Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

Dimitri Beetroots

 
  
MessageMar 5 Déc - 23:32
avatar
Date d'inscription : 05/12/2017Nombre de messages : 20Nombre de RP : 1Âge réel : 22Copyright : *Avatar daëmon : Vuka
Dimitri BeetrootsNothing will be the same...

Dimitri Beetroots

« Un connard et un mec bien dans le même corps »

Identité

Nom Prénoms : Beetroots Dimitri
Age : 35 ans
Date et lieu de naissance : 8 août 1981 à Camden
Nationalité : Américaine
Métier ou étude : Barman
Précision : Dimitri n'a jamais eu de relation et est encore vierge à ses 35 ans.
Tom Hardy
(c) copyright avatar

Citoyen Deamonien

Vuka


Loup commun appelé aussi Loup Gris

Soeur d'âme et meilleure amie de Dimitri, elle est la sagesse qui lui manque en toute situation. Beaucoup plus calme et réfléchie que son humain, elle l'aide à contrôler son impulsivité et à décrypter ses émotions. Un lien très fort les unit, à tel point qu'ils ne peuvent se séparer à plus de dix mètres. L'un étant l'ombre de l'autre et inversement, ils émanent d'eux une image presque terrifiante quand ils marchent dans la rue côte à côte, de la même démarche assurée et confiante. Seul pilier pour maintenir d'aplomb Dimitri, elle est tout de même aussi peu loquace que lui bien qu'elle le pousse à parler aux autres en vain.
Quand elle arrêta enfin de changer de forme, à ses 18 ans, Vuka ne comprit pas tout de suite pourquoi elle s'était arrêtée à un simple loup gris. Plus commun que le banal des mortels. Elle rêvait d'être un animal atypique, qu'on ne verrait pas partout mais elle s'était arrêtée tout simplement à "ça". Pas le plus beau loup que l'on puisse voir, efflanquée et à la limite d'être famélique bien que son humain lui préparait tout spécialement des repas avec différentes viandes et différentes sauces avec soin. Sa fourrure était bouffante l'hiver aussi bien qu'elle était presque pauvre en été, ce qui définit très vite sa saison préférée où elle avait l'air la plus menaçante possible. Mais, bien qu'elle ne s'en rende pas compte, son regard pétillant d'intelligence et de malice lui donne un charme, associée à sa démarche droite. Régie par la raison et la réflexion, elle est aussi humaine que Dimitri est animale. Un contraste dont ils ne se sont jamais rendu compte.

Caractère


Dimitri est né à la mauvaise époque et au mauvais endroit. Une arène rempli de gladiateurs, où la seule chose qui importe est sauvé sa peau dans le sang et la rage d'un combat aurait été l'idéal. Au lieu de ça, il se retrouvait dans ce XXIème siècle débordé par la technologie et la gloire à celui qui aurait mangé le repas le plus #healthy possible. Calme en apparence, sur-excité à l'intérieur, il n'essaye que de se contenir tant bien que mal, aidé par Vuka sa seule amie. Taciturne, il gère avec beaucoup de difficulté ses émotions et ses sentiments. Tout comme il a des difficultés à définir ce qu'il fait comme bien ou mal, la limite étant floue à ses yeux. Aucune ambition, aucun projet ne l'habite. Avoir déjà trouvé un travail est une réussite à ses yeux.
Gare aux personnes qui le mettent en rogne, le résultat ne pourrait qu'être effrayant. La notion de contrôle de soi lui échappe complètement. Malgré tout, derrière cette façade de dur à cuire et têtes brulée, il n'est pas dépourvu d'empathie. Si la cause a valeur à ses yeux, il serait capable de défendre la veuve et l'orphelin à sa manière.
Le blond n'est pas une personne qui inspire la sympathie, sa carrure brute et son regard sombre éloigne la personne assez courageuse pour lui parler. La seule lumière dans son existence, guidant son chemin est sa soeur d'âme, Vuka.

Téléportation


Ce n'est que quelques jours après que Vuka eut sa forme définitive que le don de Dimitri commença à faire son apparition. Au début, c'était toujours quand il était sur le point de s'endormir qu'il se téléportait dans une autre pièce, à peine à quelques mètres avant de vomir à grand fracas sans pouvoir se contrôler. Croyant être pris de somnambulisme, il ne s'en alarma pas une fois, pensant que cela lui passerait avec le temps.
Mais un jour où il était parfaitement éveillé, isolé du reste du monde sur la berge d'un fleuve pour fumer une cigarette, son regard apaisé, il fixait l'eau calme et songeait comme elle devait être froide en cette journée d'hiver. Il n'eut que le temps de soupirer, passant sa main dans la fourrure de Vuka avant de se retrouver dans le fleuve, l'eau lui glaçant le corps avant qu'il n'eut la force de remonter vers la surface et de se traîner sur le bord, Vuka le tirant par sa capuche pour l'aider, aussi terrifiée qu'il l'était.
Frigorifié, Dimitri mit longtemps à réaliser ce qu'il était capable de faire alors que des nausées l'assaillaient pendant trente minutes après qu'il soit sorti de l'eau. Le prenant comme un défi, il s'entraîna à le faire de plus en plus loin malgré les vomissements incessants et par la suite put même emmener Vuka avec lui ou un objet de petite taille. L'effort est, cependant, plus grand quand il est accompagné.
Au début, il eut le réflexe d'essayer de partir en Espagne ou en République Dominicaine mais il comprit qu'il ne pouvait se rendre que dans les endroits dans lesquels il était déjà allé. Un jour, il eut même la force de se rendre de Los Angeles à New York, (la plus grande distance qu'il est parcouru à ce jour) mais le résultat fut décevant, il resta trois jours malade, dans l'impossibilité de repartir avant d'être entièrement en pleine forme. D'autres expériences lui ont permis de constater qu'il pouvait se téléporter plusieurs fois sans interruption sur une cinquantaine de mètres par bond de dix mètres avant que les nausées ne deviennent trop durs à supporter. Le temps qu'il prend pour se remettre en forme après une téléportation dépend aussi de la distance parcourue, par exemple un mètre ne lui fera rien et il pourra repartir immédiatement alors que 500 mètres le rendra nauséeux pendant une quinzaine de minutes.
Il était une fois

Dans un nuage de poussière apparut une boule rose et marron, respirant aussi vivement que son frère d'âme qui criait à plein poumons dès sa première gorgée d'air. La génitrice, un sourire éclatant sur ses lèvres malgré la fatigue de cet accouchement, fixe son enfant en même temps qu'un moineau pépie de joie à la vue du daëmon sous la forme d'un hérisson qui repose à côté de l'enfant.

L'innocence a toujours été considéré, par Dimitri, comme la chose la plus précieuse au monde. Peut-être parce qu'elle lui a manqué ou qu'on lui a ôté trop tôt. En cet instant, le brun n'y pense pas trop. Un coup s'abat. L'autre vient après. Ainsi de suite. Un éternel recommencement dont il est témoin et aussi victime. Son géniteur était sûrement jaloux de sa famille qui avait un compagnon d'âme si fidèle. Surtout quand il entendait à travers la porte de la chambre de son fils, Dimitri qui racontait tout ses secrets à Vuka, seule gardienne de ses pensées. Il fallait bien que sa haine retombe sur quelqu'un et jamais, il n'aurait frappé une femme, ce n'était pas correct. Par contre son fils devait devenir un homme fort et endurant. C'était une solution d'éducation comme une autre après tout et qui aurait écouté un pauvre gosse venant de voler des chewings gums dans le bureau de tabac du quartier ? Personne ne s'intéressait à cet hématome ou à cet œil au beurre noir. Ce n'était qu'un futur délinquant, un voyou sans avenir dont la naissance n'avait jamais été voulu. Et qui au monde à part un gamin sans le sou se trimballerait sans vergogne avec un rat blanc sur l'épaule ? Sale et répugnant, voilà tout.

- As-tu une idée sur quelle forme tu deviendras ?

- Je ne le saurais que quand tu le sauras Dimitri.

L'hermine autour de son cou ferma les yeux. Le jeune homme se frotta les cheveux comme à son habitude avant de jeter un dernier regard empli de tendresse vers Vuka et de s'endormir. Sa sœur d'âme la fascinait, elle était si sage, si raisonnable qu'il se disait souvent qu'il n'aurait pu rêver mieux. Sur ses paroles, il s'endormit aussitôt aussi calme qu'il pouvait l'être dans la roulotte qu'il habitait maintenant en compagnie de sa génitrice.
Sa mère s'était enfin libérée du joug de son paternel, les réfugiant tous les quatre dans un cirque itinérant. Le « don » de sa mère pour avoir dressé ce petit oiseau était tout simplement phénoménal. Ses collègues les avaient très vite acceptés, elle avec ce petit oiseau aux yeux rieurs et ce petit garçon muet. Vuka, plus raisonnable, ne s'était jamais montré, étant toujours sous la forme d'une souris dans la poche de Dimitri. C'était un train de vie plutôt amusant pour un enfant, il vivait avec des clowns, des jongleurs et des cracheurs de feu, il voyait tous les deux jours des villes aussi différentes les unes les autres. Mais l'enfant grandit très vite pour avoir conscience que cette vie ne lui suffirait jamais malgré la présence de sa mère et des ces personnes qui l'ont vu grandir.
Une nuit après une soirée bien agitée grâce au succès de la représentation, le jeune homme de 16 ans n'offrit qu'un regard vide à sa mère endormie avant de partir dans la nuit, Vuka à ses côtés.
Cependant ce n'était pas assez suffisant pour calmer ses ardeurs, Dimitri était devenu aussi violent que l'était son père. Juste pour le plaisir de faire mal, de détruire quelque chose de beau. Il voulait frapper pour tout ses pandas qui n'étaient pas foutus de baiser pour sauver leur espèce. Il se doutait que partir seul allait être difficile, que de squatter le premier entrepôt désinfecté ou un immeuble abandonné ne serait pas confortable mais cela lui suffisait assez. Le problème n'était pas de pouvoir avancer mais de savoir où avancer.
Vuka au poignet sous sa forme de vipère ou soit d'un rat blanc, il errait dans la ville avec ses amis (tellement défoncés au crack qui ne s'étonnaient pas qu'un animal suivent le brun de partout), prêt à commettre le moindre délit qui pourrait l'enrichir. Mais ce n'était pas aussi facile qu'il le paraissait. Surtout quand un policier l'assomma par derrière alors qu'il s'était planqué pour recompter sa somme. Une des nuits les plus difficiles de sa vie, enfermé dans cette minuscule pièce, écoutant les hurlements de Vuka coincée au-dehors, souffrant de la distance trop longue entre eux. Ce fut une nuit lente et douloureuse, le petit matin apparaissant après une éternité alors que les flics le laissaient repartir après quelques remontrances. Son casier avait été vierge jusqu'à ce soir-là. Cependant il vint un soir où le brun allait braquer cet épicier ouvert la nuit. Une leçon ne lui avait pas suffit pour ne pas recommencer, cette fois il serait rapide et discret. L' épicier n'était pas démuni face à l'intrusion et chargeait ce Winchester en face de Dimitri. Les bières subtilisées tombèrent par terre alors que le brun levait les mains en l'air, Vuka se transformant en un tigre chargée de violence.
Tout se passa au ralenti, Dimitri eut à peine le temps d'écarter l'arme se braquant vers lui d'un coup de main agile que Vuka se transformait en bête féroce, les crocs poussant sur ses mâchoires tandis que ses puissantes pattes arrières l'élançaient vers l'assaillant, lui mordant à pleine dent le bras tenant l'arme. Le pelage passant de l'orange au gris et au brunâtre définitifs, le regard doré vers son frère d'âme. Un regard rempli de sérénité et de tension extrême alors que son corps se pliait en deux, le faisant tomber à terre, une veine battant sur sa tempe alors qu'il essayait de lutter contre cette intrusion inexplicable sur sa conscience. Sûrement l'instinct de survie les empêcha tout deux de ne pas tomber dans les pommes tandis que l'autre homme gisait inconscient au sol. Des minutes interminables s'écoulèrent avant que le brun puisse reprendre contenance et se lever en direction de son âme dans un sursaut de vie. Dimitri prit sa meilleure amie dans ses bras avant de s'enfuir courant.
Vuka ne voulut jamais lui raconter ce qu'elle avait ressenti ce soir-là, la douleur avait été tellement grande qu'elle avait annihilé le lien entre sa sœur d'âme et lui pendant quelques minutes. Se promettant en silence de ne jamais refaire la même erreur, leur lien n'en ressortit que plus fort à l'aube de leurs 18 ans.

Sept ans d'errance ne leur suffisaient pas pour faire quelque chose de leur vie. Et Dimitri se rendit bien vite compte, grâce à Vuka, qu'il ne pourrait pas vivre comme ça éternellement sans se faire arrêter définitivement par les forces de l'ordre et de partir en prison, loin de Vuka jusqu'à arracher leur lien si précieux.
Il vient un moment dans la vie d'un homme où il devait se prendre en main, que ce soit à 18 ans ou à 30 ans. Bien sûr, il n'aurait jamais les moyens de faire une école de médecine, il était réaliste et s'engagea simplement dans une formation pour devenir barman. Pas chère, ne durant que trois mois. C'était amplement suffisant pour lui convenir. Il y avait même l'avantage que le prof n'avait rien contre la présence du chien-loup dans le bar où il officiait ses cours.
Diplôme en poche, Dimitri n'eut pas de mal de trouver un job. Surtout dans les établissements qui ne vérifiaient pas les casiers judiciaires de leurs employés et avaient besoin de quelqu'un de la carrure du jeune homme pour faire videur quand l'occasion se présenterait.
Cette vie lui plaisait plutôt bien, il écoutait, certes, des soûlards vidant leurs sacs mais dans cet énorme inconvénient se cachait la chance de sa vie.
Deux hommes étaient assis au bar, buvant à grandes gorgées leur 5ème tournée. Leur voix étaient passées de murmures à grands éclats alors qu'ils vantaient à tout-va avoir découvert un endroit sacré où les hommes étaient en communion avec les animaux. Le brun tourna directement son regard vers Vuka assis à ses côtés alors qu'elle lui intimait de ne pas croire tout ce qu'il entendait dans un bar à minuit passé. Donnant son attention discrètement aux gais compagnons, il ne douta pas une seconde après avoir aperçu la tête d'un minuscule serpent sortir de la manche de l'un des deux avant de rentrer tout aussi vite. Il ne connaissait personne qui se trimballait aussi tranquillement avec un serpent autour du poignet. Retenant le nom de l'endroit sacré dans un coin de son esprit, il se promit de s'y rendre quand il aurait assez d'argent pour partir.

Planqué devant la télé, la tête de Vuka sur ses jambes, il fixait l'écran sans le voir alors qu'une énième conférence s'entamait devant ses yeux vides. Cependant quelques mots le sortir de sa léthargie. Daëmonien, animal et humain. Même lui ne savait pas que ceux ayant leur âme physique se nommait ainsi. Abasourdissement, libération, fermeture automatique de toute joie. Trois étapes aussi rapides qu'elles étaient apparus. Ça ne pouvait pas être aussi facile, même si tout le monde était au courant de leur existence. Le pire restait à venir. Dimitri avait constaté que les gens disaient avoir peur de la mort. Seulement la mort est naturelle et inévitable. Non, ces gens-là n'avaient pas peur de la mort mais de l'inconnu. Et les daëmoniens étaient des inconnus, qui en plus vivaient parmi les « gens normaux » depuis des centaines d'années. La catastrophe était inévitable.
Les événements qui s’ensuivirent ne fit même pas sourciller le brun. Il y avait bien ce fameux Conseil qui voulait défendre leur cause mais Dimitri n'y croyait pas. Comment changer 2000 ans d'influence chrétienne dans le crâne de ces gens sans âme physique ? Le changement n'était jamais bon et ce n'est pas aujourd'hui que ça allait changer. D'ailleurs la suite lui donna gain de cause. Violence, agressions, meurtres. Le journal quotidien n'était rempli que des ces nouvelles-là. Preuve que son pessimisme avait eut gain de cause. Et sa réaction restait la même face à ses informations. Un simple haussement d'épaule. Guerre civile ou guerre intergalactique, ça ne changerait en rien son avis. Tant que Vuka et lui était en sécurité, il n'éprouverait rien pour cela. Mais dans la tête de son daëmon, ce n'était pas la même pensée. La louve voulait se jeter pattes aux corps pour défendre les innocents, se jeter dans "la gueule du loup" (haha) pour faire valoir ses droits. Mais le jeune homme n'avait jamais concéder à ses demandes. Ils se cacheraient et voilà tout. Même si les remords l'assaillaient souvent quand il entendait sa soeur d'âme pleurer le soir, jamais il ne changea sa position.
C'était presque une évidence que cela devait finir comme ça. D'ailleurs se promener partout avec un prétendu chien-loup attira vite les soupçons de ceux dont il avait eu la confiance.
Partir fut la seule solution mais sur tous les endroits où ils se rendirent, Vuka et lui eurent le même accueil hostile et belliqueux. Heureusement l'Amérique du Nord est assez vaste pour traîner de ville en ville pendant quatre longues années. A croire qu'ils retournaient encore à la case départ où avancer était la seule solution.
Avec le temps, les mortels se calmèrent, trouvant moins d'intérêt à persécuter la différence. L'attrait de la nouveauté était enfin passé. Assez pour que Dimitri prenne la décision de se rendre à Merkeley pour s'y installer définitivement.

Les jours passaient et se ressemblaient tous. Les daëmoniens n'étaient enfin plus cachés des simples mortels et Dimitri avaient pu se trouver un travail dans un simple bar. Sa dextérité et son agilité, seuls qualités qu'il se reconnaissait, lui avait amplement servi pour se trouver un travail à Merkeley.
Cela avait été un grand changement pour lui de ne plus décrire Vuka comme un simple chien-loup domestique. Elle était enfin considérée comme une vraie louve et reconnue pour ses capacités intellectuelles, ce qui n'avaient pu que renforcer leur relation au travers de ses épreuves. Ça et la révélation du pouvoir de Dimitri.
Un pouvoir compromettant et avantageux. Utile dans son travail où il pouvait bouger d'une table à l'autre sans se soucier du regard des autres et inutile quand il dormait et se réveillait subitement dans la cuisine ou les toilettes.


Qui tire les ficelles

Pseudo/Prénom : Dieu
Âge : 22 ans
Double Compte : Nope
Activité sur le forum : 5/7
Comment as-tu connu le forum ? Google est mon ami !
Un commentaire ? Un avis ? Une suggestion ? Hâte d'être parmi vous !
Et si je te demande le code du règlement ? Ok par Liby
  
MessageMer 6 Déc - 12:34
avatar
Date d'inscription : 22/11/2012Nombre de messages : 3280Nombre de RP : 157Âge réel : 23Copyright : lux aeterna sur Bazzart (avatar) ; .TITANIUMWAY (signature) + Nora Roberts & Victor Hugo (citations)Avatar daëmon : Tatouage de phénix sur l'omoplate gauche. Un phénix qui s'enflamme.
Kayla P. LaneFire burns into me
It consumes me
Bienvenue avec Tom

Bon courage pour la suite ;)
  
MessageMer 6 Déc - 12:38
avatar
Date d'inscription : 08/09/2017Nombre de messages : 44Nombre de RP : 3Âge réel : 26Copyright : avatar by writerinafoxholeAvatar daëmon :
Horacio LawrenceNothing will be the same...
C'est ce qu'on appelle de la fiche expédiée. Welcome parmi nous mister et amuses toi bien ici!
  
MessageMer 6 Déc - 15:34
avatar
Date d'inscription : 05/12/2017Nombre de messages : 20Nombre de RP : 1Âge réel : 22Copyright : *Avatar daëmon : Vuka
Dimitri BeetrootsNothing will be the same...
Merci à vous deux
  
MessageMer 6 Déc - 19:06
avatar
Date d'inscription : 06/07/2017Nombre de messages : 162Nombre de RP : 18Âge réel : 22Copyright : myrtilleAvatar daëmon :
Kala JeffersonNothing will be the same...
j'aime déjà beaucoup ton duooo ! et l'avatar aussi
bienvenuuue en tout cas ♥️
  
MessageMer 6 Déc - 19:24
avatar
Date d'inscription : 05/12/2017Nombre de messages : 20Nombre de RP : 1Âge réel : 22Copyright : *Avatar daëmon : Vuka
Dimitri BeetrootsNothing will be the same...
Merci c'est sympa !
  
MessageMer 6 Déc - 20:11
avatar
Date d'inscription : 26/10/2017Nombre de messages : 24Nombre de RP : 5Âge réel : 20Copyright : PinterestAvatar daëmon :
Ruben CooperNothing will be the same...
Hey! Sympa petit monsieur! Bienvenue en tous cas au plaisir de te croiser en rp
  
MessageMer 6 Déc - 20:16
avatar
Date d'inscription : 05/12/2017Nombre de messages : 20Nombre de RP : 1Âge réel : 22Copyright : *Avatar daëmon : Vuka
Dimitri BeetrootsNothing will be the same...
Merci gentil petit monsieur :)
  
MessageMer 6 Déc - 20:47
avatar
Date d'inscription : 18/05/2016Nombre de messages : 561Nombre de RP : 61Âge réel : 25Copyright : Aki' (me)Avatar daëmon : Berger Allemand
Ryan FarellMODO• We can be HEROES
Just for one day
Bienvenue sur LD! ♥️

Tom Hardy, quel joli choix
Néanmoins, je te souligne tout de suite que l'age que tu as donné à ton personnage ne pourra pas fonctionner avec ton choix d'avatar. Sur LD, l'age du personnage ne peut être que + ou - 5 ans avec l'age réel de la célébrité. Tom Hardy a 40 ans, aussi l'age de ton personnage pourrait au minimum être 35 ans. Donc 26 ans, c'est malheureusement beaucoup trop jeune.

J'en profite également pour te signaler que ton code n'est pas le bon, alors je te renvoie lire le règlement

N'hésite pas si tu as des questions
  
MessageMer 6 Déc - 20:59
avatar
Date d'inscription : 05/12/2017Nombre de messages : 20Nombre de RP : 1Âge réel : 22Copyright : *Avatar daëmon : Vuka
Dimitri BeetrootsNothing will be the same...
Merci !

Ma faute, je pensais pas Tom Hardy aussi "vieux", je corrige ça de suite

Edit : J'ai réglé les petits soucis techniques
  
Message
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant