Pas touche! (feat Ellias)

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Nombre de messages : 423
Couronnes : 8
Âge réel : 21
Dieu : Dieu du Feu
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Folkr

MODO
Nothing will be the same...

Sam 13 Oct - 12:37
Nollaig se contente d'acquiescer quand sa curiosité a été apaiser. Mais elle ne dit rien de plus, ne métrisant pas ce type de culture. Elle a toujours trouvé joli les poèmes, la considérant comme un art à part. Mais les lire ainsi pour son plaisir non jamais. Pas assez divertissant selon la jeune femme. Elle apprécie beaucoup plus les romans qui lui permettent de s'évader.
Un mécanicien. L'irlandaise n'aurait pas pensé à ça. Peut être que le jour où elle se décidera à passer son permis, elle s'intéressera un peu à la mécanique. Après tous mettre les mains dans le cambouis ne lui fait pas peur. Et la jeune femme a toujours entendu que cela pouvait être utile de savoir bricoler soi même sa voir. Si celle-ci n'est pas trop récente bien sur.

-Vous avez pu commencer à voir pour vous réinstaller quelque part? Ou vous voulez travailler pour un garage?

Elle même ne sait pas quand exactement elle pourra continuer la taille de pierre. Dans un futur proche elle espère.
Ce serait peut être bien de penser à passer le permis tu ne pense pas?
Nollaig baisse les yeux vers Tomas qui lorgne son second croissant. Elle le prend et lui pose dans son assiette. Son daemon reprend comprenant qu'elle souhaite des précisions.
Pour récupérer ta matière première ça serait plus simple. Tu n'aurai pas de frais de livraison. Et puis tu n'en a pas marre du bus?
Elle rigole doucement. C'est plutôt toi qui en a marre non?
Il grommelle dans sa barbe avant de commencer à manger de nouveau.
T'inquiète on verra ça.

Ellias attire de nouveau son attention. Elle fronce des sourcils. La jeune femme n'aurait absolument pas penser à ce lieu. Elle n'a jamais été croyante et visiter des bâtiments n'a pas été une activité qu'elle a eu le temps de faire.

-Non je n'y aurais pas penser. Peut être que cela pourrait être un ballade intéressante. Elle observe un instant la daemon du jeune homme. Magnifique rottweiler avec ses muscles propres à sa race. Chien de garde fidèle. Mais quelque chose lui dit qu'elle ne se prêterai pas facilement à cet exercice. Vous serez étonné que ce n'est pas toujours le cas. Tiens est ce que Calla se prêterai au jeu?

Une gorgée de café vient la réchauffer, et elle fini tranquillement son croissant avant de répondre.

-Une boutique serait un grand mot pour le moment. Trouver un local serait déjà super. Je suis encore rouillée en pratique. Mais j'aimerai beaucoup m' mettre à temps plein. Avant j'avais pensé continuer mes études mais.. Elle hausse des épaules. Ce n'est pas ce qui m'intéresse le plus. Merci pour le proposition mais jusqu'à maintenant je n'ai jamais pensé à passer le permis. Mais promis j'y penserai le moment venu.

Nollaig observe un instant la carte, puis sort sa blague à tabac qui lui sert en ce moment aussi de porte monnaie. Elle la glisse à l'intérieur avant de la poser sur la table à côté d'elle. Ses yeux clairs se posent sur Tomas allongé maintenant à ses pieds, observant la daemonne. Le serveur arrive, méfiant.
Tu as encore faim?
Non ça ira.
Satisfaite elle aussi, l'irlandaise retourne son attention sur Ellias.


Ombre dans la nuit
Protecteur
Voir le profil de l'utilisateur http://lindwuen-daemon.superforum.fr/t5357-il-etait-une-fois-une-fille-et-son-chien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 28/07/2018
Nombre de messages : 125
Couronnes : 106
Âge réel : 20
Dieu : Terre
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Elibis ♥

Nothing will be the same...

Jeu 1 Nov - 17:10
La discussion va bon train, simple, facile à entretenir… Pas de sujets sensibles, soigneusement évités. Il savoure donc son second thé, caressant doucement la tête musclée de la chienne sous la table. Il s’en sortira plutôt satisfait, de cette expédition dans cette petite brocante. Ses trésors bien rangés dans son sac, il continue d’écouter la jeune femme. Son travail arrive sur le tapis et il soupire légèrement, l’idée de tout recommencer l’agace. -Oh je voudrais me réinstaller, mais il va me falloir un peu de temps… Et surtout le temps que certaines machines arrivent. Pièces particulières, outils inhabituels qu’on ne trouve pas n’importe où… il aurait aimé ne pas avoir à refaire ces fastidieuses démarches. Le rachat d’un terrain, la création d’une société… Un grognement mental se fait entendre. *Rassure moi et dis moi que cette fois tu vas prendre quelqu’un pour t’y aider…* Lui-même ne sait pas, il y songe un instant avant de retourner sur la terre ferme.

Le temple, ses statues, il lui en fait part, et en effet, la jeune femme ne semble pas le moins du monde être croyante. Elle n’y a pas mis les pieds et voilà une erreur selon lui. Les lieux sont magnifiques. Emplis de cette énergie propre aux lieux saints, Ellias s’y sent à nouveau en phase avec lui-même et il espère que le lieu de culte aura cet effet apaisant sur Nollaig si elle décide d’y aller. Il reste silencieux un instant et la voilà qui reprend la parole, après une observation poussée de Calla, il sait déjà ce qu’elle pense, n’ose même pas demander l’avis de la chienne. Quand elle pose la question fatidique les oreilles de la concernée se plaquent sur son crâne. Réaction révélatrice, elle affiche son air le plus bougon. -Malheureusement non, elle n’est pas assez attachée à son image pour supporter l’immobilité, mais Calla est un cas à part, elle possède quand même un caractère… particulier, dirons-nous. Elle lui jette un regard entre vexation et avertissement. *Tu insinues quoi ? Que j’ai mauvais caractère ? C’est ça ?* Il rirait, s’ils étaient seuls, que cet aparté ne pouvait pas passer pour malpoli où indélicat. *C’est exactement ce que j’insinue. Mais ça ne m’empêche pas de t’aimer, hein.* Elle plisse les yeux et n’ajoute rien, plus amusée qu’autre chose par la conversation silencieuse.

Pas de boutique, sa curiosité piquante devra attendre un peu, un atelier pour commencer étant l’idéal. Lui s’estime heureux d’être né d’une famille aisée, de pouvoir ouvrir et tenir son commerce comme il le souhaite. Un léger sourire et un hochement de tête quand la jeune fille confirme la théorie de Calla, elle n’a pas le permis. Il sent poindre une fierté malvenue et elle lui jette un regard entendu, la gardienne, le nargue sans même essayer de le faire finement. Elle glisse sa carte dans une blague à tabac, ce qui réveille une envie de fumer irrésistible chez l’anglais. Il finit d’une traite son thé et Calla se relève avant qu’il n’ait dit quoi que ce soit. -Hm… J’ai envie de fumer une cigarette, vous m’accompagnez ? Il jette un coup d’oeil à la note qui n’est pas excessive, réfléchit un peu, regarde une nouvelle fois la jeune femme en face de lui, qui semble ne pas disposer des mêmes moyens. Il se lève et se dirige vers le comptoir où il dépose l’intégralité du paiement et un pourboire pour le courageux serveur que Calla s’est amusée à tourmenter. Tout ceci fait, il rejoint la table, attendant Nollaig.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LITTLE FLOWER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Nombre de messages : 423
Couronnes : 8
Âge réel : 21
Dieu : Dieu du Feu
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Folkr

MODO
Nothing will be the same...

Ven 2 Nov - 23:00
Elle ne peut s'empêcher de revenir sur la catastrophe qui les amené ici. Même si c'est surtout les morts auquel on pense en premier. A la maladie, responsable de tous ces malheurs. Mais maintenant l'irlandaise se dit que le problème est aussi le temps perdu. Pour ceux installé depuis longtemps à Merkeley vont perdre du temps considérable. Comme le dis Ellias il faudra qu'il réinstalle un atelier ici. Et il ne doit pas être le seul. Pour certains le prix est bien cher payé pour survivre à cette catastrophe. Mais la vie a t-elle réellement un prix ?

Un sourire apparait brièvement sur les lèvres de l'irlandaise. La réaction de la chienne ne se fait pas attendre. Les oreilles se plaquent. Son museau se plisse presque. Un instant elle a l'impression de voir Tomas quand elle lui refuse quelque chose. Quelques heures de séries. Ou un bonbon alors qu'elle est en train de dévorer le paquet. Le concerné lui pousse le bras du nez, retroussant légèrement des babines. Cela veut tous dire. Stop les moqueries.

Tu lui a même pas dis que tu ne travaillais pas forcement grâce aux poses..
Tu l'as entendu ? Je ne pense pas que cela change grand chose
Toi tu as une idée en tête


Un sourire mystérieux, une caresse sont les seules réponses que Tomas a. A la demande du jeune homme Nollaig acquiesce. Le fond de son café se fini après une gorgée. Elle se penche, ramassant l'assiette. Mais quand ceci est fait la blonde remarque qu'Ellias semble avoir disparu. Ses sourcils se froncent un instant mais Tomas la rassure rapidement.

Il est parti à la caisse. Et je crois.. Qu'il est même en train de payer notre part.

La jeune femme se retourne vivement, n'y croyant pas. Pourquoi fait-il ça ? Elle n'a pas besoin.. Tomas la stoppe, s'appuie sur elle alors qu'il sent l'indignation commencer à émerger de sa moitié. Il ne veut pas finir cette après midi sur une aussi mauvaise note qu'au début de celle-ci. Face à la facilité qu'à eu le sentiment pour l'envahir, l'irlandaise soupire, attrapant sa blague à tabac, Avec son ventre maintenant plein et la discussion qui a occupé ses pensées, elle aurait presque oublié la faim perverse qui gronde. Distante, presque discrète. Mais bien là. Nollaig s'en méfie bien.

Le quatuor sort. L'irlandaise commence son petit rituel habituel. Plaisant selon elle. Et parfois cela l'aide à apaiser ses pensées. Il ne lui faut pas longtemps pour la cigarette aille orner le coin de ses lèvres. Tomas lui s'est éloigné, assez confiant, reniflant une odeur. Un chat ? La blague de tabac disparaît dans une de ses poches, alors qu'un briquet claque, brûle vivement avant de s'éteindre de nouveau après son travail effectué. L'irlandaise aspire une première bouffée en laissant ses yeux vagabonder sur la rue. Puis elle déclare :

-Alors je crois que je dois vous remercier pour le café alors. La fumée est presque invisible dans ce ciel clair. Mais elle la voit tourbillonner, s'évaporer pour disparaître. Puis une envie lui vient en tête. La jeune femme devient taquine pour voir comment peut réagir le blond. Curiosité et amusement se mêle. Et dites moi êtes vous comme votre daemonne ? Servir de modèle ne vous intéresserai pas ?

Tomas grogne, presque jaloux. Mais Nollaig n'y prête pas attention, dans l'attente. Une pensée passe quand même rapidement dans son esprit. Il n'y a pas que l'amour de la sculpture que son grand père lui a légué. Peut être aussi son goût pour le tabac.. Elle se souvient encore de l'odeur forte qui parfumait toujours ses mains, ses chemises..


Ombre dans la nuit
Protecteur
Voir le profil de l'utilisateur http://lindwuen-daemon.superforum.fr/t5357-il-etait-une-fois-une-fille-et-son-chien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 28/07/2018
Nombre de messages : 125
Couronnes : 106
Âge réel : 20
Dieu : Terre
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Elibis ♥

Nothing will be the same...

Lun 5 Nov - 18:40
Pris par l’irrésistible envie de fumer, il sort, le blond, après avoir réglé la note sans trop y penser, il attrape le paquet de cigarette dans son sac, en extirpe une qu’il cale entre ses lèvres en regardant la rue. Elle l’a suivi, dans cette addiction si commune, il l’observe du coin de l’oeil rouler la clope rapidement, un geste presque naturel, quand on a l’habitude. Il grimacerait presque, il évite le plus possible de fumer de cette manière, n’a de toute façon pas envie de prendre le temps de rouler. Le briquet d’Ellias refuse d’exécuter son travail et il faut qu’il insiste un peu, le britannique, pour qu’il daigne fonctionner. La cigarette allumée il tire, souffle sa fumée en suivant des yeux les volutes qui s’éloignent. Elle brise ce petit instant de silence, la jeune femme, il l’écoute et sa bouche s’étire en un fin sourire, poli. -Oh ne me remerciez pas, voyez ça comme une excuse pour le mauvais caractère de ma moitié. Elle se renfrogne un peu, la dite moitié, n’ose pas répliquer cependant, bien consciente que la politesse stricte de son daemonien a été heurtée par cette réaction instinctive et violente. Mais elle ne laisse pas passer pour autant la remarque, attend juste qu’ils soient seuls pour régler la question de vive voix.

La question suivante, cependant, l’étonne et il cache bien vite sa surprise, inspire encore un peu de cette fumée qui l’occupe et et l’apaise quelque peu. Alors que Calla regarde Tomas du coin de l’oeil alors qu’il grogne, ne répond pas cependant, serait-il jaloux ? Elle garde son regard rivé sur le chien un instant avant de s’en déconcentrer. -Vous cherchez des modèles humains ? Je ne sais pas, si vous y trouvez un intérêt quelconque pourquoi pas… ? Il n’est pas pudique, il a l’habitude des scènes, d’être celui qu’on regarde, alors qu’il joue, qu’il se présente devant toute une salle. Alors servir de modèle ne le gêne pas, le regard d’autrui ne l’a jamais dérangé. Une statue à son effigie, l’idée le fait sourire, amusé plus qu’autre chose. -En quoi ça consiste, d’être modèle, que faut-il faire à part ne pas trop bouger? Même si la chienne voit ça comme être totalement immobile, lui préfère demander.

Il regarde la cigarette qui réduit à vue d’oeil, cendre en évitant de toucher l’un des deux daemons qui restent silencieux. *Toi, tu vas poser ? Tu es sûr de vouloir une statue à ton effigie ?* Elle a levé la tête, regarde son âme sœur, dubitative. Elle rencontre ses yeux bleus et y cherche la réponse avec un léger rire mental. *Je n’ai jamais dit que je la voulais, mais si elle veut un modèle, je peux bien m’y plier, je n’ai rien à perdre, et je ne compte pas garder une statue de moi, enfin.* Il finit la cigarette qu’il écrase dans un cendrier de la terrasse, regarde la chienne éviter ses doigts. *Tu sens la cigarette, je n’aime pas ça.* Il n’en fait pas cas, de cette remarque qu’elle lui fait trop souvent pour qu’il s’en préoccupe. Il se contente de se décaler d’un pas, pour ne pas l’importuner davantage.

-Quelle sorte de pierre vous utilisez ? Pour la sculpture, je veux dire. Il est assez curieux, Ellias, de ce sujet dont il ne connaît presque rien. Il s’appuie sur une table vide en attendant la réponse.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LITTLE FLOWER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/02/2017
Nombre de messages : 423
Couronnes : 8
Âge réel : 21
Dieu : Dieu du Feu
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Folkr

MODO
Nothing will be the same...

Dim 11 Nov - 0:25
Je crois qu'il va le regretter. Elle ne semble pas être du genre laisser ce genre de moquerie Un sourire amusé vient étirer les lèvres de la blonde en avisant elle aussi l'air sombre de la daemonne. Tu es pareil Un éternuement, proche du rire secoue la grande carcasse du lévrier un peu plus loin. Ils se vexent tous les deux assez facilement, mais ces petites disputes ne sont pas réellement méchantes. Plus maintenant. Ce qui est surement aussi le cas de ce duo. Des piques, des moqueries pour mieux dire qu'on s'aime en réalité. Chose parfaite pour un rustre comme lui. Nollaig ne peut s'empêcher de laisser s'échapper une vague d'amour vers son daemon avant de se concentrer de nouveau sur Ellias.

Tomas stoppe assez rapidement son grognement mais trop tard Calla semble s'en être aperçu. Il quitte rapidement Ellias du regard malgré sa jalousie qui lui brûle légèrement l’estomac. Le regard qu'il pose sur la chienne veut tous dire : non je ne toucherai pas à ton précieux humain.. De son côté l'irlandaise esquisse un bred sourire, alors qu'intérieurement elle rigole à gorge déployée. Il a mordu à l'hameçon il semblerait. Mais bien vite l'envie de se moquer disparaît. Même si l'idée première était de lui tendre un piège, discuter de ceci lui donne envie. Après tous selon elle, beaucoup imagine les modèles d'une certaine façon, la jeune femme a toujours aimé travailler différemment. La cendre volète, la fumée lui brûle les poumons, mais Nollaig reste concentrée sur Ellias. Une bouffée expirée et elle commence son explication.

Et bien je dirai que cela dépend de l'artiste, de ce qu'il veut créer. Si c'est un travail d'observation très précis oui le modèle sera obliger de rester immobile et gardant une position souhaité. Pour créer des compositions c'est beaucoup utilisé. Je dirai.. Que j'utilise rarement cette technique. Ce que j'aime faire c'est capter les mouvements, la nature de mes sujets. Je vais souvent les observer, si ils acceptent, pour les croquer. Plusieurs fois si besoin. Je garde rarement des personnes immobiles dans mon atelier. Ou si ils viennent on discute, ils font ceux qu'ils veulent pendant que je sculpte. Je fini de prendre les détails comme ça.

Nollaig ne l'avait fait que de rare fois, mais elle avait toujours préféré cette manière de faire. Même si cela ne pouvait pas toujours fonctionner.. Mais elle ne manquera pas de retenir que si elle a besoin de quelqu'un pour poser, la blonde viendra réclamer auprès de Ellias. Amusée elle secoue brièvement sa blague à tabac, où est rangé la carte du jeune homme.

Et bien je ne manquerai pas de te contacter si j'ai besoin. Et si tu es toujours d'accord bien sur. Pour la pierre et bien.. Cela dépend mais il est possible d'utiliser du calcaire, du grès, du granit, l'ardoise, le marbre par exemple. A chacune va avoir sa spécificité bien sur, et son prix.

La cigarette finit par légèrement lui brûler les doigts. Une dernière taffe et le cadavre vient finir de se consumer dans un cendrier poser là. Comme un signal, Tomas s'approche de nouveau, alors la dernière bouffée de cigarette émerge des lèvres de la jeune femme.

Dites, j'ai entendu dire que chaque garagiste avait ses marques « préférés » ou celles qu'il maîtrisait le plus. C'est vrai ?


Ombre dans la nuit
Protecteur
Voir le profil de l'utilisateur http://lindwuen-daemon.superforum.fr/t5357-il-etait-une-fois-une-fille-et-son-chien
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Trondheim :: Øya-