I want these swords ! [Elijah]

avatar
Date d'inscription : 22/11/2012
Nombre de messages : 3314
Couronnes : 41
Âge réel : 24
Dieu : Terre
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Swirly (avatar) ; Crazyoilmachine (signature)

And one day
you'll burn

Mar 11 Sep - 0:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I want these swords !
Elijah & Evelyn

« Il y a des moments dans l'existence où une porte s'ouvre
et où votre vie dérape dans la lumière. »


Que d'excitation aujourd'hui ! Et qu'est-ce que ça exaspérait Màni qui trônait couché sur ton lit. Après une longue hésitation et une longue attente auprès du téléphone, je m'étais enfin décidée à lui téléphoner. C'était pas n'importe qui. Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais flashé sur lui dès que je l'avais vu. Il avait ce charme qui me rendait folle. Je ne pouvais m'empêcher de rougir quand j'étais près de lui mais je n'osais rien lui dire. Oh non il ne fallait pas qu'il sache que je l'aimais bien ! J'en tremblais rien qu'à l'idée. Je lui avais téléphoné tout à l'heure pour lui demander si ça l'intéressait d'aller visiter les ruines. Je les connaissais mais je ne les avais jamais vues de près. Elles se trouvaient non loin de la forêt et il était hors de question d'y remettre les pieds. Non. Le souvenir de cette nuit bien trop froide et douloureuse était gravé dans ma tête.

Perdue dans mes pensées face à ma garde robe ouverte, c'est Màni qui me réveilla.

« Tu ne comptes pas mettre de robe au moins ? »

Je me retourne vers lui l'air dépitée. Bien sûr que je comptais mettre une robe. Pourquoi je ne pouvais pas mettre de robe ?

« On ne visite pas des ruines en robe. »

Je m'apprête à protester mais il reste fermé au sujet. Je n'irai donc pas en robe. Je me retourne face à mes vêtements en le boudant. Je savais que je ne sortais jamais d'ici avec cette magnifique robe avec de belles fleurs. Il risquait de me la déchirer exprès pour que je ne sorte pas. En soupirant, je choisissais donc un jean et une chemise colorée. Il ne m'empêchera pas de porter du coloré. Un pull me susurre-t-il en pensée. Levant les yeux au ciel, j'en prends un avec moi que j'oublierais dans la voiture. Il oublie parfois que je suis un chauffage ambulant. Pas besoin de tout ça moi. Je planque mon téléphone portable dans une poche avant de me diriger vers l'entrée de mon appartement. Màni m'attends déjà devant la porte.

Pas besoin de prendre la voiture, je n'habitais pas si loin. Même Màni aurait sans doute préféré. Il n'était pas du tout à l'aise avec l'idée d'aller dans des ruines, qui plus est aussi près de la forêt. Il n'est pas très content mais pour une fois, je passe outre son avis. Tout ça pour passer du temps avec le tombeur ... râle-t-il. Même pas vrai. Il me regarde, pas dupe pour un sous. Et moi je lui offre un sourire radieux. Évidemment que c'était vrai. Mais il était aussi gentil, Elijah et j'aimais bien passer du temps avec lui, même comme une simple amie. Je fais taire le félin avant qu'il ne commence à râler une nouvelle. Vexé, il accélère le pas pour mettre de la distance et arriver plus vite. Bien fait. J'étais de toute façon persuadée qu'il allait m'embêter tout du long.

Une fois devant l'appartement, je choisis de sonner à la porte même si j'ai la clé. Je trépigne d'impatience et en même temps j'ai un peu peur de le voir et de bafouiller. Je ne bafouillais presque jamais. J'enfile mon pull à capuche en attendant. Mais je n'attends pas bien longtemps. Quand la porte s'ouvre sur le bel homme je ne peux m'empêcher de sourire.

« Alors, prêt pour visiter les ruines ? Y a des épées énoooormes j'ai vraiment envie de les voir ! »

Màni secoue la tête, assise à côté de moi.
Ridicule.

Emi Burton



   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
TRUE LOVE WILL FIND YOU IN THE END


   COM
   
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/07/2017
Nombre de messages : 611
Couronnes : 115
Âge réel : 22
Dieu : dieu du feu
Palier don : palier 1
Palier lien : palier 1
Copyright : money honey

ADMIN
THE PRINCE'S C R O W N

Mer 19 Sep - 16:19
Le froid entre ses bras ; il tâtonne du bout de ses doigts engourdis le vide à côté de lui. Demi sommeil qui se dissipe. Eli essaie de forcer ses yeux à s’ouvrir. Il se tourne au milieu des draps froissés, cherche son téléphone qui s'était mis à sonner. Au bout du fil il reconnaît la voix de l'ingénue. Evelyn. Il n'avait pas eu à réfléchir pour accepter ce qu'elle lui proposait. Il n'avait pas beaucoup dormi cette nuit. Trop de choses en lui l'en empêcher. Le petit prince n'avait pas encore digéré sa défaite. Il craignait de ne jamais réussir à aider Asgard à se relever. Besoin de se changer les idées. De faire le vide. Aussi. Evelyn comme échappatoire.

Völupsá n'était pas dans la chambre. Déjà debout depuis un moment probablement. Völupsá prépare toi. On requiert ta présence. Il aimait la relation qu'il avait avec sa louve Eli. Plus que de raison peut-être. Ils n'avaient jamais vu leur duo comme deux morceaux d'un tout. Völupsá n'était pas qu'une moitié. Elle était elle. Entière et libre. Une grande dame que rien n'ébranlerait jamais. La mort de Kem l'avait abîmé. C'était peut-être même la première fois qu'elle tremblait depuis la mort d'Ida. Mais il savait que sa couronne ne tomberait jamais. Tu pourrais au moins avoir la décence de me dire bonjour. Il sentait dans sa voix son air moqueur et princier. Il savait qu'au fond elle ne rigolait qu'à moitié. De la rancune pour lui elle en avait. La louve était sortie de la bibliothèque pour le rejoindre dans la cuisine. Son regard qui le fixait mais ne trahissait rien, pas même tout ce qui se passait au fond d'elle. 

* * *

Il renverse la tête en arrière, ferme les yeux. Des visages se dessinent dans ses pensées. Alors Elijah grogne, secoue la tête, dans un caprice puéril de les faire disparaître. C'était une de ces belles journées dont on rêve tout l'hiver : un jour éclairé par un soleil incandescent et un ciel bleu torride ; un de ces jours-là où il semblait que la Norvège se décidait à goûter aux saveurs de la fin de l'été. Et Elijah ne voulait pas le gâcher. Il avait préparé son sac rapidement. Völupsá l'avait vérifié. Pour être sûre que son prince n'avait rien oublié. Ça l'avait fait rire Eli, de voir qu'elle gardait toujours les mêmes habitudes même après tout ça.

Le bruit de la sonnette résonne dans l'appartement. Tu comptes lui ouvrir torse-nu ? Elijah fait volte-face rapidement, attrape un t-shirt blanc et retourne ouvrir la porte d'entrée. Evelyn a ce rictus aux lèvres ; celui qu’on reconnaît aux conquérants, à ceux qui dominent dans la place, ceux qui l’emportent. Elle a au creux des lèvres la délicatesse de la vie. Elle est belle à regarder. Aussi. Ses prunelles rencontrent les siennes, son regard lui coupe le souffle l'espace d'un instant. Elle avait ce quelque chose d’innocent Evelyn. Lèvre mordue pour ne pas rire — d’un de ces rires un peu nerveux mais trop heureux, ceux qui disent un millier de mots sans en prononcer aucun. Elle avait ce quelque chose d'innocent Evelyn qui rendait la vie un peu plus belle à côté d'elle. Je ne pouvais pas refuser une sortie avec mademoiselle Strøm. Regard appuyé et air de voyou qui s'accroche à son visage. Besoin d'un peu de légèreté pour ne pas sombrer. 

* * *

Quand il coupa le moteur Eli resta un instant dans la voiture. Il s'était garé assez loin des trois épées, qui même de loin surplombées le monde. Belles et impassibles. A l'épreuve du temps. Ils devraient marcher un peu pour arriver à leurs pieds. En sortant de la voiture il demeura ainsi, immobile, à fixer l'horizon, bercé par la douceur du vent. Völupsá était déjà partie devant. Elle avait au fond d'elle cet instinct sauvage que la nature réveillait. Eli et elle n'avait pas trop de mal à s'éloigner. Ils avaient trouvé un équilibre. Quelque chose de bien à eux. Il se tourna vers Evelyn pour lui sourire. Avant de se mettre à courir. Le dernier arrivé aura un gage... Et parfois Elijah redevenait ce gamin insouciant. Que le temps n'avait pas réussi à faire taire complètement. Et peut-être qu'il la laisserait gagner. Pour ses beaux yeux s'était un prix qu'il était prêt à payer.



REIGN OF THE Q U E E N
dans tes yeux, le reflet de mon empire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 22/11/2012
Nombre de messages : 3314
Couronnes : 41
Âge réel : 24
Dieu : Terre
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Swirly (avatar) ; Crazyoilmachine (signature)

And one day
you'll burn

Jeu 27 Sep - 16:46
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I want these swords !
Elijah & Evelyn

« Il y a des moments dans l'existence où une porte s'ouvre
et où votre vie dérape dans la lumière. »


Je ne sais pas pourquoi je suis aussi excitée. Je ne devrais pas, n'est-ce pas ? C'est ce que Màni semble vouloir me dire. Il y a le bout de sa queue qui se balance. Impatience, intolérance, tellement de choses passent dans son esprit. Et pourtant, dès que la porte s'ouvre sur un Elijah vêtu d'un t-shirt blanc, mon sourire s'était agrandi. J'avais envie de partager mon excitation avec lui. Était-ce parce que j'allais enfin visiter les ruines ou parce que j'allais passer du temps avec lui ? Un peu des deux sûrement. Néanmoins, quand j'observe le visage de l'homme devant moi, je le vois s'ouvrir. Il a des petites rides au coin des yeux quand il sourit. Son sourire n'est pas moqueur, il est beau, sincère. Il ne dit ne pas pouvoir refuser une sortie avec moi. Je suis ravie qu'il pense ainsi. Et en même temps, son regard qui reste un peu trop longtemps sur moi me fait baisser les yeux et rougir. Évidemment. Les oreilles de Màni se couchent légèrement. Reprends toi. me dit-il. Mais je ne l'écoute plus.

Je n'attends pas Elijah et Völupsa très longtemps. Ils étaient pratiquement prêt à partir pendant que moi je trépignais d'impatience, faisant quelques pas ici et là en attendant. Ils sont là, toujours avec cette classe l'un et l'autre. Ils sont beaux et complémentaire. Le guépard ne tarde pas à suivre la louve, bien trop pressé de bouger. Mes yeux se posent sur le sac que porte Elijah. Je suis curieuse, j'ai envie de savoir ce qu'il contient mais je me tais. On ne demande pas ce genre de chose. Alors je le suis jusqu'à sa voiture, la démarche un peu trop légère et le sourire aux lèvres.

Dans la voiture, je jette parfois un coup d’œil au conducteur, écoutant la musique. Je regarde le paysage comme si je ne l'avais jamais vu. Peut-être pas sous cet angle, finalement. Il fait beau, il y a un beau soleil. Pas besoin de pull, si ? Màni est loin d'être d'accord. Son grognement me fait sourire. Je mets quelques secondes avant de remarquer que l'on est arrivé. Je sors rapidement de la voiture, sautant presque. L'air sent bon, il fait bon. Je ferme les yeux, offrant mon visage au soleil et respirant une bonne fois. C'est le claquement de la portière qui me fait ouvrir les yeux. Nos deux daemons sont déjà partis explorer, je sens que Màni a diminué notre lien. Juste assez pour avoir un peu de temps pour lui, mais pas trop pour me surveiller. C'est alors que Elijah se met à courir, criant que le dernier arrivé aura un gage. Les trois épées sont loin ! Magnifiques mais loin ! Ouvrant grand les yeux, je me mets à courir à sa suite.

« Héééé ! C'est pas juste tu as de plus grandes jambes ! »

Protestais-je en le suivant pourtant. Évidemment qu'il courrait plus vite. Et moi je rigolais derrière lui, perdant du terrain. Et pourtant je le suis, il nous emmène vers ces ruines que je voulais tant voir. Je ne regarde pas le chemin, ni le paysage, ni les arbres. Mon regard reste focalisé sur Elijah et bientôt sur les épées. Je ne sais pas combien de temps nous courrons et quand nous arrivons, je suis essoufflée. Et estomaquée par la beauté des lieux. Pliée en deux, les mains sur les genoux, je mets quelques secondes à reprendre mon souffle en riant. Puis je regarde les trois épées, fascinée.

« C'est magnifique. »

Murmurais-je, me rapprochant de mon partenaire d'exploration. Finalement, je me tourne vers lui.

« Au fait, qui a gagné ? Je suis sûre que c'est toi, mais c'est parce que tu as triché ! »

Dis-je en le pointant du doigts, pas du tout fâchée. Màni grimpe déjà sur quelques murs, explorant les ruines comme il en avait envie. J'ai une idée en tête et je m'appuie contre Elijah sans aucune arrière pensée.

« Est-ce qu'on peut grimper dessus ? »

Demandais-je, tout à fait sérieuse. Non. Bah quoi, je pouvais demander, non ? Croisant mon regard avec celui d'Elijah, les yeux brillants. On pouvait s'amuser, non ? Juste s'amuser.

Emi Burton



   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
TRUE LOVE WILL FIND YOU IN THE END


   COM
   
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/07/2017
Nombre de messages : 611
Couronnes : 115
Âge réel : 22
Dieu : dieu du feu
Palier don : palier 1
Palier lien : palier 1
Copyright : money honey

ADMIN
THE PRINCE'S C R O W N

Sam 20 Oct - 15:58
Il s'était mis à courir comme si plus rien ne compter Elijah. Petit prince redevenu enfant le temps d'un instant. Il s'était mis à courir comme si c'était la dernière fois. Il écoutait le bruit du vent, il sentait l'odeur des pins, il voyait le ciel bleu qui rappelait les reflets de ses yeux. Et il n'y avait plus grand chose qui comptait aujourd'hui. Si ce n'était le rire d'Evelyn. Il avait abandonné son trône Elijah, au moins pour quelques heures. Avec l'envie de ne plus y penser, d'oublier. Asgard. Merkeley. Puis le reste. Il continua à courir, hésita un instant à ralentir pour la laisser passer devant, finalement trop fier pour le faire. Il en rigola. Ne cessa d'observer l'horizon, de fixer les épées. La volonté de ne rien laisser d'autres venir s'immiscer dans ses pensées.

Le souffle court il s'arrêta au pied des épées. Elles étaient majestueuses. Aussi royales que dans ses souvenirs. Völupsá adorait y venir. Peut-être parce que c'était un lieu à la hauteur de ce qu'elle était : souveraine et imposante. Elijah resta l'espace d'un instant à les observer, son regard se promenant sur chacun de leurs détails. Sa louve était un peu plus loin, ce n'était pas encore aujourd'hui qu'ils allaient se réconcilier. L'idée le fit soupirer. Ça finirait bien par arriver. Il chassa l'idée de son esprit avant de se tourner vers Evelyn qui avait fini par le rattraper. Sourire taquin qui habille ses lèvres et regard amusé qui dévore son visage. Je pensais que Mademoiselle Storm aurait été aussi rapide que son daemon. Son rire raisonna en écho dans le paysage. Je dirais que nous sommes arrivés ex aequo non ? Il était bon joueur Eli et s'en voulait un peu de ne pas lui avoir laisser un peu d'avance. Alors il essayait de se rattraper, en bon gentleman qu'il était.

Elijah posa son sac à ses pieds. L'air un peu ailleurs il se perdit un instant dans la contemplation des ruines qu'il connaissait pourtant sur le bout des doigts. Le temps où il passait des après-midi entières à explorer les environs avec Völy lui manquer. Il aurait voulu lui dire, lui demander si elle regrettait aussi leurs souvenirs d'antan mais sa louve n'avait jamais été aussi distante que depuis le retour d'Asgard. Et si elle le suivait ce n'était que par dépit. Et Eli savait qu'il s'agissait d'une faveur qu'elle lui faisait. De toute manière il n'aurait jamais eu la force de caractère suffisante pour lui résister : il n'était pas son frère et c'était peut-être tout là le problème.

Quand Evelyn s'appuya sur lui en lui demandant pour grimper sur les épées Elijah put enfin balayer de son esprit ses pensées. Il n'avait pas non plus la force de les faire taire mais Evelyn avait au moins le mérite de les lui faire oublier. Qu'importe si elle ne s'en rendait pas compte. Un jour viendra le temps de la remercier. Peut-être qu'il lui avouera que son sourire lui faisait voir l'innocence de la vie qu'il pensait avoir oublier avec les années. Tu peux toujours essayer ! Je suis sûr que ça sera un spectacle hilarant à regarder. Il n'avait pas bougé quand Evelyn avait rompu la distance qui les séparait. Il ne bougerait pas non plus si elle décidait de l'utiliser comme pilier pour grimper là-haut. Mais il attendrait un peu avant de lui dire qu'il y avait des ruines sur lesquelles il était plus facile de monter un peu plus loin.

Völy avait fini de vagabonder entre les vestiges du passé. Elle n'avait rien dédaigné dire. Pas même au daemon d'Evelyn. Non pas par manque de respect mais parce que tout son dedans grondait. Parce qu'elle avait perdu le chemin à suivre et qu'une reine comme elle ne pouvait se l'autoriser. Elijah sentait bien que quelque chose se briser doucement et il aurait voulu pouvoir empêcher leur relation de s’émietter.

J'ai ramené de quoi déjeuner aussi. Et de quoi rassasier l'appétit de nos deux carnivores. Il s'était reculé de quelques pas Elijah. Les épées mesuraient plusieurs dizaines de mots et la vision d'Evelyn qui essayait de les escalader le faisait sourire. Elle avait ce quelque chose de particulier. De délicat et de fort à la fois. Comme si toutes les horreurs de la vie l'avaient épargné ou que ça n'avait pas abîmé son coeur de poupée. Elle semblait si innocente Evelyn. Et sans prévenir, Eli l'attrapa par les hanches pour la soulever du plus haut qu'il pouvait. Je t'ai fais la moitié du travail ; plus que 8 mètres à franchir maintenant. Un rire passa la barrière de ses lèvres alors que dans ses yeux brillait timidement la flamme de la liberté. La même qu'il avait quand il était gamin et qu'il avait dû abandonné en grandissant. Cette flamme lui manquait. Depuis le retour d'Asgard il avait le coeur déchiré Elijah. Lourd de remords. Mais à cet instant il se sentait enfin léger. Au moins un peu. Le temps d'un instant.



REIGN OF THE Q U E E N
dans tes yeux, le reflet de mon empire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Okolnir et ses alentours :: Les sources naturelles :: Ruines-