Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

Charlie - yeah, yeah, i'm listening. (done)

 
  
MessageMer 9 Aoû - 2:13
avatar
Date d'inscription : 09/08/2017Nombre de messages : 28Nombre de RP : 0Âge réel : 20Copyright : morphine (avatar) - beylin (signa)Avatar daëmon :
Charlie E. JacentyNothing will be the same...

Charlie E. Jacenty

« Be soft. Do not let the world make you hard. Do not let the pain make you hate. Do not let the bitterness steal your sweetness. » - kurt vonnegut

Identité

Nom Prénoms : Charlie Edmund Jacenty
Age : 35 ans
Date et lieu de naissance : Mars 1982, Pologne.
Nationalité : Polonais
Métier ou étude : Professeur de langues (polonais, anglais, allemand, français, russe), bénévole à Wader Earth
Précision : Charlie possède pas mal (pour ne pas dire énormément) de tatouages, ces derniers recouvrant principalement ses bras et ses mains.

Joseph Gilgun
(c) morphine

Résident permanent

Sydd


Physique :

Sydd est une loutre d'Europe de taille assez petite. Son poids est tout aussi léger, dépassant à peine la barre des 6 kilos. Disons donc qu'elle n'est pas le spécimen le plus opposant de son espèce quand certains de ses congénères possèdent jusqu'à 10 kilos de plus (soit les gros du point de vu de Sydd). Si une loutre n'est pas l'animal le plus compliqué à reconnaître, la confondre avec une marmotte serait une insulte, une erreur qu'on ne fait qu'une fois.

Son allure svelte est dans le ton de ses capacités physiques. Elle est agile et plutôt rapide mais sa force physique laisse clairement à désirer. En terme de combat, elle ne ferait tout simplement pas le poids, bien qu'elle pourrait sortir les crocs.

Caractère :

Si Sydd a peut-être une tête d'ange, elle est disons le clairement, une grande gueule, n'hésitant pas à être un peu trop franche avec ceux qu'elle croise. Ceci tout particulièrement avec Charlie ou avec d'autres daemons (surtout s'ils sont plus gros qu'elle). Car oui, sa petite taille a tendance à la rendre jalouse des autres daemons qu'elle peut croiser. Dans ces cas là, la critique sera facile au plus grand amusement de Charlie. Mais cette espièglerie reste contrôlée, Sydd peut être aussi très mature dans ses actions ou dires. Elle sera facilement à l'écoute des autres, en particulier des plus jeunes, qu'ils soient humains ou daemons, possédant une patience qu'elle ne montre que peu autrement. Elle ne l'avoue d'ailleurs pas mais adore les enfants, l'envie de dormir contre un petit bébé humain est un fantasme qu'elle se retient de faire depuis bien des années pour des raisons logiques.

Charlie et Sydd possèdent une grande complicité l'un envers l'autre, ils se taquinent, se boudent sans grande crédibilité, se moquent ouvertement des défauts de l'autre et s'adorent. Par ailleurs, Sydd n'aime pas rester trop longtemps éloignée de sa moitié, possédant ce coté assez possessive.

Sydd est aussi l'ancre de Charlie, lors des épreuves difficiles ce sera souvent elle qui le soutiendra et le poussera à aller de l'avant.

Autres :

Sydd parle autant de langues que Charlie.

Eux deux possèdent un cadeau qu'ils portent depuis plusieurs années, un bracelet pour lui et un collier pour elle, étant tout deux identiques et confectionnés par la même personne, soit la fille de Charlie. A ce sujet, Sydd serait la seule à répondre honnêtement à la question "D'où est ce qu'il vient ?", contrairement à Charlie qui refuserait de se prononcer.

Caractère


Charlie est un peu le stéréotype du bon pote, il est sympa, a pas mal d'humour et est beaucoup trop bienveillant pour son propre bien. Malgré sa dégaine, il n'est vraiment pas le gars à craindre, demandez lui votre chemin dans la rue et il vous aidera sans hésitation et ce avec politesse. Il a quelques fois tenté de se rendre utile face à des inconnus, que ce soit de vieilles personnes ou des mères de familles avec autant de sacs de courses que de gosses. Mais tout le monde ne réagit pas de la même manière. Souvent les gens refusent et s'arrêtent à leur première impression, celle d'un mec avec une dégaine étrange, avec un accent bizarre et qui sent un peu trop la clope (pour ne pas dire autre chose).

Mais Charlie est surtout quelqu'un d’extrêmement patient et peu importe avec qui, que ce soit un enfant, un ami ou un parfait inconnu. Il préfère prendre le temps que regretter par la suite. Il est aussi une personne qu'on définirait de curieux, il s’intéresse facilement à tout et à rien, lui permettant de tenir toute sorte de conversation. Ces qualités font de lui quelqu'un d'agréable à vivre et de sociable.

Lorsqu'on apprend à un peu mieux à le connaitre, on comprend rapidement pourquoi Sydd soupire quand Charlie aborde son grand sourire. Car il sait être un véritable petit con. Il adore taquiner ses proches, sa cible préférée étant bien sur Sydd. (vous ne voulez pas passer le soir d'Halloween avec lui.) Un coté gamin assumé, même aujourd'hui avec son statut de prof'.

Mais ce n'est parce qu'il aime avoir 8 ans d'âge mental que c'est un irresponsable, au contraire. Charlie reste quelqu'un de mature avec la tête sur les épaules, il sait poser des limites et s'y tenir.

Pour passer à ses "défauts", il est clair que le polonais est bien trop grossier. Bien que plus sérieusement, il a tendance aujourd'hui à dédramatiser, peut être trop, et à éviter les problèmes plutôt que les affronter. Ce n'est pas qu'il est lâche (pas vraiment), car s'il est plutôt inconscient envers les risques qu'il peut prendre et envers sa propre personne, pour ce qui est des problèmes, des vrais, des siens, il les évite et ne préfère pas y penser. Pourtant il en a conscience, peut être plus qu'on ne peut le croire, mais le déni est plus simple à gérer.

Et oui, il ne prend pas soin de sa propre santé en buvant, fumant et suivant une alimentation plus que louche mais il ne compte pas faire d'efforts sur ces points là, même si ça lui vaut que Sydd lui prenne la tête.

Il se montrera aussi maladroit, par rapport à ce qu'il peut dire ou ce qu'il peut faire. Quand il se blesse comme un idiot (principalement en se prenant tout les coins possibles et imaginables), ce n'est pas très grave, il utilise son pouvoir ou fait comme si rien ne s'était passé mais pour ce qui est de la destruction du matériel... Chalie est un vrai boulet. Deux mains gauches et 82% de chances que ce qu'il tient lui échappe des mains...

Pour finir, Charlie est quelqu'un de protecteur, menacez ses proches et vous comprendrez l'erreur que vous venez de faire. Pourtant n'est pas du genre violent et n'a pas tendance à chercher les conflits ou même à répondre aux provocations. Mais si vous lui donnez une vraie raison d'être en colère alors vous verrez qu'un homme qui montre peu sa haine peut être terriblement dangereux.

Contrôle Physiologique


Explications :

Charlie possède le don de contrôler sa physiologie et pour ainsi dire son corps à une échelle bien supérieure que le commun des mortels. Ce qui veut dire que cela lui permet de gérer son organisme comme il le souhaite. Si en règle générale, son corps fonctionne comme celui de n'importe qui, suivant une organisation naturelle et autonome, Charlie peut lui, influencer et modifier cette organisation. Une organisation qui peut être autant mécanique, physique ou biochimique.

Par ce pouvoir, Charlie est donc capable de booster son organisme pour que celui là réponde à ses besoins. Par exemple, lorsqu'une personne est malade ou se blesse d'une manière ou d'une autre, le corps réagit et fonctionne de la sorte qu'il va lutter conte le problème. Là il s'agit de la même idée, mais plutôt que cela soit impropre à la volonté de la personne, Charlie est capable d'influencer ce phénomène pour le rendre par exemple plus efficace ou plus rapide.

Il peut donc contrôler son système nerveux, son système sensoriel, ou alors respiratoire, circulaire (la gestion de l’afflux sanguin), moteur (muscles et os), digestif et pour finir sa thermorégulation (contrôle de la température du corps).

Exemples :

Et bien la comparaison va être un peu violente mais c'est un peu la même idée que pour le film "Lucy". Contrôler son organisme permet d'en faire un peu ce qu'on veut, sauf que Charlie reste limité par ses connaissances, il réussit à faire des exploits certes, mais delà à se faire un troisième bras supplémentaire en trois secondes, non, juste non. Bien que cela serait surement envisageable car l'organisme en a bien créé deux à un moment donné, donc pourquoi pas un troisième ? Mais la réponse reste non. Pourtant il a essayé, une fois ou deux histoire de, pour le fun ou pour gagner un pari mais cela n'a jamais vraiment abouti à quoi que ce soit, la formation d'un membre demandant tout simplement trop de concentration, d'énergie et de temps (ou alors laissez lui des mois et rien d'autre à faire).

Donc plus franchement, Charlie est se montrera capable de booster son système immunitaire, de guérir d'une grippe en quelques heures, de refermer une plaie superficielle tout aussi rapidement et de faire en sorte que ces foutues piqûres de moustiques ne grattent pas (oui le monsieur a des priorités dans la vie). Mais cela lui permet surtout de garder une santé de fer avec une hygiène de vie pourrie. Car bien entendu, il triche, il se soigne seul et ne se souvient pas de sa dernière visite chez le médecin.

Après hypothétiquement parlant, Charlie aurait bien plus de chances de survivre à un accident normalement mortel si on lui laisse le temps.

Limites :

Charlie est très loin d'être un génie en biologie ou en médecine. Les fois où il s'est vraiment intéressé à ces sujets c'était histoire de tenter une expérience à la con avec son propre corps (ce qui 9 fois sur 10 se termine sur un bel échec ou un abandon).

Donc si les possibilités sont larges, Charlie est loin de toutes les connaitre. De plus, il n'utilise finalement que peu ses capacités, laissant les 3/4 du temps son corps fonctionner de manière normale et autonome. En cas de vraie maladie ou d'accident (ou si Sydd en a juste marre que son idiot se fasse mal et lui partage sa douleur), il fera en sorte d'aller rapidement mieux mais sinon quand il se brûle la main avec la casserole, il fait comme tout le monde : il dit "aie" et passe sa main sous l'eau froide avant de passer à autre chose. L'idée de littéralement muter ne le tente pas plus que ça, il pourrait se doper mais ne le fait aujourd'hui quasiment jamais.

Une autre contrainte est qu'il a besoin d'être éveillé pour utiliser son pouvoir, car si le corps fonctionne basiquement de manière autonome, lors qu'il l'influence, cela se fait de façon volontaire et donc forcément consciente d'une certaine manière.

Moment d’exception :

Pendant une époque de sa vie, Charlie n'agissait plus vraiment suivant ses principes et ses propres limites. Il s'agissait d'une période assez morne où l'homme a fait son lot d'erreurs. De ce fait, pendant quelques mois, l'utilisation de son pouvoir était bien plus fréquente et poussée. Cela a entraîné une sérieuse dégradation non physique mais psychique. En utilisant trop son pouvoir et en participant à des expériences plus que louches (ref. histoire), Charlie a perdu en énergie et en motivation. Épuisé, il a commencé à prendre de plus en plus de substances et à s'intéresser un peu trop à celles qu'il pouvait créer par son don, créant de cette manière ses propres drogues.

Un mode de vie qu'aujourd'hui Charlie regrette. Il a prit du temps à remonter la pente et à sortir de cette sorte d'addiction, n'y étant arrivé que par l'aide de Sydd. C'est donc aussi pour cette raison que désormais le daemonien n'utilise finalement que peu son pouvoir, ayant expérimenté le mauvais coté de celui et ne voulant plus décevoir son daemon.

Il était une fois


Charlie était un gamin à l'image de ses parents, il n'étonnait personne à faire le casse-cou sur le rebord du pont ou à accueillir les invités sur le toit de la maison. Avec une éducation de campagne et laxiste, l'enfant qu'il était a fait son lot de conneries, des histoires qu'on raconte 20 ans plus tard pour la 20ème fois et qui font toujours autant rire. Donc oui, les Jacenty était la famille un peu cool du village, venant de la capitale avec des envies de profiter de l'air de la campagne, un peu hippies sur les bords, ils n'ont pas -trop- paniqué à la naissance de Charlie et surtout de son daemon. Ou du moins il s'agirait de la version qu'ils diraient aujourd'hui, la réalité étant plutôt que la panique a bien été présente mais qu'ils se sont rapidement rendus compte en tentant l'expérience que séparer leur enfant de la boule de poils était une très mauvaise idée. Donc ils s'y sont fait. On dit souvent que parmi les étapes d'un couple arrive le moment où le choix doit se faire entre "adopte un chien" "ou "fais un gosse". Autant dire qu'eux ont eu le gros lot.

Si son enfance était plutôt paisible, seule l'école était un stratagème de tout les jours. Après plusieurs tentatives et expérimentations, le duo finit par établir un plan qui porta plutôt bien ses fruits. L'idée était que les jours de chaleur, Sydd restait sous forme d'oiseau et restait en dehors de l'établissement tandis que Charlie squattait systématiquement les places près des fenêtres. Quand la température n'était pas complice, alors la bonne vieille technique d'hibernation dans la poche du sac à dos ou du blouson suffisait à dissimuler le daemon.

Une technique qui marchait donc à l'école mais le reste du temps, il était difficile contenir les deux énergumènes. Sydd changeait très souvent de forme, trop souvent, pour faire avaler aux voisins que la famille possédait une ménagerie. Charlie ne s'en rendit pas compte à l'époque, trop occupé à faire le pitre, mais il avait une bonne bouille et se faisait plutôt bien apprécier du petit village où il vivait et ceci malgré ses bêtises. Une appréciation qui lui permit d'être oui différent des autres enfants mais surtout de l'être sans que trop ne posent de questions. Les gens trouvaient ça étrange, mais ce n'était rien d’alarmant et ils comprenaient qu'il n'y avait rien à faire et de toute manière ils le voyaient depuis l'âge de la poussette avec un animal toujours collé à lui.

L'autre anecdote de son enfance fut la bonne décision de ses parents consistant à profiter de leurs origines distinctives afin de rendre leur enfant rapidement polyglotte. Sa mère venait de France et son père d'Allemagne, ces deux là s'étaient rencontrés des années de ça à Varsovie. De cette manière, sa mère lui parlait constamment en français tandis que son père en allemand, l'école et la vie hors de la maison s'occupant de lui apprendre le polonais et l'anglais (puis le russe à partir du collège).

L'adolescence du garçon joua un grand rôle à ce qu'est Charlie aujourd'hui, lui apprenant deux grandes leçons sans qu'aucune des deux ne soit la maturité, celle ci apparaissant plus tard.

La première leçon fut le regard porté à autrui. Car si Charlie jouait la plupart du temps au petit cancre, il n'était pourtant pas irrespectueux. Ses parents (toujours un peu hippies sur les bords) lui léguèrent cette bienveillance envers son prochain, il pouvait faire le con, il n'était pas méchant pour autant. Un trait de personnalité qui s'accentua lorsqu'il se rendit compte de l'ouverture d'esprit que beaucoup de voisins avaient fait preuve à son égard et à celui de Sydd.

La deuxième leçon n'en n'est pas vraiment une mais ce fut une expérience qui donna naissance aux pouvoirs de Charlie.

S'il y avait bien une règle avec ses parents, elle se résumait par cette phrase : "Tu peux jouer au casse-cou mais si on te prévient que tu risques de te faire mal et que tu n'écoutes pas pour finir par terre. Ne viens pas te plaindre par la suite". Simple à comprendre et simple à retenir. Et Charlie avait beau l'entendre, combien de fois s'était il ramassé contre le bitume ? Surement beaucoup trop. Il en avait eut des pansements et des bras dans le plâtre mais si cela l'arrêtait ? Absolument pas.

Résultat, vers ses 12 ans, il tomba une énième fois de plus et se fit mal, vraiment mal. Sydd qui partageait avec lui son lot de chutes s'énerva sur la douleur partagée, car forcément au bout d'un moment l'agacement se faisait ressentir. Elle lui prit la tête, Charlie lui resta silencieux, sachant très bien que s'il allait voir sa mère, elle aussi allait le souler en lui faisant la morale. Il fixa sa plaie et eut ce moment de déni de "nan t'as pas mal, c'est dans la tête, t'as pas mal, t'as rien, c'est rien du tout". Et merci l'évolution naturelle, cette volonté devint une capacité. Charlie ne pouvait pas l'expliquer, mais sa plaie et surtout la douleur finit par disparaître, l'une après l'autre et ceci non pas en plusieurs heures voir jours mais en plusieurs minutes. Un miracle qui n'échappa pas au garçon et à son daemon. Et ce don devint une nouvelle raison de tenter tout et surtout n'importe quoi. Autant dire que oui, Charlie se trouva plus d'une excuse pour pratiquer ses nouvelles capacités.

Les années passèrent les unes après les autres sans que d'évènements marquant ne se rajoutent à cette "enfance." Mais vers ses 16 ans, Charlie fit une rencontre, celle d'une fille, Laura, une camarade de classe qui devint au fil des mois plus que juste une "camarade". Le jeune homme n'était pas à sa première amourette mais là... là c'était plus sérieux. La fin du secondaire approcha et ces deux n'avaient aucune raison de mettre un terme à leur relation. Elle savait pour Sydd et l'avait accepté malgré les quelques crises de jalousie de leur début de relation. Là encore, rien de notable jusqu'à ce qu'elle lui sorte la fameuse phrase qui fait flipper tout le monde : "Faut qu'on parle." Un petit moment de panique qui se transforma en un GROS moment de panique quand elle continua avec ces mots là : "Je suis enceinte. Il est de toi et je veux le garder.". Et cette nouvelle ne le fait pas sauter de joie, loin de là. Sur le moment, il ne trouva aucune réponse à lui donner, au lieu de ça il l'a laissa en plan et ne ferma pas l'oeil de la nuit. Il ne se croyait pas prêt, il flippait comme il n'avait jamais flippé auparavant. Un choc qui se fit sentir comme un coup de batte en plein visage, à un tel point que le lendemain matin Sydd n'arrivait plus à changer de forme. Une stabilisation assez tardive mais qui fit sens par la suite. En effet, Charlie ne se dégonfla pas d'avantage et finit par se réjouir de cette nouvelle, quitte à abandonner son titre de "premier de la bande à faire le con" à "premier de la bande à être papa".

Il n'avait 18 ans que depuis deux mois avant la naissance de sa fille, Lily. Une petite qui lui changea la vie, que ce soit au niveau de ses habitudes que de son comportement. Charlie gagna en maturité, surprenant tout le monde, lui le premier. Et pourtant il faisait gaffe, il prenait ses responsabilités, et se trouva un job en extérieur pour devenir (pardonnez l'expression) un putain de bon papa. Car oui, sa gagatitude ne fut pas camouflée, Lily devint rapidement sa princesse et même s'il faisait comme il pouvait, il se débrouillait plutôt bien. Avec l'aide de Laura, de Sydd (best nounou ever) et des grands parents, Lily reçoit une éducation plus qu'acceptable et grandit en attendrissant beaucoup trop de monde. Ce fut d'ailleurs à partir de l'arrivée de Lily que Sydd gagna elle aussi un nouveau trait de personnalité, montrant cette patience qu'elle ne semblait pas posséder avant.

Quand Lily souffla ses quatre bougies, la petite famille déménagea dans un petit loft à coté de la ville où Laura avait continué ses études. Un vie qui continua à être assez tranquille, si le foyer familial ne roulait pas sur l'or, le travail de Charlie et les quelques aides des parents suffirent à faire vivre tout ce petit monde. Le seul bémol restait que le père de famille voyait ses perceptives d'avenir impossibles tant que les études de Laura n'étaient pas terminées, il lui restait quelques années à faire, quelques années à faire un boulot qui ne lui plaisait pas plus que ça avant de pouvoir se concentrer sur peut-être ce qui lui voulait faire. Une situation qui créa quelques désaccords au sein du couple, des conflits qui ne duraient néanmoins pas, se faisant très souvent interrompre par Lily déboulant dans la pièce pour montrer toute fière le dessin qu'elle avait fait de Sydd.

Les tensions s'atténuèrent deux ans plus tard quand Lily rentra en primaire et que Laura décrocha finalement son diplôme. Cela permit à Charlie de poser sa démission et de chercher un autre emploi, un qui demandait moins de travail manuel avec possibilité d'avoir une loutre qui squatte pas loin. De cette manière, Charlie passa d'ouvrier agricole dans la ferme d'un ami de son père à livreur. Rien de bien valorisant, mais au moins il ne se tuait plus le dos à travailler dans les champs, puis cela lui permit de passer du temps avec sa fille sans que cela ne pose problème à personne. De cette manière, lorsque la petite n'avait pas école et que ses deux parents travaillaient, son père l'emmenait avec lui faire des livraisons un peu partout dans le coin. Une occupation qui plaisait à la jeune fille étant donné que cela lui permettait de monter à l'avant du camion et de faire la pitre en chantant ou en faisant des devinettes (et plein d'autres choses) avec son père et Sydd. Tandis que pendant les moments plus calmes, elle dessinait les prochains tatouages qu'allait se faire son père ou confectionnait des bracelets sous l'oeil avisé de Sydd.

Une routine qui continua là encore pendant presque deux ans avec qu'un événement ne vienne y mettre drastiquement fin. Tout cela se passa alors que Charlie profitait d'un jour de repos, seul chez lui alors que Laura et Lily étaient parties rendre visite aux grand parents maternels. Charlie n'étant pas de la partie et ne se plaignait pas de pouvoir échapper à la belle mère. Il comatait donc dans son canapé avec Sydd en boule sur sa poitrine quand la sonnette de l'entrée vint briser leur moment à eux. Charlie se leva et alla ouvrir à ce qui était deux agents de police à sa porte. Ces derniers lui demandèrent s'ils pouvaient entrer, ce qui fut bien entendu accepté bien qu'incompris. Tout les trois se posèrent dans le salon tandis que Sydd avait migré sous le plaid. Puis les deux policiers commencèrent à expliquer la raison de leur présence, cela n'avait rien à voir avec les facultés de Charlie ou l'existence de Sydd, mais à propos d'un sujet bien plus difficile à aborder. Pendant de longues minutes, l'un des deux agents commença donc à résumer ce qu'il s'était passé, soit un accident de voiture, un accident qui avait touché Laura et Lily. Un accident à la con, un accident qui peut arriver, où la faute n'est à personne à part peut être des pneus usés et une chaussée plus glissante que d'habitude. Avant que Charlie ne puisse poser la question, l'autre agent lui expliqua que sa fille n'avait pas survécu au choc et lui présentait ses condoléances. Laura était elle à l’hôpital et bien que blessée, ses jours n'étaient pas en danger.

De cet accident suivit toute une procédure administrative que Charlie fut tout simplement incapable de gérer. Il confia la tache à ses parents, car si à 18 ans il ne s'était pas senti prêt à gérer la naissance de sa fille, à 25 ans il lui était impossible de s'occuper de l'enterrement de cette même enfant.

Les mois suivant semblèrent tout aussi compliqués, Laura ne voulait plus le voir et s'isola chez ses parents alors que la culpabilité de l'accident la rongeait elle et par conséquent leur couple, jusqu'à donner une raison à leur séparation. Après l'accident, Charlie resta lui quelques semaines à leur loft, se focalisant sur son boulot avant qu'il ne finisse par craquer. Il ne renouvela pas leur bail et retourna vivre chez ses parents le temps de quelques mois.

On dit que le temps soigne les plaies, et si Charlie avait trouvé l'habitude de soigner les siennes plus rapidement qu'à la normal, cette douleur là semblait impossible à faire disparaître. Pourtant avec le temps, Charlie finit par doucement se faire l'idée de ces pertes, il accepta les conseils de ses parents et changea d'air en allant s'installer à Londres, chez un vieille connaissance de la famille.

Avec le soutien de Sydd, Charlie se fit violence à sortir, à se changer les idées comme il était possible, adoptant une nouvelle façon de se promener en ville avec son daemon. La technique de la loutre en écharpe, soit Sydd positionnée et enroulée le long de sa nuque tandis qu'une méga écharpe en laine la recouvrait. Une dissimulation qui marche (du moins en hiver) et qui sera utilisée pendant les six ans de leur vie londonienne. Six ans alternant entre des hauts et des bas, dont un gros bas lors du début de la troisième année.

Charlie enchaîna les petits boulots, rien de bien folichon et rien ne lui permettant vraiment d'avancer étant donné le prix de la vie à Londres, incapable de faire des économies. En manque d'argent, il finit par se retrouver à l'adresse d'un plan louche que lui avait refilé une connaissance toute aussi louche. "Un job qui paye bien sans être illégal". Bref un plan foireux au possible. Pourtant Charlie s'y présenta, n'ayant franchement rien à perdre et se retrouva dans une pseudo clinique clandestine d'une agence pharmaceutique. L'idée était simple, les "pharmaciens" avaient besoin de cobayes pour tester leurs nouveaux produits, les volontaires n'avaient qu'à signer une décharge, accepter de suivre les traitements expérimentaux, revenir pour un suivi et empocher une belle somme d'argent en échange. Une proposition que Charlie ne prit pas longtemps à accepter car contrairement à d'autres l'idée que sa santé en prenne un coup ne lui vint pas à l'esprit. De cette façon, il signa et joua le jeu alors qu'il utilisait ses pouvoirs pour ne pas ressentir les effets secondaires lorsqu'il était hors du bâtiment. Face aux "médecins", Charlie ne trichait pas, il n'était pas égoïste au point de mettre la vie d'autrui en danger en faussant les résultats. Ce nouvel emploi dura un peu moins de six mois, six mois avant que Charlie ne prenne conscience de la connerie qu'il était en train de faire. Il avait cru que son don suffirait à rendre ce job inoffensif, mais à force de régler et de dérégler son organisme, Charlie perdait doucement le contrôle et subissait des effets secondaires du point de vue mental, n'arrangeant en rien sa morosité qui le suivait depuis maintenant quelques années. Il fallu que l'état de Sydd se détériore à son tour de manière alarmante pour qu'il prenne enfin conscience de ce qu'il était en train de faire.

L'année qui suivit fut elle consacrée à une remise dans le droit chemin, Charlie se soignait de son addiction et remontait enfin vraiment la pente depuis la perte de Lily. Puis vint, août 2011, un jour où Charlie bossait comme barman dans un pub de la ville, servant ses clients et jetant de temps à autres un coup d'oeil à la télévision installée dans un coin. C'était le milieu de journée et le pub ne servait que les habitués, donnant une atmosphère de calme à l'établissement. Ainsi, le barman et les autres présents purent suivre la déclaration faite sur la chaîne nationale à propos de ces fameux Daemoniens. Une nouvelle qui surprit tout le monde, dont Charlie qui n'était pas au courant qu'il y avait autant de gens dans son cas, à vrai dire il s'était déjà posé la question mais n'avait jamais vraiment cherché à obtenir de réponses. Un silence se fit dans le bar alors que plusieurs regards se tournèrent vers Charlie, car Sydd n'était pas inconnue aux habitués, au contraire, elle était un peu la mascotte du lieu, inaccessible sur son étagère. Le silence dura alors que le daemonien lutta pour ne pas paraître d'un seul coup suspect mais l'atmosphère fut brisée par un vieux à sa pinte qui sortit une connerie avant d'exiger qu'on change de chaîne pour qu'il puisse voir le match de son équipe fétiche.

Mais le petit vieux n'arriva pas à se faire entendre les jours suivants, la télévision du bar étant pendant tout le mois d’août en boucle sur la chaîne d'informations traitant le sujet plusieurs fois dans la journée. De cette manière, Charlie ne sut pas bien comment se placer par rapport à cette nouvelle, il préférait nier que Sydd était son daemon et attendre de voir comment les choses allaient évoluer.

Le 20 août, lors du soutien officiel de la reine envers les daemoniens, Charlie manqua le fou rire en servant un verre à l'un de ses clients. Cette bonne vieille reine pouvait surprendre après toutes ces années de couronne et ce droit d'asile autant que cette histoire équestre le fit nerveusement rire à plusieurs reprises.

Mais cette asile ne plut bien entendu pas à tout le monde, créant certaines tensions et des réactions souvent justifiées par un taux d'alcoolémie assez haut pour que certains clients du bar se comportent comme des idiots agressifs. Il eut donc quelques soirs où l'ambiance du bar prit une sale tournure après qu'un client ne déverse sa colère sur Sydd ou Charlie en leur balançant des insultes gratuites ou le contenu de son verre. Des situations compliquées et désagréables mais si Sydd montrait les crocs, Charlie lui ne répondait pas à ce genre de comportement, il laissait d'autres clients s'occuper du soûlard et ignorait ou nettoyait ces conneries.

Le temps passa et Charlie finit par entendre parler par la presse de cette ville des Etats-Unis privatisée aux membres de son espèce ainsi que cette histoire de recensement. Des nouvelles qui le fit réfléchir, le recensement n'était pas encore obligatoire, certaines disparitions se faisaient entendre en ville et la curiosité de rencontrer d'autres personnes comme lui était très, très, forte. Il voulait en savoir plus, il ne s'était jamais vraiment attaché à Londres. Des arguments qui le poussèrent à se prendre un aller simple pour les US, avec comme idée que si la vie là bas se trouvait être une mauvaise il n'avait qu'à faire demi tour.

Il débarqua donc à Merkeley en fin 2013 et ignora le recensement tant que ce dernier ne devint pas obligatoire. Sur place, il se trouva rapidement un logement (une collocation) et fut tenté par un job totalement différent de ce qu'il avait eu l'habitude de faire, un job d'enseignant. Pour l'obtenir, il suivit une légère formation et n'eut pas trop de mal à se faire embaucher grâce à ses facultés linguistiques.

Arrivé depuis peu, Charlie ne fut pas l'un de ceux s'opposant au recensement lorsque le choix n'en n'était plus un, il signa et continua sa petite vie en essayant de ne pas se mêler de ces histoires de conseils et de politiques dont il n'avait jamais été un grand fan. Il ne joua pas à l'avocat du diable pour autant mais essaya de ne pas s'attirer trop de problèmes pour une fois, espérant juste que tout puisse se calmer.

Un soulagement donc quand les choses arrêtèrent d'être un gros bordel. Il se réjouit du nouveau conseil, de la réouverture de la ville aux humains et surtout de la nouvelle association mise en place, WADER EARTH, à laquelle il décida de devenir bénévole. Une occupation qui lui alla d'ailleurs bien, car si être prof pouvait être une belle blague venant de sa part, aider les jeunes et les paumés n'était par contre pas si étonnant que ça.

Plus récemment, il est vrai que Charlie n'est pas très serein en lisant la presse concernant ces soudaines et inexpliquées pertes de contrôle. Car il n'est peut être pas un danger pour autrui mais il peut l'être contre lui même, alors c'est vrai, il a cette petite boule au milieu de l'estomac, un petit stress de replonger dans la galère d'il y a quelques années, dans une situation qui pourrait lui coûter la vie ou des mutations chelous auxquelles il n'a pas très envie de penser.


Qui tire les ficelles

Pseudo/Prénom : heovy
Âge : 20 ans
Double Compte : nope
Activité sur le forum : 4 ? Je serais souvent dans les parages normalement, après niveau rp ça varie énormément pour être sincère.
Comment as-tu connu le forum ? PRD, puis le lien du fo' est resté un bon moment dans un coin, le temps que je ne me décide à craquer.
Un commentaire ? Un avis ? Une suggestion ? Le "sélectionner le contenu" du formulaire de la fiche ne fonctionne pas chez moi
Et si je te demande le code du règlement ?
  
MessageMer 9 Aoû - 2:33
avatar
Date d'inscription : 08/06/2014Nombre de messages : 1541Nombre de RP : 164Âge réel : 22Copyright : ShiyaAvatar daëmon :
Liberty B. SeagardBeautiful kinectic rainbow
JOE GILGUN Bienvenue P'y ce daëmon Bon courage pour ta fiche, hâte d'en apprendre plus
  
MessageMer 9 Aoû - 4:34
avatar
Date d'inscription : 20/08/2016Nombre de messages : 211Nombre de RP : 43Âge réel : 27Copyright : Avatar ∞ miss Avatar daëmon :
Demelza FlyntMODO• Nothing will be the same...
Oooh c'est un très bon choix d'avatar et de daëmon ! Bienvenue parmi nous
  
MessageMer 9 Aoû - 8:23
avatar
Date d'inscription : 13/02/2016Nombre de messages : 212Nombre de RP : 51Âge réel : 18Copyright : © lou'Avatar daëmon :
Rose M. BakerJust play. Have fun.
Enjoy the game. ♚
Ooooowh, il est joli ce monsieur.
Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de ta fiche ! J'ai hâte d'en savoir pluuus.
  
MessageMer 9 Aoû - 9:01
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017Nombre de messages : 139Nombre de RP : 22Âge réel : 19Copyright : Kyky!!Avatar daëmon :
Nollaig E. O'MalleyNothing will be the same...
Hello le prof'! Bienvenue à toi:) Bon courage pour le reste de ta fiche!
  
MessageMer 9 Aoû - 12:21
avatar
Date d'inscription : 09/08/2017Nombre de messages : 28Nombre de RP : 0Âge réel : 20Copyright : morphine (avatar) - beylin (signa)Avatar daëmon :
Charlie E. JacentyNothing will be the same...
Merci les filles !
  
MessageMer 9 Aoû - 13:23
avatar
Date d'inscription : 05/08/2017Nombre de messages : 34Nombre de RP : 0Âge réel : 24Copyright : Son propre instagram (BigFlo-Real)Avatar daëmon : Azula - Hibou Grand Duc
Nao MuiTake the time before it takes you
Bienvenue Charlie! (Mais oui je retourne à ma fiche, rooooh....)
  
MessageJeu 10 Aoû - 15:44
avatar
Date d'inscription : 09/08/2017Nombre de messages : 28Nombre de RP : 0Âge réel : 20Copyright : morphine (avatar) - beylin (signa)Avatar daëmon :
Charlie E. JacentyNothing will be the same...
Thanks Nao ! Bonne rédaction de ta propre fiche !
  
MessageJeu 10 Aoû - 19:06
avatar
Date d'inscription : 23/10/2015Nombre de messages : 1147Nombre de RP : 90Âge réel : 24Copyright : (c) aki'Avatar daëmon : Coyote
Kyllian GriffinMODO• I'm all kind of BAD luck
Bienvenue sur LD!

OMG. UNE LOUTRE. *se roule par terre en hurlant et meurt d'amour*
Et jolie bouille le barbu en plus, beau personnage en perspective^^ Bon courage pour la suite de la rédaction de ta fiche! ♥
  
MessageJeu 10 Aoû - 19:11
avatar
Date d'inscription : 09/08/2017Nombre de messages : 28Nombre de RP : 0Âge réel : 20Copyright : morphine (avatar) - beylin (signa)Avatar daëmon :
Charlie E. JacentyNothing will be the same...
Haha oui une loutre xD
Merci à toi ! Et je me permets de t'achever avec ce gif

  
Message
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant