N'OUBLIEZ PAS : recensement obligatoire ici pour les membres validés ♡ il vous reste moins de 10 jours

I want these swords ! [Elijah]

avatar
Date d'inscription : 22/11/2012
Nombre de messages : 3297
Couronnes : 37
Âge réel : 24
Dieu : Terre
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Swirly (avatar) ; Crazyoilmachine (signature)

Nothing will be the same...

Mar 11 Sep - 0:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I want these swords !
Elijah & Evelyn

« Il y a des moments dans l'existence où une porte s'ouvre
et où votre vie dérape dans la lumière. »


Que d'excitation aujourd'hui ! Et qu'est-ce que ça exaspérait Màni qui trônait couché sur ton lit. Après une longue hésitation et une longue attente auprès du téléphone, je m'étais enfin décidée à lui téléphoner. C'était pas n'importe qui. Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais flashé sur lui dès que je l'avais vu. Il avait ce charme qui me rendait folle. Je ne pouvais m'empêcher de rougir quand j'étais près de lui mais je n'osais rien lui dire. Oh non il ne fallait pas qu'il sache que je l'aimais bien ! J'en tremblais rien qu'à l'idée. Je lui avais téléphoné tout à l'heure pour lui demander si ça l'intéressait d'aller visiter les ruines. Je les connaissais mais je ne les avais jamais vues de près. Elles se trouvaient non loin de la forêt et il était hors de question d'y remettre les pieds. Non. Le souvenir de cette nuit bien trop froide et douloureuse était gravé dans ma tête.

Perdue dans mes pensées face à ma garde robe ouverte, c'est Màni qui me réveilla.

« Tu ne comptes pas mettre de robe au moins ? »

Je me retourne vers lui l'air dépitée. Bien sûr que je comptais mettre une robe. Pourquoi je ne pouvais pas mettre de robe ?

« On ne visite pas des ruines en robe. »

Je m'apprête à protester mais il reste fermé au sujet. Je n'irai donc pas en robe. Je me retourne face à mes vêtements en le boudant. Je savais que je ne sortais jamais d'ici avec cette magnifique robe avec de belles fleurs. Il risquait de me la déchirer exprès pour que je ne sorte pas. En soupirant, je choisissais donc un jean et une chemise colorée. Il ne m'empêchera pas de porter du coloré. Un pull me susurre-t-il en pensée. Levant les yeux au ciel, j'en prends un avec moi que j'oublierais dans la voiture. Il oublie parfois que je suis un chauffage ambulant. Pas besoin de tout ça moi. Je planque mon téléphone portable dans une poche avant de me diriger vers l'entrée de mon appartement. Màni m'attends déjà devant la porte.

Pas besoin de prendre la voiture, je n'habitais pas si loin. Même Màni aurait sans doute préféré. Il n'était pas du tout à l'aise avec l'idée d'aller dans des ruines, qui plus est aussi près de la forêt. Il n'est pas très content mais pour une fois, je passe outre son avis. Tout ça pour passer du temps avec le tombeur ... râle-t-il. Même pas vrai. Il me regarde, pas dupe pour un sous. Et moi je lui offre un sourire radieux. Évidemment que c'était vrai. Mais il était aussi gentil, Elijah et j'aimais bien passer du temps avec lui, même comme une simple amie. Je fais taire le félin avant qu'il ne commence à râler une nouvelle. Vexé, il accélère le pas pour mettre de la distance et arriver plus vite. Bien fait. J'étais de toute façon persuadée qu'il allait m'embêter tout du long.

Une fois devant l'appartement, je choisis de sonner à la porte même si j'ai la clé. Je trépigne d'impatience et en même temps j'ai un peu peur de le voir et de bafouiller. Je ne bafouillais presque jamais. J'enfile mon pull à capuche en attendant. Mais je n'attends pas bien longtemps. Quand la porte s'ouvre sur le bel homme je ne peux m'empêcher de sourire.

« Alors, prêt pour visiter les ruines ? Y a des épées énoooormes j'ai vraiment envie de les voir ! »

Màni secoue la tête, assise à côté de moi.
Ridicule.

Emi Burton



   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
TRUE LOVE WILL FIND YOU IN THE END


   COM
   
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/07/2017
Nombre de messages : 374
Couronnes : 72
Âge réel : 22
Dieu : Dieu du feu
Palier don : Palier 1
Palier lien : Palier 1
Copyright : Swirly

ADMIN
THE PRINCE'S C R O W N

Mer 19 Sep - 16:19
Le froid entre ses bras ; il tâtonne du bout de ses doigts engourdis le vide à côté de lui. Demi sommeil qui se dissipe. Eli essaie de forcer ses yeux à s’ouvrir. Il se tourne au milieu des draps froissés, cherche son téléphone qui s'était mis à sonner. Au bout du fil il reconnaît la voix de l'ingénue. Evelyn. Il n'avait pas eu à réfléchir pour accepter ce qu'elle lui proposait. Il n'avait pas beaucoup dormi cette nuit. Trop de choses en lui l'en empêcher. Le petit prince n'avait pas encore digéré sa défaite. Il craignait de ne jamais réussir à aider Asgard à se relever. Besoin de se changer les idées. De faire le vide. Aussi. Evelyn comme échappatoire.

Völupsá n'était pas dans la chambre. Déjà debout depuis un moment probablement. Völupsá prépare toi. On requiert ta présence. Il aimait la relation qu'il avait avec sa louve Eli. Plus que de raison peut-être. Ils n'avaient jamais vu leur duo comme deux morceaux d'un tout. Völupsá n'était pas qu'une moitié. Elle était elle. Entière et libre. Une grande dame que rien n'ébranlerait jamais. La mort de Kem l'avait abîmé. C'était peut-être même la première fois qu'elle tremblait depuis la mort d'Ida. Mais il savait que sa couronne ne tomberait jamais. Tu pourrais au moins avoir la décence de me dire bonjour. Il sentait dans sa voix son air moqueur et princier. Le rire d'Eli réveille l'appartement encore un peu endormi. La louve était sortie de la bibliothèque pour le rejoindre dans la cuisine. Son regard qui le fixait mais ne trahissait rien, pas même tout ce qui se passait au fond d'elle. Elle était forte et pour ça Eli l'admirait.

* * *

Il renverse la tête en arrière, ferme les yeux. Des visages se dessinent dans ses pensées. Alors Elijah grogne, secoue la tête, dans un caprice puéril de les faire disparaître. C'était une de ces belles journées dont on rêve tout l'hiver : un jour éclairé par un soleil incandescent et un ciel bleu torride ; un de ces jours-là où il semblait que la Norvège se décidait à goûter aux saveurs de la fin de l'été. Et Elijah ne voulait pas le gâcher. Il avait préparé son sac rapidement. Völupsá l'avait vérifié. Pour être sûre que son prince n'avait rien oublié. Ça l'avait fait rire Eli, de voir qu'elle gardait toujours les mêmes habitudes même après tout ça.

Le bruit de la sonnette résonne dans l'appartement. Tu comptes lui ouvrir torse-nu ? Elijah fait volte-face rapidement, attrape un t-shirt blanc et retourne ouvrir la porte d'entrée. Evelyn a ce rictus aux lèvres ; celui qu’on reconnaît aux conquérants, à ceux qui dominent dans la place, ceux qui l’emportent. Elle a au creux des lèvres la délicatesse de la vie. Elle est belle à regarder. Aussi. Ses prunelles rencontrent les siennes, son regard lui coupe le souffle l'espace d'un instant. Elle avait ce quelque chose d’innocent Evelyn. Lèvre mordue pour ne pas rire — d’un de ces rires un peu nerveux mais trop heureux, ceux qui disent un millier de mots sans en prononcer aucun. Elle avait ce quelque chose d'innocent Evelyn qui rendait la vie un peu plus belle à côté d'elle. Je ne pouvais pas refuser une sortie avec mademoiselle Strøm. Regard appuyé et air de voyou qui s'accroche à son visage. Besoin d'un peu de légèreté pour ne pas sombrer. 

* * *

Quand il coupa le moteur Eli resta un instant dans la voiture. Il s'était garé assez loin des trois épées, qui même de loin surplombées le monde. Belles et impassibles. A l'épreuve du temps. Ils devraient marcher un peu pour arriver à leurs pieds. En sortant de la voiture il demeura ainsi, immobile, à fixer l'horizon, bercé par la douceur du vent. Völupsá était déjà partie devant. Elle avait au fond d'elle cet instinct sauvage que la nature réveillait. Eli et elle n'avait pas trop de mal à s'éloigner. Ils avaient trouvé un équilibre. Quelque chose de bien à eux. Il se tourna vers Evelyn pour lui sourire. Avant de se mettre à courir. Le dernier arrivé aura un gage... Et parfois Elijah redevenait ce gamin insouciant. Que le temps n'avait pas réussi à faire taire complètement. Et peut-être qu'il la laisserait gagner. Pour ses beaux yeux s'était un prix qu'il était prêt à payer.



REIGN OF THE Q U E E N
dans tes yeux, le reflet de mon empire.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Okolnir et ses alentours :: Les sources naturelles :: Ruines-