 15 Aoû - 16:06
avatar
InvitéInvité

LULA WLADIMIROVNA

« You go now, reached my top anyway. »

Identité

Nom Prénoms : Lula Wladimirovna, anciennement Ivanova
Age : 26 années
Date et lieu de naissance : Moscou, en 1990.
Nationalité : Russe, avec du sang français
Métier ou étude : Lula est propriétaire d'un salon de coiffure mixte, qui propose aussi des soins du corps. L'entreprise fonctionne pas mal, mais n'est qu'une diversion avant-tout pour son statut de détective, et de tueuse à gage qu'elle a cessé d'exercer.
Précision : Lula est athée, mais est persuadée de l'existence des fantômes. Elle est très tourmentée, et se sent constamment surveillée par ces précédentes victimes.

ROSE MCIVER
(c) shyir

Citoyen humain

Caractère

Lula a toujours été une jeune femme très discrète dans son passé, ainsi qu'aujourd'hui. Jamais elle n'évoquera la demoiselle timide, soumise et peu sûre d'elle qui lui collait à la peau. Jamais elle ne racontera l'amusante fille, toujours accompagnée d'une blague à dire, qu'elle était dans le passé. Curieuse et bavarde, enfin juste ce qu'il faut, elle aura toujours un sujet de discutions à lancer, mais qui ne la touche directement, persistant chaque jour à ne plus penser à sa personnalité du passé, ainsi que ce qu'elle a pu vivre dans le domaine familial, ou encore durant la période sombre, ou sa seule préoccupation était d’exterminer de la vermine.

Une chose dont elle se vantera le plus, c'est bien sur la furtivité et l'habilité. Elle sait plutôt bien s'adapter et apprendre. Gouvernée par la logique avant tout, ses dons d'analyse en font une collaboratrice irremplaçable, car avant d'embrasser une cause elle sait critiquer, disséquer et soupeser les moindre détails. Incapable d'agir avec précipitation, elle évolue dans la vie suivant un plan longuement réfléchi. Mais la russe est aussi angoissée de nature, elle a souvent peur de mal faire, de ne pas donner entière satisfaction à son entourage, d’être abandonnée ou mal-aimée.

Toujours avide de découverte, la jeune femme ne cesse de vouloir allez partout, et de tout découvrir, de toucher à tout. Son intérêt s'arrête à la découverte de la vie qui l'entoure, et ne s'aventure pas aux histoires politiques. Discrète, elle a un peu de mal à se mêler à la foule, ne voulant pas vraiment se faire connaître pour préserver son double emploi. Naturellement encline à la perfection, qui préférait rester célibataire plutôt que se lancer dans une relation, s'attacher, et que tout ce termine dans une séparation. Néanmoins, Lula aime la compagnie de la gente masculine. Les jeux de regards, au loin, un peu d'attention ou la chaleur d'un geste doux et sincère. Une fois qu'on la connait, il n'est donc pas difficile de savoir à quel moment elle a de l'intérêt pour vous, messieurs. Et même si ce n'est que de l'amitié, et elle aime faire plaisir. Elle part du principe que le plaisir d'offrir doit être partagé, et que l'homme ne doit pas être le seul à se casser la tête pour faire plaisir.

Quand elle se sent dépasser par un événement ou une situation, la jeune femme devient légèrement.. flippante. Elle devient muette, et panique comme si elle était sur le point de se faire tirer dessus par un sniper. Elle se fait envahir par l'angoisse, et peut devenir irritable, très détestable.

Malgré quelques petits défauts ici et là, la jeune femme reste quelqu'un qui a les épaules assez larges pour qu'on s'y repose. Protectrice et jalouse - en amour comme en amitié - elle est une vrai tombe qui sait à merveille garder les secrets de son entourage proche, ou exposer des conseils et des avis avec douceur. Car son statut de détective ne se mêlera jamais à sa vie personnelle.
Il était une fois

L'enfance, c'est en quelque sorte une partie très importante de notre vie. C'est à cet endroit que sont stocké bon nombre de nos souvenirs les plus émouvants. Mais pour Lula, c'est une période assez banale. Née de parents daemonniens, il a été assez difficile d'expliquer à une enfant de quatre années qu'il ne fallait pas jouer - et toucher au passage - le lion et la lionne qui gambadaient dans la demeure familiale. Expliquer à son enfant que ses parents détiennent un certain pouvoir, un daemon.. et que durant toute sa vie, elle n'aura rien de ça. Une bénédiction pour sa mère. Une malédiction pour son père. Propriétaire d'une entreprise veillant à la protection des gens comme eux, toujours tapis dans l'ombre, s'amusant à couler ses concurrents qui eux faisaient tout l'inverse, il comptait sur son futur enfant daemonien pour reprendre les rennes. Mais même si ses espoirs tombaient à l'eau, il était devenu père, et c'était pour lui le plus magnifique cadeaux que pouvait offrir sa femme.

Jusqu'à ses dix huit ans, tout c'est déroulé sans encombre. Son père lui a apprit tout ce qu'elle devait savoir à l'égard des gens comme eux, qu'ils étaient comme de simples humains, avec quelque chose en plus. Et qu'il y avait des bons, comme des mauvais. Il lui a apprit à rédiger des lettres, gérer un personnel, une entreprise, en plus de tout ce qu'elle avait apprit dans son école privée. Ensemble, ils parcourraient le pays, partaient à la rencontre de famille daemonnien ; mais Lula ne prenait jamais part aux discutions, elle écoutait simplement, et apprenait. Certaines familles ne voyaient pas d'un bon oeil que sa fille se trouve être une humaine et soit au courant de leur existence, sachant qu'ils tentaient tous de se cacher d'eux, justement. Mais son père avait plus d'un tour dans son sac, et trouvait les mots juste pour apaiser les craintes de certains. C'est pour cette raison d'ailleurs que lui ne se cachait pas, trop confiant, trop sur de lui. Les journaux continuent de raconter d'ailleurs, que c'est ceci qui a causé la perte de sa famille. Quelques jours avant la grande révélation, beaucoup ne supportaient plus la présence des daemonniens, et malgré les nombreuses manifestations pour se faire entendre, le gouvernement fermait les yeux, un peu à la manière de la présence d'une vie extraterrestre ; ils savent qu'ils sont là, mais vous êtes interdit d'y croire.
C'est de cette manière que la population décida de faire sa propre loi. Une nuit, paniquée, sa mère monta se réfugier dans la chambre de sa fille, obligeant cette dernière à se cacher sous le lit. N'allant pas contre la volonté de sa mère et du lit qui la fixait avec inquiétude et sévérité, Lula se faufila entre la poussière et ses affaires sous lit, tandis que des coups de feu résonnaient dans la demeure. La porte de sa chambre fut défoncé en un rien de temps par des hommes armés jusqu'aux dents, à la manière des flics. Ses deux mains posées sur sa bouche, Lula tentait en vain de retenir les larmes qui coulaient déjà abondement sur son visage, observant avec terreur sa mère et son daemon se faire tabasser jusqu'au sang, puis transportés jusque dans le couloir. Pensant être tranquille, la jeune femme fut tiré du lit avec force alors qu'elle tentait de se débattre du mieux qu'elle le pouvait, se retrouvant alors face à deux hommes qui la tenaient, et un autre face à elle qui l'inspectait, tous cagoulés. Il observa à tour de rôle ensuite ses deux collègues.
« Humaine. Elle servira à rien, et c'est pas pour ça qu'on est là. »
Comme un vulgaire sac, ils l'on alors relâché, son corps s'écroulant avec brutalité sur le parqué de sa chambre, taché du sang de sa mère. On entendit ensuite des pas sourds venir d'en bas, puis de la porte du hall claquer. Des portes de voitures aussi, et ces dernières démarrer pour s'enfuir de la propriété. Lula, elle ne bougeait pas, et n'a pas quitté sa place durant deux heures, le visage trempé et le corps encore tremblant de panique, à fixer le vide. C'est une gouvernante qui trouva la jeune femme, essayant en vain de la rassurer et la faire réagir. Elle l'a habillé tant bien que mal, préparé ses affaires, et emmené avec elle loin de la demeure.
Loin des regards et après quelques heures de route, elles ont finalement atteins la maison d'une famille dont la gouvernante s'occupait aussi, et qui ne connaissait que trop bien la famille Ivanov. Perturbé par ce qui s'était passé, et craignant aussi pour la sécurité de sa famille, l'homme de la maison a finalement accepté d'ouvrir sa porte à Lula, toujours emprisonnée dans son mutisme.
Poussé à bout par son peuple, on apprenait dans les journaux et aux informations la présence des daemonniens, ainsi que la disparition inquiétante de plusieurs grandes têtes soupçonnées d'en être, et d'avoir participé à de futurs attaques terroristes, ou que certaines passées étaient de leur faute. Les journalistes allaient de bon coeur pour faire le plus d'audience possible, que ce soit de vrais ou fausses infos. C'est un peu de leur faute, d'ailleurs, que Lula n'eut pas le choix de partir et de se trouver une autre terre d'accueil.

Plus tard, la jeune femme s'acheta un petit appartement en ville, histoire de trouver un moyen de se faire de l'argent, et d'avoir son indépendance pour remonter la pente doucement. Écumant les bars miteux, elle apprit ici et là l'existence d'un deuxième internet, celui des bas fond. Apprenant tout ce qu'il fallait sur le système, elle se plaça de cette manière sur le marché en proposant ses services d'assassinat. Mais il fallait apprendre, avant tout. Elle changea alors de nom, grace aux quelques connaissances qu'elle s'était faite dans le milieu, mais c'est aussi par leur aide qu'elle se trouva les premiers clients, et eut une petite protection le temps de se faire la main. Avec l'argent de sa famille placé sur un compte étranger dont elle avait accès, plus celui qu'elle se gagnait, Lula en profitait pour voyager ici et là et étendre ses connaissances, apprendre de nouvelles langues.

Mais toutes les bonnes choses on une fin. Comprenant que tout ceci n'était que ses propres caprices, en quête d'une vengeance qu'elle ne voulait pas avouer, Lula déménagea, pour de bon, pour poser ses valises à Merkeley.. Et arriver après une guerre civile. Mais elle n'y prêta pas attention. La simple présence des daemonniens suffisaient à lui faire penser à ses jeunes années passées avec ses parents. Lula s'installa dans un appartement en ville, convenable pour une personne seule personne, n'étant pas persuadée d'avoir grand monde à inviter de toute façon. En déballant ses cartons, elle tomba sur des affaires de son père qu'elle avait récupéré dans son ancienne maison, toujours abandonnée depuis ce qui s'était passé. Bien que surveillée, Lula avait pénétrée dans le domaine sans mal et prendre tout ce dont elle avait besoin. Passant deux jours à feuilleter toutes les notes de son paternel, et ayant abandonnée son miteux boulot de tueuse à gage en déménagement, la jeune femme eut l'idée néanmoins de monter sa propre entreprise, grâce aux souvenirs précieux qu'elle avait avec on père lors des cours à domicile. Mais pas dans la même branche cependant.
Elle n'avait pas besoin de chercher loin pour le local, il y en avait un qui s'était libéré juste en dessous de son appartement, dans la rue. Ensuite, il fallait une idée ; pourquoi pas un centre de soin, avec massage, manucure, pédicure ? Après ce qui s'était passé ici précédemment, beaucoup aurait peut-être besoin d'un peu de repos. Les premiers jours, tout ce passa tranquillement. Mais Lula avait besoin de quelque chose en plus. Redevenir tueuse à gage ? Hors de question.. sauf en cas de grosses offres. Pourquoi pas détective ? Après tout, c'est un peu le même système, avec des morts en moins.
C'est comme ça qu'elle installa aussi son bureau au fond du centre de soin, mais qui ressemblait à n'importe quel bureau de directrice. Sa clientèle, elle se la faisait par le bouche à oreille, à l'abri des regards.

Mais aujourd'hui, sa crainte ne tourne pas autour de son double travail illégal, pas déclaré et inconnu pour la haute sécurité. Mais comment réagirons les daemonniens, face à l'installation d'une humaine à Merkeley, qui ouvre tranquillement son magasin, juste après une guerre civile.
Question


Seulement deux sentiments sont exprimés par la jeune femme à l'égard des daemonniens : la fascination, et l'inquiétude.

Tout humain qui se respecte se doit de ressentir ça. Comment ne pas l'être avec ces personnes, qui peuvent faire de vous des marionnettes avec des pouvoirs qui grandissent au fil des années, et un daemon, majestueux ou non, qui peut faire de vous son dîner ? Mais après tout, ce n'est que de l'inquiétude face à l'inconnu, et un sentiment qui ne doit pas blesser.

Car après tout, Lula avait bien deux parents nés avec cette poudre magique proche d'eux. Elle connaissait aussi pratiquement toutes les familles daemonniennes de Russie - pas toutes, évidemment. Elle a apprit à vivre avec eux, à accepter ce petit truc en plus qu'ils avaient. Elle les admire de pouvoir vivre ainsi, de surmonter les regards des racistes, qui heureusement ne sont plus si nombreux que ça depuis la grande révélation au monde entier de leur existence. Elle les admire aussi pour avoir surmonter ça, de s'être battu contre la haine des autres.

Peut être même que ce n'est pas eux, qui sont arrivés après. Mais nous.

Et même si Lula est prête à les soutenir jusqu'à sa mort, elle a énormément d'appréhension concernant sa venu en ville. Ainsi que de son magasin en plein coeur des rues. Et si, finalement, beaucoup n'acceptait plus la présence des humains eux aussi ?


Qui tire les ficelles

Pseudo/Prénom : Lula
Âge : 23
Double Compte : /
Activité sur le forum : 2/7 environs ^^
Comment as-tu connu le forum ? Google !
Un commentaire ? Un avis ? Une suggestion ? J'ai déjà tout dis dans un autre message
Et si je te demande le code du règlement ?
  
MessageLun 15 Aoû - 16:20
avatar
Date d'inscription : 14/06/2015Nombre de messages : 331Nombre de RP : 44Âge réel : 32Copyright : Mert Alas & Marcus PiggottAvatar daëmon : Yempew, messager sagittaire
Yaaba NyamekyeBaba-Yaga en string
Coucou et bienvenue parmi nous

Russe, détective et tueuse à gages qui a cessé d'exercer... si tu veux qu'on discute d'un lien avec Yaaba, tueuse à gages toujours en activité (ou presque depuis que le FBI la surveille), n'hésite pas
  
MessageLun 15 Aoû - 17:07
avatar
Date d'inscription : 24/11/2014Nombre de messages : 1372Nombre de RP : 134Âge réel : 22Copyright : Vieux frères / Erwan (pour Lewis) / Eriam (pour l'aesthetic)Avatar daëmon :
Tessa B. O'CahanMODO• Nothing will be the same...
Bienvenue et bon courage pour ta fiche
  
MessageLun 15 Aoû - 17:22
avatar
InvitéInvité
oh ! bienvenue à ta pitite humaine !

Je suis pressée d'en apprendre plus
  
MessageLun 15 Aoû - 17:23
avatar
Date d'inscription : 25/06/2016Nombre de messages : 237Nombre de RP : 73Âge réel : 26Copyright : Lux Aeternae & Northern LightsAvatar daëmon :
Elisa G. LullyNothing will be the same...
Bienvenue !

Une nouvelle humaine, c'est cool ça !

Bon courage avec la fiche
  
MessageLun 15 Aoû - 18:04
avatar
Date d'inscription : 23/10/2015Nombre de messages : 1215Nombre de RP : 92Âge réel : 24Copyright : (c) aki'Avatar daëmon : Coyote
Kyllian GriffinMODO• I'm all kind of BAD luck
Bienvenue!

C'est vraiment sympa de voir une nouvelle humaine sur le forum
Bon courage pour la suite de ta fiche ♥️
  
MessageLun 15 Aoû - 19:20
avatar
InvitéInvité
Bienvenue!

J'adore ton choix de célébrité!
Bonne chance pour ta fiche
  
MessageLun 15 Aoû - 22:37
avatar
Date d'inscription : 09/10/2013Nombre de messages : 1531Nombre de RP : 369Âge réel : 26Copyright : solosand (sign) / air (av)Avatar daëmon :
Mali A. LeonidovLife is a biche

Une beauté. On fait des bébés russes ?
  
MessageMar 16 Aoû - 9:16
avatar
Date d'inscription : 13/02/2016Nombre de messages : 252Nombre de RP : 53Âge réel : 18Copyright : © lou'Avatar daëmon :
Rose M. BakerJust play. Have fun.
Enjoy the game. ♚
Cette demoiselle a tout pour plaire - enfin presque -. J'adore. Bienvenue ! Vivement son histoire. :D
  
MessageMar 16 Aoû - 12:18
avatar
InvitéInvité
Bienvenue officiellement à toi (et ta demoiselle).
Beau choix d'avatar

Mali t'as déjà un gosse, ça suffit pas 8D ?
  
Message
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant