Pas touche! (feat Ellias)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Nombre de messages : 423
Couronnes : 8
Âge réel : 21
Dieu : Dieu du Feu
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Folkr

MODO
Nothing will be the same...

Ven 7 Sep - 10:16
La foule se presse dans la rue malgré l'heure matinal. Le froid s'infiltre dans les membres, aidé par l'humidité ambiante. Alors que le brouillard commence à peine à se lever, deux silhouettes se faufilent entre les différentes personnes présentes.
Un vide grenier a été installé depuis quelques heures sur un ensemble de rues. Nollaig n'a pas hésité a y aller tôt. C'est le moment pour y faire de bonnes affaires. Et puis ce n'est pas comme si elle dormait beaucoup en ce moment. Les nuits d'insomnies sont de nouveau d'actualité. Trop de crainte envers ses cauchemars. Trop de souvenirs parasites dans ses pensées. Mais il y a surtout le manque qui lui dévore les tripes, mettant sa raison à rude épreuve. Mais elle refuse d'y prêter attention maintenant. C'est Tomas qui attire son attention

Tu crois que tu vas trouver quelque chose?

L'irlandaise ne répond pas, le regard attiré par un des stands. D'un même mouvements, le duo s'en approche. Sur le bois de mauvaise qualité sont exposés des outils de taille de pierre. Avec application la demoiselle observe les différents objets. Lors de son arrivé presque inexpliqué dans cette ville de Norvège, elle s'est rendu compte que des objets avaient dû glisser de son sac. Du matériel à dessin, des carnets mais surtout ses outils à tailler. Maintenant que son sac à dos ne quitte pas souvent son dos, elle veut retrouver le poids rassurant de ces objets. Mais se remettre à tailler de la pierre? Elle n'en sait rien.. Après avoir un peu négocier le prix de l'ensemble avec le marchand, Nollaig repart avec sa trouvaille. Même si la rancœur, la peur est encore présente en elle, l'irlandaise se sent un brin plus légère.

On a pas fini c'est ça?
Non j'aimerai trouver de quoi dessiner.. Après ça on s'offrira une petite récompense au chaud ok?
 

Tomas ne répond pas. Soudainement il passe du calme à la rage. Il darde des yeux le jeune homme qui s'était approché un peu trop près de sa daemonienne. Ses babines sont retroussées en une grimace canine alors qu'il gronde sourdement. La jeune femme ignore la réaction de l'inconnu pour plutôt se concentré sur son daemon. Elle l'attire vers elle à l'aide du lien de cuir qui entoure maintenant le cou de Tomas. Il lui faut quelques secondes mais il se calme, se collant contre ses jambes.
Nollaig devrait s'inquiéter des accès de violence de son daemon. Mais la seule réponse qu'elle a eu est de lui mettre ce collier de cuir usé pour le retenir au besoin. D'une certaine façon, cela la rassure. Il veille toujours aussi assidument sur sa sécurité. Et puis il y a bien d'autres choses à arranger selon elle.

Aller on y va.


Ombre dans la nuit
Protecteur
Voir le profil de l'utilisateur http://lindwuen-daemon.superforum.fr/t5357-il-etait-une-fois-une-fille-et-son-chien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 28/07/2018
Nombre de messages : 125
Couronnes : 106
Âge réel : 20
Dieu : Terre
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Elibis ♥

Nothing will be the same...

Ven 7 Sep - 19:44
La matinée est à peine entamée, la chienne derrière l’anglais baille puis soupire. Un vide-grenier, voilà où l’avait traîné son amour, pas vraiment réveillée, d’une humeur assez sombre. Lui vaque à ses occupations, il n’a pas dormi, une fois de plus et il emploie toute son énergie à ne pas y prêter attention. Son regard s’attarde sur quelques outils qu’il n’a plus, mais le regard que cet homme pose sur sa douce le dissuade d’approcher. Il continue sa route, évite les autres curieux, emploie sa courtoisie bienveillante à ignorer les rares à le bousculer sans y prêter attention. Un stand l’arrête, des livres, certains anciens, quelques recueils de poèmes… Il a enfin trouvé son bonheur.

La négociation est facile, un sourire aimable pour faciliter les choses, il paie, très peu cher, repart, content de son affaire. Il aura de quoi lire ce soir.

Il enfonce ses mains dans les poches de son pantalon de jogging, frissonne. Il est loin, le climat américain, mais celui-ci lui convient bien mieux, l’air qui pique la peau, qui brûle quand on respire trop fort. Le nord lui manquait, il aime le froid, la neige et la pluie, Ellias.

Son périple continue, il se faufile entre deux personnes, Calla fait le tour, elle n’est pas à son aise et plusieurs fois des mains se tendent, bien vite dissuadées, cependant. Le rottweiler sur ses talons est bougon, il le sait et la caresse, elle soupire. *Pour ton courage et ta patience nous irons au restaurant ce midi. Un bon steak pour me faire pardonner ?* Un semblant de sourire canin apparaît. Voilà, il faut juste parler à la bonne partie de la chienne, c’est à dire, son estomac. Il continue, elle se résigne, quand faut y aller… Les minutes s’écoulent, quelques livres viennent s’ajouter à ceux déjà acquis, un vieux couteau suisse également.

Alors qu’il s’est arrêté devant un stand, intéressé par les outils, un grognement l’alerte et il recule, observe le chien qui vient de l’interpeller agressivement. Il sait ce qu’il va se passer, il connaît la suite, la connaît par coeur même. Elle s’avance brusquement, massive, menaçante, tous crocs dehors. Le chien de garde par excellence, pas un mot, pas une réflexion, juste cette tête basse, crocs dévoilés, un grondement sourd monte de sa poitrine. Alors, il l’attrape par le collier, ou tout du moins, tente de l’attraper et elle s’avance un peu plus, passe devant lui, s’interpose, poils hérissés et grognements au rendez-vous. Pour sa douce, il ne va pas s’en sortir comme ça ce malotru. *Arrête Calla, c’est peut-être un vrai chien et tu vas te battre pour rien.* Mais elle est sourde à ses demandes, jusqu’à ce qu’il la force à reculer et la fasse passer derrière lui. Elle range ses dents sous ses babines mais son regard ne lâche pas l’agresseur. Prête à bondir au moindre faux pas, c’est qu’elle se battrait même contre un ours ou un tigre pour lui, alors ce lévrier… -Désolé, elle a tendance à trop réagir pour pas grand-chose. Il bouscule la chienne de la jambe et elle s’assoit, non sans avoir montré une dernière fois sa rangée de dents en guise d’avertissement.

Les curieux ont créé une bulle de sécurité autour des deux chiens, comme quoi, quelques crocs dehors et tout est plus clair.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LITTLE FLOWER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Nombre de messages : 423
Couronnes : 8
Âge réel : 21
Dieu : Dieu du Feu
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Folkr

MODO
Nothing will be the same...

Sam 8 Sep - 17:14
Mais bien sur la réaction de l'autre chien n'arrange pas les choses. Elle sent Tomas tendu prêt à réagir au moindre geste douteux. Nollaig garde la main autour du lien de cuir. Elle ne veut pas que cela dérape. Pas de douleur s'il vous plait. Mais son daemon ne semble pas de son avis et ne quitte pas des yeux la rottweiler. La protection se mélange à son instinct de montrer qu'il est le plus fort. La violence si soudaine est toujours présente, venant même rajouter un peu d'adrénaline dans le coeur de l'irlandaise. Mais elle refuse de se laisser bercer par ceci. Elle est trop fatiguée pour le moment.

La jeune femme observe un instant l'inconnu face à elle. Il a l'air nullement ennuyé par la scène, comme ceci était quelque chose d'habituel. La chienne, une daemonne? est elle aussi méfiante. Nollaig secoue un bref instant la tête:

-Non pas de soucis. C'est lui qui sait pas se tenir dit-elle en désignant Tomas du doigt.
Calme toi maintenant.

Mais ses mots se heurtent à un mur. La demoiselle tente de savoir les sentiments du lévrier mais il semble s'être fermé. Elle cache sa tristesse, elle pensait qu'ils avaient dépassé ce stade mais il ne semblerait pas. Un raclement de gorge, des doigts qui pianotent nerveusement l'encolure de Tomas. Puis finalement Nollaig se décide

-Je peux vous proposer une boisson chaude pour pardonner le comportement de Tomas?


Ombre dans la nuit
Protecteur
Voir le profil de l'utilisateur http://lindwuen-daemon.superforum.fr/t5357-il-etait-une-fois-une-fille-et-son-chien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 28/07/2018
Nombre de messages : 125
Couronnes : 106
Âge réel : 20
Dieu : Terre
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Elibis ♥

Nothing will be the same...

Sam 8 Sep - 19:19
La tension est presque palpable, une majorité d’humain les regarde et il sent la colère poindre dans un fragment de son coeur malmené. Pas contre cette fille, pas contre ce chien, mais contre eux. Il doit sortir de là, s’éloigner, laisser les battements affolés se calmer. Le rottweiler se presse contre sa jambe, le regarde d’un air presque désolé. Mais il le sent, elle est énervée, donnerait bien la correction qu’il mérite à ce lévrier. Grogner Ellias, puis quoi encore ? *Eh calme toi, il ne m’a rien fait ma belle...* L’anglais pose une main rassurante sur la tête du molosse qui soupire, elle n’a pas le droit et le sait. Ce n’est pas eux, cette violence, cette manière de régler les soucis. L’inconnue le rassure néanmoins, elle ne semble pas en tenir rigueur à sa moitié. Même si la réaction de son compagnon avait été excessive il ne cautionnait pas celle de sa partenaire pour autant. *Tu as failli perdre ton droit au restaurant ce midi, alors arrête. Fin de l’histoire, et ce n’est pas une question, Calla.* Nouveau soupir, elle détache son regard de son congénère.

Ils sont deux alors. Il n’ose pas demander, daemon ou chien ? Si ce n’est pas qu’un simple animal, en voilà encore un peu loquace, il ne doit pas être si différent de son âme-sœur à lui. Âme-sœur qui lui jette un regard mauvais, décryptant ses pensées.

Le musicien offre un sourire poli à la demoiselle, jette un avertissement mental à la chienne face à la proposition. *J’aurais quelque chose ?* Comme s’il la laissait souvent sans quelque chose dans un café. Pas besoin d’en dire plus pour elle, le malentendu est mis de côté, pas oublié, mais s’il ne récidive pas, tout devrait bien se passer. La daemonne est debout, prête à partir loin de cet endroit bondé qui ne lui plaît guère. Loin de tous ces humains qu’elle méprise tant.

-Je pense que je vais accepter la proposition, les lieux aussi fréquentés ce n’est pas trop son truc. Le blond désigne d’un mouvement de tête la chienne à ses pieds. -J’ai repéré un café un peu plus tôt si vous ne savez pas où aller…? Est-elle d’ici, ou, comme lui, vient-elle de ce lieu maudit? De ce pan tragique de leur vie, de cette capitale réduite en cendre. Il commence déjà à se déplacer, rester sur place ne crée qu’un évènement autour d’eux, les curieux se sont arrêtés, au cas où la bagarre aurait éclaté sûrement. Ils l’exaspèrent et sa politesse l’empêche d’en bousculer un nerveusement. Il s’éloigne, suivit de la jeune femme, la détaille pour être sûr de se rappeler ses traits. Il réfléchit déjà au thé qu’il va prendre, car la question ne se pose pas alors que la chienne pense à un croissant. -Ah, et je m’appelle Ellias, et la mauvaise tête ici c’est Calla. Un regard en coin, un regard noir, mauvaise tête ? Elle lui marche volontairement sur le pied, lui promet une explication plus tard. *C’est comme ça qu’on me récompense de t’avoir défendu...* Il ferme son esprit, ne lui laisse qu’un aperçu ténu de ses pensées. *Je ne t’ai rien demandé, à ce que je sache, puis pour me défendre il faut un réel danger.* Il aperçoit le café vu plus tôt, s’y dirige sans plus y réfléchir, il n’en a pas vu d’autre plus près.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LITTLE FLOWER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Nombre de messages : 423
Couronnes : 8
Âge réel : 21
Dieu : Dieu du Feu
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Folkr

MODO
Nothing will be the same...

Dim 9 Sep - 12:37
L'irlandaise observe le dialogue silencieux qui se déroule face à elle. Elle n'a plus de doute maintenant. Cette chienne ne peut être qu'une daemonne. Cela la rassure malgré elle. Nollaig préfère côtoyer ses semblables. Trop de douleur, de trahison par les humains. D'ailleurs elle repère la tension dans la foule les entourant. Des yeux les fixent alors qu'une partie des passants les entourent. Est-ce seulement une curiosité maladive ou plus que ça? La peur envers eux existe aussi ici? La fait de ne pas réussir à déterminer ceci n'aide pas Nollaig a resté calme, l'angoisse l'envahit de nouveau. A ses côtés, Tomas sensible lui aussi piétine, cherchant une menace potentielle. Ses yeux chocolats fusille la foule, les babines sont prises de tics nerveux.

Heureusement le jeune homme accepte la proposition. Le duo n'aurait pas pu rester ici indéfiniment. Ils leur faut un coin tranquille. La demoiselle secoue la tête à la question de l'autre daemonien et lui emboite le pas. Les personnes qui s'étaient arrêtées semble pendant un instant ne pas vouloir les laisser s'éloigner. Mais quand Tomas recommence à jouer son chien grognon à renfort de babines retroussés, étonnement les gens s'écartent. L'irlandaise tente de lui transmettre un peu de calme mais cela ne semble pas suffire. Le daemon a rangé ses crocs mais il est trop collé contre ses jambes, et sa nervosité ne semble pas vouloir redescendre. C'est le fameux qui attire son attention, alors elle se recompose un visage neutre, alors que son esprit ne cesse de se demander comment aider son Tomas. Ce dernier semble s'être plongé dans un mutisme inhabituel où filtre aucunes pensées.

Ravie. Moi c'est Nollaig.

Ils ne leur faut pas longtemps pour arriver au café dont a parlé Ellias. Avec contentement, Nollaig accueille la chaleur qui l'enveloppe quand ils rentrent à l'intérieur. Sans étonnement elle découvre de nombreuses personnes déjà attablés mais il reste suffisamment de place. Ils s'installent vers une fenêtre, un peu à l'écart, ce qui arrange la demoiselle.
Lorsqu'elle passe sa main dans la fourrure de Tomas pour l'encourager à s'assoir à ses côtés, les muscles lui semblent moins tendu. Ignorant un instant le duo en face d'elle, ses yeux clairs cherchent ceux de sa moitié. Avec soulagement il semble être revenu à la raison. Elle laisse un vague d'amour l'étreindre, alors que sa main continu à la câliner le dessus de la tête.

Tu m'as manqué. Il faudra qu'on en parle tu le sais?
Ouais.
Qu'est-ce que tu veux?
Croissant s'il te plait.

Pas un mot de plus, ce qui étonne pas la demoiselle. Il vient mettre sa tête sur ses cuisses, se nichant dans son giron. Alors Nollaig retourne vers Ellias et la fameuse Calla, l'esprit plus tranquille.

Et vous ça sera quoi?





Ombre dans la nuit
Protecteur
Voir le profil de l'utilisateur http://lindwuen-daemon.superforum.fr/t5357-il-etait-une-fois-une-fille-et-son-chien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 28/07/2018
Nombre de messages : 125
Couronnes : 106
Âge réel : 20
Dieu : Terre
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Elibis ♥

Nothing will be the same...

Dim 9 Sep - 20:27
Tomas et Nollaig donc, les présentations étant faites, la question de la quasi-bagarre entre têtes de mules réglée, ils se dirigent vers ce café qu’il a repéré. La porte franchie il se laisse bercer des effluves qui envahissent son nez, café, thé et chocolats chauds se partagent la place. Les clients sont nombreux mais des tables restent inoccupées et il se dirige vers l’une d’elle, près de la fenêtre. Mais la vue sur la rue ne l’intéresse pas, ce qu’il souhaite, c’est creuser un fossé entre eux et les clients déjà présents. Des humains, de ce qu’il voit. Les poils ébènes se dressent soudainement alors qu’une petite main se tend vers l’âme du britannique. Bien vite, les crocs sont de sortie aussi et l’enfant imprudent ramène brusquement sa main vers lui, le regard accusateur de sa mère agace le blond qui lui répond par le froid le plus glacial dont il est capable. Ses yeux bleus la foudroient et il continue son chemin sans en faire plus cas.

Ils s’installent et la chienne, fidèle à ses habitudes s’assoit près de lui, la tête sur ses jambes, le regardant avec impatience. *Croissant, Ellias, et lait chaud !* Il soupire en la regardant, sourit quand l’autre daemon prend la parole, Calla s’en offusque, pourquoi grogner quand on peut parler ? *Tu ne parles pas toi. Je te signale ça comme ça hein, et lui dit s’il te plait.* Une oeillade, moqueuse à la chienne et elle lève sa tête de ses genoux. *Je t’aime beaucoup, c’est pas suffisant ?* Faussement indignée, bien plus amusée qu’autre chose. Il caresse avec tendresse la tête du molosse, tête bien vite reposée sur son amour en attendant sa part.

-Je vais prendre un thé pour ma part, elle veut un croissant, truc de daemon chien j’imagine. Ah et un bol de lait chaud. Il sourit à sa nouvelle rencontre, Tomas l’intrigue, parle peu mais parle, c’est déjà plus que sa douce qui ne parle qu’à certains élus, ne passe que par la voie mentale si elle le peut.

Le serveur ne tarde pas à arriver, un jeune homme qui jette un regard aux deux chiens sous la table, s’apprête à dire quelque chose, semble réfléchir et leur demande simplement leur commande. *Oh regarde, il a comprit seul qu’on était pas des chiens !* La voix est moqueuse, pas gentiment, la chienne ne se détend qu’une fois qu’il est reparti, sa commande prise. Ellias aimerait qu’elle n’ait pas à ressortir ses crocs aujourd’hui, et elle n’aime déjà pas ce serveur, parfait, d’ailleurs, quand il revient, elle le fusille du regard et il part un peu plus pressé qu’il ne le devrait après avoir déposé leur commande.

-Alors, vous avez fait des trouvailles intéressantes au moins dans ce vide-grenier? Histoire que toute ce spectacle ait tout de même porté ses fruits. Une pensée au contenu de son sac et il se sent un peu mieux, il va recomposer son impressionnante collection de livres en un rien de temps, il se le promet. Puis c’est une occasion de découvrir de nouveaux récits. *Rat de bibliothèque, t’es un peu le parfait intello, violoniste, aime lire...* Il pince discrètement la chienne qui sursaute et lâche son croissant à peine entamé. *Tu n’es pas contre un peu de violon où une histoire que je te lis alors tais-toi, on a les même goûts à peu de chose près.* Et toc. Elle rit mentalement et se remet à sa dégustation, alternant entre lait chaud et croissant avec gloutonnerie.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LITTLE FLOWER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Nombre de messages : 423
Couronnes : 8
Âge réel : 21
Dieu : Dieu du Feu
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Folkr

MODO
Nothing will be the same...

Lun 17 Sep - 9:52
Nollaig rend un bref instant un sourire à Ellias avant de réfléchir à ce qu'elle veut. Un serveur s'approche de leur table. Il hésite, observe les deux chiens pour finalement s'adresser directement à eux. Mais sentant la réticence de Tomas, l'irlandaise prend commande pour eux deux.

-Un café et quatre croissants s'il vous plait.

Le manque qui la ronge rend son alimentation irrégulière. Ca et aussi le manque de revenus. Mais aujourd'hui elle veut en profiter. Après tous, les trouvailles d'aujourd'hui se fête. Tomas n'a adressé aucun regard au serveur. Il n'a maintenant aucune considération pour les humains tant qu'ils ne s'approchent trop d'Edi'. Un peu le contraire de la daemonne qui se tient face à eux. Elle semble prendre un malin plaisir à effrayer l'homme qui fait simplement son travail.
Je te rappelle que cela pourrait être tous à fait ton genre.
Je ne vois pas de quoi tu parles..

Le serveur revient. Nollaig pose devant son âme sœur deux croissants avant de s'intéresser à Ellias. Ses mains viennent entourer la tasse, savourant la chaleur.

-Au début je n'y croyais pas. Mais j'ai réussi à récupérer des outils décents pour bosser. La taille de pierre préfère t-elle préciser.Et vous?

Il est vrai qu'elle est contente. Elle va pouvoir recommencer à tailler. Normalement. Mais les outils qu'elle a oublié à Merkeley lui avait été offert par son seanathair. Les derniers objets rattachés à lui. La jeune femme ne savait pas ce qu'il était devenu. Mort? Non il ne fallait pas qu'elle commence à penser à ceci. Pas maintenant. Un gorgée de café vient lui bruler la gorge. Un instant Tomas a relevé la tête de ses croissants mais il est rassuré en sentant Edi' se reprendre. D'ailleurs celle-ci demande:

-Vous êtes du coin?


Ombre dans la nuit
Protecteur
Voir le profil de l'utilisateur http://lindwuen-daemon.superforum.fr/t5357-il-etait-une-fois-une-fille-et-son-chien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 28/07/2018
Nombre de messages : 125
Couronnes : 106
Âge réel : 20
Dieu : Terre
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Elibis ♥

Nothing will be the same...

Mer 19 Sep - 17:51
La daemonne regarde l’homme repartir avec une certaine tension, vite oubliée alors qu’Ellias dépose son croissant et son lait devant elle. Dégustation interrompue par leur petit échange discret mais reprise aussitôt qu’il s’intéresse à nouveau la jeune fille en face de lui. Son expédition semble lui avoir été profitable, lui ne préfère pas encore penser à tout ce qu’il va devoir racheter pour se remettre au boulot. Pas qu’il n’en ai pas les moyens mais l’installation sera d’envergure. Il serre sa tasse dans sa main et la chaleur le réconforte une fois de plus. Une petite gorgée, brûlante, il souffle sur son thé avant de répondre avec un sourire, ouvrant son sac. Une petite dizaines de livres de petits gabarits se tiennent compagnie. -Je suis un amoureux des livres alors je ne cherche pas d’autres choses dans ces vide-greniers généralement… Par terre, l’assiette avec le croissant finit d’être vidée et il la récupère, la pose sur la table. Une autre gorgée, plus convenable celle-ci.

La chienne détaille le duo en face d’eux. Le lévrier lui est clairement antipathique, sa manière de s’adresser à sa moitié était inacceptable. Elle ronchonne dans son coin mais ne s’attarde pas plus sur lui, elle a eu tout le temps de bien le regarder plus tôt, quand elle s’est interposée entre lui et son précieux lié. Elle darde sur la demoiselle un regard interrogateur, tente de percer le caractère de cette dernière, savoir d’où elle vient. Même si son instinct lui souffle une triste vérité.

La question heurte, leur venue, d’où ? De ruines fumantes. D’une ville rasée de la carte désormais. -On vient de Merkeley, tout comme vous je me trompe ? Elle en est sûre, repose sa tête sur Ellias, ne se souvient pas l’avoir déjà vue auparavant.

Elle peut comprendre, lui également, la réaction de ce semblable si méfiant, si son intuition s’avère être juste. Puis, si elle recommence la taille de pierre… D’ailleurs, son âme-sœur y voit une porte de sortie, Merkeley est un sujet compliqué à aborder. -Sinon vous m’avez dit faire de la taille de pierre, vous fabriquez quels genre d’ouvrages ? Il repense aux statues gigantesques du temple, à ces représentations impressionnantes des gardiens daemons de ces lieux, des daemons de ces dieux auquel il s’intéresse de plus en plus. Il voudrait bien aller faire un tour du côté de la bibliothèque, voir si quelques informations ne seraient pas à glaner de ce côté. *Tu penses qu’elle y croie elle ? Bon, tu vas pas poser la question je le sais, politiquement incorrect hein ?* Le britannique ne voit pas vraiment Nollaig croire ce genre de choses, mais les gens peuvent vous étonner et il préfère ne pas s’avancer pour rien sur la question. Question qui restera informulée. *Tu as raison, ce n’est pas correct de poser ce genre de question à une inconnue. Donc non.* Il tapote la tête du molosse avec affection.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LITTLE FLOWER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Nombre de messages : 423
Couronnes : 8
Âge réel : 21
Dieu : Dieu du Feu
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Folkr

MODO
Nothing will be the same...

Ven 28 Sep - 23:43
Alors que l'irlandaise ne fait grignoter son croissant tous en buvant à petites gorgées son café. Tomas a ses pieds a déjà fini ses deux croissants. Il la regarde jouer avec la nourriture mais ne dit rien. Après tous peut être que cette fois-ci c'est à cause d'Ellias qu'elle n'est pas si concentrée que ça sur ce qu'elle a commandé. Le blond en face d'elle attire son attention. La jeune femme observe les livres dans le sac, cherchant à déchiffrer les titres. Il y a bien longtemps qu'elle n'a pas prit le temps de lire quelque chose simplement pour le plaisir. Elle aimait bien cela à une époque, mais elle avait toujours préféré dessiner. Et maintenant le temps semble lui glisser entre les doigts.
On va bientôt avoir de nouveau le temps.
Elle hausse des épaules, son attention étant attirer par un détail qu'elle n'avait jusqu'à maintenant pas vu. Etant sur d'elle, Nollaig déclare un léger sourire aux lèvres.

-Vous faites quoi comme boulot? Pas du bureau pour avoir des doigts comme ça.

Nulle reproche dans sa voix. Une simple constatation. Tous en parlant elle a légèrement remué ses propres doigts. Fins mais déjà calleux avec quelques cicatrices qui les décorent. Chaque métier manuel a sa marque de fabrique mais elle sait les reconnaitre maintenant. La jeune fille aime rencontrer des gens du manuel. Pas qu'ils soient plus intéressant que les autres, juste quelques points communs en plus et elle apprend aussi des choses utiles. La débrouille c'est toujours utile.

Un bref instant où des images remontent à la surface. Un sourire crispé au duo, un plus doux vers la chienne qui lui renvoie une image de déjà vu. Elle regrette un instant d'avoir posé la question. Cela peut amener d'autres, qu'est-ce qui s'est passé? Comment tu as survécu? Tes proches? Et bien d'autres encore. Mais elle n'a envie de répondre à aucunes d'elles. Mais celui face à l'irlandaise semble être du même avis qu'elle et ne s'étend pas plus sur le sujet. Non le sujet qu'il aborde est bien plus plaisant.
Une gorgée de café vient la réchauffer alors que Tomas décide de s'assoir et de loger sa tête sur ses genoux. Ses mains viennent caresser la fourrure sombre alors qu'elle se met à parler.

-Rien de bien conséquent pour le moment. Je n'ai pas le matériel ni les moyens possibles pour l'instant. Maintenant les sculptures animalières me plaisent le plus. J'espère que je vais pouvoir exploiter le fait que les daemoniens offrent la possibilité d'observation sans trop de danger. Si je trouve des volontaires.
Un instant elle se perd. Cela la fait penser à Adam et son projet de sculpter Charlotte son magnifique mygale. Mais depuis l'épidémie. Elle n'a eu aucun contact. Est-ce que..
Edi'. Plus tard ok?
Elle acquiesce et reprend:
-Sinon la sculpture humaine est aussi très intéressante


Ombre dans la nuit
Protecteur
Voir le profil de l'utilisateur http://lindwuen-daemon.superforum.fr/t5357-il-etait-une-fois-une-fille-et-son-chien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 28/07/2018
Nombre de messages : 125
Couronnes : 106
Âge réel : 20
Dieu : Terre
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Elibis ♥

Nothing will be the same...

Lun 1 Oct - 16:20
La jeune femme grignote son croissant, lui se contente de son thé, qu’il savoure. Elle déchiffre les titres des ouvrages précieusement entreposés dans le sac à dos de l’anglais. Poe, Shakespeare et quelques autres poètes se partagent la place. -De la poésie pour la plupart, poètes anglais principalement mais j’en ai trouvé un français, traduit bien sûr mon français est très rouillé. Appris auprès de sa grand-mère, très peu utilisé au fil des ans, le français étudié est un peu vieux, loin dans sa mémoire. Calla, elle, sait le parler avec plus d’aisance. Il referme le sac et sirote encore un peu sa boisson chaude.

Mais la conversation dévie et elle note un détaille qui amuse le britannique, ses mains, caleuses et abîmées par le travail manuel. Il lui rend le sourire qu’elle fait, frotte ses larges mains. -Bien vu, je suis mécanicien, les moteurs et autres pièces n’ont pas épargné mes mains en effet. Une petite grimace lorsqu’il regarde ses doigts, certains couverts de cicatrices, sa maladresse légendaire ne l’aidant pas à les préserver. *Je crois que j’ai arrêté de compter les fois où tes doigts servent de bloque-porte…* Elle n’a pas tort, le molosse regarde les mains de la jeune fille en face, elle aussi, n’a pas été épargnée par son travail, cal bien épais pour protéger la peau des multiples agressions qu’elle subit lors de la sculpture de pierre.

Le sujet change encore, mais celui-ci est sensible, évité avec finesse, son interlocutrice ne semble pas non plus avoir très envie d’en parler, une aubaine.

Alors il dévie, l’amène sur un terrain plus praticable, son travail. Et ce qu’elle lui rapporte l’intéresse nettement plus qu’un énième exposé sur les horreurs qu’ils ont subi. La sculpture animale… il repense un court instant aux énormes gardiens de pierre du temple. -Vous êtes allé au temple… ? Les statues qu’ils ont là bas sont magnifiques, un travail d’orfèvre. Et nul doute que vous trouverez des volontaires, quel daemon ne voudrait pas une statue à son effigie… ? La réponse est simple : Calla Lily Singer ne le voudrait pas. Modèle, c’est ne pas bouger, alors mis à part si elle veut l’observer piquer un roupillon, le côté immobile de l’exercice ne l’enchante pas.

La jeune femme semble se perdre un court instant dans ses pensées, il se figure bien que c’est sa moitié qui a dû la sortir de la tourmente qui se réveillait en elle. Comme le fait si souvent le molosse qui profite des caresses sur sa tête. -J’imagine que c’est un peu plus compliqué, enfin, ce n’est qu’une supposition, avant aujourd’hui je n’avais jamais rencontré de tailleur de pierre… Vous comptez ouvrir une boutique ou quelque chose dans ce genre ? Curieux, l’anglais voudrait bien voir son travail, ce qu’elle réalise de ses mains, le côté artistique de la chose pique son intérêt. Et la vue des statues du temple l’ayant ravi il ne doute pas de trouver son bonheur dans l’observation d’un travail aussi minutieux. Et les techniques employées doivent valoir le coup d’oeil. -J’y pense, si jamais vous avez un pépin avec un véhicule capricieux n’hésitez pas. Il se ferait un devoir d’aider les autres survivants, qui, il ne le dit pas pour le moment, bénéficieront d’un tarif préférentiel dans son garage quand il aura reprit son activité. Sur ces mots il fait glisser sur la table une carte de visite avec son numéro personnel dont il se sert également pour sa vie professionnelle.

*Tu ne sais même pas si elle a le permis de conduire...* Ses mains se stoppent un instant dans le pelage de sa douce, reprennent leurs caresses paresseuses. *On ne sait jamais, elle ou un de ses proches pourrait avoir besoin d’un nouveau véhicule, où d’une réparation rapide...* Léger soupir échappant d’un museau épais. Il finit son thé et appelle le serveur, qui s’approche doucement, gardant dans sa ligne de mire le rottweiler au mauvais caractère. Un autre thé est commandé et le serveur s’éclipse à nouveau sans que la chienne ait eu un seul regard pour lui.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LITTLE FLOWER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Trondheim :: Øya-