Aller à la page : Précédent  1, 2
 

Les hommes regardent les femmes comme un enfant regarde une pâtisserie dans une vitrine, avec convoitise # Arthur

 
  
MessageJeu 11 Mai 2017 - 17:25
Groupe
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1447Nombre de RP : 148Âge réel : 22Copyright : Misty MountainsAvatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow
Elle semble comprendre ce que lui dit le jeune homme en face d'elle, et si on part dans les références cinématographiques et sériephile, elle pense trouver une comparaison. Pas sûre de sa pensée, elle préfère l'exposer, au pire elle paraîtra stupide l'espace d'un instant « Je ne sais pas si tu connais la série Alphas, mais ce que tu me dis par rapport aux cyberpathes me fait penser à ce personnage, Gary Bell. Il est capable d’interagir avec les signaux de communication transmis autour de lui, et il les traite plus vite qu'un ordinateur. C'est ça ? » Elle espère ne pas avoir parlé de manière trop compliquée, avec Canaö elle est habituée à simplifier les choses, même si le petit panda est intelligent, il ne l'est pas autant que sa daëmonienne et il arrive à Liberty de parler avec des mots trop complexes pour lui. Mais il n'est pas la seule victime, il arrive que ses amis ou bien même les professeurs aient du mal à suivre ce que dit la Finlandaise. Pour elle, c'est tout ce qu'il y a de plus simple lorsqu'elle parle, mais ce n'est pas toujours la même chose pour son interlocuteur. Bien entendu, il arrive parfois que la miss Seagard ne comprenne pas certaines choses, ce n'est pas parce qu'elle est dotée d'une intelligence supérieure à la moyenne qu'elle comprend forcément tout. Avec Canaö et elle ont dévoré la série lorsqu'ils l'ont découverte. L'un et l'autre se sont accordés sur le fait que ce n'était pas la meilleure série qu'ils aient vue, mais elle n'en reste pas moins bonne et agréable à regarder.

Canaö est fasciné par l'individu qui les a sauvé, lui, il n'aurait jamais le courage de pirater quoi que ce soit s'il en avait les capacités. Mais voir que d'autres le font – et sans pour autant nuire – ça le fait rêver, il risque bien d'y repenser durant les prochains jours. Mais aux vues du regard que lui jette sa daëmonienne, il se retient de prononcer toutes les questions qui grouillent à présent dans sa tête. Liberty connaît la curiosité du panda roux et il faut parfois, comme aujourd'hui, la réprimer. On ne parle pas de piratage tout simplement. C'est que ça pourrait leur attirer des ennuis, même si Arthur affirme ne laisser aucune trace et que la miss Seagard le croit volontiers. Il vaut mieux dévier vers un autre sujet, telle que depuis combien de temps l'autre duo habite à Merkeley. Si ceux-ci ne veulent pas répondre, elle trouvera d'autres sujets à aborder, elle fait aussi confiance à son âme pour en trouver, même si ceux-ci peuvent être déplacés et dérangeants. C'est la martre qui leur répond, Liberty ne prête guère attention au fait que le daëmonien ne leur ait pas répondu. Six ans. Bien entendu, la question leur est retournée, la belle à la chevelure colorée fronce les sourcils, recherchant l'information dans sa tête. Après avoir bu une gorgée de sa boisson, elle répond « Plusieurs années déjà, avec notre sœur, nous avons décidé de quitter notre pays pour rejoindre cette ville où nous pensions que nous nous sentirions en sécurité. » Oups, ses mots ont dérapé, en parlant uniquement de sa sœur et non de sa famille, ou bien de ses parents, elle craint de devoir répondre à des questions à ce sujet. Et parler de la disparition de ses parents n'est pas un sujet réjouissant.

Elle hésite à leur dévoiler où elle habite, après tout, ils ne se connaissent que depuis peu. Mais le fait qu'il l'ait sauvé de cette bande suffit à lui faire prendre la décision qu'elle peut bien leur dire où elle habite. Après tout, ils n'ont pas besoin de détails et si la martre le demande, elle lui fera savoir qu'elle ne souhaite pas y répondre. Parce qu'il semblerait que son daëmonien se désintéresse de la conversation, ça ne doit pas être son truc de discuter. Elle respecte ça, après tout, tout le monde n'est pas forcément sociable. Même si elle a été longtemps coupé de la scolarité dite normale, et donc, n'a pas été vraiment en contact avec d'autres personnes de son âge, Liberty est quelqu'un de plus que sociable. Elle a été plus que ravie d'arriver à Merkeley et de pouvoir se sociabiliser avec d'autres personnes comme elle. Ça a été une grande expérience pour elle, beaucoup de stress à la veille de la rentrée. Mais maintenant, elle a quelques amis et tout va pour le mieux. « Nous vivons en colocation sur le campus et vous ? » pas la peine de s'étendre sur le sujet, pas la peine de leur dire qu'elle n'a plus de nouvelles de sa sœur, qu'elle ne sait pas ce qu'advient la demeure qu'elles ont achetée en arrivant à Merkeley. Ils n'ont pas besoin de détails, ils n'ont pas besoin de connaître toute leur vie de A à Z. Mais c'est sans compter la curiosité de Canaö qui le pousse à poser une question jugeait déplacé par sa daëmonienne « Au fait, vous avez d'autres daëmoniens dans votre famille ? » le regard lourd de sens que pose Liberty sur le panda roux ne le démonte pas, il s'en fiche que ça puisse être trop indiscret, il est curieux d'en savoir plus sur eux et ça l'étonne toujours lorsqu'il rencontre une personne naît dans une famille composée entièrement d'humains ou juste avec des parents humains, et étant daëmonien. Par contre, il n'a jusqu'à présent, jamais rencontré d'humain venant d'une famille de daëmoniens. Ce qui lui fait se demander si cette possibilité existe.
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2