Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Ruby et Wunjo - On s'est perdu ?

 
  
MessageMar 20 Déc - 18:07
avatar
InvitéInvité

Ruby Lunary

« Les fous passent, La folie reste. »

Identité

Nom Prénoms : Lunary Ruby
Age : 34 ans
Date et lieu de naissance : 3 Mars 1982 à Athenry dans le comté de Galway, pas loin de la Clarinbridge River et du château d'Athenry. Inutile de préciser que ça a bordé son enfance...
Nationalité : Irlandaise
Métier ou étude : Elle a suivit des études littéraires et historiques. Des années d'errances qui l'ont menée à devenir documentaliste et s'expatrier en Amérique.
Précision : Fan de marshmallow et de framboise, elle a aussi un tatouage qui n'a rien à voir avec ce que je viens de d'écrire. Un trèfle à trois feuilles.

JAYMA MAYS
(c) Never Utopia

Citoyens daemoniens

Wunjo


À 34 ans, Wunjo est une chouette effraie adulte bien en chair contrairement aux autres mâles non daemon, presque 500 grammes. Il mesure 36 centimètres de haut pour une envergure d’ailes de près de 89 centimètres, de quoi faire peur à pas mal de musaraignes, si seulement il se résignait à en manger. Ses plumes sont d’un beau blanc, si bien qu’il fait honneur au nom que les Français ont donné à ce rapace : la Dame Blanche. Mais il ne faut pas lui dire car aussi surprenant que cela puisse paraître ça le vexe, et pas qu’un peu. Rappelez-vous que son bec est assez puissant pour… Vous voulez vraiment le savoir..? Bien qu'ayant calqué son rythme sur le mien Wunjo aime sortir la nuit, non loin de moi. Nous sommes très proches aussi il ne part pas longtemps, cela deviendrait douloureux. Il n’est pas nyctalope, néanmoins sa vue de nuit est largement supérieure à celle d’un humain. Il a aussi une très bonne mémoire visuelle, ce qui l’aide à revenir chez nous dans le noir comme à trouver le dernier tome de 3 des cours de dons dans notre centre de documentation.

J’aurais pu me présenter, tu sais ?

Tu aurais pu, mais qu’aurais-tu ajouté d’autre ?

Ma personnalité, par exemple ?

Ce que tu es chatouilleux...
Wunjo est ma partie sage. Celui qui m’empêche de faire les plus grosses de mes conneries, et croyez moi, ce n’est pas rien. Un peu comme un papy grincheux, en plus cool. Il est intelligent, pour tout ce qu’on a lu, c’est surtout lui qui a retenu. Il a développé une passion pour les fraises et autres fruits rouges. Son statut d’âme plutôt qu’animal lui permet d’en manger sans trop de risque, mais quand même !

Je tiens aussi à préciser que je ne dors le jour que lorsque ton travail devient trop ennuyeux, le stock de livres ne se met pas à jour assez vite. J’aime apprendre et je déteste m’ennuyer. Par contre, Ruby, c’est une autre histoire…

Chhh… C’est pour une autre partie, mon caractère, ici, on ne parle que de toi.

Je suis une belle chouette donc, et sociable. J’évite les soucis à Ruby et je veille sur elle, ces dernières années… Ca a été l’enfer. Nous révéler a été la pire chose à faire. Alors il a fallu se battre pour s’en sortir, pour ne pas être dévorés par la machine infernale du racisme. Je suis un peu…

Mon ange gardien. Qui a malgré tout su garder le sourire, timide, oui! Mais toujours… Beaucoup de sourires et d’amour. Wunjo… Je n’aurais pas pu avoir meilleur compagnon.
Caractère

Digne de confiance, c’est le point le plus important du caractère de Ruby. C’est par là que je commencerais pour la présenter. Elle a été apprise comme ça. Dans le secret du peuple à l’âme animal, le plus important est évidemment de savoir sur qui compter… Franche mais douce, elle est aussi, et ça en découle, une très bonne oreille. Elle essaie toujours d’être d’un bon conseil, et de ne jamais mentir, même si parfois… Cela peut devenir blessant, gênant. Mais elle désire qu’à aucun moment, elle ne regrette ses paroles ou ses actes.

Tu vas parler de moi comme ça longtemps ? C’est désagréable. J’ai l’impression que tu me mousses. Je ne suis pas comme ça. Enfin… Pas entièrement, des fois, je ne dis rien, plutôt que de mentir ou de dire une vérité qui blesse. Ce n'est pas très propre, mais au moins… Cela me permet de garder quelque proche ..? Alors arrête ça...

Chacun son tour. Je pourrais être pire… Je pourrais par exemple expliquer ce que tu fais chaque soir, tu sais de quoi je parle, n’est-ce pas...?

Non, d’accord, pas ça, s’il te plaît...? Je te laisse continuer, je ne dis plus rien. Tu vois, je ferme ma bouche, je jette la clé et… Qu’on en finisse par pitié…

Tes vices font aussi partie de ton caractère. Tu es très secrète, et tu plonges parfois des heures dans tes propres pensées. C’est assez déconcertant pour ceux qui t'entourent, mais tu ne t’en rends pas compte. Pourtant quand tu en sors, tu es très avenante. Tu essaies d’aider au possible, héritage à nouveau. Tu serais prêt à te saigner les veines, si ça peut aider un chaton abandonné au coin d’une rue.


Pas quand même !

C’est un peu ton souffle. Ta manière de ne pas t’attarder sur tes propres problèmes.

Je n’ai aucun problème, ma vie est très…

Réglée, propre, nette, enfin, ce que tu en montres. Car le reste du temps, tu le passes à jouer avec le feu. Un casse-cou. Comme je te l’ai dit, plus tu te mets en danger, plus tu te sens en vie ! Ces derniers temps, tu t’es calmée. Comme si tu voulais enfin… Avancer. Pour toi. Combien de temps cela durera ?

Si tu ne lisais pas dans mes pensées…

Je ne pourrais pas dire que chaque soir vers 23h, tu te goinfres de framboises, de marshmallow, de tout ce qui traîne devant…

Shhh!!!

Miniaturisation

MINIATURISATION, subst. fém.
* Dans l'article "MINIATURISER,, verbe trans."
Réduire au maximum l'encombrement et le poids d'un objet en ses plus faibles proportions sans en altérer la nature ou le fonctionnement. [def. du CNRTL]

Je crois que le nom veut bien dire ce que ça veut dire, mais au cas où, quelques éclaircissements s’imposent…
Si je dors, que je fais un rêve plutôt sympa… Mettons… Des licornes, le monde est beau et tout va pour le mieux… Cela me donne 75% de chance de me réveiller à la taille d’un mini-pouce. Dix centimètres max.
J’ai un peu évolué avec le temps. Je sais rapetisser plus… Facilement. Quand je le désire, c’est simple. Arrêter de rapetisser quand je le veux ça par contre… c’est beaucoup plus délicat. Lorsque je me détends trop, je rapetisse. Si je m’en rends compte, stopper le processus est facile. Mais lorsque je dors où lorsque… Mon esprit est occupé ailleurs, c’est un peu plus compliqué. Pour la seconde partie, cela nécessite que j’aie toujours conscience de ce que je suis. Wunjo m’aide énormément et désormais, cela n’arrive que si je suis profondément endormie dans de très beaux rêves - car j’ai le sommeil de plomb et il a parfois du mal à me réveiller - ou si je suis… l’esprit ailleurs et que lui dort.
C’est plus calme qu’au début, et parfois très utile, mais cela me mange pas mal d’énergie. Pour grandir, s’entend. Alors j’ai intérêt à toujours avoir quelque chose à manger dans mes poches et pas difficile d’accès - non, les vêtements ne rapetissent pas en même temps que moi, vicieux que vous êtes… -. Sinon, et bien, Wunjo est toujours là !
Il était une fois

« Low lie the fields of Athenry
Where once we watched the small free birds fly
Our love was on the wing
We had dreams and songs to sing
It's so lonely round the fields of Athenry. »

La ballade d'Athenry

✂️ --------

La chouette hulule et son chant résonne dans la plaine presque totalement éclairée par une lune à moitié remplie. Dans une petite maison au bord de la Clarinbridge Rive, je poussais mon premier cri et il trouva écho dans le piaillement de Wunjo. Pour mes parents comme pour la sage-femme daemonienne, le temps semblait s’être arrêté. Un bébé avec des mèches rousses et un tas de duvet ébouriffé. Mes deux parents sont daemoniens, et c’est rare. C’était maman qui avait déniché la sage-femme, “au cas où”, et elle était venue de loin. Papa pensait que je serais humaine et il nous regarde, Wunjo et moi, avec de l’admiration bordée de larmes dans le regard. Fia, son maki catta, s’est occupée de trouver le nécessaire pour Wunjo, et on sentait aussi en elle l’admiration d’une mère à son fils. Au final, c’était exactement le cas.
Le paon blanc de maman, Liryo, est aussi exténué qu’elle et pourtant, il nous contemple aussi. Ce souvenir, ils m’en ont souvent parlé, comme de l’histoire de notre peuple, une histoire orale qui voyage autant que ses membres. C’est pour ça que je me “souviens” si bien de notre naissance. Ça et les croquis de la sage-femme, multi-tâches, et avec un sourire aussi grand que son visage. Elle nous avait dessinés ensemble, dans la chambre des parents, le début de notre existence. C’est aussi elle qui nous a vu grandir et qui nous soignait lorsque Wunjo n’était pas assez rapide pour me protéger de mes bêtises. Elle s’appelle Ellie et vient d’une île dont elle a toujours gardé le nom secret, mais dont on sait qu’il y fait très bon au vu de la couleur chaude de sa peau. Elle est aussi mystérieuse que douée dans tout ce qu’elle entreprend, mais ceci est une autre histoire.

✂️ ------------------------------------------

Athenry, son château - ses ruines -, sa rivière - son filet d’eau -, et ses plaines d’un vert éclatant, souvent ternies par une hydrométrie des plus… humide. Inutile de préciser que pour une enfant à l’imagination plus que fertile et bien… Il s’agit du meilleur terrain de jeu possible. Le fait qu’Athenry tient plus du village du ville nous permit d’avoir des endroits “rien qu’à nous” ou Wunjo pouvait se fondre dans le paysage sans que l’on nous pose des questions sur lui. Mes parents comme Ellie étaient très stricts à ce sujet : être daemonien, c’est avoir beaucoup de responsabilités. Et le monde n’était pas prêt à nous accueillir. J’avais lu des histoires sur la chasse aux sorcières, et ça m’a aidé à comprendre. Mais pas à accepter pour autant. Pour moi, Wunjo fait partie intégrante de nous. Comme un bras. Et on n'a jamais demandé à quelqu’un de se couper le bras pour ne pas gêner celui qui n’en n’a qu’un. Tant que mon don ne se développe pas ( Et j’espérais bien du coup qu’il se développe vite ! ) maman continuera notre éducation à domicile. Pourtant, je restais très sociable grâce au fait que nous allions au parc régulièrement (sous la protection d’un des trois gardes du corps attitrés). Je jouais avec d’autres gosses de notre âge et si souvent, on me demandait pourquoi je n’allais pas en classe avec eux (vie de village oblige) on finissait par jouer en oubliant cette différence. Être enfant, ce n’est pas compliqué et ne pas se compliquer.
En plus d’Athenry, on se passionnait d’histoire et on dévorait énormément de livres, qui s’intégraient à nos jeux de rôles solitaires, mais tellement défouloir, pour une enfant éloignée de ses pairs. Mais l’enfance passe vite et les années s’écoulent sans même avoir pu les saisir.

✂️ ------------------------------------------


Il n’y a pas pire ingratitude que l’adolescence d’un daemonien, surtout quand le don éclate au grand jour, ou plutôt au sein de notre petit monde bien cadré. Un peu comme les menstrues chez une jeune fille, on a beau s’y préparer, le jour où ça arrive, c’est panique à bord. C’est comme ça que ça s’est passé pour ma découverte. Et je m’en souviens aussi clairement que si ça avait été dessiné par Ellie. Je me suis réveillée dans mon lit, sauf que ce dernier n’était qu’un gros tas de plumes soyeuses. Songeant à tous les dons que maman avait connu dans sa vie, de ses rencontres. J’ai soulevé mes bras avec la peur que me soit pousser des ailes gigantesques, mais je ne fis que trembler le sol sous moi. Je glissais le long des plumes, comprenant que chacune faisait ma taille et là, je compris. La tête immense de Wunjo, qui s’était réveillé en sentant la frayeur qui m’avait envahie, me fixant les yeux plus ronds encore qu’à l’habitude, alors que son bec faisait ma taille. Je m’étais réveillée sur lui, ne mesurant pas plus de quelques centimètres et je ne savais absolument pas quoi faire.

✂️ ------------------------------------------

Les années se sont égrainées, les unes après les autres sans que je m’en rende compte. C’était étrange, mais en même temps, j’ai eu l’impression de vivre toujours dans l’urgence, il me fallait sans cesse aller plus vite, plus loin. Mon don a été le début de tous ces chamboulements. Apprendre à le gérer ? Une vraie plaie ! Dès que je me laissais trop aller, que je commençais à me sentir bien… PAFFF !!! Je devenais une crevette. Enfin, pas une vraie crevette, juste une “moi” de dix centimètres de haut (voir moitié moins lorsque je me sentais… Bref… Ma vie sexuelle future en prendra un sacré coup). Il m’avait fallu du temps (et plusieurs ruptures) pour que je parvienne à contrôler, mais encore maintenant, je dors seule, enfin, nous dormons seuls.
Il y a bientôt douze ans, j’ai émigré aux Etats-Unis. Je ne sais plus non plus comment c’est venu, je me souviens juste des recommandations de mes parents, des numéros de téléphone, adresses - un carnet entier - de gens de notre “peuple” chez qui je serais bien accueillie. J’avais obtenu la citoyenneté américaine. Je m’asseyais sur mon passé, je passais une main sur mes souvenirs pour laisser de la place aux suivants. Tous mes jeux d’enfant s’étaient éteints lorsque je suis devenue petite la première fois. Mais j’avais appris à contrebalancer ça en lisant, encore et encore, je m’enfermais dans mes études, toujours en apprendre plus, avec Wun’. Et à côté de mes lectures, il y a eu mes folies (si, je me suis calmée, je vous jure ! ). Toutes plus… Dangereuses et dingues, les unes que les autres. Saut dans le vide, attachée à un fil ? Trop simple ! Me miniaturisant, les hauteurs ne m’effraient plus vraiment. Alors je me défiais toujours, marchant le long d’une autoroute, de l’escalade libre, et je me suis cassée un bras, une fois. Il paraîtrait que j’ai eu beaucoup de chance. J’en doute, mais soit. Provocante à souhait, je fus à l’origine de pas mal de bagarre. Étrangement, je savais fuir comme pas deux.

✂️ ------------------------------------------

Et puis nous avons été révélés… Milieu de vacances. J’accueillais mes parents, ils étaient venus me voir, ils ne sont jamais repartis. J’avais 29 ans. Une soirée en ville qui a dégénéré. J’ai su fuir, pas eux. Je ne les revis jamais. De la casse, un massacre, une boucherie, mauvais endroit, mauvais moment, des humains dans le tas, ces boulets n’ont même pas été capables de reconnaître les leurs.
Les années ont épongé le sang, l’amertume, un peu moins. J’ai découvert Lindwuën University et j’ai tenté ma chance. J’y suis toujours. Documentaliste. Le genre passe-partout à la vie simple. Des horaires rangés, un daemon au taquet, j’évite de me faire remarquer. Pourtant, dès que je le peux… J’essaie encore de mettre de la vie dans ma vie.


✂️ ------------------------------------------

Qui tire les ficelles

Pseudo/Prénom : Uonde / Fanny
Âge : 27 ans
Double Compte : Aucun
Activité sur le forum : Aléatoire, vive le travail aux horaires explosifs
Comment as-tu connu le forum ? une recherche et je tombe sur une perle
Un commentaire ? Un avis ? Une suggestion ? J'espère y arriver
Et si je te demande le code du règlement ? Pour nous assurer que tu as bien fait tous tes devoirs.
  
MessageMar 20 Déc - 18:24
avatar
Date d'inscription : 18/05/2016Nombre de messages : 510Nombre de RP : 61Âge réel : 25Copyright : Aki' (me)Avatar daëmon : Berger Allemand
Ryan FarellMODO• We can be HEROES
Just for one day
Binvenue!

OMG, la chouette, je suis en amour
J'ai hate d'en apprendre plus sur ta petite, elle est déjà très intéressante comme perso^^ Bon courage avec la suite de la rédaction de ta fiche ♥️
  
MessageMar 20 Déc - 18:31
avatar
Date d'inscription : 24/11/2014Nombre de messages : 1385Nombre de RP : 138Âge réel : 22Copyright : WILD HEART / Erwan (pour Lewis) / Eriam (pour l'aesthetic)Avatar daëmon :
Tessa B. O'CahanMODO• Nothing will be the same...
IRLANDE J'approuve Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! Le daëmon est tellement cool ! ** Et puis une rousse de plus sur le forum !
  
MessageMar 20 Déc - 18:32
avatar
Date d'inscription : 22/11/2012Nombre de messages : 3241Nombre de RP : 155Âge réel : 23Copyright : Ronron (avatar) ; .TITANIUMWAY (signature) + Nora Roberts & Victor Hugo (citations)Avatar daëmon : Tatouage de phénix sur l'omoplate gauche. Un phénix qui s'enflamme.
Kayla P. LaneFire burns into me
It consumes me
Bienvenue !

Chouette l'avatar :)

Hâte d'en savoir plus, et bonne continuation
  
MessageMar 20 Déc - 18:42
avatar
InvitéInvité
Ryan Farell

Merci beaucoup !
J'ai des tas d'idées qui fourmillent plein la tête, alors j'essaie de mettre un ordre avant de nous jeter en pâture
Et voui... je voulais une chouette et j'ai pas hésité pour l'effraie, elle est si expressive ~ le nom choisit n'y est pas pour rien : Wunjo/Wynn est la rune de la joie. Je veux faire de lui quelqu'un de sage... mais pas terne

Tessa B. O'Cahan

Merci beaucoup !
Fan du pays, fan de l'actrice, et j'ai hâte de jouer ce personnage...
Un jour, les roux domineront le monde... (oupa)
Merci pour Wunjo, j'ai craqué, alors que j'étais partie pour un lion... Un test de personnalité de mon personnage m'a réorientée, et c'est pas plus mal, surtout que j'avais aussi l'idée de l'effraie.

Kayla P. Lane

Mercy Kayla !

Un coup double ? Grande classe ;) Et merci encore, j'adore cette actrice, pleine de peps.
J'essaierais de poster rapidement alors
  
MessageMar 20 Déc - 19:33
avatar
Date d'inscription : 26/02/2016Nombre de messages : 325Nombre de RP : 48Âge réel : 23Copyright : Aki (sign) & angel dust (av)Avatar daëmon :
Jack L. WildeI'm not after fame and fortune
    I'm after you
Olalala
Une chouette, une rousse et une irlandaise. JE NE SUIS QU'AMOUR. J'ai hâte d'en apprendre plus, et quand t'auras fini je viendrai sûrement te harceler pour un lien avec mon irlandaise à moi
Sinon, bienvenue parmi nous, j'espère que tu te plairas par ici
  
MessageMar 20 Déc - 19:38
avatar
InvitéInvité
Roooh, ces choix... le daemon, l'avatar, le nom de ton daemon quoi, j'adore le fait que tu l'as nommé d'après une rune

Bienvenue par ici, bon courage avec ta fiche J'ai vraiment hâte de découvrir ta miss
  
MessageMar 20 Déc - 19:42
avatar
InvitéInvité
Bonsoir et mercciiii à vous deux, beaucoup, beaucoup ♥️

Jack L. Wilde

Promis, ça ne prendra pas longtemps, tout se tisse et devient plus net. Juste que j'attends de rentrer chez moi ou d'avoir plus que quelques minutes pour écrire :) Là, je me renseigne plus en avant sur la signification d'avoir une chouette en animal totem. J'en ai appris pas mal, de quoi étoffer Wunjo. J'utilise maps aussi pour voir où se situe l'histoire, le début et la fin. Dans quel contexte visuel approximatif Ruby et Wun' ont grandi.
J'ai hâte aussi de mettre le point final, histoire de pouvoir commencer à écrire !

Johnie O. Savage
Encore merci, j'adore ce que dégage Jayma Mays. Elle est si... souriante. Et c'est ce que je veux, exit les personnages ternes et sans couleur. Et Wunjo aidera, même s'il restera le plus sage des deux
  
MessageMar 20 Déc - 19:46
avatar
Date d'inscription : 30/11/2012Nombre de messages : 1490Nombre de RP : 187Âge réel : 18Copyright : © Lou'Avatar daëmon :
Erwan A. Valentini
« And if somebody hurts you
I wanna fight »
J'adore la bouille de ton avatar. Je ne la connaissais pas cette petite. Bienvenue parmi nous en tout cas et bonne continuation pour la suite.
  
MessageMar 20 Déc - 19:48
avatar
InvitéInvité
Merci beaucoup ♥ je l'ai connu dans le rôle d'Emma, dans Glee, et j'adore sa douceur.
Maintenant pour la suite... y'a plus qu'à !
  
Message
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant